Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Rue de l'Estrapade de Jacques Becker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Dim 26 Aoû - 23:05

Une Screwball comédie... française ? Oui, ça existe, c'est Jacques Becker, le très grand Jacques Becker, qui l'a faite (je ne compte pas son exquis Edouard et Caroline qui est aussi une comédie mais pas screwball... Quoique.)

RUE DE L'ESTRAPADE est un film de 1952 .


C'est joué par le beau et drôle Louis Jourdan ( qui donne sa tonalité hollywoodienne au film)


... par la piquante Anne Vernon (qui sera 12 ans plus tard la maman de Deneuve dans LES PARAPLUIES DE CHERBOURG)
... et par le super-cool Daniel Gélin.


Il y a également Jean Servais, le laconique Jean Servais, au regard las, et à la voix INOUBLIABLE ! (Ah ! Quand il demande à Anne Vernon de lui faire un dessin !... Le George Sanders à la française, c'est lui! )


Ce film est une dentelle délicate, un fin bijou.

La trame est si ténue que tout tient dans l'infinitésimal, le détail, un regard, une chanson... Tiens, justement, on y entend la chanson de Brassens "Un petit coin de parapluie"...
Et ce film est un petit coin de paradis !

Oh... J'allais oublier la chère, chère Madame Pommier (Ouh ! Quand elle marmonne toute seule... un délice !) jouée par la mignonne et ronchonnante Pâquerette.

N'écoutons plus tous ces moutons qui bêlent depuis 80 ans autour d' Enfants du Paradis poussiéreux, poussifs (et avec l'expo annoncée, on va les entendre, hélas, bêler beaucoup, très bientôt ! ), de Visiteurs du soir insupportablement ennuyeux, verbeux, naphtalinés ou bien des Hotel du Nord théâtreux, figés, ampoulés... Et allons plutôt faire un tour du côté de chez Jacques Becker !

Becker, il sait tout faire! Avec légèreté, acuité, sensibilité, drôlerie, émotion.

Que ce soit le film noir (le génial Touchez pas au grisbi, le sourire de Gabin à la fin m'arrache des larmes chaque fois!) , la comédie sociale (Antoine et Antoinette) , la comédie sophistiquée (Edouard et Caroline), le polar inclassable (Le Trou, hors-catégorie tellement c'est haut, tellement c'est pur et beau!) , la satire (Goupi Mains-Rouges) etc... etc... Ses films restent vivants.
Vous l'aurez compris, Jacques Becker fait partie de mon panthéon !!
Normal : la rue de l'Estrapade existe... A Paris, juste derrière le Panthéon en question !


Dernière édition par Juniper Sling le Jeu 6 Sep - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Lun 27 Aoû - 12:20

Et bien, ça a l'air d'être une sacrée perle, ce que tu nous présentes là ! sunny Je le note de suite dans mon petit carnet de films à voir Wink J'espère qu'il n'est pas trop difficile à dénicher ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Lun 27 Aoû - 13:21

👍
Apparemment, il est facile à trouver Emjy!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Lun 27 Aoû - 18:59

Miss Virginia a écrit:
👍
Apparemment, il est facile à trouver Emjy!
Oui, je viens de voir ça sur le site de la fnac et amazon. C'est chouette ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Mar 4 Sep - 17:39



Et bien, cette animation 50's a eu du bon car j'ai découvert grâce à elle (et aussi un peu à Juniper Sling Razz ) un réalisateur auquel je compte m'intéresser de très très près dans les semaines et mois à venir : Jacques Becker !

J'ai vu ces derniers jours 2 de ses comédies : Rue de l'Estrapade donc, mais aussi Edouard et Caroline (dont je vous reparlerai un jour prochain dans un autre topic). J'ai beaucoup, beaucoup, aimé les deux, même si je garde une préférence pour le 2ème. Wink

Rue de l'Estrapade est un film fin, piquant, délicat, sensible, et surtout bourré de charme. Ma scène préférée ? Celle où le personnage de Daniel Gélin (formidable !) chante Un petit coin de parapluie. Anne Vernon est quant à elle magnifique !

Ne cherchez pas une intrigue retorse ou sophistiquée, vous n'en trouverez pas dans Rue de l'estrapade. Le charme de ce film réside bien ailleurs ...


_________________


Dernière édition par Emjy le Sam 8 Avr - 19:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Mar 4 Sep - 17:46

Merci pour ton avis Emjy!! J'ai trop envie de le voir!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Mar 4 Sep - 18:10

Je pense qu'il te plaira, et Edouard et Caroline peut être encore plus ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Jeu 6 Sep - 6:51

J'ai vu les deux !  Après Edouard et Caroline, je n'ai pas pu résister à regarder Rue de l'estrapade Razz
Je les ai beaucoup aimé ! Je dirais même que ce sont de vrais coups de coeur!  C'est ça le cinéma français que j'aime  (et pas la nouvelle vague des Truffaut Sleep , Godard Suspect  Sleep et toute la clique )
Pour en revenir à Jacques Becker, j'en étais resté à Ali baba (que j'ai revu cet été d'ailleurs, je voulais confronter mes souvenirs d'enfance au temps qui passe  Laughing) je le connaissais surtout de réputation pour Casque d'or et Touchez pas au grisbi mais ceux là je ne les connaissais pas du tout.
J'ai adoré la tension de ces films où l'on oscille entre drame et comédie. Il suffirait d'un rien pour basculer ! On éclate de rire puis on se ronge les ongles. Pour parler plus spécifiquement de Rue de l'estrapade qui fait l'objet de ce sujet, j'y ai beaucoup aimé Louis Jourdan (c'est sûr son personnage est un peu moins symathique qu'un Gaston Lachaille mais il est excellent! Quand il mime la gaieté, l'éclat de rire que j'ai eu!) et j'aime beaucoup Daniel Gélin mais je crois que je l'ai préféré dans Edouard et Caroline où il a plus d'espace de jeu. Quant à Anne Vernon, elle est charmante et ravissante ! Une des scènes que j'ai préférée c'est le soir avant le grand jour, où elle est légèrement et adorablement ivre...
Ravie de voir à l'écran Micheline Dax. C'est en l'entendant parler que j'ai raccroché le nom à quelque chose : c'est la voix d'Ursula !

Sinon, Antoine et antoinette sort en dvd dans une version restaurée le 16 septembre ! bounce

Merci Juniper et Emjy ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Jeu 6 Sep - 10:56

Alors là, les filles, vous me faites un plaisir !!!
Je suis ravie, vraiment.
C'est super de pouvoir partager des petits enchantements comme ceux-là.
Entre l'Estrapade et Edouard , mon coeur balance constamment, c'est vrai... Quand je revois l'un, c'est lui que je préfère et quand je revois l'autre, c'est le contraire. Peut-être qu'avec l'âge, je me tourne plus vers l'Estrapade, qui est plus adulte, alors que j'ai longtemps préféré Ed et Caro.
J'adore quand le tonton de Caroline l'appelle " Carolaïïïne".
Ah oui, j'adore moi aussi quand Louis Jourdan se déchaîne pour mimer la joie autour de la pauvre Madame Pommier !!
Et puis, j'aime tellement ce côté "on s'aime on déconne", au début de l'Estrapade, quand Anne Vernon pioche dans l'assiette de son mari et après, la scène avec le foulard. C'est assez rare de voir un couple amoureux qui déconne , comme ça, gratuitement, juste pour le fun (comme par exemple, chez Capra dans Arsenic, lorsque Cary Grant et Priscilla Lane jouent à cache-cache au début du film).
On n'est plus dans l'efficacité mais dans autre chose qui semble hors-sujet mais en dit plus long, plus subtilement, au final, sur les relations des personnages.
Jacques Becker est le champion des détails, des scènes qui semblent gratuites mais qui sont en fait, la chair de l'oeuvre.
Ne pas oublier, en passant, le nom d'Annette Wademant, qui était la scénariste dialoguiste de toutes ces jolies choses et, notamment, du merveilleux Madame de... de Max Ophüls (un autre magnifique réalisateur, y compris dans sa période française, et qu'on oublie trop souvent au profit d'autres dont on nous rebat les oreilles mais qui n'arrivent pas à la cheville de ces deux-là !).

Becker a également réalisé un très beau mélodrame : Falbalas. Et il y a aussi Rendez-vous de juillet que j'aime beaucoup. En revanche, je suis plus dubitative sur Ali Baba,mais sans doute que le choix de Fernandel y est pour beaucoup. Et je n'aime pas tellement son ArsèneLupin.
Mais quand Becker réussit un film, il le réussit superlativement. En plus, il fait faire des merveilles aux acteurs !
J'adore Goupi Mains-rouges, qui est vraiment très drôle (même si le rire est jaune, tu as raison Haydée, Becker est souvent sur la marge) . C'est dans ce film qu'on entend cette réplique qui est devenu mon art de vivre : "On a toujours envie de rire quand on mange des pommes" !

Son fils, Jean Becker, a réalisé "L'été meurtrier" "Les enfants du marais" "Elisa" et un tas de pubs, les chevaux au galop pour Renault c'est lui.
Inutile de dire que je ne lui trouve, hélas, absolument aucune filiation esthétique avec son père. Je dirai même qu'il est tout le contraire de son papa. Lourdeur, gros sabots, gros traits... là où Jacques n'est que souffle léger, ellipse, sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Dim 9 Sep - 20:48

Je le note, il me tente beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Mar 11 Sep - 19:23

Haydée a écrit:

Sinon, Antoine et antoinette sort en dvd dans une version restaurée le 16 septembre ! bounce
Tu l'as déjà vu ? Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   Mer 12 Sep - 7:15

Emjy a écrit:
Haydée a écrit:

Sinon, Antoine et antoinette sort en dvd dans une version restaurée le 16 septembre ! bounce
Tu l'as déjà vu ? Very Happy
Non mais l'histoire me tente bien. En plus, il semblerait qu'Antoine et Antoinette, Rue de l'Estrapade, Edouard et Caroline et Rendez vous de juillet forment un "ensemble" sur la jeunesse parisienne. Je ne sais pas si c'est dans cette idée là que Becker les a fait (ou si c'est seulement un internaute zelé qui a voulu y voir ça) mais au vu de ceux que j'ai vus, ça me parait prometteur ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rue de l'Estrapade de Jacques Becker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rue de l'Estrapade de Jacques Becker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rue de l'Estrapade de Jacques Becker
» Le Trou de Jacques Becker (1960)
» Edouard et Caroline de Jacques Becker (1951)
» Cake au crabe, à la St-Jacques et au poireau
» Noix de Saint-Jacques à la vanille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Cinéma américain :: L'Age d'or hollywoodien :: Autres films et réalisateurs fétiches...-
Sauter vers: