Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 An Education (visionnage en commun).

Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeDim 12 Fév - 16:09

Je vous demande pardon par avance du caractère sommaire de cette présentation, mais je touche à peine terre en ce moment, tant je suis prise par des obligations personnelles et professionnelles. Embarassed

An Education (visionnage en commun).  An-edu11

1961, Angleterre. Jenny a seize ans. Élève brillante, elle se prépare à intégrer Oxford. Sa rencontre avec un homme deux fois plus âgé qu'elle va tout remettre en cause. Dans un monde qui se prépare à vivre la folie des années 60, dans un pays qui passe de Lady Chatterley aux Beatles, Jenny va découvrir la vie, l'amour, Paris, et devoir choisir son existence.

Quelques précisions utiles : Le scénario est né après la lecture par Nick Hornby de l'essai autobiographique de Lynn Barber. Une Education a remporté deux prix au prestigieux Festival du film de Sundance 2009 : le Prix du public pour la catégorie des films dramatiques, décerné à la réalisatrice Lone Scherfig, ainsi que le Prix de la meilleure photographie, récompensant le travail du chef opérateur John De Borman.

Vous trouverez le casting au grand complet ici : Arrow

Quelques questions pour guider nos échanges :

Arrow Est-ce la 1ère fois que vous visionnez ce film, ou la seconde ? Que vous a apporté ce (re)visionnage ? Si c'est la 1ère fois que vous voyiez le film, quel aspect vous a paticulièrement marqué ?
Arrow Qu'avez-vous pensé des comédiens qui jouent dans ce film, du scénario et de la réalisation ? Avez-vous trouvé la reconstitution des années 1960 réussie ?
Arrow Vous êtes vous senti(e) touché(e) par cette histoire ? Ou la trouvez-vous complètement inactuelle ?
Arrow Qu'avez-vous pensé du personnage joué par Carey Mulligan ? De la fin du film ?
Arrow Si vous ne deviez retenir qu'une scène du film, laquelle choisiriez-vous ? Et si vous deviez en supprimer une, laquelle mettriez-vous sans remords à la poubelle ?

A vos claviers ! An Education (visionnage en commun).  744240

_________________
An Education (visionnage en commun).  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
sookie
Bookworm
sookie


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeDim 12 Fév - 18:00

Merci Popila cheers

Arrow Est-ce la 1ère fois que vous visionnez ce film, ou la seconde ? Que vous a apporté ce (re)visionnage ? Si c'est la 1ère fois que vous voyiez le film, quel aspect vous a paticulièrement marqué ?

Pour moi ce film a été une découverte totale et j'ai été charmé par l'esthétisme des années 60 de l'Angleterre.

Arrow Qu'avez-vous pensé des comédiens qui jouent dans ce film, du scénario et de la réalisation ? Avez-vous trouvé la reconstitution des années 1960 réussie ?

Les comédiens m'ont asolument charmé de bout en bout. Carey était tout en découverte de ce nouveau monde, de cet homme. Et pour une fois j'ai bien apprécié le jeu de l'acteur (qui jouait dans Mamma Mia plus moyen de me souvenir de son nom) qui était parfait en dandy. Pour ce qui est du scénario j'ai été assez surprise car je m'attendais a autre chose a quelque chose de plus sensuel, d'une histoire racontée au passé sur la vie d'un couple qui s'est déchirée, d'une étudiante tombant amoureuse de son prof. La réalisation était très bien et les costumes An Education (visionnage en commun).  557349 Et comme qui dirait les années 60 étaient très bien représentés.

Arrow Vous êtes vous senti(e) touché(e) par cette histoire ? Ou la trouvez-vous complètement inactuelle ?

L'histoire en soi n'est pas totalement inactuelle car une histoire d'amour est toujours possible, il n'y a que le décor qui change. L'histoire ne m'a pas trop touché même si elle était jolie.

Arrow Qu'avez-vous pensé du personnage joué par Carey Mulligan ? De la fin du film ?

Carey était toute en finesse et son personnage était à la fois candide mais aussi très mûre pour son jeune âge.

Arrow Si vous ne deviez retenir qu'une scène du film, laquelle choisiriez-vous ? Et si vous deviez en supprimer une, laquelle mettriez-vous sans remords à la poubelle ?

J'ai retenu deux scènes : celle ou elle fait la rencontre des amis de son "copain" où je trouve que son émerveillement de la vraie vie très touchante et bien recontituée. La seconde est son passage de chrysalide à un papillon avant le départ en campagne. Ca donne un petit côté Pretty woman et puis je ne résiste pas aux looks. Tout au long du film je trouve que c'est très représentatif de l'histoire car a trop s'approcher de la lumière on se brûle.
Je ne suis pas sûr de devoir jeter une scène car toutes sont importantes a mes yeux. La seule que je n'ai pas aimer c'est celle lorsque le garçon qui a un béguin pour elle se prend un vent devant un café.


En définitive un bon film que je re-regarderais avec plaisir. Et j'ai découvert la musique de Juliette Greco et il me tarde d'écouter ses anciens albums.

PS:merci pour la proposition de liens mais il est vrai que le film en juste VO est assez compréhensible
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeLun 13 Fév - 14:12

Est-ce la 1ère fois que vous visionnez ce film, ou la seconde ? Que vous a apporté ce (re)visionnage ? Si c'est la 1ère fois que vous voyiez le film, quel aspect vous a particulièrement marqué ?

Première fois pour moi, et je regrette que ce soit seulement maintenant. L'aspect qui m'a marqué serait sans doute le mélange des genres qui règne dans ce film : il y a de l'humour (les répliques d'Helen ou le comique de certaines scènes), une intrigue un peu policière (d'où vient tout l'argent de Danny, quel est le mystérieux qu'ils ont David et lui...), du drame (la fin du film et puis le fait que Jenny se coupe progressivement de ses amis, des cours... pour vivre passionnément son histoire avec David), un côté social (la place des femmes dans les années 1960) et de l'amour bien sûr.
J'ai aussi été particulièrement bluffé par la prestation de Carey Mulligan, qui est exceptionnelle dans ce film.

Qu'avez-vous pensé des comédiens qui jouent dans ce film, du scénario et de la réalisation ? Avez-vous trouvé la reconstitution des années 1960 réussie ?

Les comédiens étaient tous parfaits, avec une petite préférence pour Rosamund Pike. J'ai adoré sa manière de jouer Helen, sans tomber dans le cliché dans la blonde un peu stupide : son Helen me semble plutôt être une femme plus attirée par la mode et les vêtements que par la « culture », et ses lacunes, sa naïveté la rendent très touchante. J'ai beaucoup aimé également la manière dont elle prend soin de Jenny, un peu comme si c'était sa sœur.
L'interprétation d'Alfred Molina m'a plu également : au départ, on pense qu'il est un homme très dur et sévère envers sa femme et surtout sa fille, mais il se révèle progressivement comme quelqu'un qui aime passionnément sa fille et veut le meilleur pour elle (peut-être ce que lui n'a pas pu avoir ?). La tristesse qu'il éprouve pour Jenny à la fin, notamment dans la scène où il lui parle à travers sa porte de chambre sont très révélateur et montre les talents de l'acteur.
Le personnage de la prof de littérature était très bien également, et c'est toujours un régal de voir Emma Thompson.

Côté scénario et réalisation, rien à redire excepté les petites imperfections développées ci-dessous. Les scènes à Paris et celles du groupe David / Helen / Danny / Jenny étaient magnifiques et très glamour, mais j'ai également trouvé que les scènes tournées dans l'école étaient bonnes car réalistes.
Et pour moi, la reconstitution des années 1960 est bien réussie, même si je ne suis pas une spécialiste de cette période.

Vous êtes vous senti(e) touché(e) par cette histoire ? Ou la trouvez-vous complètement inactuelle ?

Cette histoire m'a touchée parce que je la trouve intemporelle et « réelle » : ce qui peut arriver à Jenny peut arriver à n'importe quelle adolescente. La beauté de cette histoire et la passion de Jenny m'ont aussi beaucoup plu, tout comme sa lutte pour sortir du carcan que ses parents et la société veulent lui imposer.

Cependant, je trouve que cette histoire contient tout de même quelques faiblesses qui la rendent peu crédibles, à commencer par la relation entre Jenny et David : il y au moins deux fois son âge et ça ne choque personne qu'il sorte avec Jenny, même pas ses parents scratch Aujourd'hui, il passerait clairement pour un pervers, voire un pédophile.
L'attitude des parents de Jenny, et des adultes en général, m'a aussi un peu choquée : ils sont totalement obnubilé par David, et le laisse sortir avec leur fille sans le moindre problème. Je trouve ça un peu abusé. Pareil pour les enseignants de Jenny : c'est à partir du moment où celle-ci veut abandonner ses études, remet en cause l'enseignement donné aux jeunes filles de son âge et critique ses professeurs que ces derniers tentent de la mettre en garde contre David. Cela ne se passerait certainement pas comme ça à l'heure actuelle, et je doute que cela ait pu l'être à l'époque.

Qu'avez-vous pensé du personnage joué par Carey Mulligan ? De la fin du film ?

J'ai beaucoup aimé le personnage de Jenny, car je le trouve très réaliste et on peut facilement s'y identifier : c'est en effet une jeune fille « normale », lycéenne, bonne élève, avec des rêves comme toute jeune fille de 16 ans et des parents exigeants mais aimants.
Carey Mulligan l’interprète de façon très juste pour moi, et s'efface complètement derrière son rôle. J'ai lu une interview où elle disait avoir eu très peur de ce rôle car elle devait jouer une fille de 16 ans alors qu'elle en avait 22, mais je la trouve très crédible. C'est vraiment une actrice que j'aime beaucoup.

La fin du film m'a complètement surprise, car je ne m'y attendais pas du tout : j'étais persuadée que Jenny allait
Spoiler:
 
Cependant, cette fin m'a bien plu notamment pour le fait que
Spoiler:
 
Mais je trouve que c'est tout de même un peu trop optimiste pour être vraiment parfait : je doute que dans la vraie vie, on puisse réparer les choses en l'espace de quelques mois.

Si vous ne deviez retenir qu'une scène du film, laquelle choisiriez-vous ? Et si vous deviez en supprimer une, laquelle mettriez-vous sans remords à la poubelle ?

J'ai beaucoup aimé la scène de la vente aux enchères : c'est la première fois que Jenny se lâche et vit l'instant présent. J'ai aussi l'impression que c'est à ce moment qu'elle devient amie avec David, Helen et Danny et qu'il forme un groupe uni. Le fait que la vente concerne un tableau pré-raphaélite joue aussi un peu lol!
Sinon, les scènes à Paris m'ont également plu : je les trouve très poétiques et romantiques, les vues de Paris sont superbes et puis j'adore la robe de Jenny (qui est aussi celle de la couverture du DVD).

Et comme Sookie, je ne mettrai aucune scène à la poubelle : le film est parfait comme ça.

_________________
An Education (visionnage en commun).  Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeVen 17 Fév - 12:21

Je poste enfin mon avis sur le film qui je pense va trancher avec les louanges que j'ai lu jusqu'à présent.

Est-ce la 1ère fois que vous visionnez ce film, ou la seconde ? Que vous a apporté ce (re)visionnage ? Si c'est la 1ère fois que vous voyiez le film, quel aspect vous a paticulièrement marqué ?

C'est la première fois que je voyais An Education et je ne suis pas sûre qu'il y en aura une seconde. Si j'ai bien aimé le jeu des acteurs, le reste du film ne m'a pas accroché du tout et je dois dire que je n'ai pas été marqué par ce visionnage.

Qu'avez-vous pensé des comédiens qui jouent dans ce film, du scénario et de la réalisation ? Avez-vous trouvé la reconstitution des années 1960 réussie ?

J'ai beaucoup aimé les comédiens, avec un bémol quand même sur Peter Saskgaard et Olivia Williams. Je trouve Carey Mulligan très juste et même assez drôle. J'ai beaucoup aimé l'entendre parler français, c'est tellement rare à la télé ou au cinéma anglo-saxon en général que j'ai été séduite. Alfred Molina est égal à lui-même mais j'avoue que j'aimerai bien le voir dans un rôle moins tranché parce que j'ai toujours l'impression qu'on lui fait jouer des personnages grandiloquents à l'extrême et souvent ridicules, même s'il les joue très bien (Le chocolat, l'apprenti sorcier, Spider-man, Prince of Persia). Je trouve qu'on ne l'exploite pas assez souvent pour jouer des personnages plus nuancés mais j'ai beaucoup aimé son interprétation. Dominic Cooper m'a semblé en petite forme par contre, je ne trouve pas que ce soit son meilleur film. Quant à Rosamund Pike, elle joue bien le rôle de blonde superficielle et stupide bien que gentille. Son personnage n'est pas non plus le plus inoubliable et j'ai eu envie de la claquer à plusieurs reprise. Elle fait un peu figure de figuration quand même, elle est belle, blonde et bien habillée. De ce point de vue, elle offre un contraste assez impressionnant avec Jenny (avant que celle-ci ne se mette à s'habiller et à se coiffer de la même façon).
La réalisation est très belle, les images sont travaillés j'ai aimé les plans de Paris avec cette recréation du Paris des années 60 et la vente aux enchères était assez sympa (et les préraphaélites An Education (visionnage en commun).  557349 )
En revanche je suis beaucoup moins enthousiaste sur le scénario, c'est je crois vraiment le point noir pour moi parce que j'ai aimé tout le reste sauf ça.
La reconstitution des années 60 m'a beaucoup plu, je l'ai trouvé assez juste dans le décor et les costumes. L'ambiance du film est assez agréable en soit.

Vous êtes vous senti(e) touché(e) par cette histoire ? Ou la trouvez-vous complètement inactuelle ?

Je ne l'ai pas senti inactuelle parce que je pense que ce sont des choses qui arrivent à toutes les époques, sans parler du côté ado de Jenny. Je pense en effet que maintenant ça passerait mal de voir une ado de 16 ans sortir avec un homme de 32 ans (de ce point de vu là ça ne m'a pas choqué dans le film parce qu'en replaçant dans le contexte des années 60 ce n'était pas inadmissible) mais que maintenant ce serait plutôt une fille de 20 ans qui sortirait avec un homme de 40 ans par exemple. Donc non, je n'ai pas trouvé le sujet inactuel, au contraire. En Revanche je n'ai pas du tout été touchée par le film parce que je trouve que le traitement de l'histoire était terriblement cliché et puis honnêtement je ne comprends pas le personnage de David.
Pour moi, ce personnage n'a aucun charisme, je n'arrive pas à comprendre l'attraction de Jenny pour ce type. Ca me gêne beaucoup de voir que Jenny qui est quand même une gamine brillante et intelligente, se jette dans cette histoire parce que le type lui jette de la poudre aux yeux. Tout ce côté matériel, entretien, j'ai dû mal à percevoir les sentiments réels de deux personnages l'un pour l'autre. Jenny m'a semblé détachée de sa propre histoire pour elle s'est plus un moyen de se démarquer de ses copines, de connaître le monde des "grands" et d'échapper à son père. Je crois que j'aurai préféré si David au lieu d'être un voleuse assez pathétique, avait été quelqu'un de comparable à Jenny: passionné, cultivé (dans une certaine mesure pas besoin d'exagération). Je crois que là je serai plus rentrée dans l'histoire. Le modèle qu'elle a sous les yeux est quand même le couple "Dominic Cooper-Rosamund Pike" et je n'arrive pas à croire qu'elle aspire à ça.
De plus la morale finale m'a vraiment agacée, comme s'il n'y avait pas d'entre deux: soit tu te maries et tu es entretenue (passage par la case Oxford pour trouver un mari riche c'est mieux: en option) soit tu vas à Oxford pour devenir une femme intelligente, indépendante mais seule comme la prof de littérature terriblement coincée et moralisatrice envers son élève. Je n'ai pas du tout accroché au personnage joué par Olivia Williams ni par l'actrice parce que j'ai toujours l'impression de la voir dans les mêmes rôles. j'ai eu l'impression de la voir rejouer un autre de ses films et ça ne m'a pas marqué.

Qu'avez-vous pensé du personnage joué par Carey Mulligan ? De la fin du film ?

Jenny est quelqu'un de sympathique mais j'ai vite décroché à partir du moment où elle "s'encanaille" avec David. Je l'ai trouvé terriblement méprisante face à son ami qui essaye désespérément de faire bonne impression. Lui je l'ai trouvé touchant. LE père qui l'interroge pour savoir si il peut valoir quelque chose plus tard et qui est assez hostile face au gamin mais qui jette sa fille dans les bras du premier venu parce qu'il a de l'argent ça m'a laissé en plan.
La fin est moralisatrice pour moi et je n'ai pas adhéré à l'idée. Je pense que le réalisateur aurait pu faire passer un message "féministe" ou plus "émancipateur" d'une autre façon. J'ai trouvé l'ensemble conventionnel, je pense que je m'attendais à quelque chose de peut-être plus radical.

Si vous ne deviez retenir qu'une scène du film, laquelle choisiriez-vous ? Et si vous deviez en supprimer une, laquelle mettriez-vous sans remords à la poubelle ?

Je ne sais pas trop. Je dirais que je garderai la scène ou Jenny chante des chansons françaises en même temps que Barbara allongée dans sa chambre et j'enlèverai la scène dans la chambre entre Jenny et David lors du premier week-end à Oxford que j'ai trouvé un peu trop malsaine pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Xel0u_le_l0up
Star-crossed lover
Xel0u_le_l0up


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeVen 17 Fév - 22:13

Est-ce la 1ère fois que vous visionnez ce film, ou la seconde ? Que vous a apporté ce (re)visionnage ? Si c'est la 1ère fois que vous voyiez le film, quel aspect vous a paticulièrement marqué ?

Premier visionnage pour moi aussi (et réflexions à chaud puisque je viens juste de le terminer). L'aspect qui m'a le plus marqué est tout le "côté anglais" de l'époque forcément, les voitures, les quartiers, les sorties...

Qu'avez-vous pensé des comédiens qui jouent dans ce film, du scénario et de la réalisation ? Avez-vous trouvé la reconstitution des années 1960 réussie ?

Les comédiens ne m'ont pas laissé une folle impression, je ne les ai pas trouvés très beaux (sauf Jenny bien-sûr) ni très charismatiques. On sent que David est un peu malsain et à quelque chose à se reprocher dans l'histoire mais j'ai plusieurs fois mis ça sur le dos du "mauvais" jeu de l'acteur.

Le scénario me parait un peu léger, en effet, avec uniquement ces deux choix qui se présentent à elle. Je pense que ça dépeint correctement ce que pouvait être la vie d'une femme à cette époque mais le tout aurait pu être un peu plus romancé, je trouve que leur histoire d'amour reste assez "plate" finalement.

Je ne suis pas une pro des années 60, mais j'ai eu la sensation que l'ambiance était réussie. Malgré quelques petits bémols : j'ai parfois eu l'impression que cela se passait à notre époque mais tout simplement d'un côté plus "bourgeois".

Vous êtes vous senti(e) touché(e) par cette histoire ? Ou la trouvez-vous complètement inactuelle ?

Je n'ai pas trouvé l'histoire inactuelle (comme dit précedemment, une relation entre une fille et un homme qui a le double de son age, peut tout aussi bien se passer à notre époque), mais je ne me suis pas du tout sentie touchée par ce qu'il a pu se passer entre eux.

Qu'avez-vous pensé du personnage joué par Carey Mulligan ? De la fin du film ?

J'ai bien aimé son personnage. Je la trouve, d'une part, très belle, d'autre part, courageuse. Cette envie de ne pas se laisser vivre dans une case et de mener une vie belle et joyeuse...

Quant à la fin, je n'ai pas forcément tout saisi puisque j'ai eu un petit soucis de film qui m'a fait chercher la dernière partie sur internet en VO uniquement. Et sans sous-titres, je n'ai, forcément, pas tout compris... Je reste un peu sur ma faim en tout cas. J'aurais aimé qu'il revienne ^^

Si vous ne deviez retenir qu'une scène du film, laquelle choisiriez-vous ? Et si vous deviez en supprimer une, laquelle mettriez-vous sans remords à la poubelle ?

J'ai adoré le moment qu'ils passent ensemble à Paris, les couleurs sont magnifiques. Je ne vois pas non plus de scène qui soit inutile au point de l'enlever du film.

C'est donc un visionnage en demi-teinte. Je n'ai pas détesté, j'ai aimé l'ambiance tout en accrochant moins à l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeSam 25 Fév - 13:01

Merci pour vos avis très contrastés. Wink

@ Persephone : je comprends ton point de vue, sans pour autant le partager. Sans qualifier le film de chef d'oeuvre, j'ai beaucoup aimé la performance des comédiens - y compris celle d'Olivia Williams, et surtout celle de Carey Mulligan. J'apprécie moins en revanche le choix de l'acteur qui joue l'homme dont Jenny s'entiche. C'est un film de très belle facture ; je crois qu'il reprend à son compte une vieille fable où chacun doit choisir entre deux modes de vie : une vie facile mais entachée moralement, ou une vie difficile mais vertueuse. Dilemme peut-être un peu simpliste, mais qui n'a jamais été confronté un jour à un choix de ce genre ? Question

_________________
An Education (visionnage en commun).  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeSam 25 Fév - 20:07

Je ne sais pas Popila, pour moi ce film me semble être une belle fable creuse et dont la morale me laisse insatisfaite quoiqu'il arrive. C'est très rare que je n'aime pas un film mais là j'avoue que la sauce n'a pas prix.
Je n'arrive pas à comprendre l'héroïne à partir du moment où elle s'entiche de David et moi elle me perd. Je garde un bon souvenir de Carey Mulligan mais les autres...je les ai passé à la trappe je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeMer 29 Fév - 12:32

Est-ce la 1ère fois que vous visionnez ce film, ou la seconde ? Que vous a apporté ce (re)visionnage ? Si c'est la 1ère fois que vous voyiez le film, quel aspect vous a paticulièrement marqué ?

Je revoyais ce film pour la seconde fois. Même si j'avais oublié quelque détails, je gardais en mémoire la trame générale du film et le plaisir que j'avais eu à le voir.
C'était intéressant de revoir ce film en connaissant la fin, car j'ai été plus sensible à certains détails du début, ceux qui nous montrent en particulier à quel point David est un immense menteur;

Qu'avez-vous pensé des comédiens qui jouent dans ce film, du scénario et de la réalisation ? Avez-vous trouvé la reconstitution des années 1960 réussie ?

J'adore tout : les acteurs sont parmi mes acteurs anglais préférés. Carey Mulligan que j'ai découvert là, bien sur, mais aussi Rosamund Pike et Dominic Cooper, que je trouve très beaux et très séduisants tous les deux ! Rosamund donne un forme d'intelligence à son personnage : elle n'est pas si stupide qu'elle a l'air, et prend juste l'apparence d'une femme complètement idiote pour conserver la statut social de son compagnon. Je trouve aussi que les personnages secondaires, les parents, la directrice, la prof d'anglais, sont très bien croqués. Le jeu des acteurs comme le scénario leur donne une profondeur, une complexité qui les rend touchants.
J'ai moins accroché sur l'acteur qui joue David, mais de là à savoir si c'est l'acteur ou le personnage qui me déplaît.

Le scénario est aussi très intelligent. Je trouve excellent l'idée de procéder par saynettes successives pour montrer le déroulement de l'histoire d'amour entre Jenny et David. Et les dialogues sont d'une grande vivacité...

Je ne connais pas très bien les années 60, mais j'ai bien aimé l'ambiance et l'esthétique du film. Ahhhh, ces travellings sur la campagne anglaise … Ahhhhhh, ces tenues magnifiques ...

Vous êtes vous senti(e) touché(e) par cette histoire ? Ou la trouvez-vous complètement inactuelle ?

Je trouve l'histoire éternelle et j'ai été touchée par l'histoire. Je me suis reconnue un peu dans Jenny. Pour moi, outre l'histoire d'amour, c'est surtout une réflexion sur le dur choix entre plaisir immédiat, ou efforts longs et pénibles pour arriver à un résultat noble. Et, comme Jenny, on est bien souvent tentés de choisir la première solution !
C'est ce que son père ou ses profs essaient de lui faire comprendre mais, n'ayant jamais connu la tentation, elle n'a pas la force d'y résister quand elle la rencontre. L'éducation donné par son père et ses profs se révèlent donc très inadéquate car elle n'est pas formée à poursuivre ses buts, juste forcée.
La mère de Jenny est un personnage qui m'intéresse beaucoup, d'ailleurs. Car elle a eu une vie, a connu au moins en partie les plaisirs que cherche Jenny. Dommage qu'elle ne sache pas le distiller à sa fille ...

Qu'avez-vous pensé du personnage joué par Carey Mulligan ? De la fin du film ?

Jenny est une jeune fille adorable, vive, intelligente, brillante, peut-être trop. Je comprends sa prof d'anglais qui doit à ce genre d'élèves sa vocation. Mais Jenny n'est pas parfaite : elle est arrogante, méprisante, dure, parfois. Elle est tellement persuadée de sa supériorité intellectuelle et de sa maturité !
Je trouve la fin du film très touchante. Cette scène face à la femme de David … Les propos qu'elle se prend dans la figure sont bouleversants : non seulement, David lui a menti, mais elle n'est même pas la première ni la seule !
Et après … le retour à la vie réelle, revoir sa prof, travailler et réussir : il y a une touche très optimiste dans cette année qui passe à toute vitesse (plus de saynette, cette fois-ci). Sa vie n'est pas fichue par cette parenthèse enchantée et désastreuse !

Si vous ne deviez retenir qu'une scène du film, laquelle choisiriez-vous ? Et si vous deviez en supprimer une, laquelle mettriez-vous sans remords à la poubelle ?
Il y a énormément de scènes que j'aime et que je trouve très bien mises en scène. La scène de la rencontre (“je sais que vous ne devez pas monter en voiture avec des inconnus, mais j'ai pitié de votre instrument. Mettez le dans la voiture et marchez à coté !”), les rencontres entre David et les parents de Jenny, la scène de la rupture, quand Jenny découvre les lettres dans la voiture, et la rencontre avec la femme de David.
De scène que je n'ai pas aimée, il n'y en a pas. Mais j'avoue que le week-end à Paris m'a semblé traité d'une manière terriblement cliché (c'était le but, je pense Wink ) et n'était pas forcément nécessaire.

Je vais maintenant lire vos remarques …

@Perséphone : Je trouve ça très bien que David soit un personnage pathétique. Jenny est une toute petite fille. Elle est intelligente et cultivée, mais n'a jamais vécu que dans un milieu ultra-protégé. Elle ne sais pas ce que c'est que le monde. Elle ne sait pas que des gens qui ont l'air bien sous tous rapports peuvent etre des voleurs et des escrocs. David lui apparaît avec le charme de quelqu'un qui ne fait pas que son devoir, qui vit, qui prend des risques et c'est cela qui la séduit. Et quand elle découvre sa véritable personnalité, elle est déjà amoureuse et ne se rend pas compte des dégâts que cela peut faire sur elle.
Il est intéressant de noter qu'à la fin de sa relation avec David, elle commence à être séduite par Dominic Cooper, qui est largement plus intelligent et plus fin que David. (en même temps, moi, j'ai Dominic Cooper qui me regarde comme ça, hein … je ne sais pas combien de temps je résiste).

La “morale” est effectivement très dure, mais c'est parce que la vie était très dure pour les femmes : elles n'avaient le choix que de devenir une épouse ou une bas-bleue. Mais, pour Jenny les choses ont bien tourné car la femme qui a inspiré et écrit l'histoire est maintenant une journaliste renommée, épouse et mère de deux enfants. Tout est bien qui finit bien !

@Xelou_le_loup : moi, je trouve ça bien qu'il ne revienne pas. Je trouve la fin justement très féministe : Jenny va se développer sans homme pour veiller sur elle, ni père ni petit ami, et devenir qui elle veut vraiment être. David serait revenu, même repentant … elle n'aurait pu atteindre cette indépendance.
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeMer 29 Fév - 14:52

Attention pavé. Désolé ....

Arrow Est-ce la 1ère fois que vous visionnez ce film, ou la seconde ? Que vous a apporté ce (re)visionnage ? Si c'est la 1ère fois que vous voyiez le film, quel aspect vous a particulièrement marqué ?

Comme Akina, je voyais ce film pour la seconde fois. J'avais beaucoup aimé la première fois mais j'appréhendais toutefois pas mal de le revoir, dans la mesure où je m'en rappelais pas mal. Conclusion, j'ai autant aimé voir plus ! En outre, j'ai lu pas mal de littérature anglaise entre les deux et je lis surtout The Golden Notebook de Doris Lessing, qui permet de beaucoup enrichir le propos d'An Education.

Arrow Qu'avez-vous pensé des comédiens qui jouent dans ce film, du scénario et de la réalisation ? Avez-vous trouvé la reconstitution des années 1960 réussie ?

Je trouve le film magistralement interprété. J'y ai découvert Carrey Mulligan qui y a peut être son plus beau rôle à ce jour. Elle habite ce personnage avec force, délicatesse et beaucoup de justesse. Elle trouve un magnifique juste milieu entre la petite fille et la jeune femme.

Je lisais que pas mal d'entre vous n'ont pas beaucoup aimé Peter Saarsgard (son séducteur). Je l'ai pour ma part trouvé très bon. Il sait dégager un charme certain, notamment dans la première scène de séduction ou surtout avec les parents de Jenny.

Il réussit toutefois à insensiblement passer de cette assurance à une extrême maladresse (je pense en premier à cette drôle de relation quasi pédophile qui transparaît notamment dans la scène de la chambre à Oxford). Il conserve aussi ce glamour alors pourtant qu'il s'avère qu'il n'est qu'un petit escroc sans envergure. Je le trouve très juste lorsqu'il tente désespérément de garder pour lui la jeune Jenny dont il sent très bien qu'elle lui échappe (je pense en particulier à la demande en mariage). Au final, je trouve son personnage profond et assez complexe et je trouve que Peter Saarsgard l'habite dans toutes ces contradictions avec énormément de justesse.

Dominic Cooper est magistral en aristocrate décadent et pervers. Il dégage avec beaucoup de justesse ce dévoiement post dandy qui est caractéristique de la décadence de l'aristocratie anglaise.

Rosamund Pike est juste énorme. Elle joue à merveille la fille à la mode, bête à bouffer du foin mais fondamentalement gentille. J'ai adoré la façon dont son visage et son regard peuvent prendre une incroyable expression de stupidité tout en conservant un charme fou. En plus elle est belle à crever et fringuée comme c'est juste pas possible ...

Les parents et tous les autres enfin sont tous juste, que l'on passe du père, à la mère ou sa prof.

Arrow Vous êtes vous senti(e) touché(e) par cette histoire ? Ou la trouvez-vous complètement inactuelle ?

Je me suis senti très touché par cette histoire que je trouve par certains aspects datée et par d'autres extrêmement actuelle.

Bien sur le monde a changé mais ce n'est pas pour autant que le propos perd de sa pertinence ou de son actualité.

Fondamentalement, ce film est un très beau film sur le statut de la femme et j'irai jusqu'à dire féministe. Dans un forum à la population aussi féminine, je dois dire que suis frappé qu'aucune d'entre vous ne l'ai pointé.

Ce film ne raconte pas uniquement l'histoire de la fascination d'une jeune écolière pour un homme plus vieux. Ce film porte sur cette période charnière que furent les années 60 dans l'émancipation des femmes.

Jenny est belle et brillante. Jenny est jeune et sa famille et son milieu la poussent à parfaire son éducation. Certes, mais pour quoi donc ?

Les scènes avec ses professeurs ou sa directrice sont à ce sujet fondamentales. Jenny se voit offrir le choix entre aller à Oxford pour au final jeter tout cela aux orties pour marier un homme riche qui l'aura choisie pour son intelligence et n'en fera qu'un joli ornement dans son salon ou pire, sa cuisine. Elle peut aussi devenir la femme brillante qu'on lui apprend à être et refuser ce destin avilissant au risque de finir vieille fille comme sa prof de lettres. Est-ce donc cela que la société anglaise offre comme perspectives de vie à une jeune femme belle et brillante ? C'est cette question que pose Jenny et que traite ce film. Doit-elle devenir une poule entretenue comme Helen (mais pour cela, rien ne sert d'aller à Oxford, ce qu'elle dit fort bien à son père, il suffit d'être belle et fashionable), doit-elle devenir une vieille fille aigre comme sa prof ou existe-t-il une autre voie ?

J'ai été frappé de voir à quel point les hommes sont fascinés par Jenny. Son père est fasciné par cette jeune femme plus intelligente que lui, David séduit une très jeune fille puis bien vite succombe au charme d'une très brillante jeune femme. Le noble décadent qu'est Dominic Cooper quant à lui voit en elle son égal. Comment cela ? une femme belle avec laquelle l'on peut parler art, dont le goût et la conversation sont ceux qu'aucune autre personne autour de moi ne peut m'offrir (et surement pas Helen) ? Nul étonnement à ce qu'il succombe lui aussi au charme de Jenny (et elle peut être un peu au sien). Il en ressort toutefois que pas un de ces hommes n'est prêt à l'arrivée de ces jeunes femmes éduquées et indépendantes. La société leur donne une éducation qui les pousse à aspirer à autre chose que ce qui leur est promis et c'est justement tout le propos de ce film.

Au delà de ce thème central qui me rappelle beaucoup The Golden Notebook, lequel soulève plus ou moins les mêmes problématiques (en revanche un peu avant et pas au même age), j'ai beaucoup aimé le temps que passe le scénario à nous montrer, très finement je trouve, le développement de l'attirance de Jenny pour David. Cette gamine n'est jamais sortie de chez elle, elle n'a jamais fait qu'étudier dans sa chambre, elle n'a jamais vu le monde qu'elle passe son temps à lire dans les écrits des autres et un jour un homme vient la sortir de ce marasme et la mettre au centre de tout ce dont elle a toujours rêvé. Jenny vit dans la médiocrité (ses parents sont gentils mais médiocres). Il lui jette de la poudre aux yeux. Il lui fait goûter à la liberté et qui s'étonne qu'elle y prenne goût ? qui s'étonne qu'elle laisse en arrière tout cela pour vivre enfin ?

Elle ne voit pas se profiler le mensonge de David, seule sa prof de lettre en est capable et encore son attitude est-elle ambivalente (elle la prévient mais la nostalgie se lit quelque part en elle). Mais comment aurait-elle pu le voir alors que personne ne l'a jamais armée pour ce faire. Toute cette éducation en école de fille, dans un cocon fermé, ne l'a jamais préparée à entrer dans le monde et à faire face à ses dangers.

Ce film montre au monde ce que peut donner une éducation qui, voulant trop bien faire, faillit à sa tâche. Ce que ce film dit c'est qu'il importe fondamentalement de ne pas enfermer ses enfants dans une tour d'ivoire mais de leur montrer le monde (dans la limite de sa propre ignorance, ce qui est ici aussi bien montré via les parents. Le père pèche par ignorance et la mère par aveuglement devant ce comte de fée).

C'est au fond la question de l'objectif même de l'éducation, notamment scolaire, qui est posée par ce film. Que veut-on faire, pourquoi les éduque-t-on ? Où les emmenons nous ? Quelle place leur faisons nous ?

Je trouve aussi la révolte de Jenny très actuelle. Que nous propose-t-on à part l'accumulation de diplômes pour tenter d'éviter le chômage et ensuite de s'accrocher à son poste par peur de ce qui pourrait être si on le perdait. Qui nous offre ce tourbillon de vie, ce glamour, ces scènes enivrantes de la première période de séduction qui trouvent leur apogée dans le voyage parisien ?

Quand à la représentation des années 60, elle m'a presque donné envie d'y vivre !

Arrow Qu'avez-vous pensé du personnage joué par Carey Mulligan ? De la fin du film ?

J'ai déjà dit je pense ce que je pensais de ce personnage. Je l'aime énormément et il me touche beaucoup. Que des femmes comme ça aient pu traverser leur vie dans un monde où les hommes étaient trop imbéciles pour en voir le prix et ont même tout tenté pour les rabaisser au rang de ménagères minables me tue. Je suis révolté à l'idée que sa prof finisse vieille fille car quel mec aurait à l'époque voulu d'une femme plus intelligente que lui ? Et est-ce que cette situation a disparu aujourd'hui ? Surement pas ...

Je trouve l'éclosion de son personnage magnifiquement traité et jouée. Je trouve absolument splendide la scène lors de laquelle cette gamine de 16 ans dit à cet homme de 40 ans qu'il serait temps qu'il arrête de l'infantiliser et qu'il la traite comme une adulte. J'aime énormément sa lucidité, laquelle peut parfois la rendre méchante ou cinglante. Ce personnage est à mon sens vraiment complet, complexe et juste.

Arrow Si vous ne deviez retenir qu'une scène du film, laquelle choisiriez-vous ? Et si vous deviez en supprimer une, laquelle mettriez-vous sans remords à la poubelle ?

La plus belle scène, outre celle où elle explique à sa principales pour quelle raison elle quitte l'école, est celle où elle demande à David d'arrêter de la traiter comme une gamine.

J'aime presque toutes les scènes mais éventuellement, la scène finale, sur le vélo à Oxford pourrait être supprimée sans grand problème.

J'aime la fin du film car justement, elle porte l'espoir d'une troisième voie pour Jenny, hors de la poule stupide ornant le bras d'un homme ou de la vieille fille rabougrie. Réflexion faite, cette dernière scène est importante car elle porte aussi en elle le germe de la liberté sexuelle d'une femme qui parle avec recul de relations avec des hommes dans laquelle elle n'était pas soumise.

Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeMer 29 Fév - 16:37

@Akina: Tu as sûrement raison, il n'empêche que pour ma part je ressors de ce film avec une impression de malaise et pas du tout d'adoration. Je n'aime pas la morale (je sais bien que la vie des femmes n'étaient pas rose, je suis bien placée pour le savoir du reste). Je ne demandais pas quelque chose d'irréaliste ni de farouchement engagé ou farouchement fleur bleue mais j'aurai préféré un autre traitement de l'histoire qui aurait été tout à fait possible d'ailleurs.
Je comprends que Jenny n'a rien vécu et qu'elle se rend compte que David est assez pathétique malgré une belle apparence, mais tout de même, elle est intelligente, elle comprendre très vite qui il est, ses mensonges et tout le reste, elle n'attend pas la fin du film pour comprendre sur qui elle est tombée mais elle reste et pour moi elle reste plus pour l'argent que par amour. Voila, je crois qu'au fond je ne crois pas du tout en la relation des personnages entre eux. Ca m'a semblé artificiel et du coup ça ne m'a pas touché.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeMer 29 Fév - 17:46

Je comprends tes arguments, même si je les partage pas. Jenny a 16 ans, c'est une très jeune fille, et particulièrement protégée. Et Jenny est loin d'être une héroîne parfaite : elle est arroguante, méprisante
Reste-t-elle par amour ou pour l'argent ? Il la fait rêver, il la fait voyager dans le monde de la beauté, de la mode, de l'art. Je ne suis même pas certaine qu'elle soit un jour amoureuse de lui, mais c'est un puissant attrait pour une toute jeune fille que d'être aimée par un homme plus âgé.

@Pickwick :
Je n'ai pas aimé Peter Saarsgard, mais je pense qu'il s'agit plus de son personnage qu'il joue "trop bien" que réellement de ses talents d'acteurs. Je lui trouve un air lâche, veule et faux-cul qui me met mal à l'aise.
Et si je suis d'accord que le personnage joué par Dominic Cooper est séduit par Jenny, mais je ne pense pas qu'il quitterait un jour Rosamund Pike pour Jenny : elle est trop intelligente et vertueuse pour lui !
Il y un aspect que j'ai beaucoup apprécié à la fin du film : alors que jusque là, Jenny n'a jamais vu Dominic Cooper et Rosamund Pike que très bien habillés et très élégants, lorsqu'elle passe les voir après sa rupture avec David, ils sont en négligés. Ca y est, les masques sont tombés, et ce monde a perdu son côté brillant.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitimeMer 29 Fév - 17:53

@ Pickwick : Entièrement d'accord avec toi au sujet de Rosamund Pike. Pour l'aspect féministe du film, merci à l'un des rares garçons du forum d'avoir développé cet aspect. Wink

Akina a écrit:
Je n'ai pas aimé Peter Saarsgard, mais je pense qu'il s'agit plus de son personnage qu'il joue "trop bien" que réellement de ses talents d'acteurs. Je lui trouve un air lâche, veule et faux-cul qui me met mal à l'aise.
C'est exactement ce que je ressens, moi aussi. 👍

_________________
An Education (visionnage en commun).  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




An Education (visionnage en commun).  Empty
MessageSujet: Re: An Education (visionnage en commun).    An Education (visionnage en commun).  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
An Education (visionnage en commun).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Le ciné-club de Whoopsy Daisy :: Visionnages en commun-
Sauter vers: