Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Le comte de Monte Cristo

Aller en bas 
AuteurMessage
Zadig
Ecrivain en herbe
avatar


MessageSujet: Le comte de Monte Cristo   Dim 30 Déc - 18:14

On a évoqué ce roman dans le sujet plus vaste "Dumas père", et nous étions plusieurs à penser qu'une œuvre d'une telle envergure méritait son propre topic! Alors, zou, lançons nous!
Jusqu'à il y a quelques mois, je ne connaissais Dumas que de nom et de réputation. Cinq ans d'études de lettres pour n'avoir qu'une vague idée de l'œuvre de ce monument de la littérature... ^^
Comme il l'a été dit dans le topic "Dumas père", Alexandre Dumas ne jouit pas d'une réputation aussi exceptionnelle qu'un Victor Hugo ou un Flaubert. Et pourtant, ses romans, véritables fresques historiques pour la plupart, des pavés d'une richesse fantastique!
J'ai donc décidé de me faire ma propre idée de cet auteur (mon amour inconditionnel pour tout ce qui a été créé au 19ème siècle m'a aidée à me lancer) en commençant ma découverte par un roman dont j'avais plusieurs fois entendu le plus grand bien : le Comte de Monte Cristo.
Une petite anecdote pour commencer :


Personnellement, je n'avais jamais été attiré par les romans de Dumas. Les trois mousquetaires ne me disaient rien, je n'ai pas franchement le goût pour les romans de cape et d'épée, et les intrigues du pouvoir m'ont toujours moins fascinées que les manigances et les vicissitudes des bas-fonds de quartiers populaires (qu'on retrouve de manière magistrale chez Zola, en fait). Je ne pensais donc pas, un jour, m'intéresser à Dumas. Et puis,
cet été, en lisant mon Elle hebdomadaire, je tombe sur une interview d'Antoine de Caunes et de Daphné Roulier. En gros, Elle a publié chaque semaine l'interview "littéraire" d'un couple "célèbre" ; les questions posées étaient du genre "Quel livre avez-vous offert à l'autre? Quel livre vous- a t'il fait découvrir? Quel livre aimeriez-vous lui faire aimer alors que vous savez pertinemment qu'il ne l'aimera jamais?... etc..."
Et Antoine de Caunes expliquait que le livre qui l'avait le plus passionné, le livre qu'il emporterait sur une île déserte, c'était Le Comte de Monte Cristo. D'habitude, les personnes interviewées pour cet article du Elle citaient toujours des auteurs hyper contemporains, des noms inconnus pour moi et que les titres de livre et les considérations ne me donnaient absolument pas envie de découvrir. J'étais surprise de voir cité Dumas, et je me suis souvenue que ce n'était pas la première fois que j'entendais parler du Comte de Monte Cristo comme d'un chef-d'œuvre de la littérature. Alors voilà, cette interview, ces quelques phrases d'un animateur télé (!) ont lancé la machine. Et j'ai acheté le tome 1, me gardant bien d'embarquer le tome 2 dans la foulée, me méfiant de cette lecture trop ambitieuse pour être menée correctement à son terme. Finalement, je suis fière, j'en suis venue à bout! Voici un petit résumé de ce volumineux roman :
Citation :
Au Panthéon des marins naufragés, Edmond Dantès occupe sans conteste une place à part. Victime d'une dénonciation calomnieuse alors qu'il allait épouser la belle Mercédès, le malheureux – à l'aube de sa vie – est enfermé pour 14 ans dans un sinistre cachot du château d'If en rade de Marseille. Son salut viendra de l'abbé Faria, un autre prisonnier avec lequel il entretient une amitié clandestine des années durant. Celui-ci lui transmet sa vaste culture et à sa mort, un trésor
caché. Dantès fuit alors et ce faisant échappe de peu à la noyade. Il est dit mort, ainsi entend-on parler pour la dernière fois d'Edmond. Mais le roman continue en nous racontant une nouvelle histoire, celle du Comte de Monte Cristo. Doté d'un immense fortune, d'une puissance sans limite et d'une intelligence supérieure, Monte Cristo se consacre à la vengeance contre ceux qui ont scellé le sort d'Edmond Dantès, en utilisant notamment toutes sortes de fausses identités et de déguisements.
Egalement à l'aise dans la société des bandits italiens ou des contrebandiers corses que dans celle de l'aristocratie parisienne qu'il éblouit, notre héros retrouve les dénonciateurs
d'Edmond Dantès, qui ont tous réalisé une progression fulgurante dans la société, et les perd par où ils ont pêché : jouant sur leurs désirs de pouvoir, de fortune amoureuse et financière, il exhume leurs méfaits passés et leur tend des pièges complexes auxquels ils sont bien incapables d'échapper. A l'inverse, il rétribue tout aussi généreusement ceux qui furent fidèles au jeune marin et à son vieux père sans ressources.
Le Comte de Monte Cristo, c'est épique! Les personnages ne sont pas tous manichéens, comme je le croyais au début. Le protagoniste, le Comte, est fascinant car il mélange les genres : puissant, richissime, séduisant, effrayant, noble, généreux, implacable, amoureux, cruel, brillant, impitoyable, malin... tout un tas d'adjectifs contradictoires pour le caractériser. Personnellement, j'étais à la fois séduite, voire subjuguée, mais toujours un peu sur mes gardes. Jusqu'à la fin, j'ai eu des doutes sur l'identité véritable du comte... mais pas sur ses intentions.

Il y a encore des tonnes de choses à dire sur ce roman fabuleux, si riche, si dense, si intense, si foisonnant... Je vais m'arrêter là afin de vous laisser l'opportunité d'en dire un peu vous aussi, sur ce que vous avez aimé, ou non, dans cette œuvre! J'ai hâte de connaître vos opinions! Moi, c'est simple, j'ai adoré. Il m'a été très difficile de refermer le dernier tome et de dire au revoir aux personnages... (enfin, trois mois pour le lire, pfiou c'était un peu long!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Lun 31 Déc - 11:51

Tout ! J'aime tout et plus encore ! Un roman qui m'a complètement, totalement emportée, remuée, bouleversée, captivée et pour lequel j'ai eu le coeur serré en arrivant à la fin. Non, ce n'était pas possible que ce soit déjà fini ! "Déjà", malgré l'épaisseur, parce que plus on en mange, plus on en veut ! Inlachâble ! (Oui, à l'époque je pouvais me permettre de lire toute la journée ! Le lycée, c'était pas si mal, en fait...)
Je l'aime ce roman (et que mon pseudo en témoigne pour moi). Et il y a ces personnages ! Non, comme le dit Zadig, ils ne sont pas manichéens, . Tout simplement humains. Edmond en est la preuve. Est ce qu'il est bon, est ce qu'il est méchant ? (Soit dit en passant qu'est ce que j'ai pu détester Mercedes !). Il se venge mais il aide aussi ceux qui le méritent, ceux qui sont profondément bons et droits, et qui luttent (je pense à la famille de l'armateur-histoire que j'adore). Les méchants ce sont ceux, et celles, contre qui il se bat, qui sont lâches et/ou ambitieux et/ou corrompus et/ou sans scrupules, avec leur haine et leur passion. Et Mercedes en est ! Un personnage des plus marquants pour ça, pour moi, c'est la méchante belle-mère de Valentine aveuglée par son amour maternel. (Ah ! cette histoire et sa chute !)

Il y a tellement d'histoires qui s'entremêlent à celle du comte (j'ai dû en oublier la moitié) qu'on n'en finit pas mais que c'est délicieux. C'est prodigieux cette vengeance qui se prépare, qui s'organise, sans précipitation, mais avec précision et qui soudain frappe, sans qu'on sache d'où ça vient, et qui est tellement bien mise en place que tout s'effondre. On ne peut plus se raccrocher à rien, rien du tout.
Monte Cristo c'est mon héros ! Ok, c'est mal de vouloir se venger mais ça fait un bien fou ! A chaque fois qu'il abattait un de ses ennemis c'était la super fête dans ma tête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zadig
Ecrivain en herbe
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Mar 1 Jan - 14:52

Haydée, oui, ton pseudo ne saurait mentir!
Lorsqu'on parle des personnages de ce roman qui ne sont pas manichéens, il s'agit effectivement du comte, mais pas seulement je trouve... Les "méchants" ont aussi une part d'humanité... Je me souviens avoir éprouver de la pitié pour certains, et le plus flagrant pour moi, c'était Villefort, finalement très droit et très juste mais rattrapé par cette erreur du passé...
Et, comme tu le dis, l'un des aspects que j'ai préféré dans ce roman, c'est l'emboîtement des histoires, celle de Spada (pour expliquer la présence du trésor sur l'île), celle de Vampa le bandit italien, celle de Benedetto et son fils adoptif en Corse...
Et comme tu le dis aussi, on a l'impression d'une lente montée en puissance, une mise en place intelligente, patiente pour une vengeance inexorable... C'est comme du tricot, Dumas prend le temps de monter chaque maille une à une, avec précaution et un souci du détail impressionnant... J'étais souvent en extase devant tant de finesse, tant de minutie... C'est de l'art, de la dentelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauricette
Ecrivain en herbe
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Lun 14 Jan - 16:14

Honte à moi, je n'avais jamais lu ce roman et encore moins regarder les films (livres d'abord, ciné après!). Ça fait 2 semaines que je suis dedans et je m'en veux de ne pas l'avoir ouvert plus tôt. J'avais un apriori totalement erroné sur cette œuvre qui ce lit très bien (perso, j'aurais coupé quelques passages) et qui est d'une richesse dont Dumas n'a pas à rougir. Plaisante et agréable découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Lun 21 Jan - 15:40

Je l'ai lu il y a très longtemps, et je n'en garde que peu de souvenirs, mais vous en parlez merveilleusement, les filles ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisterQuilt
gothic novel reader
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Sam 9 Fév - 7:50

pour moi aussi, zadig et haydée, ce roman est le roman total. il y a peu de livres qui donnent une impression de perfection comme celui-ci. auguste maquet le co-auteur de ce roman revendique la paternité de ce livre. sur sa tombe il a fait écrire "auguste maquet auteur de..." et s'ensuit une liste impressionnante de romans tous attribués à dumas par les encyclop et les historiens (monte cristo , les 3 mousquetaires etc) on ne saura jamais toute la vérité mais je pense sincèrement que dumas n'a pas pu écrire tous ces énormes bouquins tout seul, on commence à reconnaître qu'il faisait tellement plein d'autres choses par ailelurs qu'il lui aurait fallu des journees de 45 heures . très dommage que ce auguste maquet soit si peu reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somnambule
Ironic Dandy



MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Mer 18 Déc - 11:18

Je viens de lire Le Comte de Monte-Cristoet je suis fascinée par ce roman ! Il ne m'avait jamais spécialement attirée et c'est grâce à un ami qui m'a apporté une caisse de livres que je suis me plongée dedans. Quatre volumes, un par jour Smile
Quatre jour de bonheur Very Happy J'avais envie de connaître la suite et, en même temps, j'aurais voulu que ce livre n'ait jamais de fin ! Je suis d'accord avec Zadig, moi aussi, j'ai éprouvé de la compassion pour Villefort ! Les personnages ne sont pas noirs ou blancs, mais simplement humains. J'ai eu l'impression de lire un conte, un long conte, mais magique, féérique, fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Jeu 19 Déc - 9:09

Décidément, il faut que je le lise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Jeu 19 Déc - 11:06

Akina a écrit:
Décidément, il faut que je le lise !

ça fait 7 ans que je te le dis !  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Ven 20 Déc - 9:06

C'est pour ça qu'il y a "Décidément" en début de phrase Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Ann
Delicious silence
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Ven 20 Déc - 12:01

Pickwick a écrit:
ça fait 7 ans que je te le dis !  Wink 

7 ans? Quelle persévérance!

Vos avis me donnent envie de le lire, maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belstaff
Hogwarts marauder
avatar


MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   Dim 1 Juil - 7:05

Pour ceux et celles que ça intéresse, France Culture diffuse tout cet été le feuilleton:
https://www.franceculture.fr/emissions/le-comte-de-monte-cristo/saison-02-07-2018-26-08-2018
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le comte de Monte Cristo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le comte de Monte Cristo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le comte de Monte Cristo - Gankutsuou
» Alexandre DUMAS - Le Comte de Monte-Cristo
» Le comte de Monte Cristo
» Le Comte de Monte Cristo - 1979 - Denys de La Patellière
» [Dumas, Alexandre] Le comte de Monte-Cristo (Version abrégée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française (XIXème et antérieure) :: Alexandre Dumas-
Sauter vers: