Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 David Fincher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quel est votre film préféré du réalisateur ?
Alien³
0%
 0% [ 0 ]
Se7en
38%
 38% [ 3 ]
The Game
0%
 0% [ 0 ]
Fight Club
0%
 0% [ 0 ]
Panic Room
0%
 0% [ 0 ]
Zodiac
25%
 25% [ 2 ]
L'Étrange Histoire de Benjamin Button
0%
 0% [ 0 ]
The Social Network
37%
 37% [ 3 ]
Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 8
 

AuteurMessage
Emjy
Bookworm



MessageSujet: David Fincher   Jeu 19 Juil - 13:18

Avant de devenir l'un des metteurs en scène et producteurs américains les plus plébiscités, David Ficher a réalisé divers publicités et clips musicaux (notamment pour Michael Jackson, les Rolling Stones, Madonna et George Michael) et travaillé chez Industrial Light & Magic, la société d'effets spéciaux de George Lucas. Et cela se voit, Fincher est un spécialiste de l'image, à classer (du moins, si on devait le faire) parmi les "réalisateurs visuels".
Un de ses thèmes de prédilection ? La paranoïa. A travers ses films - principalement des thrillers, il aime approfondir sa vision sombre de la société.

Voici une présentation de ses principaux long-métrages Very Happy


Seven (1995), avec Brad Pitt, Morgan Freeman, Kevin Spacey, Gwyneth Paltrow ...
Citation :
L'inspecteur de police William Somerset (Morgan Freeman) est à sept jours de la retraite. Pour sa dernière affaire, il est adjoint à son remplaçant, David Mills (Brad Pitt). L'enquête : un homme de très forte corpulence est retrouvé mort la tête dans son assiette de spaghetti, ses membres attachés aux montants d'une chaise. Mills s'occupe d'une autre affaire : un avocat a été sauvagement assassiné avec le mot « avarice » inscrit par terre. Mais ils ne vont pas tarder à comprendre que les deux crimes sont étroitement liés. En effet, le tueur s'inspire des sept péchés capitaux pour commettre ses meurtres.



The Game (1997), avec Michael Douglas, Sean Penn ...
Citation :
À San Francisco, Nicholas Van Orton (Michael Douglas) va fêter ses 48 ans. 48 ans c'est aussi l'âge auquel son père a mis fin à ses jours. Il semblerait que rien ne puisse perturber la vie organisée de cet homme d'affaires richissime, avide de pouvoir, froid, distant et triste. Mais c'est sans compter son petit frère Conrad Van Orton (Sean Penn), ancien camé, qui passe sa vie à ne rien faire sinon à dépenser son argent. Conrad va lui offrir un cadeau original pour son anniversaire, une carte de visite d'une société « d'organisation de spectacle », la Consumer Recreation Services que Nicholas est prié d'appeler. Conrad explique à Nicholas que dès qu'il les aura appelés, « le jeu » viendra à lui.



Fight Club (1999), avec Edward Norton, Brad Pitt, Helena Boham Carter
Citation :
Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d'autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. C'est pourquoi il va devenir membre du Fight club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l'échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d'anarchiste entre gourou et philosophe qui prêche l'amour de son prochain



Panic Room (2002), avec Jodie Foster, Kristen Stewart, Forest Whitaker, Jared Leto ...
Citation :
Meg Altman, récemment séparée d'un époux ayant fait fortune dans l'industrie pharmaceutique, et sa fille Sarah, diabétique, arrivent à New York et emménagent dans une grande maison équipée d'une panic room, pièce aux allures d'abri anti-atomique, destinée à servir de refuge aux occupants en cas d'agressions extérieures. Plutôt claustrophobe et ne jugeant pas l'installation très utile, le premier soir, Meg essaye de désamorcer celle-ci et y arrive partiellement. Malheureusement, dès la première nuit, trois malfrats pénètrent dans la maisonnée endormie. Meg surprend les intrus sur les caméras vidéos dont la maison est truffée, et elle et Sarah courent se réfugier dans la « panic room ». Mais c'est justement dans cette « panic room » que les malfaiteurs veulent se rendre, car c'est là que se trouve une fortune colossale... De plus, Sarah, étant diabétique insulino-dépendante, doit prendre ses médicaments qui se trouvent en dehors de la pièce. Que faire si l'on ne peut sortir ?



Zodiac (2007), avec Jake Gyllenhaal, Mark Ruffalo, Robert Downey Jr ( - pardon Razz )
Citation :
Le 4 juillet 1969, le soir de la fête de l'Indépendance, deux jeunes adolescents se font tirer dessus entre les villes de Benicia et Vallejo en Californie. Un homme contacte les services de police locaux et annonce avoir commis ce crime.
Le journal San Francisco Chronicle, l'un des journaux importants de la ville, reçoit ensuite une lettre revendiquant ce meurtre ainsi que plusieurs autres dans la région. Le tueur présumé, qui se présente sous le pseudonyme du Zodiac, accompagne sa revendication d'une énigme. Robert Graysmith est un jeune dessinateur du journal. Sa vie bascule lorsqu'il se lance dans le déchiffrage de cette énigme, poussé par sa passion pour les casse-têtes. Il « enquête » alors plus profondément notamment avec Paul Avery, spécialiste des affaires criminelles au journal. En parallèle, les inspecteurs chargés de l'enquête, David Toschi et William Armstrong, font leur possible pour mettre fin à la série et recouper les informations multiples. Durant de nombreuses années, le Zodiac se joue des policiers et des journalistes en accumulant les énigmes, les vraies et fausses revendications, les appels télévisés et les meurtres sans indice.



The Curious Case of Benjamin Button (2008), avec Brad Pitt, Cate Blanchett, Julia Ormond, Tilda Swinton
Citation :
« Curieux destin que le mien … Je suis né dans des circonstances inhabituelles ». C'est ainsi que débute l'Étrange histoire de Benjamin Button, adaptée de l'histoire de F. Scott Fitzgerald en 1921, celle d'un homme qui nait vieillard et passe sa vie à rajeunir.
Alors que l'Ouragan Katrina frappe la Nouvelle-Orléans, Daisy Williams est sur son lit de mort, à l'hôpital. Sa fille, Caroline, est à ses côtés, et lit à la demande de Daisy un carnet racontant l'histoire de Benjamin Button.
Né avec un aspect de vieillard et abandonné par son père biologique à la mort de sa mère, Benjamin est élevé par Queenie, une femme noire employée dans une maison de retraite. Daisy, alors enfant, le rencontre dans cette maison où sa grand-mère est résidente. Alors qu'ils sont séparés par leur âge respectif, Daisy et Benjamin restent en contact tout au long de leur vie. Tandis que Daisy vieillit, Benjamin rajeunit, jusqu'à ce qu'au milieu de leurs deux vies ils se retrouvent et vivent une histoire d'amour.



The Social Network (2010), avec Jesse Eisenberg, Andrew Garfield, Justin Timberlake ...
Citation :
Lors d'une soirée d'automne en 2003, Mark Zuckerberg, véritable génie de la programmation informatique et étudiant de premier cycle à l'université Harvard, s'est assis devant son ordinateur et s'est mis à plancher avec fougue sur une nouvelle idée.
Ce qui a commencé comme un déchaînement de programmation informatique dans un dortoir est rapidement devenu un réseau social global et une révolution en matière de communication. Six ans et 500 millions d'amis plus tard, Mark Zuckerberg est le plus jeune milliardaire de l'histoire. Mais pour cet entrepreneur, le succès est aussi synonyme de problèmes personnels et légaux.



Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes (2011), avec Daniel Craig, Rooney Mara
Citation :
Mikael Blomkvist, journaliste au mensuel suédois Millénium[1], enquête à la demande de l'ancien industriel Henrik Vanger sur la disparition de sa nièce, Harriet.
Mikael se fait aider par Lisbeth Salander, jeune hacker prodige, pour mener à bien cette enquête aux ramifications inattendues.


Alors, avez-vous vu un ou plusieurs de ces films ? Si oui, qu'en avez-vous pensé et que pensez-vous du travail de David Fincher en général ? Si vous ne connaissez pas encore ce cinéaste, ces titres vous font-il envie ?
N'oubliez pas de participer au sondage, si vous le pouvez Wink

_________________


Dernière édition par Emjy le Jeu 19 Juil - 15:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: David Fincher   Jeu 19 Juil - 13:47

J'aime généralement ce que Fincher réalise... (Mais j'ai soigneusement évité Benjamin B... J'aime trop Fitzgerald !)

Pour dire la vérité, je trouve que, David Fincher, c'est de moins en moins bien, au fur et à mesure des films.... J'attends son retour, intellectuellement parlant. Qu'il retrouve son talent, sa force de frappe (sic) de Seven ou de Fight Club...

Ch'uis sévère, là ?


Alors, pour équilibrer, je trouve qu'il a su donner une nouvelle et étonnante esthétique au thriller (tout le monde, tout le genre, depuis, s'est inspiré et a pillé SEVEN. Et quand on est le premier à aller sur un chemin , ça mérite le respect!). PANIC ROOM était encore d'une remarquable efficacité de mise en scène avec un scenario pourtant hyper convenu.
FIGHT CLUB , ça se reçoit quand même en plein estomac ! Et c'est assez gonflé !
Ensuite, eh bien Fincher se laisse un peu aller à ce qu'il sait faire. Le problème, c'est que d'autres ont appris ses leçons et dépassent le maître... Réveille-toi, David !!! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Bagatelle
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Jeu 19 Juil - 19:09

Je réalise , grâce à ce topic, que j'ai vu la plupart des films de Fincher.
Je ne suis pas pour autant particulièrement "fan" du réalisateur, il travaille sur un genre qui n'est pas forcément toujours à mon goùt Smile
J'ai vu Seven par curiosité, Fight Club et The Social Network aussi et il n'y a que ce dernier que j'ai vraiment apprécié.
J'ai aussi vu Panic Room et Benjamin Button qui ne m'ont pas particulièrement marquée No
Par contre, j'aime énormément et revoir régulièrement Zodiac qui rassemble un casting assez impressionant à mes yeux Smile
J'ai vu récemment son adaptation de Millenium et je dois dire que je lui préfère son equivalent suédois, même si je pense que Fincher a fait du bon boulot Very Happy
En résumé, je me rends compte que je dois bien aimer son travail même si je ne lui suis pas particulièrement, puisque, indépendement de lui, j'ai vu la plupart des ses films Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict



MessageSujet: Re: David Fincher   Ven 20 Juil - 9:06

J'en ai vu pas mal mais pas tous et en particulier pas Benjamin Button que j'espère pouvoir voir au ciné en plein air de la vilette cet été si l'incontinence de notre ciel se guérit un jour ...

J'ai énormément aimé The Social Network que j'ai trouvé assez vertigineux et d'une intense efficacité, le tout autour d'un sujet pas si facile que ça à traiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: David Fincher   Ven 20 Juil - 9:32

Absolument. Fincher sait comment raconter une histoire... même quand il n'y en a pas. Efficacité redoutable, c'est le mot. Mais, bon, sincèrement, le récit d'un bidouilleur informatique, ça ne m' intéresse pas du tout. Ce serait bien que Fincher retrouve un terreau un peu plus fertile.

Je pense que c'était une commande, après le flop de Benjamin B.

Mais j'avoue : Il s'en sort au mieux qu'il est possible, vu ce sujet ultra-plat, avec une tête-à-claques pour "héros" (héros? Mark Zuckerberg...?! ) . Cool rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict



MessageSujet: Re: David Fincher   Ven 20 Juil - 9:40

A la base je me fiche complètement de Zuckerberg que je trouve sans intérêt, de même que sa création censée révolutionner le monde. Je trouve en revanche que je le film en tire quelque chose de bien plus fort et plus profond sur le piège terrible de cette réussite à tout prix qui est érigée en canon absolu de notre mode de vie, et dont pourtant les conséquences sont terribles. Je me suis preque senti dans une tragédie grecque en fait et ça j'ai aimé Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Ven 20 Juil - 18:45

Citation :
Je pense que c'était une commande, après le flop de Benjamin B.
Ah, il avait fait un flop ? Je n'étais pas au courant Razz Même si j'ai quelques réserves le concernant (j'ai trouvé le film sublime par moments mais aussi étrangement froid), je l'ai beaucoup apprécié. C'est l'un des films les plus ambitieux et vertigineux du réalisateur, selon moi.
Pour celles et ceux que ça intéresse, il a son propre topic ici : Arrow

J'ai vu Seven peu après sa sortie au cinéma et j'ai été presque traumatisée. Je crois qu'aucun film ne m'a fait aussi peur que celui-là. pale Ce n'est pas un film d'horreur à proprement parler mais pourtant "l'horreur" est bien là. Je crois que je ne remettrai jamais de la scène de la paresse ...

J'ai beaucoup, beaucoup aimé Fight Club et un peu moins Panic Room.

Sinon, tout comme Bagatelle, j'aime énormément Zodiac. C'est le film le moins flamboyant et le plus sobre de Fincher (certains diront peut-être le plus ennuyeux ?) mais je me souviens avoir été subjuguée par cette histoire. Qui plus est, le casting masculin y est assez génial (RDJ et Mark Ruffalo en tête).

Je n'ai pas (encore) vu The Social Network parce que le sujet ne m'intérressait ABSOLUMENT pas mais ce que tu dis, Pickwick, me donne envie de le découvrir ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Sam 21 Juil - 9:12

Je rajoute ma voix à celle de Pickwick : The social network est un film à voir. Le brio de sa construction, les dialogues enlevés qui filent à toute vitesse, le jeu des acteurs, et la grandeur et décadence du personnage de Zuckerberg en font un des meilleurs films de la décennie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: The Social network   Sam 21 Juil - 16:26

Akina a écrit:
... en font un des meilleurs films de la décennie.
Hou. Voilà une conclusion bien audacieuse à laquelle je ne me risquerai pas à souscrire...

D'accord pour le brio de la narration, des dialogues qui filent... Mon problème avec ce film (mais ledit problème est inhérant au sujet), c'est que l'on passe son temps à regarder des gens assis qui regardent d'autres gens assis. Ou bien des écrans.
Tout ce monde-là passe son temps à papoter (heureusement que les dialogues filent) assis devant des petites tables, des grandes tables, des tablettes d'amphis, des tables rangées en U, ou alignées, ou en damier, etc, etc...(bravo au décorateur).
Et le seul événement visuel c'est souvent... qu'ils se lèvent de leur chaise!

Le pauvre David Fincher fait ce qu'il peut, et son travail est très honorable, mais on devine qu'il a beaucoup cogité, voire ramé, pour placer ses caméras et ses tables et ses chaises, de façon à ne pas se répéter d'une scène à l'autre (Même dans la boîte de nuit, les héros sont assis...)
Bref. Au final, ça donne un film statique, verbeux, fermé... Et moi je me suis ennuyée. Même si je garde un grand pan de mon admiration pour Fincher qui a vraiment fait au mieux avec un sujet aussi peu cinématographique !

Ce n'est pas un hasard, Pickwick, si tu as pensé à une tragédie grecque : c'est en effet du théâtre. Pas tellement du cinéma. En termes d'écriture et de grammaire cinématographique, je veux dire.
Mais ç'a dû être un vrai casse-tête, ce récit, pour le réalisateur. Il a dû en baver au découpage.

Alors? Alors, en pièce de théâtre ça me plairait sûrement davantage...
Justement parce que les dialogues sont bons. Mais le scénariste pouvait difficilement faire autrement. Bien obligé de mettre la gomme sur le verbal, en compensation! Mettre du mouvement dans la parole à défaut de pouvoir en placer au visuel.
Du théâtre, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Jeu 10 Jan - 12:48

Pour ceux qui ne l'ont pas vu, ou qui voudraient le revoir, The Social Network passe ce soir à 20h45 sur Canal+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Jeu 10 Jan - 20:44

J'ai voté pour Seven un des meilleurs thriller que j'ai pu voir. Je trouve l'histoire, les acteurs et la réalisation épatants. On est vraiment pris dans cette histoire de tueur en série qui s'inspire des 7 péchés capitaux et puis Kevin Spencey a juste la tête de l'emploi.

Ensuite j'ai beaucoup aimé Zodiac même si le rythme est un peu plus long mais bon Morgan Freeman n'est pas dedans donc je ne pouvais pas lui accorder la première place lol!

J'ai moins apprécié Fight Club et Panic Room où j'ai eu beaucoup plus de mal avec l'histoire. J'ai regardé 10 min de Benjamin Button et je n'ai pas du tout aimé. J'ai dans ma PAV The social network mais bon l'histoire en soi ne m'attire pas trop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justus
Indian Shawl



MessageSujet: Re: David Fincher   Dim 5 Jan - 14:11

Pickwick a écrit:
A la base je me fiche complètement de Zuckerberg que je trouve sans intérêt, de même que sa création censée révolutionner le monde. Je trouve en revanche que je le film en tire quelque chose de bien plus fort et plus profond sur le piège terrible de cette réussite à tout prix qui est érigée en canon absolu de notre mode de vie, et dont pourtant les conséquences sont terribles. Je me suis preque senti dans une tragédie grecque en fait et ça j'ai aimé  Very Happy

J'ai vu il y a peu de temps ce film mais comme toi je l'ai beaucoup aimé, bien sur ce n'est pas un film d'action. Pour moi le t plus les réseaux sociaux est la trahison, la naïveté l’égoïsme et Zuckerberg est un personnage plus qu intéressant. Comme certains j'étais rebutée par le sujet et j'ai découvert le film qui est bien plus que ça.

J'aime beaucoup "Zodiac", le film est passionnant et la prestation de Robert Downey jr géniallisme aussi "Figth club" d'autre comme "The game" et le remake de "Millenium je suis moins fan. "Seven" est un excellent polar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Mer 29 Oct - 16:32

Gone Girl, le dernier film de David Fincher, est sorti il y a peu sur les écrans français. L'occasion peut-être de revenir sur le parcours de ce réalisateur ? Wink
Pour celles et ceux qui n'ont pas encore répondu au sondage, quels films sont vos préférés ? Si vous avez vu son petit dernier, comment le placeriez-vous par rapport au reste de sa filmographie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Mer 29 Oct - 18:56

Pas vu Gone girl mais j'ai (re)vu dernièrement deux films de David Fincher :
- Seven (pour lequel j'ai d'ailleurs voté) : découvert il y a très longtemps, j'avais envie de le revoir et je n'ai pas été déçue car je trouve ce film toujours aussi génial aussi bien pour l'histoire, les acteurs, l'ambiance... Et surtout le dénouement final : même en la connaissant, on reste scotché et abasourdi par la fin.
- The Social Network : pas particulièrement tentée par le film au premier abord, je l'ai quand même vu il y a peu car les critiques élogieuses piquaient ma curiosité. Au final, malgré quelques défauts (un peu trop lent et long à mon goût et j'ai eu du mal à me faire au débit ultra rapide des dialogues), ce portrait du créateur de Facebook et la manière dont il a créé ce réseau social est assez fascinant et ahurissant. J'ai également beaucoup apprécié les jeunes acteurs, tous très bons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Lun 10 Nov - 16:33

Je n'ai pas encore vu Gone Girl, mais il me tente beaucoup.
Je rejoins ton avis, sandie, sur The Social Network. C'est un film assez stupéfiant, et Fincher arrive à tirer un chef d’œuvre d'une histoire sans grand intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm



MessageSujet: Re: David Fincher   Lun 10 Nov - 18:06

J'ai vu tous les films de David Fincher, sauf Millenium. Mes préférés restent Seven, Fight Club et Zodiac.
J'ai très moyennement apprécié The Social Network. Même si le réalisateur fait toujours preuve de maîtrise dans sa réalisation (on en attendait pas moins de lui), je dois dire que je me suis un peu ennuyée. Je n'ai pas réussi à m'intéresser au sujet. J'ai vraiment du mal à le voir comme un chef d'œuvre ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belstaff
Byronic Hero



MessageSujet: Re: David Fincher   Lun 10 Nov - 18:19

J'ai pas tout vu, mais je vote sans hésitations Fight club !

La bande son des Dust brothers, les images subliminales au début du film, la réalisation, Brad Pitt au sommet de son art ... C'est l'un des rares films à mon avis, qui est mieux que le livre. De mémoire, y a juste un chapitre du livre qui n'est pas dans le film. L'un des films les plus subversifs du cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: David Fincher   Aujourd'hui à 16:12

Revenir en haut Aller en bas
 
David Fincher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Tennant
» David Grattan et Stefan Michalski - Directives en matière d’environnement pour les musées — ICC
» [chronique] Sutures de David Small
» The fighter de David O.Russel
» [Whitley, David] Le Pacte de Minuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Cinéma américain :: Les réalisateurs américains-
Sauter vers: