Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Le Trou de Jacques Becker (1960)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Le Trou de Jacques Becker (1960)   Ven 12 Oct - 12:57

Le voilà !! Wink

allociné a écrit:
Accusé de tentative de meurtre sur la personne de sa femme, Claude Gaspard est enfermé à la prison de la Santé. Ses quatre compagnons de cellule lui font part de leur désir d'évasion et creusent, avec une énergie farouche, un tunnel qui les mènera à la liberté. Leur plan aboutira-t-il ?

Je vous fais un résumé moins succint ( qui révèle plus de choses aussi Wink ) :
Le film s’ouvre sur un interrogatoire où Claude Gaspard, de milieu bourgeois, poli, soigné, attire immédiatement la sympathie du directeur de la prison. Gaspard change de cellule et rejoint quatre co-détenus déjà parqués dans 8 mètres carrés. On l’observe, on le teste.Pourquoi est-il là, qu’est-ce qu’il risque ? Un maximum comme tous ici. Là encore, il inspire confiance alors on lui révèle l’évasion qui se prépare. La machine est lancée, on creuse, on tombe sur un os, on creuse encore. Et puis Gaspard est convoqué, la plainte est retirée, il sera libéré sous peu. Mais l’évasion, c’est ce soir…

Incroyable. Vous voulez apprendre à fabriquer un périscope avec trois fois rien ? Vous vous demandez si on peut fabriquer un passe partout avec un gros morceau de ferraille ? Ou comment quitter la prison de la santé ?
Tout est dans cette chronique d’une vie en prison, vie rythmée par les visites et fouilles intempestives des gardiens, le bruit, la soupe immangeable, la promenade, la dissection des paquets reçus, la promiscuité, l'amitié, le partage, les espoirs…
Gros plans qui mettent en avant l’exiguïté du lieu, bande son minimale (pas de musique) qui laisse la place aux bruits de la prison. On vit l’ennui, on vit la peur (la scène de l’éboulement m’a complètement statufié, la tension était à son comble). Et puis il y a cette solidarité qui lie les prisonniers. Un genre de un pour tous, tous pour un. Et il y a ce personnage de Gaspard, qui met tout le monde en confiance. (Pourtant quand il raconte son histoire on n’a pas trop envie de lui faire confiance…Moi en tout cas, je suis dubitative.)
Les acteurs sont plus vrais que vrais, surtout que l’un d’eux c’est le vrai de vrai qui s’est évadé plein de fois. Ah oui parce que c’est adaptée d’une histoire vraie !
Un excellent film.
Claude Gaspard et ses compagnons de cellule :

Le quotidien de la prison :


Le geste qui mène à la liberté :

encore :

et encore :
Une des ingénieuses réalisations de la cellule n°6 :

Et autre système utilisé par les prisonniers :

Dans le souterrain :


Ne déroulez le spoiler que si vous avez vu le film !! (revenez quand vous l'aurez vu lol! )
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Le Trou de Jacques Becker (1960)   Ven 12 Oct - 13:31

Merci beaucoup pour cette présentation, il ne me reste plus qu'à trouver le film Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le Trou de Jacques Becker (1960)   Dim 14 Oct - 10:24

Très belle présentation, Haydée ! Very Happy Je vois que j'ai bien fait de te convaincre d'ouvrir un sujet à ce film Wink Razz

Je compte emprunter le DVD à la médiathèque très bientôt. Dès que je l'aurais vu, je ne manquerai pas de venir poster mon avis Very Happy

Je vois que nous sommes 2 à être dans une période Jacques Becker en ce moment Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Le Trou de Jacques Becker (1960)   Lun 15 Oct - 7:12

@Laly : Ravie de t'avoir donné envie de le voir ! Very Happy

@Emjy : Merci! J'avoue qu'ouvrir un sujet me parait toujours une entreprise très compliquée (dans la rédaction, pas la manipulation technique !)
Oui, j'ai trouvé, avec Becker, un style de films qui me convient tout à fait en ce moment (enfin, ça dépend, j'ai commencé touchez pas au grisbi mais j'ai arrêté au bout de 10 minutes...Pas envie de voir du film noir français, que j'aime assez au demeurant, mais pas en ce moment. Neutral Et puis je déteste Jeanne Moreau !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Trou de Jacques Becker (1960)   Lun 15 Oct - 7:33

Haydée a écrit:
j'ai commencé touchez pas au grisbi mais j'ai arrêté au bout de 10 minutes...Pas envie de voir du film noir français, que j'aime assez au demeurant, mais pas en ce moment. Neutral Et puis je déteste Jeanne Moreau !)

Ben moi, c'est le contraire. Je n'aime pas du tout, du tout, le film noir français ... excepté celui-là ! Le Grisbi est bien le seul polar français que j'aime et qui me touche (il y a aussi Du Rififi chez les hommes, mais c'est de Jules Dassin, et donc plutôt un film américain qui se passe en France).

Pourtant, je ne suis fan ni de Gabin ni de Moreau non plus (mais on la voit au début essentiellement, et ensuite elle reçoit une beigne, ça devrait te soulager).
Gabin est juste génial, là. Ce magnifique regard qu'il a , à la toute fin, avec l'Anglaise, pendant que le juke box joue "son air"... ça me donne envie de pleurer à chaque fois !
Et la scène des " biscottes au foie gras".... Un modèle de mise en scène du Temps.

Le Grisbi a été une vraie résurrection pour Gabin. Sa cote était alors au plus bas. Un peu comme pour Bette Davis avant All about Eve. Mais par la suite, Gabin n'a plus cessé de faire le "type du Grisbi", pendant tout le reste de sa carrière et c'est là qu'il a commencé à franchement m'énerver, que j'ai cessé de l'aimer car il était devenu un mauvais acteur malgré lui.

Quant au Trou. Eh bien, c'est juste un des cent films que j'emporterai sur mon île déserte.
C'est aussi le tout premier DVD que j'ai acheté... C'est dire.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le Trou de Jacques Becker (1960)   Lun 15 Oct - 14:21

Haydée a écrit:
Merci! J'avoue qu'ouvrir un sujet me parait toujours une entreprise très compliquée (dans la rédaction, pas la manipulation technique !)
Si ça peut te rassurer, je trouve que tu t'en sors très bien ! Razz Il ne faut surtout pas que tu te restreignes (et je ne dis pas ça seulement parce que j'apprécie toujours que d'autres personnes prennent le temps d'ouvrir un sujet Laughing ).

@ Juniper Sling : Je note Le Grisbi ET Du Rififi chez les hommes de ce pas ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Trou de Jacques Becker (1960)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Trou de Jacques Becker (1960)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Trou de Jacques Becker (1960)
» Rue de l'Estrapade de Jacques Becker
» Edouard et Caroline de Jacques Becker (1951)
» 23 Janvier 1960 : Profondeur, - 11 521 mètres !!!
» Sonnet du trou noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Cinéma américain :: L'Age d'or hollywoodien :: Autres films et réalisateurs fétiches...-
Sauter vers: