Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm



MessageSujet: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Ven 27 Juil - 13:34

Et si nous nous intéressions de plus près à la prestigieuse méthode (ou école ?) d'art dramatique américaine, L'Actors Studio ?


Pour la petite histoire, c'est en 1947 et à New York que l'Actors studio fut fondé. A l'origine, c'était une association rassemblant des professionnels dans le but d'oeuvrer en faveur de l'art dramatique et de proposer une méthode théorisée par l'acteur et metteur en scène russe Constantin Stanislavski (1863-1938). C'est à partir des années 50 et grâce aux cours du professeur vedette Lee Strasberg que la méthode s'est en quelque sorte "popularisée".

Mais en quoi consiste cette méthode justement ? Et bien, elle me semble assez difficile à expliquer donc je vais me contenter de faire un copié/collé (vous me pardonnerez Embarassed Razz ) du site de la Chaire de recherche et d’enseignement Media & Entertainment Wink
Citation :
La méthode n’est ni un système, ni une méthode à proprement parler, car elle ne s’occupe pas des résultats à obtenir et de ce fait n’établit pas de règles pour ce que l’on doit faire. Ce n’est pas une direction, ni un style. On pourrait la comparer au placement de la voix. Elle a pour seul but de montrer à l’acteur le chemin à suivre. Comment il peut aller à la recherche de ce que lui seul peut trouver et qui, une fois trouvé, ne peut pas être répété une deuxième fois et doit être redécouvert.

“Tout art est la restitution, dans le calme, de sensations et de sentiments déjà éprouvés” (Lee Strasberg)

Strasberg soutient que “tout grand acteur travaille sur deux sphères”, à savoir : le travail sur lui-même et sur son rôle.

La formation à l’actors studio combine le travail sur le rôle , avec un accent mis sur la recherche et l’expérimentation personnelle de la vie du rôle, et du travail sur soi-même, ce qui renforce l’investissement personnel de l’acteur avec son implication à la mémoire, l’expérience, et ses vues sur le monde.

3 grandes étapes structurent ce travail en profondeur :

1/ La relaxation
2/ La concentration

Strasberg donnait la priorité à la volonté et à la discipline : “la volonté se tient à la racine de toute action sur scène”

a- l’objet, la mémoire sensorielle
b- la mémoire affective
c- l’émotion

3/ Le sens de la vérité et l’engagement

Easty caractérise ainsi la “méthode” :
"La grande différence dans notre métier se trouve bien entre “avoir l’air” et “devenir” son personnage” (On Method Acting)

Certains acteurs, parmi les plus extrêmes, ont la réputation de se vouer corps et âmes aux personnages qu'ils incarnent, passant, dans chaque registre, par une très large palette d'émotions, de la plus excessive à la plus enfouie, et de rester dans la peau de leur personnage pendant toute la durée du tournage !


Paul Newman à un cours de l'Actors Studio, en 1955

Parmi les élèves le plus illustres de l'Actors Studio, on peu trouver Marlon Brando, James Dean, Montgomery Clift, Marilyn Monroe, Shelley Winters, Elizabeth Taylor, Paul Newman et bien d'autres. La méthode a aussi inspiré d'autres acteurs, quelques années plus tard, tels qu'Al Pacino, Robert De Niro, Susan Sarandon, Meryl Streep, Robert Du Vall, Jack Nicholson, Sean Penn, Michelle Pfeiffer etc.

L'Actors Studio a rencontré sa période de gloire dans les années 1950-1980 avant de voir son nombre d’adeptes baisser. Mais cette affirmation doit être nuancée dans la mesure où des acteurs majeurs de notre époque se réclament toujours de cette méthode, tels que Daniel Day Lewis ou encore Leonardo DiCaprio, pour ne citer que deux exemples. Wink

Cette méthode a ses détracteurs (dénonçant des grimaces ou des tics d'interprétation) et des amateurs qui, eux, louent volontiers le jeu intense et naturaliste de ses comédiens.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Quel acteur ou actrice a le mieux illustré (ou illustre toujours encore) cette méthode ? Et quels films, selon vous, donnent le mieux à voir l'étendue de leur travail ?

N'hésitez pas à nous donner votre point de vue ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm



MessageSujet: Re: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Ven 27 Juil - 17:06

Je ne savais pas que Meryl Streep et Jack Nicholson se revendiquaient de cette méthode qui apparemment consiste à se mettre complètement dans la peau du personnage. Wink

Que de grands noms, en tout cas ! cheers

J'ai entendu parler de l'Actors Studio pour la 1ère fois en lisant une biographie de Marilyn. Celle-ci souhaitait être reconnue pour ses talents de comédienne, et non pour son sex appeal ; elle avait entendu parler de cette méthode par marlon Brando, elle est donc partit donc à New York en 1955 pour suivre des cours chez Paula et lee Strasberg, avec qui elle développa des liens d'amitié. Jusqu'ici, c'est Natasha Lytess qui servait de coach à Marilyn sur les plateaux ; à partir de 1955, ce fut Paula Strasberg qui lui servit de conseillère, particulièrement pour Bus Stop, film dans lequel Marilyn joue une chanteuse de saloon assez minable.

Une photographie de Paula Strasberg :


D'après un article que j'ai glané sur le net, habituellement, pour ses rôles Marilyn se préparait en décomposant le scénario scène par scène, puis en travaillant chaque geste et la prononciation de chaque réplique. Davantage que ses professeurs précédents, Paula lui fit travailler la spontanéité, au moins pendant les répétitions. Pour Bus stop, elles travaillèrent particulièrement dur sur son généreux accent du Sud.

Photo de tournage de Bus Stop (Marilyn, conformément aux principes de la méthode, avait refusé le costume du studio pour endosser des vêtements trouvés dans des friperies, comme l'aurait fait son personnage) :


Sur le plateau, Paula était omniprésente, avec ses énormes lunettes en écaille et ses cheveux tirés en arrière en chignon. Souffrant de ses pieds trop délicats pour sa corpulence, elle portait toujours des pantoufles de velours. Elle promenait partout un énorme sac plein de choses à grignoter, de comprimés et de sels, au cas où elle s'évanouirait.

Paula alla à Londres afin d'assister Marilyn sur The prince and the showgirl (1957), mais fut rapidement renvoyée à New York, le réalisateur Laurence Olivier en ayant assez qu'elle sape son autorité. Après que Lee eut plaidé en faveur de Paula, Marilyn fit acte d'autorité et s'assura qu'un nouveau visa fût accordé à Paula et qu'on l'autorisa à revenir.

Sur le tournage de Some like it hot :


Impopulaire auprès de tous ou presque sur le plateau, et surtout auprès des réalisateurs, elle hérita d'une ribambelle de surnoms. En raison de son insistance à toujours porter du noir, y compris sous la chaleur (38°) du tournage de The misfits (1961), elle était connue comme « le baronnet noir ». Cependant Billy Wilder et John Huston reconnurent qu'elle les aidait en s'occupant de l'instable Marilyn.

Sur le tournage des Misfits :


Plusieurs biographes accusèrent les Strasberg d'avoir exploité Marilyn. C'était une véritable aubaine pour eux que la plus grande star de la nation soit devenue élève de l'Actors Studio, mais en plus de cela, les services de Paula furent généreusement rétribués. D'où toute une série de rumeurs pas toujours très plaisantes sur le couple Strasberg. Paula et lee Strasberg sont néanmoins restés proches de Marilyn, et ce jusqu'à sa mort.

Je ne suis pas absolument persuadée que Marilyn soit la meilleure représentante de cette méthode ; James Dean, lui, l'est sans doute davantage. Il assistait lui aussi aux cours de l'Actors studio, et c'est à mon avis plus sensible dans sa manière de jouer, par exemple dans Rebel without a cause, la scène du commissariat : Arrow ; James Dean ne devait pas avoir grand mal à s'identifer aux personnages d'écorchés vifs qu'il a joués, étant donné son histoire familiale ; sa puissance de jeu est cependant époustouflante car c'était un grand comédien (voici la scène du commissariat ; je n'arrive malheureusement pas à retrouver la scène qui précède) :


Idem pour Elizabeth Taylor dans La chatte sur un toit brûlant ; elle semble s'identifier complètement au personnage ; sa puissance de jeu est là aussi impressionnante, tout comme celle de Paul Newman (voici le trailer, faute de mieux) :


Les détracteurs de cette méthode ont cependant souligné le danger qu'il y avait pour le comédien de s'identifier corps et âme au personnage qu'il interprète. Il semble aussi que devenue de plus en plus pratiquée, cette méthode de jeu ait entraîné une sorte d'uniformisation de la manière de jouer des comédiens.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover



MessageSujet: Re: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Sam 28 Juil - 8:58

Quel sujet, Emjy ! Very Happy Vos posts sont très intéressants et instructifs ! Pour ma part, je n'ai pas grand chose à dire je suis pas sûre de bien comprendre/connaître/ apprécier ( Razz ) ou être capable d' analyser un tant soit peu cette méthode mais ce à quoi je pense quand on me parle d'Actors Studio c'est Marlon Brando, Un tramway nommé Désir. C'est l'association d'idées que je fais en tout cas.

Ce que tu dis sur l'uniformisation du jeu est intéressant, Popila. Je me demande si on ne perd pas du coup quelque chose. Est ce que les acteurs avaient des jeux plus personnels, plus identifiables, plus différenciés avant cette méthode ? Le jeu est devenu moins théâtral de toute façon, c'est sûr, mais je suppose que les mises en scène, la direction d'acteurs, les studios ont évolué aussi et donc tout ça sont autant de changements qui, s'agglomérant, "révolutionnent" la manière de faire du cinéma et de jouer. Ce que je veux dire c'est que plusieurs facteurs ont peut être contribué à uniformiser le jeu, et pas seulement l'Actors studio. Hum, voilà c'était ma super théorie qui s'appuie sur rien et je dis ça, je dis rien, mais vraiment rien, du tout!

(La photo de Marilyn sur le tournage de Misfits est très touchante je trouve, d'autant plus parce que c'est son dernier film)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm



MessageSujet: Re: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Sam 28 Juil - 9:42

Ce sujet est passionnant! Merci pour vos posts très instructifs!
Je n'ai pas les capacités pour dire quels ont été les meilleurs acteurs de l'Actors Studio...
Cependant, je veux bien croire ce que tu dis Popila sur le danger que cette méthode représente pour les acteurs : j'ai vu un making-of de Portrait de femme avec Nicole Kidman (je ne sais pas si elle pratique cette méthode...), il y avait une scène très difficile et violente psychologiquement, et l'actrice s'était tellement identifiée qu'elle n'arrivait plus à la jouer car ça l'avait terriblement atteinte psychologiquement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm



MessageSujet: Re: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Sam 28 Juil - 11:29

Haydée a écrit:
Quel sujet, Emjy ! Very Happy Vos posts sont très intéressants et instructifs ! Pour ma part, je n'ai pas grand chose à dire je suis pas sûre de bien comprendre/connaître/ apprécier ( Razz ) ou être capable d' analyser un tant soit peu cette méthode mais ce à quoi je pense quand on me parle d'Actors Studio c'est Marlon Brando, Un tramway nommé Désir. C'est l'association d'idées que je fais en tout cas.
Je ne suis pas sûre de bien arriver à l'analyser non plus, tu sais ! Razz

Mais tout comme toi, je pense aux adaptations de Tennessee Williams quand on évoque cette méthode. En général, elles réservent des scènes très fortes au niveau émotionnel et dramatique - et une atmosphère bien poisseuse. Wink

Citation :
Ce que tu dis sur l'uniformisation du jeu est intéressant, Popila. Je me demande si on ne perd pas du coup quelque chose. Est ce que les acteurs avaient des jeux plus personnels, plus identifiables, plus différenciés avant cette méthode ? Le jeu est devenu moins théâtral de toute façon, c'est sûr, mais je suppose que les mises en scène, la direction d'acteurs, les studios ont évolué aussi et donc tout ça sont autant de changements qui, s'agglomérant, "révolutionnent" la manière de faire du cinéma et de jouer. Ce que je veux dire c'est que plusieurs facteurs ont peut être contribué à uniformiser le jeu, et pas seulement l'Actors studio. Hum, voilà c'était ma super théorie qui s'appuie sur rien et je dis ça, je dis rien, mais vraiment rien, du tout!
En fait, je ne suis pas trop sûre de ce que j'avance, au niveau de l'uniformisation. Cette méthode a révolutionné la manière de jouer, apparemment plus théâtrale auparavant ; mais ensuite, dans la mesure où cette méthode a gagné du terrain, elle est devenue plus "banale", et donc plus facile à caricaturer, d'où le fait que certains aient dénoncé les tics grimaciers de certains acteurs. Du moins, c'est ce que j'imagine.

Et puis, est-ce que certains rôles se prêtent vraiment à cette méthode ? Je ne suis pas sûre, au niveau des rôles comiques, que s'identifier au personnage que l'on joue apporte quelque chose. Au contraire, une distanciation me paraît nécessaire. C'est pour ça que dans le cas de Marilyn, je ne suis pas absolument persuadée qu'elle incarne une parfaite représentante de cette méthode. Le couple Strasberg l'a sans doute aidée et rassurée, mais de là à dire qu'il y avait matière à s'identifier à fond au personnage pour le rôle de Sugar Cane dans Certains l'aiment chaud... cela n'enlève rien au talent comique de Marilyn, ceci dit. scratch

Citation :
(La photo de Marilyn sur le tournage de Misfits est très touchante je trouve, d'autant plus parce que c'est son dernier film)
Oui, c'est vrai... elle n'était vraiment pas en forme au cours de ce tournage, et en plus il faisait une chaleur épouvantable qui a dû bien contribuer à fatiguer tout le monde...

@ Miss Virginia : Je ne savais pas, pour Nicole Kidman, mais ça ne m'étonne pas tellement, finalement... ce genre de rôle ne laisse pas intact.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Mer 1 Aoû - 20:32

La " Méthode" ne pouvait pas donner du talent à ceux qui n'en avaient pas.

Marlon Brando, Actor's studio ou pas, était un immense acteur. Idem pour Montgomery Clift ( cf sa brève et bouleversante apparition dans "Le Procès de Nuremberg").

L'AS a probablement indiqué des voies, des raccourcis.
Mais les bons comédiens auraient été bons de toute façon. Avec ou sans la Méthode.

En revanche, il est intéressant de noter que des mauvais comédiens devenaient carrément
exécrables dès lors qu'ils l'appliquaient.

Je ne crois pas qu'elle était moins théâtrale (elle est même d'abord théâtrale, et fortement!) , disons qu'elle était "théâtrale autrement".
Pour la première fois, par exemple, on a demandé à un acteur d'être un arbre, d'être l'arbre, de ressentir le vent, les feuilles qui poussent, etc... C'était nouveau.


Dernière édition par Juniper Sling le Mer 1 Aoû - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm



MessageSujet: Re: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Mer 1 Aoû - 20:38

Effectivement Wink La méthode exacerbe sans doute les défauts d'interprétation.

Citation :
Idem pour Montgomery Clift ( cf sa brève et bouleversante apparition dans "Le Procès de Nuremberg").
Encore un film que je dois ajouter à ma pile à voir de toute urgence ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm



MessageSujet: Re: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Lun 6 Aoû - 11:55

Juniper Sling a écrit:
En revanche, il est intéressant de noter que des mauvais comédiens devenaient carrément
exécrables dès lors qu'ils l'appliquaient.
lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?   Aujourd'hui à 2:51

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Actors studio : le meilleur atout du comédien ?
» Inside the Actors Studio - SYLVESTER STALLONE
» L´artiste comédien Muyombe gauche
» L'art d'être comédien
» Le comédien Mouss Diouf est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Cinéma américain :: Les acteurs américains-
Sauter vers: