Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Susan Hill - la dame en noir et autres romans

Aller en bas 
AuteurMessage
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Lun 2 Avr - 19:14

Susan Hill est une romancière anglaise née en 1942 à Scarborough. Ses livres les plus connus sont : The Woman in Black, The Mist in the Mirror et I'm the King of the Castle (tous les trois ont été traduit en français).

Je tenais à vous parler d'elle car son roman the Woman in Black vient d'être adapté au cinéma avec Daniel Radcliffe dans le rôle du notaire Arthur Kipps.


Voici le résumé du roman (édition française de 2012):

Citation :
Angleterre, début du XXe siècle. Par un mois de novembre froid et brumeux, Arthur Kipps, jeune avoué londonien, est dépêché dans le nord du pays pour assister aux funérailles d'Alice Drablow, 87 ans, puis trier ses papiers en vue d'organiser sa succession.
À Crythin Gifford, village où Kipps pose ses valises, les habitants lui battent froid dès qu'il prononce le nom de feue Mme Drablow, unique occupante du Manoir des Marais, demeure isolée, battue par les vents et située sur une presqu'île uniquement accessible à marée basse.
Lors de l'inhumation, dans une église quasi déserte, Arthur remarque la présence, un peu en retrait, d'une femme tout de noir vêtue, le visage émacié, comme rongée par une terrible maladie. Il l'aperçoit ensuite dans le cimetière, mais elle s'éclipse avant qu'il ait le temps de lui parler...
Cette femme en noir, Arthur la verra de nouveau aux abords du manoir, une fois qu'il s'y sera installé pour commencer son travail. Mais se produisent alors nombre de phénomènes mystérieux qui ébranleront le jeune homme et feront vaciller sa raison...
Comme il l'apprendra peu à peu, une malédiction plane sur ces lieux...

L'avez-vous lu? L'avez-vous aimé? Avez-vous lu d'autres oeuvres de l'auteur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Lun 2 Avr - 19:35

Double post pour la bonne cause puisque je viens de voir le film The woman in black. Je ne sais pas si le film est une bonne adaptation (j'ai cru comprendre qu'ils ont changé de nombreuses choses) mais en tout cas c'est un bon film en soi et un retour réussi pour la Hammer. C'est un vrai coup de coeur.

CASTING

Daniel Radcliffe ..................................................... Arthur Kipps
Sophie Stuckey ...................................................... Stella Kipps
Misha Handley ...................................................... Joseph Kipps
Jessica Raine .......................................................... Nanny
Roger Allam ........................................................... Mr. Bentley
Lucy May Barker ................................................... Nursemaid
Ciaran Hinds .......................................................... Mr. Samuel Daily
Janet Mc Teer ......................................................... Elizabeth Daily
Shaun Dooley ......................................................... Fisher
Mary Stockley ........................................................ Mrs. Fisher
Alexia Osborne ...................................................... Victoria Hardy
Alfie Field .............................................................. Tom Hardy
Cathy Sara .............................................................. Mrs. Jerome
Tim McMullan ....................................................... Mr Jerome
Liz White ................................................................ Jennet

The Woman in Black est l'adaptation du roman du même nom de Susan Hill. Porté à l'écran par la Hammer, ce film gothique dans la pure veine classique est pour moi une réussite.

Pour commencer il faudrait dire quelques mots de la Hammer (que j'ai eu la chance d'étudier au lycée en classe de cinéma et pour laquelle je garde un sentiment très fort). La Hammer Film Production est une société de production britannique spécialisée dans les films d'horreur, d'angoisse et d'épouvante très célèbres des années 50 et 60. Christopher Lee, Peter Cushing et Michael Gough ont été des acteurs très connus de cette ère "Hammer". A titre d'exemple, le film Sleepy Hollow de Tim Burton, bien que terriblement burtonnien et drôle (et foncièrement pas Hammer), reste un hommage voulu à la fameuse société de production dont il reprend certains codes et dans lequel apparaissent les acteurs Christopher Lee et Michael Gough.
Pour plus de précision sur le genre, je vous laisse regarder le blog de Gabriel, un passionné du genre qui offre une très bonne critique de la Dame en noir.

J'étais donc assez curieuse de voir ce que la Hammer (que l'on attendait depuis longtemps) allait nous présenter. Je n'ai pas été déçue un seul instant et l'adaptation remplit définitivement son contrat: nous faire peur une bonne fois pour toute. Je suis très peu impressionnable, j'ai vu pas mal de films très durs qui me sortent de la tête une fois vu, mais je peux vous assurer que je suis encore dans The Woman in black à l'heure où j'écris ces lignes (soit 24h après le visionnage).

J'aimerai commencer par vous dire deux choses:
1) si vous n'aimez pas vous faire peur, passez votre chemin car The Woman in black est un film très angoissant et qui fait peur. Personnellement j'ai fermé les yeux 2 fois et sursauté au moins 4, ce qui ne m'arrive jamais! De plus, dès les 5 premières minutes du film, le ton est donné. Trois jolies petites filles qui jouent à la dinette, s'arrêtent, se lèvent et sautent pas la fenêtre. Vous l'aurez compris, le film ne fait que grimper crescendo.
2) Si vous cherchez un film novateur dans le genre, laissez tomber également. The Woman in black est un film tout à fait classique dans sa trame, sans rebondissements complètement inattendus. Il ne s'agit pas là d'un film comme Shutter Island. Cela dit, il remplit tout à fait son rôle, donc autant être prévenu.

Dès le début nous sommes donc saisi dans cette ambiance étrange. J'ai trouvé le générique vraiment très intéressant. A travers cet espèce de fog ultra british et angoissant nous distinguons la rencontre, le mariage d'Arthur Kipps et de sa femme ainsi que la grossesse de cette dernière, une bonne façon de présenter une intrigue secondaire mais très importante pour comprendre la suite de l'histoire. Dans cet espace brumeux, la figure de la jeune femme nous apparait immédiatement comme macabre et fantomatique (chose confirmée par la suite puisqu'Arthur est un jeune veuf). Le personnage d'Arthur Kipps est lui aussi presque fantomatique et terrible, jamais vraiment remis de la mort de sa femme, le jeune homme est perpétuellement triste et complètement emprunt de mysticisme.
J'ai adoré la facture du film dans un perpétuel noir, blanc, gris qui m'a fait penser à Great Expectations (BBC - 2012) dans lequel il y a très peu de véritables couleurs lumineuses. Je le trouve esthétiquement très beau et digne des très bons films du genre. Tous les ingrédients sont là pour un bon film d'horreur: un personnage principal pâle et imprimé par la perte d'un être cher, un village étrange, des villageois franchement flippants, des fenêtres et des portes qui claquent sur son passage, des cadavres pas très jolis, des cris et une maison abandonnée dans un pur style gothique XIXe qui n'est pas sans faire penser au Manoir hanté de Disney mais pour de vrai.

Autant le dire immédiatement, The Woman in Black est un vrai film de fantôme. Contrairement à The turn of the screw qui est un roman fantastique et donc ambigu quant à la réalité des faits, ici il n'est pas possible d'ignorer que la Dame en noir est là.
Ce personnage, tel que traité dans le film (et non pas dans le livre car il y a certains grosses différences apparemment qui font que l'interprétation peut ne pas être la même) est véritablement intéressant. Assez vite, Arthur Kipps comprend pourquoi la Dame en noir hante les lieux et comment elle choisi ses victimes. Ce que j'ai trouvé intelligent dans le traitement du personnage est que l'on apprend finalement les vrais motivations de la Dame en noir qu'à la fin du film.
Spoiler:
 

Daniel Radcliffe réussi parfaitement pour moi la transition d'avec Harry Potter (encore est-il que sincèrement cette transition était déjà réussie avec la pièce Equus qui est très difficile à jouer et dont il s'est fort bien sorti). Je n'ai pas eu l'impression de revoir le héros à lunettes et je trouve que les premières images de son personnage (un reflet dans sa glace) nous offre un jeune homme beaucoup plus âgé dont la voix même me semble transformée.
Je reconnais volontiers que ce n'est pas un acteur expressif dans son visage, il est plutôt stoïque. Cela dit durant le film j'ai vraiment ressenti les émotions du personnage que Daniel Radcliffe fait passer, à mon sens, par son corps entier. Par ses gestes et son regard il fait passer beaucoup de choses. Un exemple: une scène de vingt minutes sans aucun dialogue ou l'on ne s'ennui pas une seule seconde car elle est rythmée et que Daniel Radcliffe maîtrise la mélancolie et la peur d'Arthur Kipps. Il a d'ailleurs très peu de dialogue. J'avais peur que ce soit un problème et finalement ce détail ne m'a pas marqué pendant la projection, c'est après coup que j'ai réalisé ce fait.

Autre point que j'ai trouvé admirablement bien pensé est le double jeu de peur que le réalisateur nous offre. D'une part nous suivons Arthur Kipps et par ses yeux nous voyons la Dame en noir et les autres fantômes terriblement affreux qui hantent la maison et le village mais le spectateur en tant que tel est invité à prendre place dans cette histoire macabre. Alors que le héros regarde ailleurs, nous, spectateurs sommes témoins des apparitions macabres (celles qui à mon sens font le plus peur peut-être parce que nous nous faisons peur en ayant conscience que le héros ne voit pas le danger qui le menace). Je ne dirais que deux choses:
Spoiler:
 
Du coup ce double jeu de peur m'a vraiment séduite et donne une touche originale au film très classique par ailleurs dans sa trame.

Je salue aussi Ciaran Hinds seule touche "positive" du film. J'ai beaucoup aimé son jeu, un peu ambigu, touchant, juste ce qu'il faut.
Je crois que je pourrais parler encore longtemps de ce film mais je m'arrête car j'ai déjà été très bavarde.

Pour conclure je dirais que la Hammer réussie parfaitement son retour dans le gothique britannique. L'histoire se déroule bien et même si elle est classique, elle reste néanmoins bien filmée et bien interprétée. A noter que le film diffère dans l'intrigue de l'oeuvre originale. A mon sens ces changements ont été fait pour respecter "l'esprit Hammer". J'espère que ceux qui ont lu le livre ne seront pas déçus, cependant intrinsèquement ce film est une réussite du genre. (je pense qu'il faut distinguer une bonne adaptation d'un bon film. Je ne sais pas s'il s'agit d'une bonne adaptation mais c'est sur: c'est un bon film).
Je vous mets la bande annonce...utlra flippante, à l'image du film...(je ne vous conseille que celle-là, les autres en montrent trop à mon sens)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Lun 2 Avr - 20:50

Waouh, quel post ! Je suis très impressionée ! Je ne sais pas si j'irai voir le film (je suis froussarde) mais je trouve ce que tu dis de la Hammer tout à fait intéressant ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Lun 2 Avr - 20:59

MErci Emjy. En toute honnêteté je ne le conseille pas vraiment si tu n'aimes pas avoir peur parce qu'il est quand même effrayant. J'ai été très impressionnée par le film. Je te recommande le blog de Gabriel pour en savoir plus sur ce genre il est très calé Very Happy
Je sais que les gens qui ont lu le livre ont été déçu par les changements apportés mais je pense vraiment qu'il y a eu des changements pour respecter l'esprit Hammer.

On pourrait peut-être ouvrir un topic pour ceux que ça intéresse car c'est purement british.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pez
heroine in training
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Mar 3 Avr - 16:32

Aaaaah ce film.

Forcément, en tant que spécialiste du fantastique, j'étais obligée d'aller le voir.

Au cours des 5 premières minutes, un monsieur a éternué bruyamment. Toute la salle a sursauté Very Happy
ça donne le ton.

Très bon film, très angoissant (j'ai mal dormi la nuit suivante...). Tout est joué sur les sons, les contrastes, les aperçus et la fugacité des images. Sans parler de la luminosité et des cadrages très efficaces...

Bref, un gros coup de coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Sam 23 Nov - 7:05

J'ai vu La Dame en noir au moment de sa sortie en salle et ce fut un énorme coup de coeur  Du coup, j'étais ravie quand j'ai vu le livre à la bibliothèque et je me suis empressée de l'emprunter Razz 
Comme l'a dit Perséphone dans son post de présentation, après lecture je m'aperçois que l'adaptation ciné est finalement bien différente du livre (plus de frissons et surtout bien des changements sur Arthur Kipps) mais ce n'est pas une mauvaise idée : je trouve que le roman et le film se complètent bien.

Pour revenir plus en détail sur le roman, je l'ai beaucoup aimé : j'ai l'impression que Susan Hill a voulu rendre hommage au genre du roman fantastique avec fantômes car on retrouve certains "codes" du genre, notamment le chapitre introductif (une veillée de Noël où chacun raconte une histoire de fantômes, ce qui conduit le narrateur à se souvenir d'un événement terrifiant survenu dans sa jeunesse) et aussi le fait que par endroits on ait du mal à discerner ce qui est réel de ce qui est imaginé par le héros.
L'histoire est donc légèrement différente de celle du film, mais cela ne m'a pas gênée bien au contraire : j'était ravie de redécouvrir cette histoire, d'autant qu'il subsistait ainsi une part de suspense. La fin m'a notamment complètement surprise et elle est très bien faite : une fois le livre refermé, je n'ai pu m'empêcher de ressentir un petit frisson d'effroi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Ven 9 Jan - 17:48

Je viens de lire un passionnant essai de Susan Hill intitulé Howards End is on the landing, a year of reading from home.
Voici les premières phrases du livre:
Citation :
It began like this. I went to the shelves on the landing to look for a book I knew was there. It was not. But plenty of others were and among them I noticed at least a dozen I realised I had never read (..) I decided to spend a year reading only  books already on my shelves.
Susan Hill décide donc de relire des livres dont elle n'a que peu de souvenir,ainsi que des livres non lus pendant une année, et son "odyssée" est passionnante.
Ce livre est formidablement varié, Susan Hill parle à la fois de l'importance des titres des livres, son habitude d'écrire dans la marge de tous ses livres ou presque (habitude qu'elle a prise lors de ses études), et des auteurs qu'elle redécouvre et qu'elle adore.
Elle se remémore également son emploi dans une librairie pendant ses études à King's college, ce qui lui a permis de rencontrer EM Forster (elle venait de lire un de ses livres mais est restée muette d'admiration).
Ce livre est une déclaration d'amour pour la lecture et pour certains auteurs.
La passion qu'elle met à encenser l’œuvre de JK Rowling, seule auteur à sa connaissance à avoir fait lire adultes et enfants en même temps sans qu'aucun des deux groupes n'en prenne ombrage est superbe.
De même, sa passion pour Enid Blyton,  Anthony Trollope, Virginia Woolf et Thomas Hardy est très présente.

Un des chapitre s'intitule Never got around to It, don't like the look of It,couldn't get beyond page 10 and other poor excuses
Susan Hill y décrit les livres qu'elle n'arrivera jamais à lire, et je pense que je ne suis pas la seule lectrice à me retrouver dans ce qu'elle écrit Wink
Des livres comme Ulysse de Joyce, Proust, Terry Pratchett et quelques livres de George Eliot et d'Elizabeth Gaskell reste hermétiquement  fermés.
Et puis vient l'aveu ultime: Elle n'aime pas Jane Austen Razz
Citation :
I have never had to dissect and analyse and compose an on about Jane Austen. I have simply had to enjoy her.
And I don't
Worse, I am bored by Jane Austen.
There now, I have said it.

Je ne vais pas commenter tous les chapitres de ce livre, mais je pense qu'il plaira à tout amoureux de la lecture.
Le connaissez-vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Mer 25 Mai - 19:28

De Susan Hill, j'avais déjà lu La Dame en noir  et La Main de la nuit.

J'avais plutôt bien aimé ces deux histoires de fantômes et du coup j'ai acheté, pour la bibliothèque où je travaille, L'Ombre au tableau. Très court roman de 150 pages, pas de fantôme ici, mais l'histoire d'une malédiction rattachée à un tableau.

J'ai été cette fois-ci beaucoup moins convaincue et j'ai même trouvé l'histoire un peu bâclée. Le récit démarre à la mode victorienne,  Oliver, un ancien élève de Cambridge, vient visiter l'un de ses professeurs, maintenant retraité, mais qui réside toujours dans les locaux de l'Université. Theo Parmitter semble très perturbé et présente à son élève un tableau, qu'il a autrefois acheté dans une vente aux enchères.

Le tableau représente une scène de carnaval vénitien, remplie de personnages masqués. Il faudra deux soirées à l'ancien maître pour raconter l'étrange histoire de ce tableau, et lui parler de la malédiction qui s'y rattache. A la mode victorienne, on trouvera un récit dans le récit, celui de l'ancienne propriétaire du tableau avec qui tout commence.

Par moment, j'ai eu l'impression que l'auteur utilisait au maximum tous les poncifs du style pour tenter d'effrayer le lecteur. Je dis bien "tenter", car si La Dame en noir m'avait longtemps hantée, ce récit ne m'a pas même fait frissonner. Et pourtant, des lumières étranges qui s'allument et s'éteignent dans un bâtiment désert, des cris d'agonie dans la nuit, des silhouettes qui disparaissent, sans qu'ensuite ces éléments reviennent dans l'histoire, rien ne nous est épargné pour faire monter le sentiment de peur. Mais ça ne prend pas.

Dans le style tableau maudit, je préfère de beaucoup Le Portrait de Dorian Gray , beaucoup mieux construit et déroutant.

Bref un ouvrage vite lu et sans vraiment de saveur. D'autant que dès le départ on se doute de ce que sera l'épilogue. Dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnGee
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Mar 4 Oct - 19:19

Je suis actuellement en plein dans The Woman in Black, que pour l'instant je trouve intéressant. Le livre étant assez court, je pense le finir ce soir. Ce que j'apprécie, ce sont les nombreux détails donnés par Susan Hill, et qui créent une ambiance sombre, légèrement angoissante. Néanmoins, j'attends d'avoir terminé le livre pour poser un avis définitif!
Je me demande ce que le film avec Daniel Radcliffe peut donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Mer 5 Oct - 6:23

AnGee a écrit:
Je me demande ce que le film avec Daniel Radcliffe peut donner.

Personnellement, je l'aime beaucoup : c'est un film de fantômes comme je les aime, avec une ambiance particulière et soignée et un côté "horreur" plus basé sur la peur et les sursauts que le sanguinolent. La scène d'ouverture est magistrale, parfois je regarde le film juste pour elle Razz Une suite est sortie quelques années après, mais je ne l'ai pas vu.
Le film et le livre sont différents dans leurs intrigues mais complémentaires à mon sens, dans le sens où ils proposent chacun des éléments particuliers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Mer 5 Oct - 8:19

J'avais aussi beaucoup aimé le film, même si certains détails sont changés, l'ambiance film fantastique est très très bien réussie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   Ven 6 Jan - 17:35

J'ai lu L'Ombre au tableau dont DViolante a parlé plus haut et j'ai bien aimé : je trouve que ce court (150 pages) roman est un bel hommage aux romans gothiques car on retrouve des thèmes communs et une ambiance. L'histoire n'est à mon sens pas trop conçue pour faire peur dans le sens où il s'agit plus de découvrir quel est le mystère du tableau et son histoire (du moins, c'est ce qui m'a intéressé).
Je trouve cependant que la fin est un peu bâclée dans le sens où elle est vite expédiée : j'aurais préféré que le roman ait un peu plus de pages afin d'avoir un final plus construit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Susan Hill - la dame en noir et autres romans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Susan Hill - la dame en noir et autres romans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Susan Hill, La dame en noir et autres romans
» Susan Hill - la dame en noir et autres romans
» [Hill, Susan] La dame en noir
» La dame en noir
» La dame en noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1970 à nos jours-
Sauter vers: