Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Fifty Shades trilogy - E.L James

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Bagatelle
Bookworm
Bagatelle


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeSam 4 Aoû - 9:45

J'ai du mal à comprendre la classification porno parce que oui effectivement, on met une bonne centaine de pages avant de passer aux "chose sérieuses" Razz
Au-delà de ça, il y a quand même une (prétention? scratch ) de fouille psychologique dans l'avancement de la relation et plus particulièrement dans le personnage de Christian Grey.
Comme Akina, je vois mal la petite Ana passer au Panthéon des personnages préférés, mais Christian Grey pourrait parfaitement le faire.
Après il semble être la réponse à cette éternelle quête féminie qu'est la réformation du "bad boy". Quand on évoque le fait que les femmes ne semblent pas vraiment vouloir des "nices guys" on explique alors ça par le fait qu'elles choissisent des hommes un peu "pertubés" dans l'espoir de les changer par le "pouvoir de l'amour".
Et c'est exactement ce qui se passe dans cette trilogie Smile
Christian Grey répond à un fantasme féminin typique mais pas par son côté dominant juste par son côté "réformé".
En tout cas, c'est ainsi que je vois la chose Smile
Revenir en haut Aller en bas
Poppée
Reindeer Jumper
Poppée


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeSam 4 Aoû - 20:05

Je ne pense pas qu'on puisse qualifier ce livre de "non porno" sous le prétexte que ça prend du temps à commencer. Il faut faire comme dans Twilight et on n'apprend pas tout de suite qu'Edward est un vampire.

Je suis assez d'accord avec Akina, mais peut être que je trouve le roman moins moralisateur que toi. Le personnage de la coloc et seule amie d'Anastasia est juste son opposée totale. On met une fille sure d'elle même et courtisée à côté d'une fille timide et complexée. Ca arrive assez souvent. On retrouve d'ailleurs ce schéma dans Soeurs d'un été de Judy Blume, une auteure fabuleuse qui n'a rien de conservatrice !

Cela dit, ce que tu dis sur Ana qui n'est rien avant Christian est super intéressant. Je n'y avait pas prêté plus d'attention que ça, mais ça rejoint vraiment mon point de vue sur le fait que cette trilogie dont on dit qu'elle permet aux femmes de se libérer, ne leur permet que d'intégrer encore plus la domination masculine.

Sans Christian, elle n'a jamais rien fait de bien, à part réussir des études d'on ne sait pas trop quoi dans une fac de 2nde zone. Encore elle aurait été acceptée comme boursière à Harvard, mais là elle me semble loin de la Ivy League ! Et heureusement, maintenant qu'elle a Christian elle va devenir le parfait jouet sexuel à Papa en faisant bien ce qu'il a envie et en étant toujours prête et en ayant toujours envie. Ana ne prendra jamais de doliprane en disant "Pas ce soir j'ai mal à la tête".

Après pour l'intégration de Christian Grey au palmarès des héros masculins, je ne dois pas avoir les fantasmes féminins typiques ( j'ignorais leur existence, pour moi ce sont surtout des clichés typiques) mais qu'on ne laisse pas de place à ce type. Prouvons qu'on vaut mieux que ce que la société pense que les femmes doivent aimer.

Personellement mon fantasme, le genre de mecs avec qui j'aimerais fonder une famille c'est Luke Danes. Quelqu'un qui m'aime pour ce que je suis, qui me respecte et qui essaye de tout faire pour que je sois heureuse et qui est là pour m'aider, pas pour me sauver. Et c'est ce que je ferai pour lui. On est donc assez loin d'un type dont les seuls attributs c'est d'être riche et beau ( Oh et philantrope aussi, aucun défaut à part le fouet ! Very Happy )

J'ai pas spécialement envie d'améliorer un badboy non plus et je connais pas mal de filles dans mon cas. Et en plus là je ne vois pas en quoi les préférences sexuelles de qqun peuvent faire de lui un badboy. C'est vraiment totalement du domaine du privé. C'est fait entre adultes consentants en plus, il n'abuse jamais de personne. Ce qui est plutôt un point positif. Bref Christian Grey n'a rien d'un mauvais garçon, ni aucune personne qui aimerait se faire fesser pendant qu'il fait l'amour. Il ne commet aucune action mauvaise vu qu'il n'y a aucune action mauvaise dans une sexualité consentie entre adultes ( violer des enfants c'est pas bien, avoir un miroir au dessus de son lit et des boules de geisha dans son tiroir de chevet n'a rien de répréhensible) ( Cherchez pas j'ai pas de table de chevet !;D)

Ce type pour moi fait juste fantasmer des filles qui n'osent pas être les héroïnes de leurs propres vies. C'est peut être un peu mal dit, mais il n'y a rien de mignon chez lui. C'est juste le type qui domine la situation et qui protège la fille qui serait tellement rien sans lui à part être obligée de sortir avec José le photographe^^ En plus à part avoir vu sa mère se droguer au crack ( Ouaouh quelle psychologie profonde, l'enfance malheureuse, elle est allée fouiller hyper loin !) il n'a pas franchement d'histoire : il est très riche on ne sait pas trop comment, on ne sait pas trop ce qu'il fait à part des oeuvres de charités, il a peut-être inventé Facebook. Oh wait, c'est déjà pris !

Les héros masculins d'Austen, qui sont pourtant pas les personnages les plus développés de son oeuvre ont plus d'histoire que lui.


Bref, ce n'est pas un idéal féminin,parce qu'il n'y en a pas. C'est par contre un idéal de domination masculine bien comme il faut.


Ah et un article qui résume les trois livres, très très drôle et en français :
http://www.rue89lyon.fr/tag/fifty-shades-of-grey/
http://www.rue89lyon.fr/tag/fifty-shades-of-grey/
Revenir en haut Aller en bas
sookie
Bookworm
sookie


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeSam 4 Aoû - 20:46

Bon après avoir lu attentivement vos avis et les articles je crois que je ne vais pas succomber au phénomène Grey. Tout me semble insipide et le fait qu'il y a mariage me semble très conventionnel ... Cela dit j'ai trouvé 2 livres gratuits pour K***** sur A***** qui reprennent ce phénomène. Il y a livre d'une fan et un qui le parodie. Leur lecture me fera peut etre changé d'avis sur l'original
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeDim 5 Aoû - 8:00

Laly a écrit:

Quant à 50 shades, s'il me tombe dans les mains (=emprunt à la bibliothèque ou à une copine), je commencerai à le lire afin de me faire mon propre avis.

Une copine m'en a envoyé (gratuitement) le pdf. Si tu me donnes ton adresse mail, je peux faire suivre. C'est d'ailleurs pour cette raison que je l'ai lu, je n'aurais pas été gaspiller des sousous là dedans !

En tout cas, ce livre fait parler !
Je suis d'accord avec Bagatelle sur au moins un point : généralement, les héros qui entrent au palmarès des personnages masculins sont des êtres dangereux et mystérieux. Et l'auteur de 50 shades fait tout pour nous faire comprendre que Christian Grey est dangereux et mystérieux : il ne peut pas faire l'amour sans fesser sa compagne, et côté mystère, le titre même nous fait comprendre qu'il a des parts d'ombres, il l'avoue lui même ("oui, j'ai eu une enfance difficile, mais c'est trop dur, je ne veux pas en parler") et Ana passe son temps à nous le rappeler.
Et, si nous ne marchons pas (parce que franchement, après Rochester, Heathclif, voire Darcy et autres, qui pourrait nous faire croire que Grey est vraiment mystérieux et dangereux ?), d'autres peuvent marcher.
Ensuite, que le fantasme féminin consiste à réformer le bad boy, ou se laisser attirer par la lumière et se brûler les ailes, je pense que ça dépend amplement des filles !

L'autre aspect du couple Ana/Grey qui me semble intéressant est le complexe d'Oedipe mal résolu d'Ana : Papa est riche, prend tout en charge de la vie d'Ana, lui dicte comment manger, s'habiller etc., et lui offre des cadeaux tout en lui expliquant la vie. Et même, quand il n'est pas sage, elle a droit à sa fessée. Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 86185 Weird...

@Poppée : ce qui m'a choquée dans le couple Ana/sa colloc, ce n'est pas le fait qu'elles sont des opposées totales : ça arrive souvent dans la fiction et dans la réalité et c'est un des aspect de 50 shades qui est assez plausible. En revanche, je trouve que Ana/ l'auteur profite de cette relation pour faire la morale en expliquant de la colloc vit une vie de débauche, que peut-être même elle a le sida et que franchement, heureusement que le frère de Christian arrive pour qu'elle puisse enfin s'épanouir dans une vraie relation !
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeDim 5 Aoû - 18:08

J'ai vu ce livre partout aux États-Unis même dans les supermarchés. Je n'ai pas trop envie de le lire après avoir lu vos débats, mais je partage vos interrogations. C'est étrange comme phénomène de librairie.

J'ai lu le blog "Les lectures de Cécile" conseillé par Perséphone et j'ai beaucoup ri. Ce qu'elle dit rejoint tout à fait les critiques d'Akina ou de Popée.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeDim 5 Aoû - 18:12

Cécile est ultra caustique en plus! Donc on est sûr de rire!
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Aoû - 9:09

Pas lu et aucune intention de perdre mon temps à ça (surtout après avoir vu Akina râler comme un putois en le lisant ...).

*** Mode Hors Sujet Activé ***

Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Putois10

Ouais un putois c'est mignon mais ça râle quand même !

*** Mode Hors Sujet Désactivé ***

Ce qui m'interpelle, et en particulier à la lecture de vos avis, c'est que ce roman semble surtout faire remonter à la surface le degré intense de frustration de ses lectrices. Nan mais c'est quoi leur vie à ces nanas pour qu'elles épanouissent tous leurs fantasmes dans une merde ordinaire pareille ? C'est comme si on m'expliquait que mes fantasmes se limitent à une poufiasse platine à poil sur un harley davidson .... Crying or Very sad

Est-ce que ça veut dire que cette masse de "mumies" a des fantasmes ordinaires, standardisés et au final pitoyables ?

Peut être au final qu'après des années d'une vie débile à récurer le fond de l'évier, faire la bouffe et se faire sauter une fois par mois le samedi soir quand les gosses sont couchés, une frange non négligeable de ces "mumies" a tellement intégré la domination masculine que tout ce qu'il lui reste comme espace de fantasme ce n'est justement plus le fantasme de la liberté (oula ça fait bien trop peur la liberté ... on risquerait de perdre tous ses repaires, pis y a du cordon bleu mardi soir...) mais tout simplement la personne du dominateur et les modalités de la domination ... Peut être que ce que veut dire le succès de ce roman c'est que toutes ces bonnes femmes soumises se disent que quitte à être dominées, autant que ce soit par un riche et beau sado que par Roger, routier de son état et dont le marcel a connu de meilleurs jours ...

En tout état de cause, la seule chose que j'en retiens, c'est l'intensité de la frustration qui sommeille dans les chaumières occidentales et qui doit aussi interpeller les hommes : Hey les gars, si vos femmes attrapent des crampes en lisant une bouse pareille peut être qu'il serait temps de vous remettre en question non ?

En voyant ça, je me dis que le Carnet d'Or de Doris Lessing n'a pas pris une ride et reste un de ces romans fondamentaux à la fois pour les hommes et à la fois pour les femmes ...


Sur ce je vais acheter un costume gris ... on sait jamais ! lol!


Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Aoû - 9:24

Pickwick a écrit:
Pas lu et aucune intention de perdre mon temps à ça (surtout après avoir vu Akina râler comme un putois en le lisant ...).

*** Mode Hors Sujet Activé ***

Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Putois10

Ouais un putois c'est mignon mais ça râle quand même !

*** Mode Hors Sujet Désactivé ***
très joli putois lol!

Pickwick a écrit:
Peut être au final qu'après des années d'une vie débile à récurer le fond de l'évier, faire la bouffe et se faire sauter une fois par mois le samedi soir quand les gosses sont couchés,
"Al, on est samedi". réplique tellement culte qui me fait mourir de rire tellement elle est vrai que ce pauvre Al a l'air d'aller à l'abattoir lol!

Pickwick a écrit:
En voyant ça, je me dis que le Carnet d'Or de Doris Lessing n'a pas pris une ride et reste un de ces romans fondamentaux à la fois pour les hommes et à la fois pour les femmes ...

Une de plus dans ma liste à lire, merci Wink

Zut, j'ai effacé ta citation sur la blonde platine à poil etc. mais pour répondre à ta question : je crois que oui.
Le cerveau des hommes a tendance à être placé au sud de la ceinture, donc côté fantasme, c'est plutôt vite vu pour la plupart d'entr eux.
Concernant les femmes, je prendrai la défense de certaines car aujourd'hui encore la parité reste un fantasme, une utopie, un point lointain dans le brouillard du quotidien, et qu'après une journée de boulot + le ménage + le repas + les gosses, etc., en fin de journée c'est dur de se concentrer sur un fantasme donc c'est plus facile d'en choisir un tout prêt (un peu comme les plats cuisinés). Problème : commes les plats cuisinés, il y a des livres qui ne sont pas de super qualité, qui laissent même sur leur faim.
Cela dit, pour en revenir au livre lui-même, ce genre de relation me laisse froide (trop douillette pour apprécier les fessées?) mais au-delà, c'est cette domination dont tout le monde parle qui me gêne.

J'en lis un petit bout puis reviens pour donner mon avis ô combien éclairé lol!
Revenir en haut Aller en bas
Bagatelle
Bookworm
Bagatelle


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Aoû - 10:41

Je ne comprends pas pourquoi tout le monde est tellement obsédé par le côté dominant scratch Au final la petite Anastasia est quand même suffisament "manipulatrice" (sans que cela soit intentionnel) pour amener Christian là elle veut, là où , si l'on en croit les légendes urbaines (je n'en ai pas la moindre preuve!) toutes les femmes veulent en venir quand un homme riche leur tombe sous la dent: le mariage!
Alors oui, il y a beaucoup de scènes olé olé , mais au final pas tellement de scène de domination pure et un "pêcheur" ramener dans le "droit chemin".... fichtrement conventionnel! Razz
Très moralisateur et amérique puritaine au final lol!
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Aoû - 13:16

En fait, ce qui me saisit c'est le succès de ce roman que je ne m'explique pas particulièrement. Jusqu'ici, à ma connaissance, le sado masochisme soft que peut représenter la fessée ne déchaine pas les foules et ne fait pas partie des thèmes à succès. Pourquoi donc un tel engoument pour un roman qui tourne autour de ça ?

C'est pour cette raison que je m'interroge sur le parallèle entre la domination et les fantasmes des lecteurs (qui me paraît une piste évidente vu son aspect un peu "hot"), parce que peut être que c'est quelque part là dedans que l'on pourrait espérer déceler un début d'explication ? Peut être que ce thème de jouir de la domination répond à quelque chose de ressenti par beaucoup de gens auquel cas c'est un peu terrifiant ...

Toujours est-il que lorsque je lis vos commentaires sur l'oie blanche que semble être l'héroïne, je pense à la préface de Dorris Lessig dans le carnet d'Or et au roman lui-même, qui traite justement de cette complexité qu'il y a à vivre en tant que femme indépendante et maître de son propre destin dans un monde qui n'est visiblement pas prêt. Je pense que la lecture, abrupte, en est autrement plus passionnante et enrichissante que celle de Fifty Shades Razz

Sinon, @Laly concernant le côté cliché des fantasmes: justement, ce qui me fait fantasmer moi n'a rien à voir avec ce vieux cliché de la playmate à poil sur sa grosse cylindrée No , de même que je pense que les fantasmes féminins ne peuvent pas se résumer à un bon vieux, "ouais j'kiffe trop les mecs torturés comme ça je peux jouer à la maman avec eux et les rendre zentils" ... Or, si j'ai bien compris, ce roman semble se baser sur ce type de clichés pour établir le personnage du héros masculin et, si tel est le cas, je trouve ça un peu stupide et surtout très réducteur ... moi si on venait m'expliquer que mes fantasmes c'est une pouf blonde sur une moto ça me mettrait clairement en rogne Very Happy

Bref, de toute façon je l'ai pas lu et je le lirai pas donc bon, je laisse là mes interrogations et je me remet à ma déclaration de dissolution !
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Aoû - 13:48

Pickwick a écrit:

Sinon, @Laly concernant le côté cliché des fantasmes: justement, ce qui me fait fantasmer moi n'a rien à voir avec ce vieux cliché de la playmate à poil sur sa grosse cylindrée No , de même que je pense que les fantasmes féminins ne peuvent pas se résumer à un bon vieux, "ouais j'kiffe trop les mecs torturés comme ça je peux jouer à la maman avec eux et les rendre zentils" ... Or, si j'ai bien compris, ce roman semble se baser sur ce type de clichés pour établir le personnage du héros masculin et, si tel est le cas, je trouve ça un peu stupide et surtout très réducteur ... moi si on venait m'expliquer que mes fantasmes c'est une pouf blonde sur une moto ça me mettrait clairement en rogne Very Happy

MDR à ce que je constate tu es autant attiré par les poufs blondes à moto que je ne le suis par les mauvais garçons torturés lol! .

Mais je ne peux m'empêcher de penser à une phrase que l'on m'a dite un jour : les fantasmes ne sont pas faits pour être réalisés.
Donc peut-être que pour certaines personnes un fantasme est justement quelque chose d'interdit, d'irréalisable parce qu'elles le savent malsain, ou dangereux, ou qu'elles ne veulent pas réaliser par peur d'être déçues? Est-ce que ce livre assouvit un ou plusieurs aspect(s) du fantasme de certaines lectrices? Est-ce que certaines d'entre elles ne trouvent pas une fin plus "heureuse" à celle qu'elle vive (le mauvais garçon qu'elles ont épousé, en espérant le changer en mieux, mais non seulement elles n'ont pas réussi, mais au contraire, son comportement a empiré)? Une relation "toxique" sur le papier, ça peut tourner en fin heureuse. En vrai, c'est juste destructeur.

Sinon, je viens à peine de commencer à lire, mais là, j'ai une grosse question : pourquoi le terme "porno mum"? en tant que "mum", donc cible directe (ainsi que pour les couches, les crèmes anti vergetures, les coupons de réduction... je vis dans un univers tellement glamour lol! ), je ne me sens pas tellement touchée par cette jeune (d'accord lol! ) demoiselle (moins d'accord) vierge (pas du tout d'accord : quand on est "mum", on a vu le loup au moins une fois lol! ).

Donc pour le coup, je ne me trouve pas beaucoup de points communs avec notre héroïne. Je dirai même que 240 pages, ce sont de trop longs préliminaires, si c'est du porno pour mamans, j'aurais tendance à dire "grouille, j'ai pas beaucoup de temps, parce qu'après il faut que j'enchaîne avec 2 lessives et 3 douches, donc j'en veux pour mon argent et mon émoustillement".

Ne serait-ce pas plutôt un porno soft pour public jeune adulte (genre twilight un peu plus corsé)?

Le hic : si le but de ce roman est uniquement de lire les relations sado-masos de 2 individus consentants, j'ai bien peur de ne pas savoir apprécier, dans la mesure où je ne suis pas attirée par ce genre de relation.

Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Aoû - 14:16

Bagatelle a écrit:

Alors oui, il y a beaucoup de scènes olé olé , mais au final pas tellement de scène de domination pure et un "pêcheur" ramener dans le "droit chemin".... fichtrement conventionnel! Razz
Très moralisateur et amérique puritaine au final lol!
Oui, complètement. Mais je ne sais pas si c'est ça qui fait vendre le livre, ou toutes les parties où ils ne sont pas dans le droit chemin, justement !

@Laly : si j'ai bien compris, le terme de "mum" réfère plus au lectorat qu'à l'héroïne, qui est effectivement vierge, pucelle et sainte. Et je doute que beaucoup de parents achètent ça à leurs ados, car c'est quand même olé-olé. C'est peut-être justement parce que certaines mères ne supportent plus leur univers de crèmes anti-vergetures et couches qu'elles cherchent à s'échapper avec du fantasme prêt-à-consommer.
Je discutais littérature avec un de mes collègues qui m'a avoué ne lire que du Guillaume Musso, parce que "ces hommes d'affaires new-yorkais avec des grosses voitures et qui draguent des jolies filles", ça le fait un peu rêver. Je pense qu'il y a de ça dans le lectorat de 50 shades.

Ce qui m'interroge dans ce roman, c'est le fait que le fantasme soit justement dans cette relation de domination assez violente. Oui, Ana manipule son cher et tendre (mais bon, s'il la présente à sa mère tout de suite après être sortie avec elle, c'est bien qu'il a l'intention que ce soit sérieux), elle le fait attendre, mais in fine elle se soumet à ses désirs qui ne sont pas les siens, à elle. Et comme le dit Pickwick, on est à mille lieux du féminisme de la génération précédente (et je ne mettrais pas Le carnet d'or sur le même plan, car c'est vraiment un ouvrage de réflexion assez ardu sur le féminisme et qu'est ce qu'être femme). Ce me pose vraiment question sur l'avenir du féminisme...
Revenir en haut Aller en bas
Bagatelle
Bookworm
Bagatelle


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Aoû - 14:51

Justement, je ne crois pas que le fantasme soit dans la domination, vraiment pas! Sans cet aspect là, on se retrouve avec un conte de fée.
On nous explique que Christian Grey est un homme avec une enfance perturbée, abandonné et maltraité par sa mère, pris en main à l'adolescence par une femme peu recommandable, il se trouvera ici "sauvé" par la demoiselle.
Que ce soit sexuel ou pas, elle le sauve de ses démons (et non je ne parle pas de ses démons sexuels, je parle du traumatisme de son enfance) et c'est peut être là qu'est l'attrait.
Ana, sans avoir l'extérieur d'une femme forte, "sauve" chrisitan en l'aimant et en mettant ses conditions et ses limites à elle sur la relation.
Le côté sexuel c'est de l'enrobage, un peu comme le côté vampire était de l'enrobage dans l'histoire Edward/Bella.
Je n'essaie pas de clamer que c'est une bonne histoire, je trouve juste que c'est du Harlequin glorifié, mais à mon sens certains reproches sont faits un peu trop sur la surface.
Au final j'ai fait avec cette trilogie un peu ce que j'avais fait avec les Tudors, je l'ai suivi parce que les personnages m'intéressaient et parce que je voulais savoir ce qu'il allait advenir d'eux, pas parce qu'ils passaient leur temps à se sauter dessus.
Et je me vois mal être unique en mon genre Razz
Revenir en haut Aller en bas
sookie
Bookworm
sookie


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeJeu 9 Aoû - 20:46

Je viens de finir Filthy Shades of Gray de Steve Roach qui est la parodie de Fifty shades of course. Je dois dire que c'est assez drôle entre l'héroine Anna, étudiante et qui mène une vie trépidante avec son "énorme" vibromasseur non ici elle n'est plus vierge, et Chris Gray qui possède un empire des fruits et légumes. Ici les caractères m'ont un peu l'air plus vraisemblable que dans l'original Gray ne se balade pas en hélicoptère lol! cela dit il possède un côté vraiment très pervers qui est dévoiler à la fin et qui m'a plutôt mise mal à l'aise
Spoiler:
 


Je ne peux absolument pas faire de comparaison entre l'original et cette parodie mais au vu de vos commentaires je trouve ce livre plus proche du phénomène "porn mummy" (j ai du mal avec ce terme qui pour moi ne veut rien dire scratch ) que l'original, l'écriture me semble pas non plus désastreuse même si on a quelques "F***, S*** répétés assez souvent, et on attend pas 100 pages pour que les deux protagonistes se jettent dessus. L'auteur dans son "avant propos" explique la naissance de cette parodie et met en avant les "qualités" (oui c'est assez ironique lol! ) de l'original. Cela dit je ne suis plus trop intéressé pour lire l'original après cette lecture
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeDim 26 Aoû - 18:53

Je suis tombée aujourd'hui sur un article très intéressant (qui aurait d'ailleurs pu faire l'objet d'un topic à part, enfin je verrai ça plus tard scratch ...), qui a été écrit par une certaine Kristina Deffenbacher, professeur d'anglais à l'université de St Paul, dans le Minnesota. Elle s'interroge sur l'image de la femme véhiculée par certains des derniers best sellers (Twilight, 50 shades of grey), qu'elle confronte, avec beaucoup de pertinence à mon avis, à celle des héroïnes féminines des grands classiques anglais du 19ème siècle.

Je vous poste un extrait ici :

Citation :
The fundamental difference between the 19th century romantic novels and the contemporary romances that borrow heavily from them is in the self-possession of the heroines. Although the unmarried and all but dowerless Elizabeth Bennet and the orphan governess Jane Eyre are in positions of greater social vulnerability than their contemporary counterparts, neither 19th-century heroine is willing to sacrifice self-respect in order to gain financial security or love. …By contrast, the scenes in which Bella Swan and Anastasia Steele literally fall at the heroes’ feet and rely on the heroes’ strength to stand foreshadow each heroine’s willingness to stay in a relationship with a man whose dominance overwhelms her sense of self, and without whom she seems lost.


Et vous pouvez lire l'intégralité de l'article en question à cette adresse : Arrow

_________________
Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Mai11
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeDim 26 Aoû - 19:27

C'est un sujet intéressant qui remonte au moyen-âge! c'est dire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Satine
Locataire de Netherfield
Satine


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeDim 26 Aoû - 22:38

Je n'ai pas lu ce livre, mais dernièrement j'ai lu quelque part qu'apparemment, Michael Fassbender, Ryan Gosling ou encore Bradley Cooper pourraient interpréter le rôle de Christian Grey dans son adaptation cinématographique ... Rolling Eyes
J'espère juste que ce ne sont que des rumeurs Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Helstone rose
Caelan


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 27 Aoû - 7:35

Satine a écrit:
Je n'ai pas lu ce livre, mais dernièrement j'ai lu quelque part qu'apparemment, Michael Fassbender, Ryan Gosling ou encore Bradley Cooper pourraient interpréter le rôle de Christian Grey dans son adaptation cinématographique ... Rolling Eyes
J'espère juste que ce ne sont que des rumeurs Rolling Eyes

Et pour le rôle féminin, j'ai lu qu'apparemment Scarlett Johansson ou encore Kristen Stewart étaient en lisse.
Revenir en haut Aller en bas
Magdalae
gothic novel reader
Magdalae


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 27 Aoû - 9:15

Tous les films avec Ryan Gosling que j'ai vu étaient très bien interprétés par lui. Si c'est avéré, cette rumeur me plait bien. ^^

Je ne sais pas pourquoi mais ce livre (enfin, cette série) ne m'attire pas. Je ne sais pas si c'est à cause du remue-ménage médiatique ou pas mais je n'ai pas grand hâte de le lire. ^^

Par contre, l'article que tu as posté Emjy m'a l'air très intéressant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Satine
Locataire de Netherfield
Satine


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeLun 27 Aoû - 23:55

Scarlett Johansson ne fait pas du tout 21 ans Evil or Very Mad pale Je la vois très mal dans la peau de cette jeune fille Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Julia
Bookworm
Julia


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Sep - 18:47

ET voilà! Je suis tombée dedans! Comme on dit, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis! J'avais lu le début de Fifty shades of Grey mais rapidement laissé tomber et puis... Eh bien j'ai repris! Pourtant, je n'étais pas hyper motivée, assez refroidie par le style mauvais (je précise: ça ne s'arrange pas!). Mais plusieurs de mes amies m'ont dit qu'elles avaient beaucoup aimé alors j'ai voulu retenter... Donc je garde une impression mitigée, sauf que l'on se prend au jeu quand même au bout de 150-200 pages je dirais. L'histoire devient un peu plus intéressante, il y a plus d'enjeu, notamment au niveau de la relation qui se noue entre les deux personnages principaux. Ana devient un peu moins énervante, car moins passive dans la relation, et donc un peu moins naïve aussi. Par contre, je ne comprends pas une chose: où est l'éditeur?? Il y aurait un gros travail d'édition à faire sur le texte: que de répétitions, de pauvreté dans le vocabulaire et le style! Les dialogues sont assez surréalistes, mais finalement assez distrayants! Ça se lit avec une bonne dose de second degré, en fait. Bref, je ne comprends pas que l'éditeur ait pu laisser le texte tel quel, c'est assez indigeste. Les passages que je préfère sont les échanges par e-mail qui montrent plus de profondeur chez les personnages car ils arrivent à exprimer ce qu'ils ne se disent pas en vrai. Bref, j'ai quasiment terminé le premier volet et il se peut bien que je passe à la suite! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Bagatelle
Bookworm
Bagatelle


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Sep - 20:43

Tu me rassures un peu Julia, je commençais à craindre d'avoir ouvert un topic lynchage en règle Razz lol!
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Sep - 20:58

C'est vrai que c'est très étonnant, Julia. J'ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi les éditeurs peuvent laisser passer un style aussi lourd, et surtout vendent le livre comme un best-seller incontournable. Pour le sujet, je ne juge pas. Mais pour la forme au moins, ils pourraient faire un effort. Le fait que les critiques et vos avis reviennent souvent sur le fait que ce soit pas toujours très bien écrit m'empêche de vouloir jeter un œil à cette trilogie.

Je vais lire de ce pas ton article Emjy. Il m'intéresse beaucoup. C'est justement la relation homme-femme qui me gêne beaucoup dans Twilight et dans Fifty Shades of Grey. Il me semble aussi que les héroïnes du XIXe siècle étaient beaucoup plus indépendantes. Je pense qu'un topic à part entière pourrait être très intéressant.

Revenir en haut Aller en bas
Bagatelle
Bookworm
Bagatelle


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Sep - 21:05

Je persiste et je signe, ceux qui liront la trilogie jusqu'au bout se rendront compte qu'Ana est plus battante et bagarreuse qu'il n'y parait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Sep - 21:13

C'est ce que dit l'article effectivement. Bella aussi devient l'égale d'Edward à la fin. Mais c'est intéressant parce que Lizzie et Jane (Eyre) sont surtout libres par l'esprit. Bella et Ana c'est plus physique. C'est plus du tout les mêmes valeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fifty Shades trilogy - E.L James   Fifty Shades trilogy - E.L James - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Fifty Shades trilogy - E.L James
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fifty Shades of Grey
» Ann James Massey
» Géneral James.M.GAVIN
» Portrait Robert Conrad/James West [Graphite]
» DS cabriolets Joustra, James Bond, Atmega, Bandai, MF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and pick a book or a movie in the Library :: Chick Lit & Romance :: Romances contemporaines & Chick-lit-
Sauter vers: