Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Jacques Audiard, un cinéaste français à part

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Votre Audiard préféré ?
Regarde les hommes tomber
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_lcap10%Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_rcap1
 0% [ 0 ]
Un Héros très discret
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_lcap10%Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_rcap1
 0% [ 0 ]
Sur mes lèvres
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_lcap10%Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_rcap1
 0% [ 0 ]
De Battre mon coeur s'est arrêté
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_lcap1100%Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_rcap1
 100% [ 6 ]
Un Prophète
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_lcap10%Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_rcap1
 0% [ 0 ]
De rouille et d'os
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_lcap10%Jacques Audiard, un cinéaste français à part Vote_rcap1
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Emjy
Bookworm
Emjy


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeJeu 17 Mai - 19:07

Parce que son dernier film, De rouille et d'os, fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes cette année, il me semble qu'il est plus que temps d'ouvrir un topic à Jacques Audiard, un metteur en scène que je trouve absolument brillant.

Audiard est un réalisteur et scénariste français né en 1952 qui a commencé sa carrière au cinéma comme monteur. Il est le fils de Michel Audiard, l'un des meilleurs dialoguistes et scénaristes que la Terre ait jamais porté (parfois le talent est de famille Razz )


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Tumblr_lswqgr5g501r0g6qfo1_500
Voici une courte présentation de ses films, qui sont tous des oeuvres de premier plan pour moi :

Regarde les hommes tomber (1994) - avec Jean-Louis Trintrignant, Jean Yanne, Matthieu Kassovitz ...

Jacques Audiard, un cinéaste français à part Tumblr_lms946L6hO1qcd4ylo1_500
Citation :
Simon, un représentant d'une cinquantaine d'années, mène une vie ennuyeuse dont les seuls moments de joie sont ses retrouvailles avec son meilleur ami, Mickey. Deux ans plus tôt, Marx, un truand vieillissant, prend sous son aile Johnny, un jeune homme quelque peu stupide, qui le suit partout comme un chien, et à qui il va apprendre les rudiments du métier. Quand Mickey est blessé en service et tombe dans le coma, Simon abandonne famille et travail et se lance à la recherche des meurtriers de son ami. Ses soupçons se portent sur deux hommes : Marx et Johnny...


Un Héros très discret (1996) avec Matthieu Kassovitz, Albert Dupontel

Jacques Audiard, un cinéaste français à part Herosdiscretvc2
Citation :
Dans l'époque trouble et confuse de l'hiver 1944-1945, à Paris, un homme qui n'a pas participé à la guerre va se faire passer pour un héros en s'inventant une vie admirable. A force de mensonge, il va construire par omissions et allusions un personnage hors du commun.


Sur mes lèvres (2001) - avec Vincent Cassel, Emmanuelle Devos ...

Jacques Audiard, un cinéaste français à part Aud10
Citation :
Carla Bhem, une jeune femme de 35 ans au physique plutôt moyen et qui porte des prothèses auditives, est secrétaire à la Sédim, une agence immobilière, mais elle est payée une misère et souffre d'un manque de considération de la part de ses employeurs. Son existence triste et solitaire va prendre une tournure différente avec l'arrivée dans la société de Paul Angéli, une nouvelle recrue de 25 ans, plutôt beau gosse, mais qui n'a aucune compétence dans la promotion immobilière. Celui-ci cherche à se réinsérer après avoir fait de la prison. Une histoire d'amour improbable, doublée de manipulation réciproque, va naître entre ces deux marginaux.


De Battre mon coeur s'est arrêté (2005) - avec Romain Duris, Nils Arestrup, Aure Atika ...

Jacques Audiard, un cinéaste français à part Tumblr_lm30tyxKew1qjvxgjo1_500
Citation :
Tom, jeune homme de 28 ans, est, comme son père, un agent immobilier véreux à Paris. Il voulait autrefois devenir pianiste, comme sa mère, mais a abandonné ce projet quand cette dernière est morte. Soumis au chantage affectif et à la perversité morale de son père, il vit dans un univers violent et ne fait preuve d'aucune pitié envers les immigrés qu'il expulse des immeubles qu'il doit vendre.
Un jour, il rencontre celui qui fut autrefois l'imprésario de sa mère. Ce dernier lui propose de passer une audition. Tom voit alors renaître son espoir de devenir pianiste et décide de s'entraîner sérieusement pour l'audition, choisissant pour l'aider une étudiante chinoise virtuose. En attendant la date fatidique, il doit continuer son travail d'agent immobilier, qu'il trouve de plus en plus écœurant. C'est l'histoire d'un retour à la vie, de la rédemption d'un homme confronté à la folie du monde extérieur et à sa propre brutalité.


Un prophète (2009) - avec Tahar Rahim, Nils Arestrup ...

Jacques Audiard, un cinéaste français à part Tumblr_m1bk33VD751r8uxxmo1_500
Citation :
Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans.
D'emblée, il tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des " missions ", il s'endurcit et gagne la confiance des Corses.
Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau...

et son dernier en date, De Rouille et d'os adapté d'une nouvelle de l'écrivain canadien Craig Davidson, avec Mathias Shoeneaert et Marion Cotillard

Jacques Audiard, un cinéaste français à part De_rou10
Citation :
Ça commence dans le Nord.
Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau.
A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone.
Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose.
Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau.
Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions.
Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.


En finalement assez peu de films, Audiard s'est imposé comme l'un des plus grands cinéastes à l'heure actuelle. Il fait preuve d'une maîtrise dans la mise en scène, d'une exigence dans sa narration et d'une telle ambition que chacun de ses films me laisse le souffle coupé d'admiration. Bref, je suis fan Jacques Audiard, un cinéaste français à part 312935

Et vous, connaissez-vous Jacques Audiard ? Question

_________________
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Mai11


Dernière édition par Emjy le Dim 3 Juin - 9:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeSam 19 Mai - 9:27

J'aime énormément Audiard et j'attends toujours ses nouveaux films avec impatience.

Outre son talent cinématographique indéniable, je suis aussi très sensible à la manière dont il gère sa cinématographie : si ses films ont quelques points communs, ils ne se ressemblent jamais et ça, je trouve que c'est la marque d'un grand réalisateur.

Mon préféré sera probablement de battre mon coeur s'est arrêté que j'ai trouvé bouleversant et puissant. Il en émane une énergie brute incroyable.

S'il a toujours de très beaux castings, je trouve qu'il réussit toujours à tirer le meilleur de ses acteurs, à tel point que j'ai l'impression que c'est souvent leur rôle dans un film d'Audiard qui restera le plus marquant.

Je suis aussi très sensible aux scénarios de ses films, qui vont chercher l'humanité là où elle est peut être le mieux cachée, la plus difficile. J'aime la manière dont il s'attaque frontalement à la violence de ses personnages, qui reste souvent indissociable de leur humanité et d'une certaine dose de délicatesse. Ses personnages sont souvent complexes, multiples, et il sait parfaitement le filmer.

Enfin, je trouve que chacun de ses films a une identité particulière, et notamment en termes de mise en scène, d'image qui fait que l'on sait que jamais on ne s'ennuiera en allant voir un de ses films.

Au final, pour moi Audiard c'est "comment croiser avec brio le film d'auteur intimiste et le succès commercial" et ça c'est quand même une belle performance !

En revanche, j'avoue une certaine perplexité face au dernier. Je pense qu'il s'agit d'un film splendide mais l'image des deux moignons de Marion Cotillard me met assez/très mal à l'aise.

Revenir en haut Aller en bas
Caelan
Helstone rose
Caelan


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeSam 19 Mai - 10:04

Pickwick a écrit:


Mon préféré sera probablement de battre mon coeur s'est arrêté que j'ai trouvé bouleversant et puissant. Il en émane une énergie brute incroyable.

Je suis d'accord avec toi Pickwick, je trouve De battre mon coeur s'est arrêté époustouflant. Et je n'aurais pas su mieux exprimer mon ressenti sur ce film que par ta phrase sur l'énergie brute qui en ressort.

En fait, de Jacques Audiard je n'ai vu que De battre mon coeur s'est arrêté et Un prophète et ces deux films ont été des coups de coeur. Je dois avouer que je ne suis pas fan du cinéma français en général, que j'ai tendance à le mettre de côté mais il y a des films qui sortent du moule et ces deux films en font partis. Je ne saurais avancer plein d'arguments comme Pickwick parce que je ne sais pas analyser un film profondément, la seule chose que je peux dire c'est que ces deux films m'ont captivé et marqué, j'ai trouvé le jeu des acteurs absolument parfait.

Je ne sais pas encore si j'irais voir De rouille et d'os au cinéma...je me tâte encore. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeSam 19 Mai - 10:51

Je n'ai vu que De battre mon coeur s'est arrêté (déjà, quel titre ) et Un prophète, qui ont tous les deux été des coups de coeur. Ce deux films montrent la complexité humaine, sans porter de jugement moral.
Et outre l'intelligence et la finesse de son propos, je trouve sa manière de filmer brillante. J'ai des souvenirs de scènes dans Un prophète, par exemple, qui sont des chefs d'oeuvre. La scène d'ouverture, par exemple, avec ces flash de lumière et d'obscurité jusqu'à la découverte de l'espace dans lequel nous sommes : une prison. Ou l'alternance entre les scènes étouffantes dans les cellules, et la vaste lumière aussi écrasante de la cour.
Revenir en haut Aller en bas
Summerday
Bookworm
Summerday


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeLun 21 Mai - 18:34

J'ai foncé dès ce week-end pour voir De rouille et d'Os et je n'ai pas été déçue Jacques Audiard, un cinéaste français à part 312935. En dehors d'un passage un peu mélo-dramatique qui me semble poussé, le reste du film est absolument sublime, toujours entre finesse et violence. Je trouve que ce nouveau long-métrage possède de nombreux parallèles avec Sur mes lèvres qui a été ma première rencontre avec ce cinéaste que je suis depuis avec grand intérêt. On retrouve une femme possédant un handicap, fascinée par l'univers brutal d'un homme assez éloigné du sien. La façon dont les deux personnages incarnés par Matthias Schoenaerts et Marion Cotillard s'apprivoisent est finement décrite. La mise en scène est comme toujours incroyablement soignée, et Audiard se permet même quelques moments de liberté presque fantastiques (un peu comme le passage du cervidé dans Un prophète) lors de l'accident du Marineland qui prend des allures irréelles. J'aime beaucoup la psychologie des personnages. Il y a Stéphanie, une fille assez désagréable, dont le métier est physique mais toujours dans le contrôle et la chorégraphie. En face il y a un physique énorme, une masse de muscles (M. Schoenaerts est impressionnant!), Ali, qui peut soudain exploser. Le regard que pose la jeune femme sur lui est vraiment bien capté. Cette fascination était aussi présente dans Sur mes lèvres. La réflexion sur la violence est aussi au coeur de ce film. Le personnage de Romain Duris hésitait constamment entre deux attitudes dans De battre mon coeur s'est arrêté. Ici la violence s'impose comme facteur d'émancipation (à mon sens), bien qu'elle puisse être aussi effrayante et dévastatrice. Et en même temps la force brutale incarnée par Ali est contrebalancée par une attitude envers Stéphanie très naturelle quoiqu'un peu maladroite. Un peu moins qu'avec son fils en tout cas. Avec Stéphanie la tendresse semble s'immiscer, alors même qu'elle non plus n'est pas ce genre de personne, à priori.

En fait, après réflexion, j'ai bien du mal à comprendre le message du film. Je ne sais pas trop ce que cette violence veut dire. Je sais juste que cette histoire m'a bouleversée. D'accord c'est un mélo, ok, l'émotion est même parfois orientée. Mais c'est quand même incroyable de réussir à émouvoir sur une telle histoire qui sur papier semblerait absurde. Alors oui, j'ai pleuré sur la musique de Katy Perry lorsque Stéphanie, après son accident, refait par réflexe les mouvements de dressage alors qu'elle entend la musique du spectacle d'orques. Et quand même faire pleurer sur du Katy Perry c'est fortiche non? Et puis visuellement c'est assez époustouflant. Audiard nous emporte avec des petites scènes de rien du tout : le soleil qui frappe le visage de Stéphanie pendant quelques minutes, Ali qui la porte sur la plage. Et puis il y a aussi des séquences d'une puissance folle : notamment lorsque Ali brise la glace de ses mains. Certes ce moment du film est un peu larmoyant et poussé, mais alors qu'est-ce que ces quelques secondes de lutte avec la glace sont fortes! Le dernier détail qui m'a plu est le rendu naturel des jambes de Marion Cotillard. Effets spéciaux très réussis, sans doute alliés à une doublure. En tout cas ces jambes sont filmées sans détours, ce qui est assez étonnant. Et le fait que le personnage d'Ali n'ait à aucun moment de recul face à la situation bouscule aussi. Cela rend les scènes d'amour si belles, la façon dont il empoigne ce corps altéré sans même s'en soucier.

J'ai très envie de revoir le film afin de mieux le comprendre. Là j'ai juste la certitude d'avoir vu un grand film, d'avoir été percutée de fouet, comme toujours avec J. Audiard, et d'en être ressortie avec des images très fortes, qui ne me quittent pas depuis. C'est du grand cinéma non? Pour ma part ce cinéaste est l'un des meilleurs du moment. Il a même réussi à me réconcilier avec Marion Cotillard, dont je ne comprenais pour l'instant pas l'aura qui l'entourait depuis la Môme.

Je crois que De battre mon coeur s'est arrêté m'avait encore plus bouleversé. J'étais ressortie toute retournée par le film, parce que la façon dont Tom contenait ses émotions m'avait communiqué un malaise semblable au sien. Là le film est plus solaire, et s'offre même quelques moments comiques grâce à la désinvolture d'Ali. Mon petit coeur était personnellement sur des montagnes russes. Et il battait fort pour ce couple imaginaire. Autre point important : Matthias Schonaerts est un acteur à suivre!! J'ai très envie de voir Bullhead maintenant.

Mon avis est un peu décousu, mais c'est le signe que j'ai vraiment aimé. Il y aurait encore plein de choses à dire, notamment sur les scènes qui se répondent, sur les détails que la caméra montre discrètement pour anticiper le récit, sur la musique, sur les dialogues, et tant d'autres choses. Je vais m'arrêter là et attendre vos impressions!
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeLun 21 Mai - 19:16

Et bien, ton avis enthousiaste me donne encore plus envie de découvrir De rouille et d'os ! Je l'ai raté ce week end mais j'espère pouvoir le voir cette semaine. Very Happy

Sinon, j'ai ajouté un sondage au topic pour que vous puissiez voter pour votre film préféré.Wink Pour l'instant, le mien est De Battre mon coeur s'est arrêté. J'ai pris une véritable claque avec ce film, que je revois d'ailleurs assez régulièrement. J'ai tout aimé : la prestation de Duris en écorché vif (avec qui le réalisateur crée une proximité des plus troublantes), la lumière, les cadrages, cette sensation d'être toujours sur la corde raide, la musique, le dénouement Jacques Audiard, un cinéaste français à part 312935 Bref, TOUT. J'ai été complètement bouleversée par ce film.

_________________
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Mai11
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeLun 21 Mai - 19:52

Summerday, ton billet est un délice. Tu donnes très envie de voir ce film (et tu me fais penser qu'il faudra que j'amène des paquets de mouchoirs)...
Revenir en haut Aller en bas
Julia
Bookworm
Julia


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeLun 21 Mai - 20:24

Akina, je suis entièrement d'accord avec toi! Summerday, ton message donne très envie d'aller voir le film. Il est très bien écrit et enthousiaste, donc enthousiasmant.
J'ai beaucoup, beaucoup aimé De battre mon coeur... C'est un film très puissant avec des personnages complexes et profonds. J'ai vu Un prophète hier soir et je trouve que la vision des relations entre les personnages et des rapports de force, de l'affirmation de soi ou pas, est présente dans les deux films. Romain Duris, tout comme Tahar Rahim livrent des performances d'acteur absolument époustouflantes, et les rôles secondaires aussi. On voit qu'Audiard a un talent fou pour la direction d'acteurs, entre bien d'autres choses! Après, j'ai très envie de revoir Un Prophète, parce que j'étais très fatiguée (fêté mes 30 ans la veille, pas assez dormi drunken ) et occupée à mille choses en même temps que le film, et je suis passée à côté de beaucoup de choses.
J'ai également très envie de voir Sur mes lèvres...
Revenir en haut Aller en bas
Summerday
Bookworm
Summerday


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeLun 21 Mai - 20:48

J'ai hâte de lire vos avis aussi, quand vous aurez vu le film. Pour le vote, je ne saurais me décider. C'est vraiment difficile car je n'ai suivi son travail que depuis son deuxième film, je n'ai pas vu le premier. Chaque film est unique et en même temps brasse des thèmes communs, et chacun nous a révélé ou confirmé des comédiens fabuleux. Sans parler du fait que chaque film est une véritable expérience sensorielle tellement Audiard nous emporte. Mais, vraiment, s'il fallait n'en garder qu'un, ce serait aussi De Battre mon coeur s'est arrêté car je n'ai jamais ressenti quelques chose d'aussi fort en salles que grâce à ce film. Et l'image du dos musculeux de Romain Duris à son piano est une image qui reste gravée dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeLun 21 Mai - 20:51

Je partage l'enthousiasme de Summerday pour De rouille et d'os, c'est un film très fort et il l'est d'autant plus quand on a soit même été accidenté ou gravement malade, je dirais même éprouvant physiquement. Ce film est d'une telle richesse, c'est un moment très intense tant on reçoit de ce film.

Summerday décrit très bien les moments clés de l'histoire, pour ma part j'y ai vu un message assez simple
Spoiler:
 
Marion Cotillard a ce rôle difficile de porter le handicap, Audiard réussit à montrer juste ce qu'il faut du handicap, (je dirai ce qu'il faut enfin regarder comme tel) rien ne sera jamais comme avant pour elle. Je craignais un peu pour ce film car il y a peu de rôles féminins dans les précédents films d'Audiard.

Ali est la personne qu'on rêve de rencontrer (pas uniquement pour le physique si agréable de M Schonaerts), ce qui rend son comportement si singulier, c'est qu'il ne la regarde jamais comme une malade d'ou ses questions maldroites, sa délicatesse, et sa spontanéité, et puis il y a le petit Sam, cette petite tête blonde discrete et essentiel.

J'ai bien aimé aussi le passage avec l'orque dans le bassin géant, la note de fantaisie ...

Pour ma part, je dirai simplement que le cinéma d'Audiard est engagé et authentique, il pointe ce système qui étouffe et englue l'individu, cette violence sociale à laquelle personne ne souhaite être confrontee. De plus, en ce qui me concerne, j'ai une admiration forte pour ce réalisateur car il touche ma sphère intime, et ce n'est pas facile d'en parler. D'autant plus qu'après la projection, et bien je cogite encore et cela pendant quelques jours.


Audiard a réalisé également des clips pour Noir Désir, Louise Attaque et Alain Bashung, une vidéo magnifique La Nuit Je Mens ... et des scénarios dont celui de Vénus Beauté, je m'en souviens car j'avais tilté sur ce film.

En attente de vos avis, si vous trouvez le temps d'aller le voir ...
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeMar 22 Mai - 9:21

j'ai presque honte de vous avouer que je n'ai jamais vu de film de Jacques Audiard...

d'abord parce que je connais très peu le nom des réalisateurs, ensuite parce que les sélections du festival de Cannes ne m'attirent pas beaucoup : je m'attends souvent à des trucs tristes, très compliqués, qui vont me déprimer pendant plusieurs jours.

bon, je viens d'aller voir la liste des films qui ont reçu la palme d'or et celui du grand prix du jury : "j'm'ai gouré".

alors promis, juré, je vais tout de suite voir à la médiathèque si je peux emprunter un dvd de jacques Audiard, et je reviendrai pour donner mon avis (ne comptez pas sur moi pour lire quelque chose de constructif, argumenté, organisé : je en sais pas faire.)
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeMar 22 Mai - 19:43

Laly a écrit:
j'ai presque honte de vous avouer que je n'ai jamais vu de film de Jacques Audiard...

Ca serait peut être possible de proposer un de ses films lors d'un visionnage commun cheers ,
non non ce n'est pas la honte Laly ....


Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeSam 26 Mai - 17:34

J'ai vu De rouille et d'os aujourd'hui et j'ai moi aussi été séduite. Very Happy Le cinéma d'Audiard arrive une fois encore à allier sensibilité et intensité, délicatesse et violence. Le réalisateur se renouvelle tout en continuant à traiter de thèmes qui lui sont chers (la violence, le handicap, les rencontres, les relations père/fils) et en mettant en scène des âmes blessées.

Audiard ne juge jamais ses personnages. C'est très troublant car on a l'habitude de voir des films où une certaine morale s'applique. Ici, c'est comme s'il n'y en avait aucune. Les personnages ne s'excusent jamais d'être ce qu'ils sont. Ils n'agissent pas toujours pour le bien, ne font pas toujours les meilleurs choix, mais se révèlent tout de même dans toute leur humanité. Et ce, sans que jamais le réalisteur ne s'appitoie sur leur sort.

Une fois encore, Audiard éblouit par son étonnante maîtrise du récit, du cadre et du rythme (le film s'ouvre sur une merveilleuse séquence où on entend le doux souffle de Sam, l'enfant d'Ali, qui dort profondément). Le film est effectivement plus solaire et lumineux que De Battre mon coeur s'est arrêté ou Un Prophète qui étaient tous les deux plus ténébreux.

De rouille et d'os joue peut-être plus la carte du mélodrame que les précédents films du réalisateur. Il se fait légèrement plus démonstratif que les autres, tout en étant incroyablement âpre et sensuel.

Je garde tout de même une préférence pour De Battre mon coeur s'est arrêté qui, par son côté lyrique et exalté, m'avait encore plus bouleversée Jacques Audiard, un cinéaste français à part 312935

_________________
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Mai11


Dernière édition par Emjy le Dim 3 Juin - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeSam 2 Juin - 22:40

Je n'ai pas vu le film, Emjy, mais j'ai écouté cet après-midi un entretien très intéressant avec J.Audiard sur France Culture à propos du film.

http://www.franceculture.fr/emission-projection-privee-projection-privee-jacques-audiard-2012-06-02
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeDim 3 Juin - 9:33

Juniper Sling a écrit:
Je n'ai pas vu le film, Emjy, mais j'ai écouté cet après-midi un entretien très intéressant avec J.Audiard sur France Culture à propos du film.

http://www.franceculture.fr/emission-projection-privee-projection-privee-jacques-audiard-2012-06-02
Je trouve cet entretien passionnant ! Merci beaucoup pour le lien ! Je le conseille vraiment aux fans d'Audiard Wink

_________________
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Mai11


Dernière édition par Emjy le Mar 5 Juin - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sookie
Bookworm
sookie


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeDim 3 Juin - 9:59

@Laly je suis dans le même cas que toi. Je n'ai vu aucun des films d'Audiard. J'ai essayé de voir De battre mon coeur s'est arrêté dont j'adorais le titre mais j'ai arrêté au bout de 10 minutes ... Personnellement je ne suis pas du tout cliente des films français et en particulier des films d'auteur et français. Mais peut etre que je vais essayer de revoir De battre... mais je ne suis pas fan de Romain Duris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeDim 3 Juin - 10:10

Une de mes amies qui a un gout sur a vu le film et n'a pas été emballée plus que ça, elle a aimé, mais elle l'a trouvé en dessous des autres films d'audiard (qu'elle a presque tous vu). J'essaierais d'aller le voir au plus vite pour me faire une opinion, mais c'est vrai que le sujet et la bande annonce ne m'ont pas emballée plus que ça. Rien que pour la mise en scène d'Audiard, j'irais voir tout de même le film;
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeDim 3 Juin - 10:19

Sookie a écrit :
Citation :
Personnellement je ne suis pas du tout cliente des films français et en particulier des films d'auteur et français.
C'est dommage que tu fasses ce raccourci là. Wink Le cinéma français est aussi riche et varié qu'un autre à mon sens. Pour ce qui est du cinéma d'auteur, j'avoue que c'est un terme que je ne maîtrise pas, je ne saurai pas dire si Audiard en fait. Qu'est ce que le cinéma d'auteur après tout ? Le contraire du cinéma commercial ? scratch


Sinon, j'invite vraiment ceux qui ont aimé son dernier film à écouter l'entretien de France Culture posté par Juniper Sling à la page précédente. On apprend beaucoup de choses sur son travail sur De Rouille et d'Os, notamment sur la genèse du film.
On découvre également que les films qui ont le plus marqué Audiard dernièrement sont Morse, Bullhead (où il avait repéré Matthias Schoenaerts justement) et Une Séparation Very Happy

_________________
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Mai11
Revenir en haut Aller en bas
sookie
Bookworm
sookie


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeDim 3 Juin - 10:31

Non c'est sûr que c'est un raccourci "facile" mais c'est le plus "simple" par texte pour expliquer. En fait j'ai beaucoup de mal avec le cinéma français en général. Pour moi le cinéma est un divertissmeent et les films qui me font réfléchir/déprimer je préfère les voir en dvd. Mais je ne remets pas en cause leur qualité. Fin de la parenthèse

Mais je vais essayer de combler mes lacunes surtout que le dernier d'Audiard me tenterait bien cela dit
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeLun 4 Juin - 20:20

Merci pour le lien France Culturesque ... d'autant plus qu'Audiard reste discret question média.

Moi aussi comme Audiard, j'ai beaucoup aimé Morse Wink

Sookie, je comprends ce que tu veux dire en ce qui concerne ces films leur côté sombre, et l'idée de ne pas forcément te plonger dans une ambiance dépressive trop pesante!

Je pense que tu n'as pas été la seule à ne pas accrocher sur R Duris dans De Battre , vu qu il n'a pas obtenu le césar pour ce rôle, et pourtant il tient ce film!
Il y a une scène vraiment inoubiable dans ce film le moment ou la jeune pianiste enseignante asiatique se met à hurler sur R Duris, c'est impossible d'oublier l'intensité de cette scène et l'impact, qu'elle a pour la suite. C'est pour ce genre de scènes que j'aime le cinéma de J Audiard entre autre.

Il m'a semblé voir sur le programme TV que Sur mes lèvres passe en ce moment

Chez Audiard, j'aime beaucoup le regard porté sur ces personnages, je préfère les voir au ciné sur grand écran rien que pour surprendre leur expres​sion(pas besoin de 3D), et tu ne sais jamais ce qui va se passer, le pire comme le meilleur.



Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeMar 5 Juin - 8:59

@ sookie : je pense que je comprend ce que tu veux dire. J'ai moi aussi souvent du mal avec un certain type de cinéma français et notamment avec celui dit "d'auteur". Je déteste par exemple copieusement les films du duo Jaoui Bacri qui m'agacent énormément ou certains films prise de tête de mecs genre Rivette (la seule fois où j'ai quitté une salle de ciné ...). A noter d'ailleurs que depuis quelques années le cinéma français a, du moins je le trouve, un vrai sursaut et donne aujourd'hui des films de très grande qualité (par exemple l'Apollonide).

Audiard ne correspond en revanche pas du tout pour moi à ce type de cinéma chiant, poussiéreux et prise de tête (en substance ce cinéma de bobos qui se retrouvent dans une maison de famille ou un appartement et se déchirent dans leur ennui ... Jacques Audiard, un cinéaste français à part 500357 ). C'est justement un cinéma qui, s'il est signé d'un grand réalisateur et en porte la marque, est pour moi probablement le plus hollywoodien du cinéma français. Pour pousser la logique jusqu'au bout, j'aurais tendance à jouer la provoc en disant que je rapprocherais plus Audiard d'un James Gray que de tout autre réalisateur français.

En tout cas, j'espère que tu donneras sa chance à de battre mon coeur s'est arrêté en lui laissant un peu plus de 10 minutes pour plaider sa cause Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeMar 5 Juin - 11:03

Pickwick a dit : Je déteste par exemple copieusement les films du duo Jaoui Bacri qui m'agacent énormément [/quote]

Jacques Audiard, un cinéaste français à part 744240 Jacques Audiard, un cinéaste français à part 863377 BRAVO !!! Jacques Audiard, un cinéaste français à part 41657
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeMar 5 Juin - 11:08

Ben moi, j'ai adoré le film Comme une image ! Jacques Audiard, un cinéaste français à part 863377

_________________
Jacques Audiard, un cinéaste français à part Mai11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeMar 5 Juin - 12:03

L'ennuyeux, chez les "Jabac", c'est qu'on les sent si parisianistes. Très peu sincères. Avec leurs personnages qui sont toujours, soit des acteurs, soit des écrivains, soit des réalisateurs de films, des personnages qui se nomment Sylvia Miller, Lolita, et j'en passe... Bref, un cinéma très narcissique, sans imagination, avec un discours politique très convenu, plein de clichés. pffff.... Moi, ça me gonfle. Un peu à l'image d'une certaine littérature actuelle, où l'on ne parle que de soi. Chez les "Jabac", je sens davantage une pose qu'un discours réellement engagé. Quant à la réalisation... C'est simple, leurs films, on les oublie aussi sec. Aucune image n'en subsiste. Mais je peux admettre que, sur le coup, on peut les trouver séduisants. Mais , au fond, quelle vacuité.
Bon. Je m'emballe et je suis HS...!
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitimeMar 5 Juin - 12:33

(entre parenthèses parce que hors sujet, +1 Juniper sur "Jabac").

Pour revenir dans le sujet, je trouve qu'Audiard produit un cinéma très différent de cela. Ce n'est pas la même façon de filmer, ce ne sont pas les mêmes thèmes. Il y a notamment une violence diffuse chez lui qui est incroyable. Ses personnages ont tous une impossibilité de communiquer et quelque chose de brisé en eux qui leur donne, à mon sens, énormément de souffle et de puissance (la rencontre entre ces deux éclopés de sur mes lèvres était bouleversante, j'ai pris en pleine tronche la relation physique du héros de "de battre mon coeur s'est arrêté" avec la musique que j'ai presque ressentie physiquement moi aussi, enfin, j'ai eu le vertige en voyant la relation père fils dangereuse se construire et exploser dans un prophète ...). Et puis quel art de la mise en scène, quelle image, quel souffle !

Autre point : il s'associe généralement d'excellents acteurs dont il sait tirer le meilleur.

En bref, je trouve qu'il réussit la fusion entre ce que chacun du cinéma US et du cinéma français a de meilleur. Ok je m'emballe un peu mais j'avoue que son cinéma résonne très fort en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jacques Audiard, un cinéaste français à part Empty
MessageSujet: Re: Jacques Audiard, un cinéaste français à part   Jacques Audiard, un cinéaste français à part Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Audiard, un cinéaste français à part
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Emmanuel Mouret, un cinéaste français.
» Jacques Bouveresse, philosophe français, refuse publiquement la légion d'honneur
» Cecelia Ahern
» peinture armée française
» [Chandernagor, Françoise] La chambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Cinéma français :: Réalisateurs-
Sauter vers: