Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeSam 21 Juil - 21:35

Eh bien, avec des positions aussi antithétiques et tranchées, il y a matière à débat, c'est certain ! Wink

On a parfois tendance à croire qu'un comédien a la même personnalité que les personnages qu'il incarne à l'écran - certains rôles collent à la peau. Mais au fond, la vie privée des acteurs et des réalisateurs reste anecdotique, non ? Question

Alors, ne nous battons pas ! Very Happy

_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeSam 21 Juil - 22:26

Popila a écrit:
Alors, ne nous battons pas ! Very Happy

Ah que non, non, non alors ! drunken Laughing Surprised

Mais Gloria mérite quand même un peu de ferveur...

Allez, voici un échantillon du beau maintien, de la grâce de notre garce , quand son personnage le veut bien...!


Dans Le Violent , variation autobiographique, donc, de N.Ray autour de leur couple, elle se nomme Laurel Gray... Ressemblance phonétique (et autres) assumée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Des goûts et des couleurs   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeDim 22 Juil - 6:54

Des goûts, des couleurs et du jeu des acteurs... ou plutôt ici, des goûts, du noir et blanc et du jeu des actrices...
Beaucoup ne jurent que par Barbara Stanwick ou Ida Lupino. Cela ne m'empêchera pas de préférer Sylvia Sydney.
Quant au génie de Welles (y compris dans les films où il n'était qu'acteur et où son influence est évidente sur la mise en scène) et au talent de Nick Ray, ils sont, à l'analyse, indéniables, et n'ont rien à voir avec le fait que la créativité ait rarement fait bon ménage, sans jeu de mot, avec un caractère égal. Les créateurs et créatrices ont plutôt effectivement pour réputation d'être invivables, égoïstes, mégalomanes, ou alcooliques. Parfois les quatre et davantage. Ashes to ashes, l'œuvre reste.
Pour revenir à Citizen Kane : ennuyeux par moments, certes, mais six mois plus tard, John Huston signe son premier film comme réalisateur (un petit film puisqu'un grand film est, pour Hollywood, un film qui coûte cher), le remarquable Faucon maltais. L'influence du travail de Welles y est évidente (à l'exception de la profondeur de champ). Le travail d'adaptation (nous revoilà chez Hammett) étonnant de fidélité à l'œuvre écrite, notamment dans les dialogues souvent repris mot pour mot, le jeu des acteurs impeccable. Premier film du réalisateur, première apparition à l'écran de Sydney Greenstreet. Bravo M. Huston (qui a, lui, alterné le très bon et le beaucoup moins bon).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: gloria grahame   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeDim 22 Juil - 10:11

pierre bondil a écrit:
Beaucoup ne jurent que par Barbara Stanwick ou Ida Lupino. Cela ne m'empêchera pas de préférer Sylvia Sydney.

... première apparition à l'écran de Sydney Greenstreet.

Pour ma part, je les trouve tous absolument formidables. Comme pour les réalisateurs, leur talent, à l'analyse, est indéniable. Et le travail d'acteur est une oeuvre qui reste , elle aussi.

On peut avoir des préférences. Cela ne veut pas dire que tel autre est mauvais.
L'autre soir je regardais jouer Guy Madison dans un film de Phil Karlson. Ben, lui, il ne sait vraiment pas du tout jouer. Il est franchement sans talent. Et ça, ça n'a rien à voir avec les goûts et les couleurs.

On peut ne pas aimer Gloria Grahame (c'est d'autant plus compréhensible qu'elle a une personnalité, un jeu, un physique peu évidents) ... Mais son talent , sa présence sont des évidences. Et elle n'est certainement pas "une tête à claques quel que soit le rôle ou sa coupe de cheveux". C'est un peu bref comme conclusion pour une comédienne qui sait être souvent admirable et qu'on peut difficilement ignorer quand on aime le film noir dont elle est une des incarnations majeures

Je n'aime pas Burt Lancaster. C'est viscéral, son sourire me fait peur. Mais je sais reconnaître son talent et son travail absolument magnifiques, en toute objectivité (dans Bronco Apache, Le Vent de la plaine, et surtout dans Le Grand chantage , un de mes films noirs préférés, où il est définitivement grandiose !).

Voilà. C'était pour faire la différence entre "j'aime/j'aime pas" et "il ou elle est mauvais". Cela n'a pas tout à fait la même
signification. Cool Surprised


Dernière édition par Juniper Sling le Dim 22 Juil - 10:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: La Cène et les sourcils   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeDim 22 Juil - 10:23

J'avais, bien sûr, fait une épouvantable typo sur la Cène dans Le Roi des Rois. À force de parler plateaux de tournage, peut-être. Je reconnais aussi que G.G. a un incontestable maintien, un peu provoquant peut-être, et un jeu de sourcils et de sourcil très expressif.
Mais je crois que je ferais mieux de me taire.
Bonnes lectures et bonnes toiles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeDim 22 Juil - 10:47

pierre bondil a écrit:
.
Mais je crois que je ferais mieux de me taire.

Ah mais non ! Pas du tout ! C'est très sain, au contraire, ces échanges... Tiens, puisqu'on est dans le Fim Noir et que vous êtes un spécialiste de Nicholas Ray, on serait intéressés par un petit topo sur Party Girl par exemple ...
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeDim 22 Juil - 13:19

Je crois que vous avez dit tout ce qu'il y avait à dire sur Gloria Grahame ! Razz

pierre bondil a écrit:
Pour revenir à Citizen Kane : ennuyeux par moments, certes, mais six mois plus tard, John Huston signe son premier film comme réalisateur (un petit film puisqu'un grand film est, pour Hollywood, un film qui coûte cher), le remarquable Faucon maltais. L'influence du travail de Welles y est évidente (à l'exception de la profondeur de champ). Le travail d'adaptation (nous revoilà chez Hammett) étonnant de fidélité à l'œuvre écrite, notamment dans les dialogues souvent repris mot pour mot, le jeu des acteurs impeccable. Premier film du réalisateur, première apparition à l'écran de Sydney Greenstreet.
Ce que j'aime beaucoup, dans Le faucon maltais, c'est le jeu sur les ombres et la lumière, ne serait-ce qu'au début, avec la porte vitrée du bureau du détective, ou encore les stores. Wink

C'est vrai qu'à la lecture du livre, j'ai été frappée de voir que John Huston s'était montré extrêmement fidèle au texte original ; je pensais qu'il aurait pris davantage de liberté. Cela reste malgré tout un film assez personnel (la fameuse réplique de Bogart à la fin du film, lorsqu'il considère le faucon ("c'est l'étoffe sont sont tissés nos rêves") doit plus à Shakespeare qu'à Hammett - je ne me rappelle pas, en tout cas, que la réplique soit dans le livre).

pierre bondil a écrit:
Bravo M. Huston (qui a, lui, alterné le très bon et le beaucoup moins bon).
Dix ans après Le faucon maltais, John Huston a réalisé The Asphalt Jungle (Quand la ville dort) ; je crois qu'Emjy l'a vu dernièrement ; j'espère qu'elle viendra nous en parler. Wink

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Tumblr22
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 9:40

Juniper Sling a écrit:

on serait intéressés par un petit topo sur Party Girl par exemple ...

Je ne l'ai pas revu dernièrement, mais pour moi l'un des deux meilleurs films de Nick Ray, avec Wind Across the Everglades (La Forêt interdite, un des premiers films écologiques de l'histoire du cinéma). Cyd Charisse y est éblouissante, comme toujours, inégalée. Merci de m'y avoir fait repenser, d'autant que ce film est un vieux et beau souvenir de Cinémathèque, ravivé depuis mais pas assez. Et j'essaierai de mettre la main sur Le Grand Chantage que je crois n'avoir jamais vu.

Popila a écrit:

Ce que j'aime beaucoup, dans Le faucon maltais, c'est le jeu sur les ombres et la lumière, ne serait-ce qu'au début, avec la porte vitrée du bureau du détective, ou encore les stores. Wink

Pour moi, le film est un chef d'œuvre, aussi me pardonnerez-vous quatre critiques minimes dont deux ne sont pas imputables à Huston. Je suis d'accord avec vous, à une petite réserve près : il n'a pas réussi à s'affranchir totalement du système d'éclairage hollywoodien qui privilégiait les projections d'ombres multiples mêmes dans les scènes où il n'y avait de toute évidence qu'une seule source de lumière. Pas plus qu'il n'a évité le rôle redondant et envahissant de la musique. Et il y a deux ou trois raccords de plans un peu ratés. Enfin, dans la magnifique dernière scène où Bogart prouve, si cela était nécessaire, l'étendue de ses talents d'acteurs, et que Huston filme avec une discrète perfection, les voilages de la fenêtre bougent au vent en arrière-plan au début de la séquence et… s'immobilisent ensuite. Pinaillages d'admirateur fervent.
C'est vrai, "the stuff that dreams are made of" est emprunté à Shakespeare. Ça ne figure pas dans le roman mais constitue un ajout pertinent. Et la grille de l'ascenseur qui se referme est aussi brillante que le tourniquet "final" de La dame de Shanghaï.

Popila a écrit:

Dix ans après Le faucon maltais, John Huston a réalisé The Asphalt Jungle (Quand la ville dort)

Autre chef d'œuvre de Huston, assurément l'un des meilleurs films de cambriolage jamais tournés. Il y a une vingtaine d'années, une chaîne de télé française l'a projeté en v.f. et en version colorisée, le comble de la trahison. Comme quand Virlojeux lisait un texte rajouté en bande sonore sur The Gold Rush (La Ruée vers l'or) de Chaplin. Si ce ne sont pas des preuves d'inculture !
Bien sûr, l'image présentée par Popila est une photo publicitaire.
Bonne journée dans le cinéma noir et la littérature noire. Désolé d'avoir été aussi bavard.


Dernière édition par pierre bondil le Dim 2 Sep - 7:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 9:47

Popila a écrit:
Ce que j'aime beaucoup, dans Le faucon maltais, c'est le jeu sur les ombres et la lumière, ne serait-ce qu'au début, avec la porte vitrée du bureau du détective, ou encore les stores. Wink

Il me semble que cela doit davantage au fameux "Style Warner" et à l'expressionnisme allemand qu'à Welles. Mais bon. Qui peut savoir ? En tout cas, les ombres, les contre-jours, les clairs-obscurs, tout est déjà là depuis plus de dix ans dans les films Warner antérieurs et si le Faucon Maltais est exemplaire et représentatif de ce style spécifique, il n'a pas tout renouvelé. Le film doit autant à Hammett et à "l'impact Bogart" (qui sortait enfin des rôles secondaires).

Une chose est sûre, c'est que c'est de la Warner Bros que sont issus la plupart des grands films noirs sociaux , des années 30 aux années 50 : Scarface, Public Ennemy (un vrai uppercut, ce film!), White Heat, Je suis un évadé (une des fins de films parmi les plus foudroyantes de l'histoire du cinéma classique) High Sierra, La Femme à abattre, etc...
Scarface (1932) est d'ailleurs connu pour faire figurer dans le cadre de l'image, des ombres en croix à chaque fois qu'il y a une scène de meurtre ou de tuerie (carreaux de fenêtres, barreaux croisés, ombres portées...). John Huston n'a donc pas inventé les stores vénitiens.

C'est à la Warner que se sont exprimées les grandes figures emblématiques du Film Noir : William Wellman, Raoul Walsh, Howard Hawks, John Huston, Michael Curtiz pour les réalisateurs, et James Cagney, Edward G Robinson, Bogart, Bette Davis, Crawford, Lupino, Bacall, pour les comédiens... A noter, d'ailleurs, que tous ces acteurs sont moins des beautés que de vraies "gueules".

Il y a eu , bien évidemment, d'autres studios qui ont fait des films noirs (Paramount, MGM, Universal), mais cet incroyable "Style Warner", avec ces noirs, ces gris, ces clairs-obscurs, les ombres courant sur les murs, le bien/le mal, la peinture sociale (Dépression et autres) ce montage rapide, violent, ces scénarios hyper bien ficelés, ce style, donc, est reconnaissable entre tous ! (sur une période qui court, on va dire, de Public Ennemy en 31 avec le surgissement de Cagney, à Plus dure sera la chute en 56, année de la mort de Bogart)

Les plus beaux "Warner", à mon avis, sont ceux qui mélangent les genres , comme par exemple Casablanca qui est un mélodrame mais baignant dans une atmosphère de film noir (cabaret, scènes nocturnes, clairs-obscurs et tous les "usuals suspects" que sont Peter Lorre, Sydney Greenstreet, etc). The Man I love, de Raoul Walsh, avec Ida Lupino (pour exactement les mêmes raisons).

Pour ce qui me concerne, parmi ces films Warner, j'ai un faible pour Public Ennemy et La Femme à abattre. Et Je suis un évadé, pour sa peinture sociale et pour cette fin absolument saisissante.

OUffff.... Fin de la leçon! Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 346347 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 346347 study On sort en rangs et en silence, siou plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 13:27

pierre bondil a écrit:
Bien sûr, l'image présentée par Popila est une photo publicitaire.
Oui, je la trouvais assez sympa. Wink

pierre bondil a écrit:
Désolé d'avoir été aussi bavard.

Juniper Sling a écrit:
OUffff.... Fin de la leçon! Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 346347 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 346347 study On sort en rangs et en silence, siou plaît...
Pas du tout, pas du tout, on apprend plein de choses à grâce à vous ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 14:20

Nan mais la Dame de Shangaï quoi ... le talent de Welles avec en prime Rita Hayworth Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 557349 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 557349 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 557349 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 967913 bon bah voilà, ça y est, je me suis évanoui !

Plus sérieusement, j'ai adoré ce film et en particulier la scène de galerie des glaces qui est magistrale et tellement signifiante !

Je regarde le faucon et quand la ville dort le plus vite possible et je reviens vous faire part de mes impressions (comment ça j'ai des lacunes en culture ciné Embarassed ).

Deux petite questions pour finir :

- à nos deux experts : que pensez vous du troisième homme ?
- à Popila : de quel film sort l'image de femme sous un lampadaire dans ton post introductif (l'image est juste splendide) ?

Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 14:54

Pickwick a écrit:
Je regarde le faucon et quand la ville dort le plus vite possible et je reviens vous faire part de mes impressions (comment ça j'ai des lacunes en culture ciné Embarassed ).
Dis-toi que tu n'es pas le seul ! Razz

Citation :
- à Popila : de quel film sort l'image de femme sous un lampadaire dans ton post introductif (l'image est juste splendide) ?
Tu me poses une colle là, j'ai trouvé le montage tout fait sur un blog, mais sans explication. Embarassed

Je laisse donc le soin à nos deux experts de déterminer qui est cette actrice, et dans quel film elle joue. Wink

Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 57610


_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 15:03

Joan Bennett, je dirais. Dans Scarlet Street (La Rue Rouge, de Fritz Lang, remake de La Chienne, de Jean Renoir) ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Chasse à l'homme ?   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 15:25

En fait, ce serait plutôt dans Manhunt, de Fritz Lang, d'autant que dans Scarlet Street, c'était apparemment Constance Bennett. Mystère à creuser, pas le temps, là.

Pour The Third Man (Le Troisième homme) de Sir Carol Reed, le film, dont le scénario est superbement original, est assez poussif jusqu'au moment où Orson Welles arrive, le chat sur les chaussures, et là, ça devient fabuleux, notamment la fuite dans les égouts. Comparez avec la scène de la course dans les combles du Procès avec ses jeux de lumière, et il apparaît à l'évidence que l'acteur n'était pas qu'acteur.

J'ai oublié de préciser que le film de Nick Ray, Wind Across the Everglades (La Forêt interdite, titre stupide comme tant d'autres) aurait en fait été surtout réalisé par le scénariste, Budd Schulberg, car Nick buvait trop. A propos, je ne sais pas mettre d'images sur le site, si vous en voulez une inédite, je peux vous la faire parvenir par e-mail.
Le livre de Bernard Eisenschitz, Roman américain, les vies de Nicholas Ray, est tellement gros que je n'ai jamais trouvé le temps de le lire. Dommage, je voudrais un peu fouiller du côté de We Can't Go Home Again, dont je n'ai vu que des fragments sous forme de brouillon (cinq appareils de projection en batterie à la Cinémathèque du palais de Chaillot) et de The Janitor (que j'avais trouvé très intéressant) dans le film à sketch Wet Dreams. Je confirme que Nick buvait pas mal à cette époque-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Ah, les bêtises d'Internet   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 15:35

N'étant jamais sûr de moi, j'ai vérifié la filmo de Joan, n'ai pas vu Scarlet Street, ai cherché dans le dico des films de… Sadoul, et ai trouvé une des rares erreurs qui s'y trouvent : Constance Bennett dans Scarlet Street.
Je viens de vérifier sur le DVD, Joan, of course !

Sur Internet, à plusieurs reprises, j'ai aussi trouvé qu'Elmore Leonard, dont j'ai traduit plusieurs polars, avait eu la vocation de devenir écrivain en lisant un western, À l'Ouest rien de nouveau. Et comme les âneries sont reprises sans vérification, le phénomène s'amplifie.
J'ai beaucoup de respect pour Georges Sadoul, même s'il témoignait d'un mépris certain pour ce que beaucoup appellent encore les genres mineurs, science-fiction, policier, érotique, horreur, fantastique. À son époque, c'était compréhensible. Aujourd'hui, moins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Autres films noirs favoris   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 15:51

Moi aussi, je suis totalement admiratif devant The Enforcer (La Femme à abattre, de Bretaigne Windust, mais vraisemblablement surtout de Raoul Walsh) et High Sierra (La Grande évasion de… Raoul Walsh, encore, l'un des meilleurs).
Et pour revenir sur In a Lonely Place (Le Violent, de N. Ray), sans doute y a-t-il une volonté auto-biographique , mais le film est quand même adapté du roman éponyme de Dorothy B. Hughes et Nick Ray n'est pas crédité au scénario.
That's all folks ! (accompagné d'un rire de Screwy Squirrel)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: PS   Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 16:20

PS (accompagné d'un nouveau rire de Screwy Squirrel). À noter que dans Trente ans de cinéma américain, Tavernier et Coursodon ne recensent pas Joan Bennett dans le "Dictionnaire des vedettes féminines", pas plus que dans le "Dictionnaire des acteurs de composition et de second plan" (mixte), ni même dans l' "Additif". Une conjuration, vous dis-je. Au minimum un oubli qui vaut carton rouge, l'excuse de l'absence de recul historique ne pouvant être invoquée pour elle, contrairement à d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 16:35

A l'Ouest rien de nouveau, un western... Wouâââââhhh ! Moi aussi je m'y mets avec mon screwy squirrel !!! Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 101297 Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 466465

Bon, alors : EVIDEMMENT que c'est Joan Bennett !! Nan mais quoi quand même.... Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 994355

Moi, je dirais (mais juste par pur esprit de contradiction) que c'est Woman in the window , toujours du grand Fritz.
Mais, en effet, ce peut être aussi Scarlet Street... ou Manhunt.. A moins que ce ne soit le Secret derrière la porte !!!!! Tous de Fritz Lang, tous avec Joan !!!
C'est l'escalade ! Aaaargh... Comment s'y retrouver...???!!! Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 86185

Anecdote passionnante : Elle était mariée au grand producteur Walter Wanger... mais était la maîtresse de son agent un dénommé Lang (non, non, pas Fritz, mais j'me rappelle plus du prénom de ce Lang-là). Un jour, Walter les surprend, tire au révolver sur l'agent, le tue... Total, avec beaucoup d'argent et des circonstances passionnelles atténuantes, Walter Wanger s'en sort avec 2 ans de prison.
Décidément, entre Gloria/Nicholas et Joan B./ Walter... Les films noirs n'étaient pas que sur les écrans! geek

Pour en revenir à sa soeur Constance (qui est absolument irrésistible de drôlerie dans la Femme aux 2 visages de Cukor avec Garbo et M. Douglas, c'est même grâce à elle que ce film évite l'ennui profond, c'est elle qui hurle en se regardant dans les miroirs) , donc, Constance, elle était blonde... et sa petite soeur Joan aussi. Alors, pour bien se démarquer, la petite soeur devint vedette en se teignant en brune !
Funny , isn't it ? Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 654866
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 17:19

Merci pour les anecdotes Juniper Sling!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 17:20

Allez, je dis Manhunt finalement. Il y a une scène sur un pont , et le réverbère m'y fait penser. En outre, Joan porte, si je me souviens bien, une robe en satin noir dans ce film... Yep, pourquoi pas Manhunt....
.... Même si je suis étonnée qu'elle n'arbore pas ( si c'est une photo pub) ce fameux béret avec cette fameuse broche en forme de flèche.... Tiens, oui, pourquoi elle ne les porte pas...?
.... Alors? Alors p't'ê't que c'est pas Manhunt en fin de compte....!?
Hé ho ! Stoooooop !!!!! Dodo. Shocked Rolling Eyes Evil or Very Mad Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 17:21

Après vérification, il s'agit bien de Scarlet Street : la preuve ICI. Wink

Merci pour vos cogitations ! Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 3928 Very Happy

pierre bondil a écrit:
A propos, je ne sais pas mettre d'images sur le site.
C'est tout simple, il suffit d'avoir recours à l'icône qui correspond à "heberger une image" lorsqu'on poste un message. A partir de là, on peut envoyer une image depuis ses fichiers personnels, et la copier-coller dans ses posts. Wink



_________________
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 22:10

Bravo, Popila, et merci pour la réponse à ce suspense IN-SOU-TE-NA-BLE !!!

Joan Bennett a été une des rares actrices ( avec Sylvia Sydney) à jouer si souvent avec Fritz Lang .... Sans doute parce qu'elle était l'épouse du producteur de Fritz Lang, Walter Wanger (cité plus haut). Mais cela n'ôte rien à son talent d'actrice, ni à sa beauté, bien sûr !

Scarlet Street est en effet, comme le rappelait pierre bondil, un remake du remarquable film de Jean Renoir La Chienne, Edward G. Robinson remplaçant le génial Michel Simon. Je ne me souviens plus du nom de l'actrice du film de Renoir... En tout cas, le film de Fritz Lang est loin de valoir le film de Renoir, même s'il possède une très belle tenue. Et même si j'ai un gros faible pour Dan Duryea qui joue toujours les veules et les petites frappes à la perfection !

Les 4 films tournés par Joan Bennett/ Fritz Lang sont tous des films noirs. A mon sens, le moins réussi est Woman in the window (La Femme au portrait), également avec Edward G. Robinson. La fin, en particulier, fiche tout par terre! (Un peu comme dans l'Invraisemblable vérité où la fin ruine le propos et les intentions).

Le Secret derrière la porte est issu d'un roman qu'on appellerait, de nos jours, de la chick lit. Une jeune femme épouse un homme qu'elle connaît mal, arrive dans sa maison et des événements étranges s'y déroulent. C'était la mode, depuis Rébecca (et tous ces récits à la Jane Eyre). C'est un film très psychanalytique, façon La Maison du Dr Edwardes. C'est plutôt bien et assez gonflé, un film à clés, à tiroirs, assez passionnant visuellement (comme toujours chez Fritz Lang) mais pas complètement réussi, je trouve, sur le plan des émotions, de la psychologie des personnages. C'est presque un jeu de pistes. Alors ce type d'oeuvre comporte ses limites


En revanche, Manhunt est un chef d'oeuvre complet! Un chef d'oeuvre. Avec les thèmes favoris de Lang, La nuit, les souterrains, Le complot, le fugitif...

Ce film a un final magistral et un début... My God, un début... complètement dingue !!!!

Un homme (Walter Pidgeon) avance dans une forêt, avec un fusil à lunette. C'est un chasseur. Soudain, il s'arrête, se met à plat ventre. Là-bas, loin, il y a une clairière. Des gens tiennent une réunion dans un bâtiment. Notre chasseur épaule son fusil, l'oeil sur le viseur... Il transpire... Son doigt se pose sur la gâchette. Il s'essuie les yeux pour mieux voir... On devine que sa cible est intéressante... Panoramique de la caméra....
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Chas0310Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Chas0410
...En effet, la cible est intéressante ! Là-bas, en contrebas, dans la clairière, dans la cible de son viseur, il y a... affraid Non. Je n'en en dis pas davantage (car je ne sais pas comment on cache un spoiler!! )
Mais l'image dans le viseur est... estomaquante! Même 60 ans plus tard, on hallucine encore !

En prime, nous avons droit à un George Sanders résolument, superbement machiavélique.
Manhunt est tiré d'un roman de l'Anglais Geoffrey Household. Un bon roman plutôt bien fait, bien ficelé, pas mal écrit, mais, il faut avouer que Fritz Lang l'a littéralement transcendé !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Juil - 22:48

Pickwick a écrit:
Deux petite questions pour finir :
- à nos deux experts : que pensez vous du troisième homme ?

J'ose à peine dire ce que j'en pense.... No

Encore me faire taper sur les doigts...

Pensez, un classique intouchable... Allez, je le dis : Pour moi, c'est une pâle copie d'un film de Welles. Je ne suis pas sûre qu'il ait joué au metteur en scène dessus, je n'en sais rien, mais Carol Reed était fortement impressionné, cela se voit !

Pour ma part, je trouve ça chichiteux et verbeux. Maniéré. La caméra cherche toujours la place originale à tout prix, en se montrant bien (z'avez vu? hou hou, je suis par terre entre la rangée d'arbres!...)

C'est quasi copié-collé sur les thématiques Wellesiennes : on cherche un type, on retrace le plan de sa vie, ses rencontres, etc... Welles a refait (j'ai dit "refait"?) la même chose, même schéma narratif, sur le "Dossier Arkadin. Pffff. Bon, ça va. On a déjà vu. Pigé.

Et cette musique qu'on entend jusqu'à plus soif, cette cithare, bolomb bolom bolomb bolomb.... !!!! Ouais, ça va, quoi !:!!

Les comédiens sont tous super. Mais ça va quoi !!!!!

Si: une ligne de dialogue à sauver: "Mademoiselle, vous oubliez votre rouge à lèvres". ça, j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Juil - 6:54

Puisque l'occasion m'en est donnée et que nous sommes sur un site d'amoureux(euses) de la langue anglaise, les voix que je préfère, au cinéma (mais il s'agit aussi très souvent d'acteurs de théâtre), sont, loin devant, celles de George Sanders, justement, et de James Mason. Sans oublier Rex Harrison et John Malkovich. Pour les femmes, je ne saurais dire. (Traître, je dois reconnaître que si j'élargissais au cinéma mondial, je placerais Nicolas Tcherkassov en numéro un).
Ce qui ne m'a pas empêché hier soir de me régaler avec la langue écossaise de Angels' Part (La Part des anges de Ken Loach) et avant-hier avec celle du Mississippi profond dans The Dynamiter (Summertime de Matthew Gordon).
Belles voix à tous et toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Juil - 9:30

1973. Nick Ray travaille dans la salle de montage de Jean Rouch, au sous-sol du Musée de l'Homme, au palais de Chaillot, dans le but de présenter We Can't Go Home Again à Gilles Jacob, le directeur du festival de Cannes, en prévision d'une possible projection . "Mary" est Mary Meerson, la veuve de l'un des grands décorateurs du cinéma français, Lazare Meerson. Elle est le bras droit de Henri Langlois, surnommée le Dragon de la Cinémathèque. Elle sera enterrée avec Henri Langlois au cimetière du Montparnasse. J'ai gardé une réelle tendresse pour cette vieille dame kleptomane de 150 kg (?) qui a plusieurs fois traversé péniblement le boulevard de Courcelles à mon bras, le dimanche midi, pour aller manger du poulet avec les doigts au café d'en face (mon souvenir est-il fidèle ?) . Dans la salle de la Cinémathèque, à l'extrémité de l'autre aile du palais de Chaillot, il y avait les deux projecteurs 35mm de la salle de projection, deux projecteurs 16 mm installés au premier rang du balcon et un projecteur 8mm au troisième ou quatrième rang de l'orchestre. Le film de Nick Ray n'était pas terminé, il n'y avait pas, ou très peu de bande son, par moments cinq images projetées à l'aide des cinq projecteurs. Il se tenait en chef d'orchestre à côté de moi à l'orchestre, dirigeait la manœuvre, m'indiquait quand je devais actionner le projecteur 8mm. En salle de montage, il relevait son bandeau noir pour étudier les images à la lumière, sur la pellicule. Ce document date de ces journées-là.

Je n'arrive pas à envoyer l'image. Je clique sur "héberger une image", je choisis le fichier, j'appuie sur envoyer, je vois l'affichage des "adresses du document", en bleu apparaît aussi "envoyer une image" et que je clique dessus ou non, l'image n'est pas jointe. Inapte !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.    Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.  - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Romans et films noirs : Dashiell Hammett, Raymond Chandler... et les autres.
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Expo àla Bilipo
» Cherche "Gardes Noirs"
» Question "Les grands romans d’aventures" (Tall)
» Le retour des eldars noirs
» Sondage romans jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and pick a book or a movie in the Library :: Thrillers - policiers - espionnage-
Sauter vers: