Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Snobs, Julian Fellowes

Aller en bas 
AuteurMessage
Mona
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Snobs, Julian Fellowes   Mar 26 Jan - 13:26

Julian Fellowes est un auteur/scénariste contemporain (Gosford Park, c'est lui ! Et aussi Vanity fair, Separate lies...) qui a également écrit le roman Snobs.
Je l'ai lu dernièrement et adoré.
En voici un résumé :

Citation :
Le narrateur est un comédien de second plan qui navigue avec beaucoup d'aisance dans les classes privilégiées tout en dénonçant leurs travers. Il va suivre les aventures de son amie, Edith Lavery, la jolie fille d'un expert comptable ayant relativement bien réussi, et de sa femme, éblouie par la haute société. Lors d'une visite au château Broughton Hall, Edith, standardiste dans une agence immobilière de Chelsea, fait connaissance du fils de la maison, Charles, comte Broughton et héritier du marquis de Uckfield. Célibataire, Charles gère les propriétés de sa famille dans le Sussex et le Norfolfk. D'après les chroniqueurs mondains, c'est un des célibataires les plus enviables, et enviés, de l'aristocratie anglaise. Quand il la demande en mariage, Edith accepte, mais est-elle vraiment amoureuse de lui ? N'est ce pas plutôt de son titre, de son rang et de tout ce qui va avec ?



Ce qui m'a plu dans ce roman, c'est son habileté à décrire les rapports de classe en Grande-Bretagne à notre époque. Dans un pays où l'aristocratie existe toujours, avec ses privilèges et parfois sa fortune, c'est une thématique particulièrement importante.
Julian Fellowes excelle à traiter ces thèmes (on s'en rend compte d'ailleurs dans ses films).
Snobs est un roman brillamment écrit, où le narrateur, qui parle à la première personne, s'efface complètement devant l'histoire de ses amis, qui constitue l'objet du roman.
L'absence totale de manichéisme et de romanesque, au profit d'un réalisme assumé rend aussi ce roman vraiment passionnant. L'auteur, et avec lui, le narrateur, ne juge jamais ses personnages. On sent que Julian Fellowes décrit un monde qu'il connaît bien, ses rites, ses habitudes, ses snobismes, son comportement...
Les lieux et les personnes semblent tout droit sortir d'un roman de Jane Austen, et pourtant ils vivent à la fin du XXe siècle.


Dernière édition par Mona le Mar 26 Jan - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Mar 26 Jan - 13:54

Merci pour ce topic, Mona !

J'ai lu ce roman en fin d'année dernière et je le conseille aussi.

Ce roman s’apparente à la satire sociale. Il est drôle, caustique et même touchant par moments.
Le narrateur, qui est donc un acteur de second plan et accessoirement, un homme tout à fait banal quoique très observateur et lucide, dénonce ici les travers de l’aristocratie anglaise qu’il fréquente de manière plus moins assidue. Mais c’est peut-être avant tout l’arrivisme qu’il épingle plus férocement encore. Son héroïne, Edith est ridiculisée et discréditée sous la plume ironique et doucereuse de l’auteur. Julian Fellowes montre une fois de plus qu’il est passé maître dans l’art de mettre en scène les comédies de moeurs et de brosser des portraits d’une grande finesse psychologique. On se surprend à plaindre Charles, l’héritier d’une des plus riches familles britanniques, ennuyeux à mourir mais dont le coeur a été cruellement brisé. La galerie de personnages (des gentlemen-farmers en tweed, aux demoiselles éprises de reconnaissance sociale, en passant par les acteurs les plus vaniteux du show biz) est sans doute ce que je retiendrais le plus de cette chronique délicieusement british. Le style quant à lui, est purement irréprochable. Très alerte, Julian Fellowes se présente comme un excellent conteur !
On pense à Nancy Mitford, à Evelyn Waugh et on en redemande !
Ce n’est peut-être pas le meilleur roman “social” que j’ai lu, encore moins le plus original mais il se lit avec un grand plaisir.
L’auteur et comédien Stephen Fry est enthousiaste lui aussi :
Citation :
Dévorer ce roman, qui reflète toutes les nuances aussi exaspérantes que terriblement séduisantes de la société anglaise, est un régal délicieusement coupable. Un pur enchantement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mona
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Mar 26 Jan - 13:57

Jolie citation de Stephen Fry ! C'est tout à fait ça !
Je ne peux que souscrire entièrement à ta critique, Emjy ! L'arrivisme d'Edith, la délicieuse cruauté pragmatique de sa belle-mère, le cliché vivant qu'est Charles... tout cela est minutieusement et implacablement décrit.
Un vrai délice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Mar 26 Jan - 15:34

Ce livre me tente depuis un moment, et vos deux avis, Mona et Emjy, ne font que renforcer mon envie d'acheter ce livre. study

(Ma Pal va bientôt atteindre la hauteur du Mont Everest, mais bon ! Razz)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Dim 19 Déc - 13:46

J'ai terminé ce livre hier, et je ne peux qu'appuyer ce qu'ont dit Mona et Emjy avant moi. Wink

Ce livre est une féroce et cruelle de l'aristocratie anglaise, et de ceux qui ne rêvent que d'une chose, en faire partie. Rolling Eyes

La particularité de ce roman, c'est que l'action se situe à notre époque, même si la société qui y est décrite a conservé, par bien des aspects, les moeurs des siècles passés.

Bien qu'ils présentent des aspects fort antipathiques, on s'attache aux deux personnages principaux, Edith Lavery, une jeune roturière pleine d'ambition, dont la mère a trop lu les romans de Barbara Cartland, et au narrateur, dont on découvre peu à peu qu'il appartient à ce milieu aristocratique, tout en exerçant la profession de comédien dans des séries télévisées de second ordre.

Edith Lavery fait tout pour épouser le comte Charles Broughton, qui n'a rien d'extraordinaire, si ce n'est son titre, sa position sociale et sa richesse. D'abord aux anges, Edith ne tarde pas à s'ennuyer, entre les interminables parties de chasse, les thés de bienfaisance chapeautés par sa belle-mère, Googie, et son mari, dont la conversation est aussi terne que ses prouesses sexuelles, c'est pourquoi elle ne tarde pas à s'enticher de Simon Russel, un acteur de seconde zone, extrêmement beau, mais aussi extraordinairement peu futé...

L'analyse sociale est très fine, et percutante. On pense beaucoup à Madame Bovary de Flaubert dans la manière dont l'héroïne est décrite (comme Emma, Edith ira d'illusions en désillusions) et à La Recherche de Proust, qui adorait épingler le snobisme de ses contemporains. L'intrigue du livre m'a aussi par moment fait penser aux Boucanières d'Edith Wharton, qui aborde des thèmes similaires. Par contre, même si c'est très bien écrit, je ne placerai pas le livre de Julian Fellowes au même niveau, même si je ne saurai pas trop expliquer pourquoi. Peut-être parce que le style m'a davantage fait penser aux moralistes du XVIIème siècle (c'est écrit dans un style très classique, même s'il y a des références à des choses très contemporaines) : du coup, ça a un petit quelque chose de sec qui n'est pas pour me déplaire, mais le livre n'a pas l'ampleur des romans fleuves du XIXème siècle. De plus, les scènes de sexe, relativement explicites et réalistes ancrent ce livre dans quelque chose de contemporain (dans un livre plus ancien, l'auteur aurait procédé par allusion, mais n'aurait pas décrit ces scènes intimes) : à ce propos, je trouve que les Anglais, lorsqu'ils décrivent ce type de scènes, sont assez crus et cliniques (je pense à la scène de la bibliothèque dans Expiation de Ian MacEwan, ou à son roman plus récent sur le mariage dont j'ai oublié le titre) et pas du tout poétiques.

Bref, un roman captivant, qui m'a fait songer au travail de Posy Simmonds qui a elle aussi proposé une réécriture de Madame Bovary auquel le roman de Julian Fellowes peut faire penser, par bien des aspects (par contre, la fin est assez différente de celle proposée par Flaubert).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Lun 20 Déc - 10:12

Ce livre est sur ma LAL...
Pourquoi n'a-t-on pas plus de temps pour lire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Lun 20 Déc - 10:19

C'est l'éternelle question que je me pose, Akina ! Razz

Je suis ravie que tu aies apprécié ta lecture, Popila. Je vois que Summerday a bien fait les choses Razz
Lors de mon dernier séjour à Londres, je me suis offert le dernier roman de Julian Fellowes, intitulé Past Imperfect.


Citation :
Damian Baxter is very, very rich - and he's dying. He lives alone in a big house in Surrey, looked after by a chauffeur, butler, cook and housemaid. He has but one concern: who should inherit his fortune... PAST IMPERFECT is the story of a quest. Damian Barker wishes to know if he has a living heir. By the time he married in his late thirties he was sterile (the result of adult mumps), but what about before that unfortunate illness? He was not a virgin. Had he sired a child? A letter from a girlfriend from these times suggests he did. But the letter is anonymous. Damian contacts someone he knew from their days at university. He gives him a list of girls he slept with and sets him a task: find his heir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Lun 20 Déc - 10:24

J'adooooooooooooore les couvertures !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Lun 20 Déc - 11:22

Akina a écrit:
J'adooooooooooooore les couvertures !
Moi aussi !

Et oui, Summerday a bien fait les choses, je confirme. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Lun 9 Juil - 11:23

Je ne savais pas du tout que Julian Fellowes écrivait des romans et je suis tombée sur Snobs un peu par hasard. Mais c'est une découverte que je ne regrette absolument pas car j'ai plus qu'apprécié ma lecture.

Snobs est un croisement des plus réussi entre Madame Bovary (pour l'histoire) et les romans de Nancy Mitford (pour la critique de l'aristocratie et l'humour très présent), mais on reconnaît bien la patte de Julian Fellowes pour sa description très précise de l'aristocratie britannique et du système de classes.
J'ai énormément ri, aussi bien pour le style et les petites remarques du narrateur que pour le comique de certaines situations : je me souviendrais longtemps des pauvres Easton, ce couple qui cherche à tout prix à devenir amis avec les Broughton et ne s'aperçoivent pas qu'ils se rendent ridicules et qu'on ne les apprécie que moyennement. Les personnages sont de tout manières savoureux, même les plus détestables. La manière dont l'auteur se moque du milieu des acteurs et du cinéma est également assez savoureuse, d'autant plus quand on sait que c'est un environnement que l'auteur connaît bien.
J'aurais juste un petit bémol à émettre sur la fin, un peu trop happy end : au vu de l'ambiance générale de Snobs, une fin plus caustique aurait été plus intéressante et plus logique.

Un roman très sympathique et qui se prête bien à une lecture estivale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Jeu 27 Déc - 11:28

J'ai lu pendant les vacances Snobs, et je l'ai beaucoup aimé. Pourtant, je partais avec un a priori assez négatif (je ne pardonne toujours pas les saisons 2 et 3 de Downton Abbey Wink ) et je me préparais à ne pas aimer et à écrire ici un avis dévastateur.
Coup de chance, je suis vite revenue là dessus Smile

Je trouve la description du milieu de l'aristocratie anglaise passionnante. Julian Fellowes parvient à en faire un portrait mesuré : même si on sent qu'il aime beaucoup ces gens là, qu'il a pour eux une estime sincère, il garde un regard critique et n'applaudit pas à tout ce qu'ils font. Je trouve assez bien mené la manière dont il arrive à montrer comment des gens peuvent tout avoir depuis leur naissance, grâce à leur naissance et trouver ça "naturel". Ca serait facile de tomber dans la caricature et il arrive à y échapper.

Je suis un peu moins amatrice du côté "non-aristocrate", que je trouve plus banal et un peu moins fin. Je trouve que la caricature du milieu des acteurs est un peu trop caricaturale Wink.

On retrouve beaucoup des obsessions de Julian Fellowes dedans. L'arrivée d'Edith chez les Broughton m'a fait penser à celle de Matthew chez les Grantham dans la saison 1. Il y a le même décalage. Et pour les amateurs de Lady Violet, je trouve que Lady Uckfield en est le portrait craché !

En revanche, je n'irais pas jusqu'à le comparer à Flaubert, Mitford ou Waugh. Si les thématiques sont semblables, je trouve que le traitement en est un peu moins fouillé ou littéraire. C'est mieux que la chick lit moyenne auquel je le comparais au début de ma lecture, mais je ne trouve pas que ce soit un futur classique. Les personnages sont un peu trop archétypaux pour cela, en particulier les personnages principaux. Même quand on est dans les pensées d'Edith (je pense à la ballade dans les parcs londoniens, à la fin), je trouve que ça manque un peu de profondeur au delà de l'idée de base :
Spoiler:
 

Mais c'est quand même une excellente lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Lun 14 Jan - 17:46

Akina a écrit:
J'ai lu pendant les vacances Snobs, et je l'ai beaucoup aimé. Pourtant, je partais avec un a priori assez négatif (je ne pardonne toujours pas les saisons 2 et 3 de Downton Abbey Wink ) et je me préparais à ne pas aimer et à écrire ici un avis dévastateur.
Chance ; je l'ai lu bien avant de voir Downton Abbey, et heureusmeent qu'il y avait une préface faisant le lien avec Gosford Park, sinon, ça m'aurait échappé. Razz

Citation :
Je trouve la description du milieu de l'aristocratie anglaise passionnante.
Visiblement, ce thème le passionne. Je crois qu'il n'est pas aristocrate lui-même, mais en a épousé une. Wink

Citation :
En revanche, je n'irais pas jusqu'à le comparer à Flaubert, Mitford ou Waugh. Si les thématiques sont semblables, je trouve que le traitement en est un peu moins fouillé ou littéraire. C'est mieux que la chick lit moyenne auquel je le comparais au début de ma lecture, mais je ne trouve pas que ce soit un futur classique.
Je crois que c'est moi qui ai fait la comparaison un peu plus haut, mais je ne parlais pas du style, plutôt des thèmes.

Je dois dire que j'ai le souvenir d'avoir apprécié cette lecture, mais que deux ans après l'avoir faite, il ne m'en reste pas grand chose à l'esprit. Embarassed Razz

Je me souviens surtout d'une scène placée au centre du roman, où le narrateur rend visite à des aristocrates qui le reçoivent de façon plutôt mesquine. Et de l'héroïne, qui m'avait fait un peu songer à une Madame Bovary des temps modernes. Et je crois que c'est à peu près tout. scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Dim 15 Avr - 16:27

Snobs (le meilleur roman de Julian Fellowes pour moi) est réédité le 3 mai chez 10 18 :


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanny
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Dim 15 Avr - 18:09

Merci Emjy pour l'info. J'aimerais bien tenter un jour...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Dim 15 Avr - 18:12

Je te conseille de te laisser tenter  Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   Lun 16 Avr - 9:30

Emjy a écrit:
Snobs (le meilleur roman de Julian Fellowes pour moi)

Je suis complètement de ton avis. Et je me demande si ce n'est pas lié au fait qu'il l'ait écrit / publié avant le succès de Downton Abbey (qui a dû lui donner la grosse tête...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Snobs, Julian Fellowes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Snobs, Julian Fellowes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Snobs, Julian Fellowes
» La maison biscornue, adaptation par Julian Fellowes
» Roméo et Juliette, une version scénarisée par Julian Fellowes
» Jullian Fellowes
» Titanic [mini-série de 2012 réalisée par Julian Fellowes]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1970 à nos jours-
Sauter vers: