Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Wuthering Heights de Emily Brontë

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Satine
Locataire de Netherfield
avatar


MessageSujet: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 2 Oct - 11:52


Ayant tout récemment découvert que ce grand classique de la littérature anglaise n'avait pas son propre topic, moi, grande Brontënienne que je suis, je me dévoue à combler ce manque lol!

Résumé:

Citation :
Là où la terre est sauvage et le vent glacial, là où les pentes sont hostiles, les esprits peuvent devenir rudes, tenaces. Ils peuvent aussi être incroyablement imaginatifs et poétiques.
Enfant du Yorkshire, Emily Brontë se fait à la fois peintre réaliste, romancière gothique et poète du surnaturel dans cet ouvrage qui retrace, sur deux générations, les conséquences désastreuses d'un amour contrarié, celui d'Heathcliff et de Catherine. Elle y décrit à merveille la lande monochrome que seule la bruyère égaie ici et là, les marais dont l'humidité ronge les os et alourdit le coeur, les vents monotones et agressifs dont le sifflement effraie l'imagination. Elle dépeint avec véracité les tourments violents de la passion, de la vengeance et de la peur. Mais surtout, Emily Brontë démontre ses talents de composition, orchestrant sans dissonances les retours dans le temps, les intrusions de l'étrange et les changements de point de vue. Elle dévoile enfin la disposition romantique d'une jeune femme qui semble croire que le repos de l'âme ne se gagne qu'au terme d'une douloureuse errance.

Citation :
Date de sortie : 1er Juillet 1974
Editeur : LGF - Livre de Poche
Collection : Livre de poche
Nombre de Pages : 413

Mon avis:

Je l'ai lu en 3 jours. Alors ce livre m'a fait ressentir des sensations/émotions jamais ressentit auparavant. Je peux dire que j'ai détesté tout en l'ayant dévoré ^^. Quelqu'un me comprend ? lol!
L'histoire m'a révolté, j'ai cru que j'allais devenir folle devant le bouquin, je pense n'avoir jamais autant détesté un personnage comme Heathcliff et n'avoir jamais autant souffert de lire une histoire. Mais l'histoire m'a captivée, je ne pouvais plus lâcher le bouquin, je voulais absolument, le plus vite possible le finir pour non seulement me soulager mais surtout pour connaître l'histoire, la fin des personnages. L'écriture de Emily est réellement puissante. L'histoire est tellement sombre qu'un moment j'ai crut que j'allais m'étouffer mais je ne pouvais pas non plus lâcher le livre je voulais absoluement savoir ce qui s'était passé et comment tous ces personnages en était venu à être ainsi ... J'ai particulièrement adoré la narration qui était très facile à lire et fluide. J'ai adoré la narration avec 2 narrateurs et le fait qu'on commence par le présent pour connaître au fur et à mesure le passé. C'est sur que ce livre vous marque pour le restant de la vie lol! J'ai eu vraiment du mal à continuer à lire toute la haine de Heathcliff qui m'insupportait mais j'étais captivé par l'hisoire jusqu'à la fin et j'ai beaucoup aimé ce dénouement et cette fin.
J'ai de loin préféré la deuxième partie du livre avec Hareton drunken
C'est un livre qui ne correspond pas à mes goûts (trop sombre et trop étouffant pour moi) mais un livre qui m'a beaucoup marquée et vraiment captivée jusqu'à la fin mais un livre que j'aurais du mal à relire. Laughing

Ce roman, est personellement celui que j'aime le moins des soeurs Brontë. Mais vraiment chapeau à Emily pour avoir écrit une histoire si puissante, si passionante et si marquante C'est d'une telle force qu'on en ressort pas indemne de la lecture

C'est incontestablement un classique à lire au moins une fois dans sa vie study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 2 Oct - 12:23

J'ai moi aussi dévoré ce roman mais contrairement à toi je ne l'ai pas détesté. Bien au contraire, je me suis délecté de ce maelstrom invraisemblable de sentiments et d'émotions !

J'ai rarement eu l'occasion de lire un roman aussi intense et violent. L'écriture d'Emily Brontë dégage une énergie brute incroyable qui m'a frappé de plein fouet et aussi happé. Elle trouve le moyen de créer en Heathcliff un personnage haïssable et pourtant compréhensible et fascinant.

J'ai aussi aimé l'ambiance, cette lande battue par les vents qui devient presque un personnage à part entière.

C'est pour moi un roman immense et incontournable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satine
Locataire de Netherfield
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 2 Oct - 12:47

C'est l'histoire en elle même que j'ai détesté, beaucoup trop violente pour moi Mad lol!

Mais je te plussoie Pickwick 👍
Citation :
J'ai rarement eu l'occasion de lire un roman aussi intense et violent. L'écriture d'Emily Brontë dégage une énergie brute incroyable qui m'a frappé de plein fouet et aussi happé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 2 Oct - 14:28

J'ai lu Les Hauts de Hurlevent il y a plusieurs années mais je dois avouer que je n'en garde pas beaucoup de souvenirs Embarassed
Je crois que l'histoire m'avait bien plu, mais il faudrait que je le relise pour l'apprécier à sa juste valeur car j'ai été un peu victime d'un maletendu : j'avais étudié en cours d'anglais le passage où Mr Lockwood rencontre le fantôme de Catherine, du coup j'ai eu envie de lire le roman car je croyais que c'était un roman gothique avec plein de fantômes lol!
Inutile de dire que j'ai été plutôt surprise quand j'ai commencé ma lecture !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 2 Oct - 15:22

Je l'ai lu il y a trois ans, mais j'ai moyennement aimé... J'ai trouvé l'ambiance glauque, et j'ai eu du mal avec les personnages. Certaines scènes me mettaient mal à l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissFairlie
Vicar's daughter
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mer 3 Oct - 5:00

Satine, je crois que j'ai ressenti la même chose que toi en lisant ce livre !
J'ai été transporté, et j'ai adoré..malgrès la cruauté de ce roman..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaë
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mer 3 Oct - 15:30

J'ai lu ce livre pendant mon adolescence et relu il y a quelques années maintenant.
Je suis à chaque fois sidérée : comment une jeune fille du XIXe siècle, vivant quasiment recluse sur la lande, a-t-elle pu écrire une histoire pareille ?!
J'aime beaucoup le côté sombre qui ressort du récit, la lande battue par le vent et la passion destructrice de l'histoire.
Je ne cautionne pas du tout les actes d'Heathcliff, mais j'aime ce romantisme poussé à fond, dans ce qu'il a de pire. Il réagit face au rejet de Catherine. Certes à l’extrême, mais c'est parce qu'il est quelqu'un de passionné, dans ce que la passion à de moins bon et de plus destructeur.
Je n'ai jamais aimé Catherine par contre. Bizarrement, elle m'insupporte beaucoup plus qu'Heathcliff et sa vengeance.
Ma relecture datant un peu, je ne suis pas en mesure de beaucoup développer mon avis, mais en tout cas je garde le souvenir d'un livre coup de cœur, que je classe au même niveau que Jane Eyre, car je serai bien incapable d'en préférer un plus que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mila
Vicar's daughter
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mer 3 Oct - 18:35

Les hauts de hurlevent est un roman tourmenté magnifiquement bien écrit , d'une écriture pleine de poésie , une habile mise en abîme , j'adore sa noirceur la violence des sentiments et cette passion amoureuse et tragique ! On ne sait si on doit aimer ou détester ces personnages éblouissants , j'ai parfois haïe Heathcliff , sa rancune la rudesse de sa vengeance comme j'ai parfois haïe Catherine et son humeur changeante, c'est un roman d'une telle modernité , d'une telle force avec des personnages tous tellement complexes ! Non pas tous , il y ce pauvre Edgar Linton bien sous tout rapport et tellement gentil a se demander s'il ne sort pas d'un autre univers Wink


Dernière édition par mila le Mer 3 Oct - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mila
Vicar's daughter
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mer 3 Oct - 18:48

Lunaë a écrit:
J'ai lu ce livre pendant mon adolescence et relu il y a quelques années maintenant.
Je suis à chaque fois sidérée : comment une jeune fille du XIXe siècle, vivant quasiment recluse sur la lande, a-t-elle pu écrire une histoire pareille ?!
J'aime beaucoup le côté sombre qui ressort du récit, la lande battue par le vent et la passion destructrice de l'histoire.
Je ne cautionne pas du tout les actes d'Heathcliff, mais j'aime ce romantisme poussé à fond, dans ce qu'il a de pire. Il réagit face au rejet de Catherine. Certes à l’extrême, mais c'est parce qu'il est quelqu'un de passionné, dans ce que la passion à de moins bon et de plus destructeur.
Je n'ai jamais aimé Catherine par contre. Bizarrement, elle m'insupporte beaucoup plus qu'Heathcliff et sa vengeance.
Ma relecture datant un peu, je ne suis pas en mesure de beaucoup développer mon avis, mais en tout cas je garde le souvenir d'un livre coup de cœur, que je classe au même niveau que Jane Eyre, car je serai bien incapable d'en préférer un plus que l'autre.

Je pense la même chose , comment diable une fille de pasteur vivant presque recluse a t'elle pu écrire un livre aussi noir ?
Et ce personnage principal qui n'a rien du héros traditionnel, mais est plutôt, au premier abord, un antihéros, doté de multiples défauts !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Jeu 4 Oct - 19:08

Merci d'avoir ouvert ce topic, Satine. Wink

Satine a écrit:
L'histoire m'a révolté, j'ai cru que j'allais devenir folle devant le bouquin, je pense n'avoir jamais autant détesté un personnage comme Heathcliff et n'avoir jamais autant souffert de lire une histoire. [...] L'histoire est tellement sombre qu'un moment j'ai crut que j'allais m'étouffer...
Eh bien dis-moi ! J'avoue ne pas avoir éprouvé des émotions aussi violentes à la lecture ! Razz

Cela fait longtemps que je n'ai pas relu le livre d'Emily Brontë, mais je le considère comme un chef d'oeuvre à l'état brut. Je trouve que ce drame familial est raconté avec une virtuosité et une puissance extraordinaires ; je ne vois guère que Shakespeare qui ait pu atteindre une telle intensité et une telle violence dans ses écrits.

Le choix des narrateurs, dont les récits s'emboîtent l'un dans l'autre, pour raconter l'histoire des deux familles familles qui vivent dans cette lande désolée, est remarquable, surtout que leur caractère prosaïque s'oppose à la soif d'absolu des personnages.

Il y a quelque chose de terriblement enfantin et violent dans la caractérisation des personnages, qu'il s'agisse de Catherine, d'Isabelle ou d'Heathcliff.

Certaines scènes sont très violentes, en particulier lorsque le narrateur rêve qu'une petite fille cherche à entrer dans sa chambre par la fenêtre, et qu'il fait tout pour lui faire lâcher prise, quitte à lui cisailler le poignet au moyen des bris de verre, ou lorsqu'Isabelle s'enfuit de chez Heathcliff.

Le personnage de Catherine n'est pas très sympathique ;
Spoiler:
 

Heathcliff peut être
Spoiler:
 


Le roman flirte avec le surnaturel et les fantômes, et la façon dont évolue la seconde génération
Spoiler:
 
même si je trouve l'histoire de Catherine Linton et du jeune Earnshaw beaucoup moins fascinante que celle de leurs aînés.

Je crois qu'Emily a pu inventer cette histoire car elle vivait dans un endroit désolé et très isolé, où évoluaient des familles frustes, dont la violence, dans certains cas, n'avait pas grand chose à envier à celle de ses personnages.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somnambule
Ironic Dandy



MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Lun 26 Nov - 21:21

Je sors de cette lecture et je n'ai pas encore le recul nécessaire pour écrire un avis très développé. Mais c'est la première fois que j'ai la sensation qu'un roman me dévore plus que je ne le dévore moi-même ! Heathcliffe est tellement impressionnant qu'on dirait que sa puissance et sa violence dépasse le cadre du livre pour envahir son lecteur, c'est fascinant et effrayant !!! Mon édition comprenant des annexes très intéressantes et m'ont donné envie d'en découvrir plus d'Emily Brontë qui m'a l'air d'être une auteure très intéressante !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 27 Nov - 12:37

@ Somnambule : c'est sûr, c'est un roman à l'atmosphère très prenante, pour ne pas dire oppressante. Wink

Tu le lis dans quelle édition ? Question

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somnambule
Ironic Dandy



MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 27 Nov - 12:38

Je ne l'ai pas sous la main, mais dès que je rentre chez moi, je note ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 27 Nov - 12:41

Merci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Woodhouse
Helstone rose
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Sam 2 Mar - 20:25

cheers j'ai déniché 2 exemplaires de ce roman !
un en livre de poche (vieux de chez vieux...) et l'autre porte le nom en version original "wuthering heights" et édition plus "proute-proute" avec reliure bien sympathique...

je ne sais pas lequel choisir scratch mais je compte bien le lire ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinala
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Lun 11 Mar - 15:10

AH Je suis trop contente !! cheers cheers
Je traînais sur le forum de topic en topic quand j'ai lu la description de ce livre. Je l'ai lu, il y a 5-6 ans et j'avais adoré, je te retrouve totalement dans ta description Satine mise à part que l'impression générale en finissant ma lecture était plus que positive ! Impossible de me souvenir ni du nom de ce livre, ni de l'auteur et pourtant, je cherchais souvent en librairie parce qu'il m'avait laissé une très forte impression ! En m'inscrivant sur ce forum, j'étais sûre de le retrouver quelque part et bien voilà chose faite ! Very Happy
J'ai cru comprendre qu'il n'y avait pas d'autres roman de cet auteure? Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Lun 11 Mar - 15:27

Non. En revanche, elle a écrit des poèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Lun 8 Avr - 11:49

Finalement, je ai achevé hier tard dans la nuit Wuthering Heights , c'est le genre de roman, qu'il est impossible de lâcher tant l'écriture d'Emily Brontë est singulière, unique, intense. Emily a une emprise totale sur son lecteur, grâce à cette narratrice qu'est Hélène Dean, la seule qui semble ne pas devenir folle à cause du vent. Car le vent rend fou, c'est bien connu dans le Sud Ouest avec le vent d'Autan et dans le Yorkshire aussi


L'intrigue familiale sur les deux générations est maîtrisée, grâce à la généalogie entre les personnages assez complexe.
Le lecteur n'en finit plus de faire des allers et retours entre Les Hauts de Hurlevents et La Grange, sur le dos de Minny et que dire d'Heathcliff, qui m'a tourmenté dès le début, orphelin, adulé par le père Earnshaw et sa fille, battu par le fils Hindley ...
Que penser d'un personnage, qui n'a connu que rejet, souffrance et douleur et qui ne sait transmettre que souffrance et douleur, c'est d'une évidence. J'ai fini par le détester, car certains passages sont assez affraid , quand on comprend le sort qu'il réserve à son propre fils Linton et à la jeune Catherine Linton.


Ce roman ouvre beaucoup de réflexions quant au symbolisme de l'oeuvre, l'inceste est assez finement évoqué, sans pour autant être explicite, sans compter la folie, qui s'empare de manière successive de chacuns des personnages : le comportement hystérique de Catherine Earnshaw-Linton, notamment quand elle retrouve Heathcliff, une fois marié. C'est surtout la liberté de l'auteure à l'exprimer, qui m'a le plus vivement impressionnée surtout pour l'époque.

Bref une lecture qui apporte beaucoup de satisfaction, je m'attendais à une oeuvre romanesque, gothique mais c'est bien mieux que cela ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Woodhouse
Helstone rose
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Lun 8 Avr - 12:33

Houahou... ça donne envie de s'y jeter Constance !
Je l'ai en poche "les hauts de hurlevent" et en édition plus jolie (une collection de ma mère) et c'est "WutheringHeights" je ne sais pas quelle est la meilleure traduction mais je pense prendre le 2nde...

Je me le garde de côté sachant que je vais me prendre une bonne claque ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 9 Avr - 15:51

Très joli post, Constance ; j'ai l'impression que pour le moment, c'est ton roman préféré des trois soeurs ; je me trompe ? Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaë
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mar 9 Avr - 16:02

Ho La La Constance, tu me donnes envie de me replonger dans ce livre que j’adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mer 10 Avr - 16:20

Oui ce livre m'a captive, notamment le personnage de Nelly Dean, une femme de charge très impliquée, bien sur elle a cette fonction de servir successivement ces deux familles, mais sa manière d'être présente et d'influencer le cours de l'intrigue m' a étonne. Je n'imaginerai pas un domestique de Downtown Abbey a ce point s'immiscer dans la vie de ses maitres, ou Stevens encore moiNs. Ce rôle de femme de charge est bien pense il donne a Emily toute la l'attitude de conduire son intrigue.
Miss W lit lla version qui te tente, j'ai lu celle du livre de poche et n'ai pas d'éléments de comparaison avec d'autres traductions, je m'imagine cependant que des versions plus anciennes pour un public jeune ont sûrement du être remanieEs. Comme tu le vois chaque lecteur est marque par ce texte, je suis persuadée que des tas d'écrivains ont du s'inspirer de ce roman, il est unique et singulier, l'histoire peut troublér, t'envahir d'émotions a chacun ses affinités, ses réactions.

Je crois juste qu'Emily est une brillante romancière, certes elle habitait au milieu de nulle part solitaire, je n'aime pas le terme recluse et finalement elle a écrit justement sur ce qu'elle connaissait son entourage direct puis comme toute romancière elle en a sublime la réalité,certes très noire libre au lecteur de se délecter de son travail d'écrivain, de l'analyser et d'en dévoiler la symbolique, ou de rester dans l'incompréhension, le dégout.

Lunae, si tu n'avais pas le courage ou le temps de le relire je compte ouvrir un topic pour que chacun cite des Passages de texte sans spoiler, histoire de donner nos sentiments, ou avis, positifs et négatifs sur cette lecture. Je le ferai au plus tard ce Week end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Woodhouse
Helstone rose
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Mer 10 Avr - 17:32

dés que j'aurai terminer mon challenge vintage je lis Emily !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leibgeber
Ecrivain en herbe



MessageSujet: The Brontë Myth   Mer 12 Juin - 18:59

Je voudrais intervenir sur l’idée que l’on se fait d’Emily Brontë. J’ai observé notamment sur ce fil que les personnes qui ne sont pas particulièrement admiratrices des sœurs Brontë en ont de manière générale une image, issue de la mémoire collective, fausse. En effet, à leur sujet s’est développé ce que l’on appelle le « Brontë myth », un filet bien entortillé notamment :

- d’erreurs biographiques : par exemple, le fait que leur père, quand elles étaient enfants, les privait de viande alors que ce n’était pas vrai.  

- de préjugés : Anne Brontë qui était « la moins douée des trois », ayant écrit « le pipeau Agnes Grey », assimilée à « l’animal de compagnie » d’Emily Brontë. Je cite textuellement ce qui a été un mépris tenace parfois à la limite de la grossièreté dans des ouvrages importants comme du reste je n’en ai jamais observé pour un autre écrivain. C’est insupportable si on admire l’œuvre d’Anne Brontë comme moi. (Je l’admire vraiment, pas un peu, et je me sens seul ! S’il y a un ou une autre fan d’Anne Brontë en France, je serais ravi de communiquer avec lui ou elle. Moi, je suis ici !)

- d’approches limitées de leurs œuvres : l’horripilant jeu du « Qui est qui donc ? » dans leurs œuvres tenues pour certaines comme des autobiographies à peine arrangées, par exemple en identifiant de manière simplificatrice la mère d’Agnes Grey à Charlotte Brontë comme l’a fait Winifred Gérin, spécialiste des sœurs Brontë en faveur entre le milieu des années 50 et la fin des années 70. (La plus assurée à mauvais escient en la matière fut Virginia Moore dans les années 30. C’est elle qui a osé utiliser l’expression « animal de compagnie » pour Anne ; tout le monde a fini par l’oublier, mais pas moi ! Grrr…)

- de fantasmes : le film d’André Téchiné, Les sœurs Brontë, est un summum du genre. Je ne prendrai que les robes portées par les actrices incarnant les sœurs Brontë. Elles sont de couleurs ternes et unis. Or dans la réalité, elles aimaient porter des robes à motifs, à petites fleurs au printemps, tout comme les autres jeunes filles - Charlotte Brontë semblait avoir le sens du goût du reste. Mais, comme en fait part le costumier du film dans un documentaire sur celui-ci, « cela ne collait pas avec l’ambiance ».

Beaucoup auront du mal à se figurer Emily Brontë, l’auteure du terrible Hauts de Hurlevents, revêtue d’une robe à petites fleurs. Ou s’adonnant au jardinage. Ou chérissant les animaux. Ou rêvassant tranquillement sur un tapis. Ou lisant Epictète ou quoi que ce soit en fait alors qu’elle et ses deux sœurs avaient une grande culture, nourrie de grands auteurs. (Anne Brontë avait des bases solides en… latin d’après ce que W. Gérin a relevé dans ses investigations. W. Gérin n’a pas dit que des bêtises, elle a contribué grandement à la reconnaissance d’Anne Brontë – celle-ci compte, après de patientes statistiques de ma part, un grand fan tous les trente ans environ; pour monter un fan-club, ce n’est pas commode.) Au sujet d’Emily Brontë, on se plaît volontiers à se la figurer comme un génie spontané, une « enfant sauvage » de la littérature courant la lande à la quête d’une liberté surhumaine, insondable, une « vierge forte » ou la vestale en chef du Temple du Mal. (Ce n’est pas George Bataille que je vise, mais certains de ses apôtres enthousiastes…) Cela pourrait être juste à la vérité, mais partiellement, et donc finalement injuste quant à qui fut vraiment Emily Brontë. 

Et qui elle fut, personne ne pourra jamais en avoir l’assurance; seulement, malgré les efforts de beaucoup, de manière générale le « Brontë myth » a la peau plus dure que celle des sœurs Brontë et c’est dommage, car influant la lecture que l’on fait de leurs œuvres, on passe à côté de beaucoup de choses, vraiment beaucoup, en tout premier lieu avec Anne Brontë.

Je suis ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Woodhouse
Helstone rose
avatar


MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    Jeu 13 Juin - 7:02

Very Happy et bien moi qui ne connait pas trés bien la vie des soeurs, il semble en effet qu'il y ait une dérive caricaturale liée sans doute au fantasme de certains... 3 soeurs talentueuses vivant dans la campagne anglaise en un temps où la femme ne faisait pas d'études de lettres... comment imaginer que chacune marquerait la littérature anglaise pour les années à venir ?

Je n'ai lu que Jane Eyre (), j'ai Wuthering Heights dans ma PAL... et j'ai des vues sur la recluse de Wildfellhall.

J'ai encore beaucoup à découvrir et j'en jubile d'avance !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wuthering Heights de Emily Brontë    

Revenir en haut Aller en bas
 
Wuthering Heights de Emily Brontë
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wuthering Heights : adaptation ITV 2009
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Le choc des titans : Jane Eyre vs Wuthering Heights
» Classical Comics : Wuthering Heights
» Kate Bush -Wuthering Heights.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Charlotte, Emily et Anne Brontë :: Emily Brontë-
Sauter vers: