Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York

Aller en bas 
AuteurMessage
Akina
Bookworm
Akina


The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Empty
MessageSujet: The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York   The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Icon_minitimeDim 16 Déc - 13:47

Arrivé à New-York, il prend le taxi pour se faire emmener dans un hôtel. Il traîne dans la boîte de nuit de l'hôtel, danse avec trois filles de Seattle. Mais d'autres filles occupent ses pensées : Jane, une amie qu'il a rencontré en vacances, et sa petite sur Phoebe. Il va ensuite dans une autre boîte mais la fuit quand il y croise une amie de son frère.
Alcoolisé, il rentre à l'hôtel. Dans l'ascenseur, le garçon d’ascenseur lui propose une prostituée. Lorsqu'elle le rejoint dans sa chambre, il est très intimidé à l'idée de perdre sa virginité et n'arrive à rien. Le lendemain, le garçon d’ascenseur et la prostituée reviennent l'agresser au prétexte qu'il n'a pas payé assez.
Il prend son petit déjeuner aux côtés de deux bonnes soeurs, deux professeurs l'une d'anglais 'autre d'histoire, avec qui il parle d'Hamlet. Il va ensuite trainer à Central Park où il espère croiser sa sœur, puis dans le musée d'Histoire Naturelle, où des souvenirs d'enfance lui reviennent. Il se presse à son rendez vous avec Sally, pour aller voir une pièce de théâtre puis pour patiner avec elle.

1. Que de femmes dans cette partie ! Que pensez-vous de la vision qu'Holden a des femmes ?
2. Que pensez-vous de la vision que Holden a de l'enfance et de l'âge adulte ?
3. Que pensez-vous de la place de l'art (littérature, théâtre, cinéma, …) dans le roman ?
4. Et pour vous, ils vont où les canards de Central Park quand vient l'hiver ?
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Empty
MessageSujet: Re: The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York   The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Icon_minitimeMar 8 Jan - 17:36

Ben alors, je suis la 1ère à poster mon avis sur la IIème partie ? Vous avez tous abandonné votre lecture en cours de route ? Razz

Bon, mon avis sur cette IIème partie. J'ai trouvé ça étrange, quand même, le fait que ça ne pose pas de problèmes aux gens de cet hôtel pour accepter chez eux un gamin de 16 ans et qu'en plus, le lifitier lui propose une prostituée. Ce qui m'a frappée, c'est que chaque fois qu'Holden réclame un verre d'alcool dans un bar, il lui est systématiquement refusé et il est obligé de se rabattre sur du coca - ces échecs répétés m'amusent beaucoup.

Beaucoup de séquences sont là pour illustrer la corruption du monde des adultes, auquel Holden aspire à entrer, tout en le rejetant, puisque finalement, les rares personnages qui trouvent grâce à ses yeux sont des bonnes soeurs, et une enfant (sa petite soeur, Phoebe). Holdn semble "cul entre deux chaises", tiraillé entre son désir de faire partie de la communauté adulte, et sa nostalgie pour l'enfance.

Holden a la curiosité qu'ont tous les ados pour le sexe. Il ne me paraît en revanche pas encore très mature. De plus, il a un peu un côté "Roméo qui cherche sa Juliette". Il idéalise beaucoup son été avec Jane, et il critique énormément Sally, qui lui apparaît comme une fille très conventionnelle, une coquille vide.

Citation :
3. Que pensez-vous de la place de l'art (littérature, théâtre, cinéma, …) dans le roman ?
J'aime bien quand Holden donne son avis sur des livres, des films ou des pièces. Je trouve en général qu'il est pertinent et amusant. Je suis surprise qu'il critique autant le cinéma. Je me suis demandée si ce n'était pas le reflet des préjugés de certains intellectuels de l'époque, par lesquels Holden se serait laissé contaminer. Ou s'il n'abomine pas le cinéma parce que son grand frère l'a "laissé tomber" pour travailer pour Hollywood.

Citation :
4. Et pour vous, ils vont où les canards de Central Park quand vient l'hiver ?
[/quote]
Franchement, je n'en sais rien ! Razz
Soit ils émigrent, soit ils hibernent (ah non, ça c'est les ours). C'est le genre de question qu'on trouverait davantage dans la bouche d'un enfant - ça donne un côté un peu surréaliste au texte.

_________________
The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Empty
MessageSujet: Re: The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York   The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Icon_minitimeMar 8 Jan - 19:12

Popila a écrit:
Ben alors, je suis la 1ère à poster mon avis sur la IIème partie ? Vous avez tous abandonné votre lecture en cours de route ? Razz
J'ai l'impression Wink

Je n'avais pas fait attention à ces échecs répétés, mais tu as tout à fait raison. Holden n'arrive pas à entrer dans le monde des adultes et à chaque fois qu'il essaie, en s'attachant à des choses auxquelles en tant que mineur, il n'a pas le droit, ça ne marche pas. C'est le cas avec l'alcool, mais c'est surtout le cas avec la prostituée.
Je ne suis pas certaine qu'Holden veuille vraiment entrer dans le monde des adultes. Pour moi, c'est quelqu'un qui s'attache énormément à l'enfance et en a une vision idéalisée. C'est particulièrement marquant quand il parle de sa soeur, ou lors de la visite du musée. L'enfance apparaît alors comme un monde pur et vierge, ce qui contraste singulièrement avec le monde des adultes.

Et particulièrement de l'hôtel. Je suis ébahie par la représentation que Sallinger donne de la sexualité, via les yeux de Holden. Que ce soient les relations "perverse" qu'il aperçoit par la fenêtre (voyeurisme), la prostitution, voire les trois amies venues se dégourdir à NYC, j'ai l'impression qu'il n'a qu'une vision pervertie des relations sexuelles.
Sa relation aux femmes est elle aussi très compliquées. J'ai l'impression qu'elles ne lui apparaissent que comme des créatures vaines et superficielles, dont il faut abuser (les trois amies, l'amie de son frère, Sally, ...), ou des saintes dont les autres hommes abusent (Jane). A aucun moment, il ne leur reconnaît de statut d'être ayant en main leur propre destinée - exceptée pour sa soeur Phoebe, mais Phoebe est encore une enfant, donc une asexuée.

Je trouve impressionnant le nombre de références littéraires et cinématographiques présentes dans le roman. Holden a une culture littéraire incroyable. Je voulais m'amuser à toutes les noter mais je n'ai pas pris le temps. Mais, en vrac The return of the native, de Hardy ; Romeo et Juliette, Julius, Hamlet de Shakespeare, Julius, plus loin The Great Gatsby, A Farewell to Arms, ... montrent qu'il a une immense culture.

Je trouve étonnante l'interrogation que Holden a au sujet des canards de Central Park. Je suppose que les canards migrent, comme beaucoup d'oiseaux. Mais lui me fait penser à un canard, heureux pendant l'été/l'enfance, qui serait surpris, les pattes coincées dans la glace, à la venue de l'âge adulte/l'hiver. Et il ne sait pas comment s'en extraire...


Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Empty
MessageSujet: Re: The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York   The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Icon_minitimeMer 9 Jan - 9:07

Bon, mes souvenirs sont un peu moins précis sur cette seconde partie mais je vais tenter d'y répondre le mieux possible.

1. Que de femmes dans cette partie ! Que pensez-vous de la vision qu'Holden a des femmes ?

Sainte ou pute. Il n'y a pas d'entre deux et dès que la sexualité entre en compte c'est le pute qui l'emporte (on passe très vite à une relation de mépris avec les 3 femmes avec lesquelles il danse alors que tout se passe bien avec les bonnes soeurs - dans mon souvenir, il a même une discussion culturelle avec les bonnes soeurs alors qu'il tente de draguer (avec quelle maladresse !) les danseuses.

2. Que pensez-vous de la vision que Holden a de l'enfance et de l'âge adulte ?

Enfance : golden age. Age adulte: monde de perversions. Il est bien plus à l'aise dans le monde enfantin/pur que dans le monde adulte dans lequel il n'a aucun repère. Il tente donc de se donner des airs et d'imiter les grands, d'où l'alcool et la prostitution.

3. Que pensez-vous de la place de l'art (littérature, théâtre, cinéma, …) dans le roman ?

Hyper importante. C'est peut être la seule chose qui intéresse vraiment Holden. Il est fort en anglais et on imagine assez rapidement que c'est surtout par un talent d'écriture/une énorme puissance d'imagination.

Spoiler:
 

4. Et pour vous, ils vont où les canards de Central Park quand vient l'hiver ?

Ils vont à Saint James Park pour se faire nourrir par des agent secrets... quelle question ?!
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Empty
MessageSujet: Re: The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York   The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Icon_minitimeJeu 10 Jan - 19:48

Je suis (légèrement^^) en retard car je ne l'avais pas pris avec moi en vacances.

1. Que de femmes dans cette partie ! Que pensez-vous de la vision qu'Holden a des femmes ?

Je ne vais pas faire dans l'originalité, c'est effectivement ou tout blanc ou tout noir, il y a celles qui sont parés de toutes les qualités et que l'on respecte
et puis celles qui sont là pour le plaisir et qui acceptent d'être avec lui pour un avantage (de l'argent ou assister à une pièce de théâtre)

2. Que pensez-vous de la vision que Holden a de l'enfance et de l'âge adulte ?
L'âge adulte est un univers dont Holden se croit membre (il va à l'hôtel, en boîte de nuit, tente de boire de l'alcool, de coucher avec une prostituée), mais il ne fait que reproduire ce qu'il imagine être la vie d'un adulte. Dès qu'il se confronte à la réalité, il perd de sa superbe : dans les bars où il tente de mentir sur son âge, dans son rapport avec l'argent qui lui file entre les doigts sans qu'il sache d'où il provienne (il n'explique pas clairement ce que fait son père), dans la scène avec la prostituée et le lendemain quand il fond en larmes.
Par contre, ses réflexions au sujet de sa relation m'ont semblé intéressantes. Le fait qu'il dise qu'il l'aime, qu'il a envie de s'enfuir avec elle et que sur le moment il y croit. Il a ce recul sur lui-même, il se rend compte que c'est un rêve et qu'il ment. Et cela lui pose problème puisqu'il ne cesse de chercher ce qui ne va pas chez lui.
Pour l'enfance, j'ai moi aussi l'impression qu'il aime cet univers. J'ai beaucoup apprécié ses souvenirs de la visite du musée d'Histoire Naturelle (et le fait de l'avoir tellement vu dans des films faisait que j'avais l'impression moi aussi de me souvenir de ces pièces^^). Les souvenirs de son frère et son attachement à sa soeur vont dans ce sens aussi.

3. Que pensez-vous de la place de l'art (littérature, théâtre, cinéma, …) dans le roman ?
J'ai moi aussi été frappé par sa vision négative du cinéma où l'on ne va que parce que l'on a rien à faire.
J'ai cherché (rapidement) qui étaient les Lund, présentés comme de grandes stars à l'époque et qui aujourd'hui ne donnent que quelques lignes de réponses sur internet.
Pour Romeo et Juliette, évidemment Holden choisit de se singulariser. Celui qu'il préfère est Mercutio. Pour Hamlet j'ai lu en travers le passage parce que je n'ai jamais lu la pièce (mais je compte le faire un jour, mais comme je veux la lire en VO, je repousse).
Je pense que la littérature est un refuge pour lui. Il n'est pas très doué pour les relations sociales et les livres lui offrent un moyen de se distraire sans avoir de compte à rendre à quelqu'un.

4. Et pour vous, ils vont où les canards de Central Park quand vient l'hiver ?
Ils vivent leur vie ^^ Quelqu'un va les récupérer pour les mettre au chaud ?
Au delà de l'anecdote, cela montre bien le type de questions sur lesquelles on peut buter parfois quand on est jeune (ou moins jeune d'ailleurs) et qui nous obsède sans qu'il y ait vraiment de raisons rationnelles.

En tout cas, ce type de LC est vraiment génial, je me suis bien creusée la tête pour les réponses (et encore, je n'en suis pas totalement satisfaite!)
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Empty
MessageSujet: Re: The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York   The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Icon_minitimeJeu 10 Jan - 21:32

J'aime beaucoup ta réponse, Shelbylee et je me retrouve dans beaucoup de choses que tu as dites.
Je suis totalement convaincue par tes propos sur la vision qu'Holden a de l'âge adulte, qu'il s'en croit membre alors qu'il ne l'est pas et ne parvient pas à l'être.
Il est perdu, il n'a plus sa place nulle part. Ni chez les enfants dont il est exclus, ni chez les adolescents (le pensionnat) chez qui il ne parvient pas à s'intégrer, ni chez les adultes, qui ne veulent pas de lui. C'est douloureux...

Je ne connais pas très bien Le retour au pays natal, mais de ce que je connais de Hardy et des autres romans/pièces de théâtre, ses oeuvres de prédilection sont surtout des histoires parlant d'être écrasés par le destin. Comme si la littérature ne lui fournissait pas vraiment une échappatoire, mais plutôt un sens à sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Empty
MessageSujet: Re: The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York   The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Icon_minitimeJeu 10 Jan - 21:51

Akina a écrit:
je me retrouve dans beaucoup de choses que tu as dites.

Chouette parce que j'ai eu du mal à formuler mon ressenti

Citation :
ni chez les adultes, qui ne veulent pas de lui.

J'ai l'impression qu'il veut trop s'intégrer, il en fait des tonnes et ca devient lourd pour ceux auprès de qui il essaye. Surtout qu'il tente toujours de passer pour quelqu'un qu'il n'est pas.

Citation :
Comme si la littérature ne lui fournissait pas vraiment une échappatoire, mais plutôt un sens à sa vie.

Oui c'est vrai que c'est sans doute plus qu'une simple distraction pour lui.



Je suis en train de terminer de le lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Empty
MessageSujet: Re: The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York   The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
The catcher in the rye Chapitres 9 à 17 : New-York
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Club de lecture :: The catcher in the rye-
Sauter vers: