Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

 

 La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
Emjy


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeDim 4 Mar - 20:10

En 2001, plusieurs représentations d'une nouvelle adaptation de la pièce de Miklos Laszlo et du film d'Ernest Lubitsch, sobrement intitulé La Boutique au coin de la rue, se sont tenues au Théâtre Montparnasse. Cette fois, la boutique en question n'est ni une parfumerie ni une maroquinerie mais une librairie. Les personnages, eux, n'ont pas changé et évoluent toujours dans ce monde perdu (mais tout de même pas complètement) de l'entre-deux-guerres.

Suite au succès de la pièce, le texte, adapté par Evelyne Fallot et Jean-Jacques Zilbermann, a été publié chez Actes Sud Papier et est, heureusement pour nous, toujours édité sunny

La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) 41GW98TGRYL._SS500_
Citation :
Budapest, 1930 : Klara Novak, jeune fille au chômage, réussit à se faire embaucher dans la librairie du tyrannique monsieur Matutschek, au grand dam d'Albert Kralik, premier vendeur et jusqu'alors protégé du patron. Kralik et Klara se détestent cordialement et se font la guerre... alors que, sans le savoir, ils poursuivent anonymement une correspondance amoureuse ...

Qu'avez vous pensé de cette pièce ? Je vous propose quelques questions pour orienter nos échanges. Vous êtes bien entendu libres d'y répondre ou non.

Arrow Cette pièce ressemble-t-elle à quelque chose que vous avez déjà lu ?

Je vous conseille de lire ces questions seulement après votre lecture. Cela vous éviterait de vous spoiler, même légèrement Wink

Spoiler:
 

Si vous avez d'autres questions à poser ou d'autres points à soulever, surtout n'hésitez pas à les formuler ! Il sera intéressant d'apporter des éclairages différents à la pièce Very Happy

Bonne lecture à tous et à toutes study

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) James_10


Dernière édition par Emjy le Lun 5 Mar - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeLun 5 Mar - 11:15

Je me suis procuré la pièce à moitié prix samedi (une affaire ! Very Happy) et je l'ai lue dans le train qui me ramenait chez moi : un vrai bonheur de lecture !

Cette pièce est remplie de traits d'esprit et d'humour, mais aussi de tendresse. La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) 557349

L'intrigue m'a fait songer, par certains aspects (mais de très très loin) à Orgueil et Préjugés, à cause des deux héros qui ne peuvent pas se sentir mais qui en fait sont très attirés l'un par l'autre.

On ne s'ennuie pas une seconde à la lecture ; lire du théâtre n'est pas forcément quelque chose de très naturel, mais là, les répliques s'enchaînent sans temps mort. Ce dynamisme s'explique par en partie par la brieveté et l'efficacité des répliques.

De plus, la galerie des personnages secondaires est tout à fait savoureuse : j'aime beaucoup l'effronterie du jeune Pepi, la gentillesse de Pirovitch. Vadas est un parfait hypocrite, et Matutschek, le patron, sous ses aspects autoritaires, cache beaucoup de vulnérabilité. Le fait qu'on ne voit jamais à quoi ressemble son épouse, mais que l'on se contente de ses coups de fil passés à la boutique et de l'image que les autres personnages en ont est une bonne trouvaille.

Je crois que l'efficacité de l'histoire qui lie les deux protagonistes tient au fait qu'ils sont issus d'un milieu modeste et mènent une vie ordinaire : cela donne plus de crédibilité à leur histoire d'amour, et plus d'intérêt, aussi. Le fait que l'histoire se déroule à Budapest dans le contexte des années 1930, alors que le chômage est important, m'a beaucoup frappée. La façon dont Klara réussit à se faire embaucher dans la boutique est d'ailleurs très amusante.

Le goût des deux héros pour la lecture est également un point digne d'intérêt ; on a l'impression que c'est ce qui fait qu'ils ont des valeurs et aspirent à une vie simple, mais droite. J'ai d'ailleurs bien aimé les références à la musique et à Anna Karénine, entre autres. La pièce ne multiplie cependant pas les références, et elles sont utilisées à bon escient.

Je crois qu'au fond, c'est une pièce très humaniste dans son contenu ; placés dans une situation difficile (la crise, le chômage), chaque personnage réagit en fonction des idéaux et des valeurs qui sont les siennes. Une pièce idéaliste aussi, car le patron de la boutique garde une dimension très paternaliste. Pour ce qui est de la forme, je crois que la pièce joue sur les masques et les faux semblants : Klara et Kralik se détestent dans la vraie vie - ou croient se détester, mais dans leur correspondance, s'aiment ; Matutschek pense que sa femme le trompe, mais fait erreur quant à l'identité de l'amant. La pièce invite le spectateur et ses personnages à creuser au delà des apparences. C'est la fin de la pièce qui fera éclater la vérité, et qui confondra les personnages de Madame Matutschek et de Vardas.

J'avais vu le film avant de voir la pièce ; j'ai retrouvé avec bonheur les personnages du film, avec quelques variations au niveau de certaines situations et répliques. La pièce ne me fait pas vraiment songer à des références littéraires, mais plutôt à certains films de Mankiewicz, dont les dialogues sont très écrits et très drôles, eux aussi. L'histoire d'amour entre les deux jeunes gens m'a aussi fait songer à certaines screwball comedies. Kmara est en effet une jeune femme très piquante, et ses échanges avec Kralik sont un pur régal. La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) 312935

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Liz Lemon
Vicar's daughter
Liz Lemon


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeLun 5 Mar - 20:53

Salut ! J'ai aussi lu le livre, comme toi Popila dans le train lors de mes déplacements de ce week-end et le moins que je puisse dire c'est que ca a été une lecture délicieuse ! Je me suis rapidement remémoré tout le film (dont j'avais oublié les détails mais qui m'avait laissé une excellente impression). Sans rire aux éclats, j'avais le sourire aux lèvres pendant toute ma lecture, entre les espiègleries de Pepi et de Klara, l'humour un peu de pince-sans-rire de Pirovitch.

La première chose qui me frappe à la lecture de ce texte c'est la modernité des thèmes abordés : la peur du chômage, la crise, les relations entre collègues de travail, même (surtout) le canal de rencontre entre Klara et Kralik. En fait l'actualité de ces thèmes, me fait oublier que la pièces se passe dans les années 20 à Budapest, c'est simple, si ca n'avait pas été précisé, j'aurais pu croire que l'intrigue se déroulait à notre époque.
En fait cette cette intemporalité rend cette pièce très proche. En plus me concernant j'ai déjà travaillé dans une librairie avec une gentille collègue qui ressemblait à une Pirovitch au féminin ce qui renforce chez moi ce sentiment d'identification lol (mais la ressemblance s’arrête là car pas le moindre Albert Kravik dans mon entourage à l'époque)

A moi aussi le couple Klara/Kralik m'a fait pensé au couple phare d'Orgeuil et Préjugé et j'ai du mal à trouver à quel autre couple ils pourraient me faire penser scratch ^^

Je vais essayer de suivre les intervention à ce sujet et peut-être que certains pourraient donner leur avis sur la dernière scène de la pièce . Je ne sais trop quoi penser du dénouement, bien-sur c'est mignon mais il y a un petit truc qui me gêne.

Vous avez compris, j'ai quand meme beaucoup aimé ce texte, je suis impatiente de poursuivre ce challenge en regardant le film original ainsi que le remake des années 2000.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeMer 7 Mar - 9:17

Liz Lemon a écrit:
La première chose qui me frappe à la lecture de ce texte c'est la modernité des thèmes abordés : la peur du chômage, la crise, les relations entre collègues de travail, même (surtout) le canal de rencontre entre Klara et Kralik. En fait l'actualité de ces thèmes, me fait oublier que la pièce se passe dans les années 20 à Budapest, c'est simple, si ca n'avait pas été précisé, j'aurais pu croire que l'intrigue se déroulait à notre époque.
Je suis entièrement d'accord avec toi. Wink

Liz Lemon a écrit:
Peut-être que certains pourraient donner leur avis sur la dernière scène de la pièce . Je ne sais trop quoi penser du dénouement, bien-sur c'est mignon mais il y a un petit truc qui me gêne.
Quoi donc ? scratch Le fait que Klara avoue qu'en fait elle était attirée dès le départ par Kralik, mais qu'elle a tout fait pour le lui cacher ? Question

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeVen 9 Mar - 20:14

Je n'ai pas encore pris le temps de mettre mon petit grain de sel dans ce topic mais je tenais tout de même à dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre vos interventions, Popila et Liz Gordon. Cette pièce est passionnante, il y a tellement de choses à dire ! Very Happy

Pour l'instant, je me contenterais de poster un lien vers un topic que je viens de créer et qui concerne Klara et Kralik puisqu'il est dédié aux couples qui ne s'entendent pas au début et se chamaillent mais finissent par comprendre qu'ils sont amoureux l'un de l'autre : Arrow
Topic romantique s'il en est, donc lol!

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeMer 14 Mar - 12:24

A mon tour de répondre à ces questions. J'ai lu la pièce peu de temps après avoir vu le film : il va sans dire que j'avais encore très présent à l'esprit les images et les dialogues du film ...

Arrow Cette pièce ressemble-t-elle à quelque chose que vous avez déjà lu ?

Le principe même de la pièce (on se chamaille jusqu'à découvrir qu'en fait, si, on s'aime) est un mode assez courant des histoires d'amours, y compris littéraires. Je pense bien sûr à Orgueil et Préjugés (d'autant plus qu'il y a cette supériorité de statut social chez Kralik, premier vendeur, par rapport à Klara, simple vendeuse).
Cela me rappelle aussi un peu Le jeu de l'amour et du hasard, de Marivaux : les deux amants ne se reconnaissent pas, mais se reconnaissent quand même grâce à un sentiment attirance/répulsion.
Sur la difficulté d'appréhender qu'on est amoureux au tout début, que Klara décrit très bien dans la première scène, j'ai pensé à De l'amour, de Stendhal et sa dissertation sur la cristallisation, ou à un roman comme A room with a view

Arrow Comment qualifieriez-vous l'humour de la pièce ? L'avez-vous trouvé efficace ? Avez-vous ri/souri ?
Je n'ai pas ri aux éclats en lisant la pièce, mais j'aime beaucoup l'esprit qu'elle contient. Il y a quand même des passages très durs, en particulier pour M Matuschek, qui alternent avec des passages plus heureux et réjouissants.

Arrow Que pensez-vous de la galerie de personnages secondaires ?
Je pense qu'une bonne part de l'humour de la pièce vient des personnages secondaires, en particulier Pepy et Vadas. Ils représentent des personnalités différentes : le titi parisien pour Pepy, le bon bougre père de famille Pirovitch, le bellâtre hypocrite (ahhhh, la manière dont Kralik le vire est un délice), etc.

Arrow Comment décririez-vous la dynamique qui s'installe entre les deux personnages principaux ? Avez-vous été séduit(e) par leur histoire ? Vous ont-ils rappelé d'autres couples de la littérature, du cinéma etc ?
Leur histoire est romantique à souhait, et en même temps un peu triste. Quand la pièce commence, ce sont deux personnes très solitaires, toutes les deux mises à l'écart (Kralik parce qu'il est le premier vendeur, Klara parce qu'elle est au chômage), et qui ne peuvent rencontrer des gens, et montrer la partie la plus intime et intéressante de leur personnalité que par l'intermédiaire des lettres.
J'aime énormément le début, quand ils se chamaillent tout le temps : Klara est embauchée presque "contre" l'avis de Kralik, ils sont en désaccord pour les boîtes à musique, sur le corsage, etc. Puis, Kralik apprend à voir derrière ses préjugés et à faire coincider l'image qu'il a de Klara et l'image qu'il a de son inconnue. J'ai l'impression que pour Klara les choses se font plus naturellement, puisqu'elle avoue à Kralik avoir été séduite par lui dès le début.

Arrow Quels sont selon vous les grands thèmes traités dans la pièce ?
Les préjugés, la complexité d'un être humain qui le rend difficile à connaître en une seule fois, les jugements trop rapides sur les gens : c'est bien entendu le cas de l'histoire d'amour entre Klara et Kralik, mais je trouve que cela correspond assez bien au trio Kralik/Vadas/Matuscek : Matuscek se trompe sur Kralik quand il l'imagine être l'amant de sa femme.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeLun 19 Mar - 20:17

Je viens de terminer la pièce. Je ne sais pas trop que rajouter à ce que vous avez dit précédemment, car mon avis rejoint le vôtre.

Comme vous, je trouve que la pièce ressemble à toutes ces intrigues où les héros se chamaillent sans arrêt au début avant de se rendre compte qu'ils s'aiment.

En ce qui concerne l'humour, je trouve que certaines répliques sont très fines et spirituelles.

La galerie des personnages secondaires est délicieuse , plus particulièrement, Pepi qui est malicieux, Vadas, l'hypocrite de service très mielleux, et Matutschek qui semble très paternaliste, un peu irascible.

Ce que j'ai trouvé intéressant dans la pièce , c'est qu'on a l'impression que les deux protagonistes sont des êtres qui laissent les autres relativement indifférents et qui ne se réalisent vraiment qu'au moyen de leur correspondance dans laquelle ils étalent leur être intime.

Pour moi, les grands thèmes de la pièce sont les préjugés, la difficulté de connaître vraiment une personne, la dualité entre l'apparence et l'être, et le comportement humain (hypocrisie, jalousie, opportunisme, couardise...), défauts qui peuvent mener toutefois à la générosité ou la "prise de risque". En donnant ce dernier argument, je pense à Pirovitch qui est un peu couard, il a toujours peur de donner son avis car il redoute les problèmes, mais il tente d'affronter son patron à la fin pour prendre la défense de Kralik.
Revenir en haut Aller en bas
sookie
Bookworm
sookie


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeVen 23 Mar - 16:04

J'ai fini il ya deux jours cette oeuvre. Pour ne pas me spoiler ni copier je n'ai pas encore lu les précédents avis. Mais en tout cas une belle découverte

Arrow Qu'avez vous pensé de cette pièce ?

J'ai énormément aimé cette courte pièce. Je l'ai trouvé fraîche, drôle et mignonne. Elle souffre de quelques défauts (court récit, ...) mais cela est mis de côté du fait que l'on est transporté dans cette boutique

Arrow Cette pièce ressemble-t-elle à quelque chose que vous avez déjà lu ?

En pièce je trouve qu'elle ne ressemble a aucune autre de ma connaissance. J'ai davantage l'habitude des pièces dramatiques, grinçantes à la Shakespeare, Molière. C'est assez rare que je lise une pîèce de théâtre contemporaine et finalement cela ne m'a pas déplu.

Arrow Comment qualifieriez-vous l'humour de la pièce ? L'avez-vous trouvé efficace ? Avez-vous ri/souri ?

A cette question la réponse est oui sans hésitation. J'ai énormément ce quiproquo et ce jeu du chat et de la souris

Arrow Que pensez-vous de la galerie de personnages secondaires ?

Etant donné que le récit est très court on ne retient pas trop les personnages secondaires sauf le propriétaire de la boutique. Donc leur souvenir à la fin du roman s'étiole très rapidement

Arrow Comment décririez-vous la dynamique qui s'installe entre les deux personnages principaux ? Avez-vous été séduit(e) par leur histoire ? Vous ont-ils rappelé d'autres couples de la littérature, du cinéma etc ?

Je ne sais pas ce qui en est pour vous mais pour ma part j'ai senti cette histoire entre ces deux personnages assez rapidement. Les joutes verbales sont assez stimulantes et drôles ce qui donne un petit je ne sais pas d'actuel bon sauf qu'aujourd'hui c'est internet et pas les lettres Very Happy Niveau couples j'ai pensé a Scarlett-Rhett où la première impression est très mauvaise, ils se chamaillent, s'envoient des piques,.. pour finir par tomber dans les bras

Arrow Quels sont selon vous les grands thèmes traités dans la pièce ?

L'amour des livres, l'amitié et le fait d'aller au delà des apparences. Après je ne vois pas

Arrow Est-ce que la pièce dénonce quelque chose de particulier ? La société ? Les travers de l'âme humaine ? Si oui, lesquels ?

Je dirais le marchandising du n'importe quoi (cf. guerre et paix pour cigare lol! ) Peut être la fausseté de certaines personnes qui travaillent dans le magasin

Arrow Quelles sont les références culturelles (et autres) que vous avez retenues ?

Je trouve un certain charme post Un chant de Noël de Charles Dickens



Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeDim 25 Mar - 13:44

Arrow Cette pièce ressemble-t-elle à quelque chose que vous avez déjà lu ?

Le thème est somme toute assez classique et renvoie à certains romans cultes déjà cités par d'autres comme orgueil et préjugé. Maintenant, j'avoue que cette pièce me fait énormément penser à Pygmalion de G.B. Shaw (dont est tiré My fair lady). Ne me demandez pas pourquoi, je serais bien ennuyé de vous l'expliquer ...

Arrow Comment qualifieriez-vous l'humour de la pièce ? L'avez-vous trouvé efficace ? Avez-vous ri/souri ?

Je trouve l'humour assez charmant et plutôt assez fin même s'il tire parfois vers le boulevard avec les sorties précipitées de Pirovitch dès que Matutschek demande son avis aux employés ou les bouffonneries de Pepi.

Arrow Que pensez-vous de la galerie de personnages secondaires ?

C'est ce qui fait pour moi le charme de la pièce. Les personnages principaux sont sympathiques mais sans la galerie de personnages secondaires, la pièce manquerait cruellement d'intérêt. Car pour moi c'est principalement son ambiance qui la rend agréable plus que la finesse psychologique des personnages.

Arrow Comment décririez-vous la dynamique qui s'installe entre les deux personnages principaux ? Avez-vous été séduit(e) par leur histoire ? Vous ont-ils rappelé d'autres couples de la littérature, du cinéma etc ?

La relation entre Kralik et Klara est croquignolette à souhait. J'aime bien le début difficile et les petites piques échangées entre eux. Ils rappellent bien sur un peu Darcy/Lizzy ou d'autres grands couples romantiques dont l'amour a commencé sous de mauvais augures ...

Je trouve cependant que cette relation pèche un peu par son traitement trop rapide sur la fin. Tant qu'ils se piquent l'un l'autre, les choses se passent bien et la mécanique me paraît impeccablement huilée. Néanmoins, son retournement à elle, en une seule scène, me paraît légèrement rapide ... au point que j'ai du mal à y croire. Qu'elle ait pu être attirée par lui au début soit, mais qu'elle le lui dise comme ça de but en blanc alors qu'elle le déteste cordialement ? Je n'y crois pas et ça me gène.

La transition qui est plutôt pas mal traitée pour lui me semble l'être assez mal et en tout cas beaucoup trop rapidement pour elle.

Enfin, au risque de légèrement noircir le tableau, je me demande si le retournement de Klara n'est pas totalement dénué d'un certaine dose d'intérêt ... Lorsque Kralik lui dit que l'auteur des lettres est au chômage et qu'ils vivront à deux sur son salaire, la belle construction amoureuse perd beaucoup de sa superbe... Je ne peux m'empêcher de ressentir en elle une certaines dose de soulagement à ce que l'auteur soit Kralik qui vient justement d'avoir une promotion et gagne bien sa vie ...

Arrow Quels sont selon vous les grands thèmes traités dans la pièce ?

Le premier me semble être l'illusion. Par illusion je vise deux choses distinctes:

(i) l'illusion créée par la lettre sur son auteur et la cristallisation du lecteur sur quelqu'un qu'il idéalise et ne connaît pas. Que ce soit via une lettre ou simplement via le processus de séduction, est-on toujours réellement certain de ne pas se faire d'illusions sur celui pour lequel on éprouve une attirance ?
(ii) l'illusion créée par le préjugé. Que ce soit en le côtoyant via les lettres ou en personne, Klara n'arrive pas à savoir réellement qui est Kralik. La situation est pour lui légèrement différente en ce qu'il sait rapidement à quoi s'en tenir sur l'auteur des lettres.

En thèmes annexes, je vois en effet la précarité et la crise économique. Klara est au chômage et est au désespoir de retrouver un emploi. Kralik se fait salement dégager sans motif et Vardas aussi un jour. Voilà à quoi ressemble un monde dans lequel il n'existe rien pour encadrer le licenciement. ça fait rêver hein ? Pirovitch vit quand à lui dans la misère ...

Un autre aspect de la pièce (même si je doute qu'on puisse parler de thème) est la communication. Kralik est d'une honnêteté scrupuleuse et dit presque toujours ce qu'il pense au risque de heurter son patron ou Klara ... L'une des choses qu'il apprend dans le cadre de la pièce est de faire plus attention à son mode de communication.

Arrow Est-ce que la pièce dénonce quelque chose de particulier ? La société ? Les travers de l'âme humaine ? Si oui, lesquels ?

Le préjugé et le mal qu'il peut faire.

Arrow Quelles sont les références culturelles (et autres) que vous avez retenues ?

Beaucoup de référence littéraires. D'autant plus peut être que ni Kralik ni Klara, bien que travaillant dans une librairie, ne sont des personnes cultivées et, partant suffisamment à l'aise pour avoir digéré leur culture. Les auteurs restent pour eux des choses révérées, qu'il faut encore acquérir, et non pas de vieux compagnons de plaisir avec lesquels on dialogue le soir avant de s'endormir.

Dernière remarque, je trouve qu'un certain nombre des travers de la pièce originale ont été gommés dans You've got mail que j'aime beaucoup. La boutique au coin de la rue reste un film dont on sent l'origine théâtrale forte (ce qui se voit justement dans les personnages secondaires qui empruntent un peu au boulevard) alors que You've got mail bascule à fond dans le cinéma, le scénario étant beaucoup plus centré sur le couple. Chacun a donc un charme différent qui les rend délicieusement complémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Summerday
Bookworm
Summerday


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeDim 25 Mar - 18:25

Je me joins aux avis précédents pour dire que La boutique au coin de la rue est vraiment une charmante pièce de théâtre! Je ne crois pas avoir grand chose d'intéressant à ajouter à ce qui a déjà été dit donc je ne vais pas m'étendre davantage. J'ai apprécié le ton qui m'a souvent fait sourire. Les échanges entre Kralik et Klara sont délicieux et j'ai apprécié le contexte social qui est aussi très présent. Les tous premiers dialogues insistent bien sur la question sociale, sans parler du statut des vendeurs, des problèmes de chômages, etc. Cette petite librairie est une petite famille, avec une vision un peu paternaliste que l'on ne trouve plus de nos jours. Le thème principal qui est bien sûr la question des préjugés est visible dans la relation entre les deux protagonistes, qui sont rivaux au travail alors qu'ils s'aiment dans leurs échanges épistolaires anonymes. Mais il est aussi visible dans le fait que le patron accuse d'abord Kralik, pensant qu'il est le plus à même d'avoir une aventure avec son épouse. Il ne faut donc pas se fier aux apparences! J'aimerais beaucoup pouvoir lire La Parfumerie, la version originale de Miklos Laszlo, mais cela semble impossible.


Dernière édition par Summerday le Dim 25 Mar - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeDim 25 Mar - 18:41

Merci à chacun d'entre vous d'avoir posté ses impressions, c'est un vrai plaisir de vous lire. Very Happy

@ Pickwick : Je comprends tes réserves au sujet de la pièce même si je l'adore. C'est vrai qu'elle est très brève et un peu expéditive à certains endroits mais c'est peut-être aussi parce que l'immédiateté du théâtre veut ça et que la mise en scène a quelque chose d'un peu vaudevillesque ..

@ Summerday :
Citation :
J'aimerais beaucoup pouvoir lire La Parfumerie, la version originale de Miklos Laszlo, mais cela semble impossible.
Moi aussi ! Il faudrait peut-être prendre le temps de voir si elle existe au moins en anglais ...

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeLun 26 Mar - 8:43

Je m'y mets dès que possible si j'ai encore le temps...Je suis un peu bousculée en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeLun 26 Mar - 8:47

Bien sur que tu as encore le temps ! Bonne lecture Persephone ! Very Happy

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeLun 26 Mar - 18:44

Pickwick a écrit:
Maintenant, j'avoue que cette pièce me fait énormément penser à Pygmalion de G.B. Shaw (dont est tiré My fair lady). Ne me demandez pas pourquoi, je serais bien ennuyé de vous l'expliquer ...
A cause des piques que s'envoient Eliza et le Professeur Higgins, peut-être ? En plus, la pièce de G. B. Shaw est très spirituelle, elle aussi.

J'ai songé à une autre référence, depuis : 84, Charing Cross Road, d'Helen Hanff, la correspondance épistolaire entre une femme écrivain américaine et un libraire londonien. Beaucoup de scènes se déroulent dans une librairie, les deux personnages communiquent par lettres et aiment bien s'envoyer des piques. Le livre d'Helen Hanff a d'ailleurs été adapté pour la scène.

Je suis assez d'accord avec toi pour le retournement un peu trop rapide de Klara sur la fin : ça ne m'a pas gênée autant que toi, mais c'était effectivement un peu rapide (et peut-être pas indispensable).

J'aime beaucoup ton analyse du thème de l'illusion, et je trouve ce que tu dis de Kralik très juste ; il me semble que ça s'apllique aussi à Klara :

Citation :
Un autre aspect de la pièce (même si je doute qu'on puisse parler de thème) est la communication. Kralik est d'une honnêteté scrupuleuse et dit presque toujours ce qu'il pense au risque de heurter son patron ou Klara ... L'une des choses qu'il apprend dans le cadre de la pièce est de faire plus attention à son mode de communication.

Kralik et Klara ont de mon point de vue beaucoup de fraîcheur, parce qu'ils sont un peu naïfs.


_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeJeu 5 Avr - 14:42

J'ai enfin pu lire la pièce! Ce fut une très jolie découverte.

J'ai beaucoup aimé malgré le fait que cette pièce soit irrémédiablement trop courte. Je suppose que je l'aurai plus apprécié en ayant déjà vu le film car j'aurai eu peut-être une idée de ce à quoi je pouvais m'attendre. C'est vrai que j'ai été déçue qu'elle finisse si vite après avoir à peine commencé. De la même façon, je trouve le théâtre très difficile à lire car une pièce est faite de mouvement et de pause et cela manque à la lecture.

Voici donc mes réponses à cette Lecture commune très agréable!

1) Comment qualifieriez-vous l'humour de la pièce? L'avez-vous trouvé efficace? Avez-vous ri/souri?
J'ai beaucoup aimé l'humour de la pièce, il est très frais pas du tout lourd. On se moque parfois des personnages comme le vendeur impossible et obséquieux qu'on a envie de claquer, aux piques que se lancent Kralick et Klara!
Même si à mon sens il n'y avait pas assez d'échange entre les personnages (dû au cour format en fait) j'ai trouvé Kralick et Klara extrêmement savoureux dans leur comportement. J'ai beaucoup aimé les quiproquo et autres loupés entre les personnages, notamment dans les premières scènes ou Klara vient demander du travail.
L'humour est tout à fait efficace et doit l'être encore plus sur scène! Et bien évidemment je me suis bien amusée à la lecture.

2) Que pensez-vous de la galerie des personnages secondaires?
Ils sont particulièrement bien dosés je trouve. Le patron est assez pathétique. Je n'avais pas compris pourquoi il en voulait à Kralick mais en apprenant la vérité j'avais envie de lui dire: "hum comment dire? C'était un peu évident non?"
J'ai adoré Peppi, surtout lorsqu'il commence à donner des ordres à un autre coursier. Je pense que ça doit être sympa à interpréter comme rôle!
Flora est un peu en retrait en revanche c'est dommage. Vadas est tout simplement insupportable! J'étais bien contente de voir les autres le repousser. C'est le genre de personne obséquieuse et mielleuse comme je déteste. Ils ne font jamais très net et on sent qu'on ne doit pas s'y fier.
Quant à Pirovitch je l'aime bien, c'est un homme intègre et un bon ami pour Kralick. En même temps c'est aussi lui qui lui remet les idées en place pour Klara et c'est assez intéressant. Je pense que lui a peut-être compris ce qu'il se passait depuis longtemps mais qu'il n'a rien dit. J'ai beaucoup rit pendant la scène du portefeuille!
Du coup je trouve cette variété intéressante, ils ont tous leur caractère propre ce qui donne du relief à la pièce.

3) Comment décririez-vous la dynamique qui s'installe entre les deux personnages principaux? Avez-vous été séduit(e) par leur histoire? Vous ont-ils rappelé d'autres couples de la littérature, du cinéma?
C'est assez marrant en fait parce que finalement le résumé en dit un peu trop. On pourrait très bien rester dans le flou jusqu'à la moitié de l'histoire. En tant que personnage extérieure qui savons, effectivement c'est assez savoureux de les voir s'écharper et à vanter les mérites de son correspondant secret! J'ai beaucoup aimé leur histoire, je trouve qu'il y a une morale dedans, qu'on aime souvent certaines parties de la personnalité de quelqu'un et qu'à la foi on peut se leurrer mais aussi qu'il y a toujours à apprendre de l'autre.
Forcément ils rappellent des couples mythiques qui commencent par se détester avant de s'aimer comme Elizabeth Bennett et Fitzwilliam Darcy, Thornton et Margaret de North and South, Tarabotti et Maccon dans The Parasol Protectorate ou encore Peabody et Emerson, cela dit l'histoire de base est différente. D'ailleurs c'est assez original car nous avons deux histoires en une!

4) Quels sont selon vous les grands thèmes traités dans la pièce?
Pour moi c'est une pièce qui parle avant tout d'amour, ensuite d'amitié. On y trouve aussi quelques autres thèmes peut-être mais j'avoue que la pièce est trop court pour que je me concentre sur autre chose que l'histoire principale!

5) Est-ce que la pièce dénonce quelque chose de particulier? La société? Les travers de l'âme humaine? Si oui lesquels?
Personnellement je ne pense pas que la pièce dénonce quelque chose en particulier. La trame de base peut se retrouver partout avec les rivalités entre vendeurs, ce n'est pas en soi spécifique à la Hongrie des années 40. On parle de la nature humaine mais il n'y a pas forcément de critique pour moi, juste un énoncé des faits sur la diversité des personnalités et sentiments humains.

6) Quelles sont les références culturelles (ou autres) que vous avez retenues?
J'ai reconnu de nombreuses références russes, entre la musique de la boîte à cigarette, les romans russes proposés. Les citations dans les lettres étaient assez marrantes et bien utilisées car mélangées entre des mots de Kralick et des mots d'auteurs.
Mis à part ça je n'ai pas trouvé que les références étaient le point fort de la pièce.

La boutique au coin de la rue fut une très belle découverte! Je vais de ce pas me plonger dans les films!
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeJeu 5 Avr - 15:20

Merci pour tes impressions, Perséphone ! J'espère que tu auras l'occasion voir The Shop around the corner (surtout !) et Vous avez un message ! Very Happy

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeJeu 5 Avr - 15:21

Mais c'est prévu pour très vite. Cela dit je pense quand même que j'aurai plus apprécié la pièce si j'avais vu le film avant.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeJeu 5 Avr - 15:22

Ah oui ? Je te conseille donc peut-être de relire la pièce une fois que tu auras vu le film de Lubitsch (mais suffisammment longtemps après pour ne pas trop faire de comparaisons, je pense)

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeJeu 5 Avr - 15:25

C'est juste que la pièce est trop courte et tu n'as pas le temps de l'ouvrir que c'est fini Sad mais j'ai beaucoup aimé quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeJeu 5 Avr - 15:32

C'est un peu le propre de beaucoup de pièces de théâtre non ? Razz Mais je te comprends, quitter Alfred, Klara et les autres aussi vite a quelque chose de très frustrant ! On aimerait rester en leur compagnie plus longtemps. C'est pour ça que je te conseille de prolonger le plaisir de la découverte de ce texte en regardant les 2 films (Vous avez un message est assez long, si ça peut te rassurer Wink Razz )

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Scarlatiine
Bookworm
Scarlatiine


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeLun 16 Avr - 8:14

J'ai fini la pièce il y a quelques jours maintenant, à moi de donner mon avis, donc Razz

J'ai beaucoup aimé la pièce. Si je n'ai pas ri aux éclats, j'ai beaucoup souri, et cela reste une lecture charmante et très rafraîchissante. Bien sûr, l'idée des deux héros qui se détestent au début, puis finissent ensemble, n'est pas nouvelle (on pense bien sûr à Pride and Prejudice), mais elle est adoptée ici avec bonheur.

Les personnages secondaires apportent un vrai plus à la pièce. Pepi est trop drôle quand il prend du grade face à ce pauvre Rudy Laughing J'ai adoré comment Pirovitch disparaissait toujours au bon moment dans la réserve lol! On ne voit pas assez Flora, c'est dommage, je pense qu'on aurait pu développer plus les confidences entre femmes avec Klara. Vadas est le type même qu'on déteste dès le début, obséquieux, et en effet, quel délice quand Kralik le vire à la fin. Matutschek est plutôt le stéréotype même du patron "effrayant" et parfois injuste, et pourtant, le voir au bord du désespoir m'a quand même fait un coup Neutral Au fond, il a bon cœur. Et j'ai aimé le coup de la cliente qui apparemment revenait souvent à cause de son affreuse boîte à musique Razz

Je n'ai pas remarqué trop de références, que ce soient culturelles ou autres, mais sans doute parce que je ne connais pas du tout la Hongrie des années 30 (encore moins que celle d’aujourd’hui, quoi Very Happy). Bien sûr, on parle de livres, de musique, mais rien qui m'ait marquée vraiment. Cependant, c'était intéressant de découvrir une réalité de ce qui se passait en Europe après la crise de 1929. Il y a du chômage, la vie n'est pas toujours rose. les auteurs auraient pu se contenter de placer l'intrigue dans un écrin de conte de fée, mais ce n'est pas le cas. Ça donne un côté très réaliste à la pièce.

C'est vrai que c'est trop court, certaines choses auraient pu peut-être être développées. Comme je l'ai dit plus haut, les confidences féminines ou celles entre Pirovitch et Kralik. Ou aussi toute la partie qui amène Matutschek à engager un détective. Ou encore les trois mois qu'on ne voit pas.

J'ai maintenant hâte de voir le(s) film(s), je sais qu'ayant aimé la pièce, je ne peux que les apprécier cheers
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitimeLun 16 Avr - 13:51

Contente de voir que tu as toi aussi été séduite par cette histoire, Scarlatiine ! Very Happy

C'est vrai que la pièce peut nous laisser sur notre faim, mais ce qu'il y a de bien c'est qu'elle nous donne envie de voir les films juste après Wink

_________________
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) James_10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Empty
MessageSujet: Re: La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)   La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Boutique au coin de la rue adapté par E. Fallot et J-J Zilbermann (le livre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Animations thématiques :: La Boutique au coin de la rue-
Sauter vers: