Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

 

 Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)

Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
Emjy


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeMer 15 Aoû - 16:30

J'ouvre un sujet à l'un de mes classiques américains préférés, Cluny Brown (La Folle ingénue en VF). Avant dernier film de Lubitsch, sorte de retour de flamme du réalisateur, Cluny Brown est une comédie charmante, impertinente et pétillante.Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) 312935

Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Tumblr_m4a27nWEPv1qhl9y8o1_500

Citation :
Londres 1938. Son oncle, plombier, étant dans l’impossibilité de se rendre au domicile de Hilary Ames, la jeune, naïve et pétulante Cluny Brown (Jennifer Jones) se présente à sa place pour déboucher un évier. Elle y fait la connaissance du séduisant Adam Belinski (Charles Boyer), pique-assiette et philosophe, fraîchement émigré de sa Tchécoslovaquie natale pour se mettre hors de portée du régime nazi dont il s’est fait un ennemi. L'oncle Arn, mécontent des initiatives déplacées de sa nièce, la fait engager en tant que domestique par Lord et Lady Carmel, propriétaires d’un beau manoir à la campagne. Malgré son désir de bien faire, Cluny a beaucoup de mal à supporter la tutelle du majordome et de la gouvernante. Elle voit donc avec un immense plaisir l’arrivée d’un nouvel invité chez les Carmel en la personne du même Adam Belinski rencontré précédemment [...]

Librement adapté du roman de l'anglaise Margery Sharp (auteur également de Bernard & Bianca, et qui a son topic ici : Arrow), cette comédie relativement méconnue du réalisateur (du moins, au regard des autres chefs d'oeuvres du maître) est pourtant un condensé de ce qu'il peut offrir de meilleur : des dialogues subtils et empreints de drôlerie, des personnages attachants et un peu fantasques, et une comédie de moeurs et sentimentale pleine de rythme et de panache.

Mais ce que je retiens néanmoins c'est que même si on y reconnaît la Lubitsch touch', ce film se démarque quelque peu de ces productions précédentes. Cluny Brown repose beaucoup moins sur l'émotion que The Shop around the corner ou encore Heaven can wait. Ce n'est ni une satire politique (Ninotchka) , ni une screwball comedie. On y trouve pas de forte progression dramatique, des rebondissements et des quiproquos à gogos, ni même des décors luxueux et extravagants. Non, la réussite de Cluny Brown repose sur autre chose. Les dialogues sont étincellants, comme taillés dans le diamant. Ils sont pleins d'humour, frôlent parfois l'absurde et flirtent constamment avec l'impertinence et l'effronterie. J'ai l'impression d'y retrouver l'essence même de ce qu'est l'humour typiquement british.

Cluny Brown est de plus l'un des rares films de Lubitsch où la sexualité des personnages est aussi librement et métaphoriquement abordé. Etrange que le code Hays n’y ait vu que du feu ... Certaines scènes ont quelque chose de clairement irrévérencieux ! Wink

Jennifer Jones incarne avec brio notre héroïne, cette jeune femme alerte et libre. Habitée par une douce naïveté et une spontaneité qui déconcerte les plus prudes, elle obéit à ses pulsions et apparaît donc comme un personnage résolumment moderne. Passionnée de plomberie, il lui est impossible de résister à l'appel de la tuyauterie ! Un tuyau bouché et la jeune femme est en extase Razz : "La plomberie ça me connaît … J’aimerais tant déboucher les joints, bang, bang, bang… J’aimerais tant vous voir en action…".
On l'aura compris, Lubistch, dans cet extrait (et dans tant d'autres Wink ) manie l'allusion avec une maîtrise qui force l'admiration ! L'élégance formelle de ses dialogues et de sa mise en scène lui évite de tomber dans le scabreux et le vulgaire.
Charles Boyer, lui, incarne, Belinski, un élégant et un épicurien, qui vit au crochet des autres. Il n'est pas dans l'action, c'est un théoricien, un beau parleur et un séducteur aussi étrange que troublant. Il traîne avec lui une certaine dérision tragique liée aux évènements historiques en marche (montée du nazime, extermination des juifs - dont il est fait partie -et conflits mondiaux). C'est aussi un personnage qui révèle et éveille les consciences.

Il est difficile de rester insensible au couple formé par ces deux personnages. Wink

Cluny Brown est donc un film caustique, presque acide, une satire délicieuse de la bourgeoisie campagnarde et de la "domesticité" doublé d'une romance absolument irrésistible.

Pour moi, ce film est une petite merveille. Et vous, avez-vous eu la chance de le voir ? Si non, j'espère vous avoir donné envie de d'y jeter un oeil (et même plus Wink )

Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Tumblr_m02nmbCCWA1qkge9po1_500

_________________
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeMer 15 Aoû - 16:48

Je rêve de voir ce film!!
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeJeu 16 Aoû - 9:48

Je te le prêterai Razz Wink

_________________
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeJeu 16 Aoû - 10:28

Merci Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) 452441
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 19 Aoû - 7:45

post Je viens de voir ce film, et j'ai beaucoup aimé. Ce film repose entièrement sur les dialogues qui sont très drôles, à la limite de l'absurde.
Toute la société anglaise de l'aristocratie aux basses classes est déconstruite : c'est surtout le personnage de Belinski qui amène cette déconstruction même si lui non plus n'est pas épargné... En effet, nous ne saurons jamais si cet homme, philosophe raté qui vit aux crochets de tout le monde, est vraiment en danger ou si c'est un imposteur...
Quant à Cluny Brown, le titre français dit tout! Elle est pétillante, pleine de vie, mais aussi très naïve et même un peu "bêbête" parfois. Elle s'érige contre les conventions sociales
Spoiler:
 
C'est un personnage très spontané, et j'avoue avoir été très étonnée par la forte présence dans un film de cette époque d'allusions sexuelles assez explicites:
Spoiler:
 

Les rôles secondaires dans ce film sont tout aussi excellents :
- le couple de domestiques horrifié parce que Cluny et Belinski ne respectent pas la place assignée dans la maison pour toutes les personnes présentes.
-le pharmacien Wilson très pédant, dont la seule ambition est de vivre toute sa vie dans la même maison, figé dans son immobilisme.
-le couple d'aristocrates très jovial au premier abord, mais qui fait montre d'ignorance (excellente scène avec "Mon camp"), et même de racisme.

Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 19 Aoû - 8:39

Contente que tu aies aimé le film, Miss Virginia sunny

Je trouve que c'est un film intéressant et insolite, pour toutes les raisons que tu as évoquées Very Happy

_________________
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 19 Aoû - 8:50

Et moi je te remercie de me l'avoir prêté, il est moins connu que d'autres films de Lubitsch mais vaut vraiment la peine d'être vu!
Revenir en haut Aller en bas
Haydée
Star-crossed lover
Haydée


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 26 Aoû - 12:58

Vous m'avez tenté, j'ai succombé Razz Et je vous rejoins c'est un très chouette film et un chouette Lubitsch ! Quels dialogues tout de même! Shocked Laughing Sacrément audacieux ! J'ai beaucoup aimé Charles Boyer et Jennifer Jones. C'est vrai que Cluny est vraiment naïve, ce qui fait qu'elle est complètement décomplexée en fait. Le pharmacien m'a bien fait rire ( lui qui est tout le contraire). Belinsky et la porte de la pharmacie Laughing Et la fin ! Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) 557349
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeVen 21 Sep - 22:21

Grâce à Juniper Sling qui nous a mis au courant de la rétro Lubitsch à l'Action Christine (à Paris), on a été ce soir voir ce film que j'ai adoré.
En fait, je me demande si je ne l'aime pas encore plus que La boutique au coin de la rue...

C'est drôle, pétillant, frais. Les allusions sexuelles sont assez fines (la tête que fait Cluny dès qu'on lui parle de plomberie...). Le côté sérieux n'est pas oublié, puisque le film se construit sur montée du nazisme en Europe de l'Est (et de la guerre qui s'approche).
Mais ce qui est le plus merveilleux, c'est la description de l'Angleterre des campagnes. Les aristocrates, qui ne savent dire qu'une seule chose "Il/Elle sait bien monter à cheval" (He/She sits well on a horse), et pour lesquels le thé est un moment primordial. Les domestiques qui m'ont terriblement fait penser à Dowton Abbey ! Qu'auraient dit Carson et Mrs Hugues avec une maid comme Cluny ???
Et surtout, Mr Wilson et ses amis, de vrais Collins tout crachés. Les scènes avec Wilson et sa mère sont à mourir de rire.

Enfin, la fin, et le Nightingale strikes back résume tout à fait l'esprit du film.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 23 Sep - 20:22

Je suis ravie que tu aies eu un coup de coeur pour la fantasque Cluny, Akina ! cheers

Entre The Shop around the corner et Cluny Brown, mon coeur balance aussi ... Il me reste encore pas mal de Lubitsch à découvrir mais je pense que ces 2 films seront très difficiles à détrôner. Je les adore Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) 312935

J'ai déniché l'autre jour une jolie photo prise sur le tournage du film, le jour de l'anniversaire d'Ernst Lubitsch Very Happy

Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Tumblr_m70ger1dNf1rtsvqoo1_500

_________________
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 23 Sep - 20:31

Très sympa cette photo!
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 30 Sep - 10:20

Pour moi pas de doute possible, ma préférence va à Cluny Brown Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) 312935 j'aime beaucoup con coté fantasque et l'idée qu'elle vehicule de trouver sa place.

C'est vrai que je n'avais pas lu ta présentation Emjy, Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) 312935 et shame on me Embarassed mon attention a été capté par la mini ban d'Akina et le faciès de Jenifer Jones, admirable! Et ça m'a vraiment donné envie de le voir.

Ces scènes de début très longues, on se croirait au théâtre ... Le contexte également nous sommes avant la guerre, la montée du nazisme et l'aristocratie ne pense qu'à ces problèmes de tuyauterie et à ses cocktails et à prendre le thé!

Et quelle image de la femme, Cluny Brown reste très moderne, une femme plombier, est ce que de nos jours ça existe ???? sans compter son charme naturel, cette histoire de prendre le thé au Ritz alors qu'elle débouche le le lavabo, à chaque scène ce personnage exulte. Les autres portraits de femmes sont très différents de Betty Cream, qui se met sur un pied d'estal à la muettes Mrs Wilson, en passant pour la gouvernante et Lady carmel, qui a envie de leur ressembler personne???

Tout comme Akina, j'ai pensé à Downtown, et tout le coté satirique de Lubitsch s'exprime, alors que les deux domestiques plus agés semblent les garants d'une certaine tradition peut être bien plus que Lady et Sir Carmel, qui semblent ne pas se rendre compte de la guerre imminente et du danger du nazisme. Cluny qui n'est pas du tout faite pour ce travail démontre la rigidité du système dans lequel il lui est impossible de s'épanouir. La scène ou elle sert le repas est très bien faite, sa maladresse et son comportement sont excellents

Ma scène préférée est celle ou elle prend le thé avec le pharmacien, avec le rossignol qui siffle en voix off mais j'ai beaucoup aimé également celle ou elle raconte son rêve avec Belinski!

Le personnage de belinski m'a plu également, son coté troublion lorsqu'il ouvre la porte du pharmacien à répétion. Il me fait penser aux gosses qui font des parties de sonnette. Je n'ai pas trop pris le temps de m'attarder sur ce personnage.

J'ai tres tres envie de revoir ce film, il y a tant de choses à voir dans ce film, que je ne suis pas sure d'avoir fait attention à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 30 Sep - 14:00

Un petit hommage, en passant, au cher "pharmacien" de Cluny Brown.
Un acteur absolument délicieux nommé Richard Haydn.
Qui arbore un accent génialement anglais, ou bostonien, selon les besoins et les films.
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) 150ful10

On l'a aussi vu en tonton Max dans La Mélodie du bonheur Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) La-mel10

Auparavant, on l'avait vu dans Ambre d'Otto Preminger.
Il a également été l'un des vieux savants tourneboulés par la pétulante Barbara Stanwyck dans Ball of Fire . Comme il n'avait même pas 40 ans à l'époque, il a été fortement grimé!
(à gauche sur la photo ci-dessous):
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Ballof10

Je l'aime aussi beaucoup dans ce très joli film de Mankiewicz The Late George Apley (Un Mariage à Boston en VF)
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Colman10
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeDim 30 Sep - 17:11

Oh, je l'avais adoré dans Ball of fire sans savoir qu'il s'agissait du même acteur ! Merci d'avoir fait les présentations, Juniper Sling Very Happy

EDIT : Trop contente que tu aies adoré Cluny Brown, Constance ! sunny cheers C'est génial que la ban d'Akina t'ait donnée envie de découvrir ce film ! Comme quoi les looks sont efficaces pour le lobbying Very Happy

_________________
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeLun 1 Oct - 6:54

Emjy a écrit:
C'est génial que la ban d'Akina t'ait donnée envie de découvrir ce film ! Comme quoi les looks sont efficaces pour le lobbying Very Happy
J'en suis ravie aussi !!
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeJeu 29 Nov - 17:56

J'ai beaucoup aimé Cluny Brown Very Happy Il ne détrône pas To be or not to be dans mon palmarès des films que Lubitsch que j'ai préféré mais il suit de très près...

Je ne vois pas trop quoi dire parce que je me retrouve beaucoup dans les avis précédents : ce film est vraiment très sympa à voir, on rit beaucoup, l'histoire est plaisante et les acteurs sont tops (surtout le duo principal). Comme vous, j'ai été assez surprise de voir autant d'allusions explicites ou non à la sexualité dans un film de cette époque mais ce n'est jamais vulgaire. D'ailleurs, les dialogues sont tous merveilleux car très bien écrits, impertinents, drôles... Même chose pour les scènes : elles sont toutes drôles et les situations superbement bien trouvées.
Le personnage de Cluny Brown est très attachant, tout comme l'actrice qui l'interprête : à sa première apparition, on est sous le charme Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) 557349 J'aime beaucoup sa naïveté et sa fraîcheur, ainsi que son amour immodéré pour la plomberie Razz Ce qui m'a plu, c'est qu'on rit à cause de Cluny Brown mais ce n'est jamais méchant, bien au contraire.
Belinski m'a également beaucoup plu, mais je dois avouer une petite faiblesse pour le pharmacien juste hilarant tellement il est coincé : il me fait un peu penser à un Mr Collins des années 1940...


_________________
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeVen 30 Nov - 7:11

sandie a écrit:
il me fait un peu penser à un Mr Collins des années 1940...
Tout à fait d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitimeSam 13 Déc - 10:32

Le dvd était épuisé depuis tellement longtemps que je ne le cherchais plus. Mais je viens de voir qu'il a été réédité en janvier dernier chez BAC films.

_________________
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Master11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Empty
MessageSujet: Re: Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)   Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cluny Brown (La Folle ingénue) de Lubitsch (1946)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Cinéma américain :: L'Age d'or hollywoodien :: Ernst Lubitsch-
Sauter vers: