Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMar 24 Juil - 9:44

Pour l'envoi d'une image, c'est presque ça : il faut faire toutes les manoeuvres indiquées ci-dessus, et au moment où les adresses de l'image apparaissent, choisir la 2ème, cliquer sur "copier", puis revenir sur la page où l'on écrit son post, faire clic droit avec la souris et cliquer sur "coller". L'image apparaît alors. Wink

Juniper Sling a écrit:
Les 4 films tournés par Joan Bennett/ Fritz Lang sont tous des films noirs. A mon sens, le moins réussi est Woman in the window (La Femme au portrait), également avec Edward G. Robinson. La fin, en particulier, fiche tout par terre! (Un peu comme dans l'Invraisemblable vérité où la fin ruine le propos et les intentions).
C'est le seul que j'ai vu, et j'avais trouvé le suspense assez insoutenable, avec Edward G. Robinson pris au piège, et qui chaque fois qu'il fait une tentative pour s'en échapper, s'enfonce un peu plus... La fin n'est pas forcément très crédible, mais fait retomber toute cette tension accumulée tout au long du film.

Citation :
[/i]Un homme (Walter Pidgeon) avance dans une forêt, avec un fusil à lunette. C'est un chasseur. Soudain, il s'arrête, se met à plat ventre. Là-bas, loin, il y a une clairière. Des gens tiennent une réunion dans un bâtiment. Notre chasseur épaule son fusil, l'oeil sur le viseur... Il transpire... Son doigt se pose sur la gâchette. Il s'essuie les yeux pour mieux voir... On devine que sa cible est intéressante... Panoramique de la caméra....
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Chas0310Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Chas0410
...En effet, la cible est intéressante ! Là-bas, en contrebas, dans la clairière, dans la cible de son viseur, il y a... affraid Non. Je n'en en dis pas davantage (car je ne sais pas comment on cache un spoiler!! )
Mais l'image dans le viseur est... estomaquante! Même 60 ans plus tard, on hallucine encore !
C'est mal de faire monter un tel suspense sans donner les clefs de l'énigme ! Razz

a écrit:
Puisque l'occasion m'en est donnée et que nous sommes sur un site d'amoureux(euses) de la langue anglaise, les voix que je préfère, au cinéma (mais il s'agit aussi très souvent d'acteurs de théâtre), sont, loin devant, celles de George Sanders, justement, et de James Mason. Sans oublier Rex Harrison et John Malkovich. Pour les femmes, je ne saurais dire.
Ah, la voix de James Mason ! Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 557349

J'aime bien ce trailer de North by Northwest revu à la manière dont on les fait à présent ; James Mason y est plus présent que dans l'original :


_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMar 24 Juil - 9:54

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Nick_r16

Ça a marché, mais en déplaçant l'adresse de l'image alors que je m'attendais à voir l'image s'afficher. Vous avez dit inapte ? Comme c'est inepte.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMar 24 Juil - 9:59

pierre bondil a écrit:
Ça a marché, mais en déplaçant l'adresse de l'image alors que je m'attendais à voir l'image s'afficher.
Chacun sa technique ! Wink

_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Sans aide, je n'aurais pas réussi. Merci   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMar 24 Juil - 14:23

Retour à la littérature et au noir. The Postman always ring twice (Le Facteur sonne toujours deux fois) de James Cain, chapitre un, premier paragraphe :

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Cain_a10

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Cain_f10

I was still getting it : "je ronflais encore"
surtraduction car ronfler fait du bruit

when they pulled off to one side : "lorsqu'ils ont retiré la toile"
contresens : cela signifie qu'ils se rangent sur le bord de la route, confusion entre le sens du verbe transitif et intransitif.

"Ils ont alors aperçu un pied."
Non, ils ont retiré la toile parce qu'ils ont aperçu le pied.

Ce n'est que le premier paragraphe. Peut-on compter sur une amélioration susceptible de rendre justice au texte de James Cain ? C'est mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMar 24 Juil - 23:06

pierre bondil a écrit:
En salle de montage, il relevait son bandeau noir pour étudier les images à la lumière, sur la pellicule. Ce document date de ces journées-là.

Merci beaucoup de partager de si précieux souvenirs...!

C'est vrai qu'on oublie souvent que N.Ray était un des "Grands Borgnes" d'Hollywood ! J'ai tendance à m'arrêter en effet à Ford, Walsh et De Toth...

Avez-vous connu "Slavka" à Chaillot ? L'ombrageuse Slavka, avec son accent russe à couper au couteau, ses tenues étonnantes...? A l'époque, on devait mettre 5 centimes de francs dans une coupelle posée sur la caisse. Pour qui? Pour quoi ? Je n'en sais rien, mais on les mettait chaque fois qu'on passait à la caisse...

Quel temps magnifique , de ce Palais de Chaillot avec Langlois...! On pouvait regarder un film assis à côté de François Truffaut, d'Alexandre Trauner ou de Georges Pérec...

Un jour, comme ça, je me suis retrouvée en compagnie de Tay Garnett... Argh. Et une autre fois, sur le rang derrière Robert Stack ... Re-Argh.

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Tay_ga11 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Untouc10

Meû non, Popila, ce n'est pas hors sujet, puisque Tay Garnett a réalisé Le Facteur sonne toujours deux fois avec Lana Turner et John Garfield. Et Robert Stack, Les Incorruptibles à la TV et La Maison de bambou de Samuel Fuller. Very Noir , tout ça.


Dernière édition par Juniper Sling le Mer 25 Juil - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Fugitive parenthèse   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMer 25 Juil - 7:35

Oui, Slavka, Henri, et Marie-Josée à l'autre comptoir (celui des centimes), et rue Alfred de Vigny (rue de Courcelles, c'était l'entrée "protocolaire"), Henry et Mary, bien sûr, Riton, Guy, les deux Alain, René, Bernard, Sybille et Hervé… et surtout, pour moi, Marie Epsein, la sœur de Jean, qui vérifiait les films après chaque projection, et Lotte Eisner, l'auteure de L'Écran démoniaque, la grande spécialiste du cinéma expressionniste allemand. Une fois, j'ai vu Eve Francis, La Femme de Nulle Part… elle est repartie seule dans la rue Alfred de Vigny, frêle silhouette comme une image négative de l'image la plus célèbre du film.

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Eve_fr10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMer 25 Juil - 8:34

Non, je n'ai pas connu la Cinémathèque de la rue d'Ulm, ni de l'avenue de Messine. En fait, quand je l'ai découverte, elle était déjà installée à Chaillot et moi j'avais 14- 15 ans. Je n'ai pas connu Mary Meerson. ou, si je l'ai vue, je ne l'ai pas repérée (sic! malgré sa silhouette!). J'ai aussi souvent vu Lotte Eisner, bien sûr. Mais croiser Langlois au coin d'un escalier, c'était déjà impressionnant !

J'imagine que l'un à côté de l'autre, ce devait être juste... gigantesque !!

Quant à Henri, je l'ai également beaucoup vu fréquenter l'Action La Fayette, le cinéma de Causse et Rodon (qui s'occupent aujourd'hui, et respectivement, de l'Action Christine et de la Filmothèque du Quartier-Latin). ( note à @ Emjy: c'est là, à l'Action La Fayette, que j'ai découvert, et suis allée voir et revoir tous les Paul Newman , et notamment The Long Hot Summer)...

Yep, Popila. Alors là, je sais, tout ça est TOTALEMENT Hors de notre sujet "Romans et Films noirs" et j'ai beau me triturer les méninges, je ne vois pas comment retomber sur mes pieds... Bon. Fin du HS, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Replâtrages   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMer 25 Juil - 8:55

Pour revenir sur ce qui avait été dit plus haut, je crois que les "nouvelles traductions" de Chandler d'il y a quinze ans chez Gallimard ne sont que de hâtifs compléments de texte, des replâtrages qui ne sont pas revenus sur le ton adopté lors des premières traductions mais qui ont dû remédier aux coupes. Elles seraient donc moins fautives, mais toujours très infidèles aux textes d'origine. Peut-être même ont-elles été reprises par des traducteurs qui ont beaucoup travaillé à la Série Noire ? Noël Chassériau par exemple ? Je ne sais pas, je me suis débarrassé de l'immense majorité de mes v.f. classiques quand j'ai découvert l'ampleur des dégâts.
Se méfier de mentions du genre "texte intégral de la Série Noire" ! Cela ne signifie en aucune façon qu'on dispose du texte intégral de la v.o.
Quand, récemment, Quarto a sorti un Chester Himes, les textes n'ont été que revus. Si j'ai du temps, j'irai à la Bilipo (Bibliothèque des Littératures Policières) pour comparer version Série Noire, version Quarto et texte d'origine. Sur A Rage in Harlem, par exemple, que je viens de relire.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMer 25 Juil - 10:56

Juniper Sling a écrit:
Meû non, Popila, ce n'est pas hors sujet, puisque Tay Garnett a réalisé Le Facteur sonne toujours deux fois avec Lana Turner et John Garfield. Et Robert Stack, Les Incorruptibles à la TV et La Maison de bambou de Samuel Fuller. Very Noir , tout ça.

Juniper Sling a écrit:
Yep, Popila. Alors là, je sais, tout ça est TOTALEMENT Hors de notre sujet "Romans et Films noirs" et j'ai beau me triturer les méninges, je ne vois pas comment retomber sur mes pieds... Bon. Fin du HS, donc.
Du hors-sujet ? Je n'ai rien remarqué du tout... Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 471847 Razz

@ Pierre Bondil : je n'ai pas d'exemplaires de la Série Noire chez moi ; je les empruntais à la bibliothèque autrefois. Wink

Sinon, personne n'a rebondi sur Gilda, ou évoqué Laura (il est vrai que ce dernier film, bien que souvent rangé dans la catégorie des films noirs, n'en est peut-être pas vraiment un...). Cool
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Gilda, are you decent ?   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMer 25 Juil - 12:28

"Gilda, are you decent ?"
Et elle se retourne en relevant ses cheveux que l'on sait flamboyant. Curieux parallèle avec ce que je disais pour Le Troisième Homme. C'est là que le film, beaucoup trop long, décolle vraiment. Gilda, ou Rita, pulvérise tout sur son passage, elle éblouit. Glenn Ford, excellent comme à son habitude, ne se laisse pas déborder. Je viens d'ailleurs de revoir un western qu'on peut apparenter au film noir, adapté d'une nouvelle d'Elmore Leonard, 3:10 to Yuma où il est très convainquant (Trois heures dix pour Yuma, la version de Delmer Daves, qui a aussi à son actif un des plus beaux films noirs, Dark Passage, Les Passagers de la nuit, avec le début en caméra subjective et l'hallucinant moment où Bogart découvre son "nouveau visage" dans la glace). Pas un grand film, ce Gilda, mais des passages d'anthologie.

Laura, une sorte de rêve/cauchemar, totalement noir, le sujet qu'on aborde rarement, un homme qui tombe amoureux d'une morte. Fredric Brown l'a très bien traité dans un roman qui s'appelle non pas la femme, mais La Fille de nulle part (The Far Cry, traduction de Gérard de Chergé). J'ai revu Laura il y a tout juste quinze jours, j'en connais des passages par cœur, un de mes films noirs préférés. Court, racé, un scénario assez original dans son thème principal, des dialogues étincelants, des acteurs tous prodigieux, de Clifton Webb/Waldo Lydecker à Gene Tierney/Laura Hunt (pour moi, la plus belle actrice du cinéma américain, une beauté qui n'a rien de tapageuse, rien de faussement innocent non plus), sans oublier Dana Andrews souvent inexpressif et très bien ici, Vincent Price dont on se demande s'il a jamais pu être Dracula et dont la prononciation est merveilleusement British. Et la servante, dont je ne connais pas le nom, mais dont je suis sûr que je l'ai vue dans au moins un film d'Eric Von Stroheim... Greed (Les Rapaces), je crois.
Adapté de Véra Caspary, c'est du noir.
La séquence durant laquelle Clifton Webb raconte à Dana Andrews comment il a connu Laura, et jusqu'au moment où il observe sous la neige les silhouettes en ombres chinoises à la fenêtre, est quasiment parfaite. Une seule réplique ?
"Let's not get psychiatric, Miss Hunt… But in a word… yes"


Dernière édition par pierre bondil le Mer 25 Juil - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMer 25 Juil - 12:54

Je n'ai vu Gilda qu'une fois, mais je me souviens qu'il y avait une forte tension dans ce film - le résultat de l'agressivité dont font preuve les deux personnages principaux dans ce film, dans mon souvenir.

pierre bondil a écrit:
Laura, une sorte de rêve/cauchemar, totalement noir, le sujet qu'on aborde rarement, un homme qui tombe amoureux d'une morte. Fredric Brown l'a très bien traité dans un roman qui s'appelle non pas la femme, mais La Fille de nulle part (The Far Cry, traduction de Gérard de Chergé). J'ai revu Laura il y a tout juste quinze jours, j'en connais des passages par cœur, un de mes films noirs préférés. Court, racé, un scénario assez original dans son thème principal, des dialogues étincelants, des acteurs tous prodigieux, de Clifton Webb/Waldo Lydecker à Gene Tierney/Laura Hunt (pour moi, la plus belle actrice du cinéma américain, une beauté qui n'a rien de tapageuse, rien de faussement innocent non plus), sans oublier Dana Andrews souvent inexpressif et très bien ici, Vincent Price dont on se demande s'il a jamais pu être Dracula et dont la prononciation est merveilleusement British. Et la servante, dont je ne connais pas le nom, mais dont je suis sûr que je l'ai vue dans au moins un film d'Eric Von Stroheim... Greed (Les Rapaces), je crois.
Je ne savais pas que c'était l'adaptation d'un roman, mais c'est effectivement un très beau film, et Dana Andrews est très bien dedans, même si le personnage principal, le plus complexe, est sans doute Waldo Lydecker. Il y a aussi Judith Anderson, qui si mes souvenirs sont bons, joue Mrs Danvers dans Rebecca de Hitchcock.

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Judith10

Un trailer (mais attention, ce n'est pas l'original) :


Je trouve que c'est quand même un film qui par certains aspects, échappe à la définition traditionnelle du film noir. Après, évidemment, ça dépend ce qu'on met dedans... il y a bien un détective et un meurtre
Spoiler:
 

_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeMer 25 Juil - 21:24

C'est vrai, Popila, Laura échappe aux limites du genre. Lorsque c'est bien "fabriqué", c'est déjà bien. Mais quand c'est inspiré, transcendé, comme c'est le cas pour ce film, c'est tout simplement, magiquement, SUBLIME !

On pourrait sûrement ouvrir un sujet sur Vera Caspary dans le topic "Littérature Vintage". Parce qu'elle y a vraiment sa place. Pile poil adéquate. Hollywood a souvent eu recours à elle (comme scénariste ou comme écrivain) comme par exemple sur le joli film Easy Living de Mitchell Leisen, Chaînes conjugales de Mankiewicz, Les Girls de Cukor, La Femme au gardénia de Fritz Lang, et Laura bien sûr.

Je ne pense pas que toute son oeuvre ait été traduite en français. Ou si elle l'a été, on l'a très peu rééditée.

Enfin, chose très intéressante : Vera Caspary était membre du parti communiste, très progressiste... Et, donc, elle a été "blacklisée" au moment du maccarthysme et de la "Chasse aux sorcières". Twisted Evil

Ses romans se situent, je dirais, entre Polar et Chick lit (un bon niveau au-dessus quand même, ses intrigues étant assez sophistiquées, son écriture d'une très bonne tenue). Même quand le personnage principal ou le narrateur est un homme, un "tough guy", ses récits policiers restent très sentimentaux. Pour faire court, disons que c'est du "polar romantique". Je n'ai lu que 3 livres d'elle, Laura, L'Etrange vérité et Le Manteau neuf d'Anita.

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Vera-c10

Pour finir... Non, Dana Andrews n'est pas "souvent inexpressif". Il est juste sobre. drunken

Ou, si on veut, juste ET sobre. Très souvent excellent. Doté, en plus, d'une prestigieuse filmographie : Preminger, Lang, Wellman, Kazan, Ford, Hawks, Renoir, Tourneur... Pas mal, quand même, non ?!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 12:45

Oui, c'est une bonne idée d'ouvrir un topic sur Vera Caspary ; je vais m'en charger, en reprenant les éléments que tu as donnés (n'ayant jamais lu cet auteur...). Wink

L'éclairage de la scène de l'interrogatoire dans Laura met merveilleusement en valeur le visage des deux acteurs principaux. Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 557349

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 001co10

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 01co10

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Gene-t10



_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Éclairage   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 14:40

Je ne veux surtout pas dire du mal de Laura, mais force est de constater que la manière hollywoodienne d'éclairer un plateau n'a rien à voir avec le caractère réaliste d'une œuvre même lorsque le but recherché est pourtant bien celui-là. Expliquez-moi comment Dana Andrews, qui a le cou dans l'ombre sur le deuxième document, alors que le projecteur n'est pas allumé, ne l'a plus ensuite. Ou alors il s'agit d'une photographie de plateau et non d'un photogramme. D'où vient cette soudaine source de lumière ? Revoyez la scène, il n'est pas parti allumer une lampe de bureau ou autre. Ce genre de chose est tout à fait compréhensible et "dans l'esprit" pour les scènes où Dana Andrews se trouve dans l'appartement de Laura. Pas là.
Je pense que la relative faiblesse des films de Lang aux États-Unis (surtout si on compare avec M le Maudit) vient de cette manière totalement irréaliste de truquer la lumière et de la manière dont les cinéastes américains étaient bridés par le fonctionnement des studios. Aucun réalisateur n'y a échappé, en extérieurs (première scène de L'Homme qui tua Liberty Valance de John Ford ; scène de… l'ombre, justement, dans Les Quarante tueurs de Sam Fuller ; Hitchcock etc) comme en studio (encore plus évident). Ce qui est créatif chez des cinéastes expressionnistes, ou chez un Joseph von Sternberg, devient tout simplement irréaliste et mensonger. Et le risque était d'autant plus grand pour le film noir avec ses ambiances nocturnes et ses décors envahis d'ombres.
Ceci n'est qu'un avis personnel qui couvre en gros les années 1930-1960. Après,de nombreuses contraintes tombent. Tout est différent, les studios, le matériel, la sensibilité de la pellicule, les interventions et trucages directement au laboratoire... le numérique...
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 14:47

pierre bondil a écrit:
Je ne veux surtout pas dire du mal de Laura, mais force est de constater que la manière hollywoodienne d'éclairer un plateau n'a rien à voir avec le caractère réaliste d'une œuvre même lorsque le but recherché est pourtant bien celui-là. Expliquez-moi comment Dana Andrews, qui a le cou dans l'ombre sur le deuxième document, alors que le projecteur n'est pas allumé, ne l'a plus ensuite. Ou alors il s'agit d'une photographie de plateau et non d'un photogramme. D'où vient cette soudaine source de lumière ? Revoyez la scène, il n'est pas parti allumer une lampe de bureau ou autre. Ce genre de chose est tout à fait compréhensible et "dans l'esprit" pour les scènes où Dana Andrews se trouve dans l'appartement de Laura. Pas là.
Je ne sais pas trop si c'est un photogramme ou une photographie de plateau, à vrai dire. Mais il est vrai que l'utilisation de la lumière n'a rien de réaliste dans les films de cette époque, et particulièrement dans celui-là. A vrai dire, ça ne me gêne pas vraiment ; pour moi, cela participe de l'atmosphère. Travailler en studio permettait de réaliser toutes sortes de trucages qu'un tournage dans un décor naturel interdit, ou en tout cas rend plus difficile. Le rôle de l'éclairagiste me paraît vraiment fondamental dans les films en noir et blanc ; c'est ce travail de la lumière qui fait la beauté de ces films. Je n'arrive pas bien à l'exprimer, mais c'est ce que je ressens. Wink

_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Même longueur d'onde   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 15:15

Je suis bien d'accord, une question d'atmosphère d'abord et avant tout. Et il faut reconnaître que les films noirs ont beaucoup fait progresser ce travail d'éclairage. Alors quand il y a une erreur, c'est un peu comme un décor en carton pâte un peu trop voyant, cela ne remet pas en cause le film. On regrette simplement qu'il ne soit pas plus rigoureux, plus talentueux encore. Et puis des fois, trop c'est trop, on se retrouve avec l'équivalent de la caméra subjective, quand l'héroïne est sous l'eau du bain dans Terreur aveugle de Richard Fleisher alors qu'elle est... aveugle (ce n'est pas un film noir). A ce niveau-là, ça agace vraiment. Mais Laura est infiniment au-dessus de ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 15:50

pierre bondil a écrit:
la manière hollywoodienne d'éclairer un plateau n'a rien à voir avec le caractère réaliste d'une œuvre même lorsque le but recherché est pourtant bien celui-là. Expliquez-moi comment Dana Andrews, qui a le cou dans l'ombre sur le deuxième document, alors que le projecteur n'est pas allumé, ne l'a plus ensuite.

Franchement, franchement.... ON S'EN FOUT !!!! Le cinéma hollywoodien n'a jamais cherché à être réaliste. Et c'est tant mieux.

Et ce n'est pas parce que le cinéma, plus tard, a commencé a filmer dans les rues, à la lumière naturelle, qu'il est devenu plus réaliste ! Sûrement pas. A bout de souffle n'est absolument pas plus réaliste que les Amants de la nuit. On s'en moque et ce n'est pas ça qui est le plus intéressant !!!

Depuis quand une oeuvre de création devrait-elle être réaliste ? Rembrandt l'est-il? Van Gogh? Helmut Newton? Rodin? Doisneau? ... Aucun !

Votre point de vue est surprenant ! Car on touche là au mystère de l'art. Et l'art est une re-création. Rien d'autre. A chacun de re-créer comme il l'entend, un univers. Lang ne filme pas comme un Ford qui ne filme pas comme un Minnelli... et ça n'a rien à voir avec telle ombre portée dans le cou par rapport à je ne sais quel objet du décor éclairant dans telle ou telle direction. Quelle horreur s'il fallait expliquer par un déplacement obligé de l'acteur (qui irait allumer je ne sais quelle lampe pour expliquer telle ombre ou ceci et cela). Ah oui, Quelle horreur ! C'est tout le contraire de l'art, de l'oeuvre, de la pensée, de la création, ça.

Il me semble que le sens, le signifiant de l'image surpasse toutes ces contraintes. Et c'est regarder les films par le petit bout de la lorgnette que de chipoter sur de telles broutilles. La beauté des plus grandes oeuvres, vient justement de s'être s'affranchie de telles contingences...!

Un peu comme si un architecte voulait faire un plan du château de Thornfield de Jane Eyre, et s'aperçoive (ce qui est probable) que les descriptions n'aboutiraient pas à une construction possible. So what ?
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 16:15

Juniper Sling a écrit:
Franchement, franchement.... ON S'EN FOUT !!!! Le cinéma hollywoodien n'a jamais cherché à être réaliste. Et c'est tant mieux.
Du calme, du calme ; ne nous énervons pas ! lol!

A propos de Jane Eyre, l'une des raisons pour lesquelles j'admire l'adaptation de Stevenson de 1944 dans laquelle joue Orson Welles, c'est justement pour cette utilisation du noir et blanc et de la lumière, en particulier dans les plans sur le château - ça me paraît difficile, voire impossible de restituer quelque chose de comparable au moyen de la couleur.

_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 16:32

Le mode péremptoire me rend sourd. Il n'est pas, pour moi, propice à la discussion et à l'échange. Je reviens donc à un post antérieur, avec pour seul regret de ne m'y être pas tenu.

"Je crois que je ferais mieux de me taire."

Popila, merci pour l'accueil et les renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 16:42



Rolling Eyes Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 597596
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitimeJeu 26 Juil - 16:51

Je suis très attristée que des échanges aussi intéressants prennent ce tour ; j'espère que cet accrochage n'aboutira pas à rien de fâcheux. Sad

Ne serait-il pas possible que vous en parliez par MP ? Question

S'adresser l'un à l'autre par écrans interposés n'est pas toujours évident ; je crois qu'il n'y a rien que vous ne puissiez résoudre par le dialogue. Wink

_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Expo àla Bilipo
» ROMANS ET LIVRES POLICIERS
» Susan Hill - la dame en noir et autres romans
» Elfes Noirs vs Hommes-Lézards - 3000/1500 points
» GdC vs Elfes Noirs (Malekith)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and pick a book or a movie in the Library :: Thrillers - policiers - espionnage-
Sauter vers: