Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Revolutionary road/La fenêtre panoramique, Richard Yates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mona
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Revolutionary road/La fenêtre panoramique, Richard Yates   Ven 29 Jan - 21:11

(Le roman de Richard Yates, Revolutionary road a été traduit en français sous le titre La fenêtre panoramique mais comme de bien entendu, le cinéma a changé ce titre peu porteur pour Les noces rebelles que je trouve un peu réducteur.)

Ayant adoré le film l’an dernier, je m’étais acheté le livre cet été en Angleterre en espérant qu’il soit à la hauteur !

Une petite présentation s’impose :
April et Frank Wheeler se sont connus à New-York juste après la 2e guerre mondiale. Elle se rêve actrice, il se cherche et se pense capable du meilleur. April tombe enceinte, ils se marient, et partent vivrent en banlieue, loin de la ville et de son excitation. Le livre démarre quand les choses se dégradent inexorablement, April ne supportant plus sa vie de femme au foyer, et Frank se laissant gagner par le quotidien répétitif et morose.
Leur histoire est à un tournant. Soit ils basculent vers le point de non-retour, l'immobilisme, l'identique, soit ils se reprennent et redeviennent cet "amazing couple, the Wheelers".
Je n'en dirai pas plus, vous êtes peut-être nombreux à avoir vu le film voir lu le livre ici, et pour les autres, en dire trop serait dommage.

Le film, très réussi, est très proche du livre, bien que certains éléments en aient été changés.

Spoiler:
 

Le livre est extrêmement brillant. Je ne sais plus quel critique l'a qualifié de Madame Bovary du XXe siècle, ça me paraît très juste. Comme Emma, April joue un rôle dans une vie qu'elle ne vit pas vraiment, qu'elle subit, et qu'elle rêve constamment autre.
La société américaine des 50s est parfaitement évoquée, notamment son mélange de modernité et d'obsolète (les femmes sont encore très peu libérées et vivent en bonnes ménagères).
Les personnages secondaires sont particulièrement intéressants : je trouve que Richard Yates, bien que campant des "types", évite toujours la caricature, preuve de son talent.

Le film de Sam Mendes est tout simplement un de mes films cultes. Kate Winslet y est à son meilleur, prouvant qu'elle peut tout jouer et rester juste. Ce qu'elle arrive à exprimer avec un sourcil levé m'épatera toujours ! Di Caprio est aussi tout à fait parfait dans ce rôle d'homme immature qui se complaît dans un confort petit-bourgeois qu'il a jadis renié.
Je tiens aussi à signaler que la musique de Thomas Newman (que l'on N'ENTEND PAS dans le trailer, attention !) contribue beaucoup à faire de ce film ce qu'il est, à créer l'ambiance si particulière de ce Wisteria Lane des 50s.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Revolutionary road/La fenêtre panoramique, Richard Yates   Sam 30 Jan - 9:24

Oh, merci d'avoir ouvert ce topic, Mona !
J'ai moi aussi beaucoup aimé le roman et le film.

Voici ce que j'avais écrit au sujet du bouquin, juste après avoir achevé ma lecture

Je vous préviens, il s'agit d'une "review" plutôt générale et sans spoilers. C'est celle que j'ai postée sur mon blog pour inciter les visiteurs à lire le roman ...

Une petite question avant de commencer : vous est-il déjà arrivé de décider de lire un livre sous prétexte qu'il sera bientôt adapté au cinéma ? Moi oui, je l'avoue...
C'est donc la curiosité qui m'a poussée à lire ce roman, dans l'optique d'une adaptation en cours de tournage, signée Sam Mendes et qui a donc marqué les retrouvailles des excellents Winslet et DiCaprio dans les deux rôles principaux !
Ce roman est un des plus marquants de la littérature américaine du XXème siècle et pour cause, elle nous dépeint une certaine classe moyenne, la vie d'être humains banale et étriquée avec une profondeur et une liberté de ton assez déconcertantes. L'auteur nous parle donc du commun des mortels. April et Frank Wheeler sont mariés, ont deux enfants et vivent dans un quartier résidentiel sans histoires de la banlieue new-yorkaise. On les croirait comme tout le monde, supérieurs en rien à leurs voisins, menant une existence où le quotidien ne semble leur réserver aucune surprise particulière. Mais au final, il n'en est rien. A travers cette fenêtre panoramique, on entre dans le quotidien de ce couple, qui s'aime mais aussi se déchire. Les disputes sont passionnées mais violentes, comme si elles étaient l'unique moyen pour eux de se sentir vivre et de s'exprimer dans un monde qui ne leur suffit pas. April et Frank se ressemblent, ils font tous deux figure d'anti-héros, aux prises malgré eux avec cet univers petit-bourgeois et creux qui les encerre et les étouffe. Ils cherchent ensemble désespéremment le moyen de contrecarrer un sort qui semble malheureusement bien établi. Ces deux personnages ressentent tout à fleur de peau et traversent une crise existentielle qui semble complètement dépasser leurs voisins, même ceux qu'ils croyaient être leurs amis.
Ce roman a été écrit sur les ruines du rêve américain, au réveil d'un cauchemard, celui de la désillusion. Sous l'apparence d'un style simple et d'un ton réaliste, l'auteur fait souvent preuve de génie. Son talent de mise en scène, de peinture des sentiments et émotions exacerbées est absolument indéniable. Son récit s'insrit dans une gravité mêlée à une certaine gaitée ironique. Richard Yates est un écrivain au style empressé, jamais un mot de trop. Le lecteur est donc happé dès le début dans la roman, grâce à l'immense force évocatrice de son auteur.
Après la lecture de ce roman, on a envie de savoir ce qui a poussé ces personnages vers le drame, de se donner les moyens de percevoir ce que le vide existentiel peut signifier pour certaines personnes dont la sensibilité ne peut que se heurter à l'étroitesse de la société humaine. Un roman qu'on ne doit pas lire déprimé mais qui se révèle bien toutefois être une oeuvre pleine de significations. Un livre qui sû faire voler en éclats les tabous de l'Amérique. Ecrit au tout début des années 60, il n'en est pas moins toujours d'actualité aujourd'hui...
De plus, il est intéressant de noter que la découverte du manuscrit s'inscrit dans une histoire assez incroyable. On avait en effet pris connaissance, après la mort de l'auteur, qu'il avait réservé à son public un ultime roman. On le chercha pendant des jours jusqu'à ce qu'un de ses étudiants ne le trouve dans.... son congélateur!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Revolutionary road/La fenêtre panoramique, Richard Yates   Sam 30 Jan - 16:27

Voilà un roman et un livre dont j'entends parler depuis un moment : le sujet m'a l'air dur, mais intéressant ; je me laisserais très probablement tenter un jour. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mona
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Revolutionary road/La fenêtre panoramique, Richard Yates   Sam 30 Jan - 21:47

Ta critique est à la hauteur du livre, Emjy, contrairement à la mienne ! Et je suis énervée que le trailer ne propose pas la "bonne" musique, qui fait beaucoup dans le film. Passons.
Je suis très intéressée et très étonnée d'apprendre qu'il a été écrit dans les années 60 ! Pour moi c'était un roman contemporain ! C'est donc d'autant plus étonnant par rapport à la modernité de certaines choses (attitudes, notamment), qui me paraissaient un peu trop importées des années 90/2000. Et en fait pas du tout. Les années 50 étaient donc vraiment l'époque des paradoxes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Revolutionary road/La fenêtre panoramique, Richard Yates   Jeu 10 Fév - 14:32

J'ai bien aimé la lecture de La fenêtre panoramique, il m'a fallu quand même pas loin de deux ans après avoir vu le film pour m'y plonger, c'est vrai que l'histoire de ce roman est troublante et marquante.


Yates présente dans ce roman une dissection au scalpel d'un couple lambda américain. Roman écrit en 1961, il n'épargne rien au modèle de vie, qui reste encore celui actuel : Se marier, avoir une situation, trouver une belle maison, bref réussir sa vie. A travers une écriture incisive, juste, limite cruelle, Yates décrit la déliquescence d'un couple ; ca donne des frissons, et la charge émotionnelle négative l'emporte largement.

Toutes les habitudes de la vie de ce couple sont passées à la moulinette, bien souvent vu sous l'angle de Frank (donc un point de vue masculin), habitude quotidienne, vie affective, lassitude et ennui au travail, infidélité avec la collègue de bureau, l'éducation des enfants, les relations voisin voisine inutiles mais au combien nécessaire pour estimer sa propre réussite. C'est d'un vide puissant.Toute une vie si facilement résumée, Yates essayant de remplir les vides et les non dits, soi en accentuant leur défauts soi en dévoilant leurs pensées intimes.

Bref Yates n'épargne personne dans ce roman accepter ce mode de vie n'est pas épanouissant, le refuser c'est du suicide! Yates ne place pas non plus les sentiments au coeur de l'histoire ou très peu, comme si la névrose de ce couple les oblige à s'enfoncer dans leur mutisme, fuir leur responsabilité de parents, penser à leur famille; rien ne les rapproche tout les éloigne. S'aiment ils ou pas? A ce stade du roman, le paradoxe prend toute sa place et le drame est inévitable.

C'est un roman réaliste et dure, à ne pas lire si on est un peu morose, par contre il se lit tres facilement. Ne pas lire la suite, si vous n'avez jamais lu ou vu La fenêtre panoramique, l'intrigue serait dévoilée.
Spoiler:
 


Pour ma part, j'ai tres envie de lire d'autre romans de Yates.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revolutionary road/La fenêtre panoramique, Richard Yates   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revolutionary road/La fenêtre panoramique, Richard Yates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revolutionary Road - Photos
» Revolutionary Road (Les noces rebelles)
» Revolutionary Road de Sam Mendes
» Ma scène préférée !
» Revolutionary Road (Les noces rebelles)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: