Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus   Mer 20 Jan - 11:14

Je ne suis pas une fan de la Bit lit mais cette série qui met en avant un Succube m'a fait de l'oeil.

Tome 1 The Succubus Blues

Georgina Kincaid est succube à Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l’apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n’est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l’âme de l’heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne ! Livres à l’œil, moka blanc à volonté... et la possibilité d’approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu’elle rêve - mais s’interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu’un s’est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d’aucun secours.

Alors que la mode est aux vampires, c’est un succube qui est mis en avant ici ! Et pas n’importe quel succube, celui-ci, a des remords et se refuse à absorber l’énergie des humains. De fait, elle n’a de relations sexuelles qu’avec des hommes dépourvus de moralité. Elle mène donc sa vie tranquilou jusqu’à ce qu’un méchant méchant vienne s’en prendre aux démons de son secteur. Elle doit être mise sous protection mais comme beaucoup d’héroïnes, elle préfère faire sa propre enquête au lieu de rester sagement chez elle. Et si elle n’avait pas déjà assez de pbs, elle rencontre deux hommes qui lui plaisent beaucoup beaucoup… Et quand on connaît ses caractéristiques de démon …

J’ai beaucoup aimé ce livre ! Bien sûr, c’est facile à lire, il n’y a rien de compliquer, l’histoire est assez prévisible mais l’héroïne est à la fois drôle, agaçante et touchante. L’humour est corrosif voir impertinent. Et puis comment résister à un personnage qui s’appelle Mortensen ??? C’est le genre de roman parfait pour décompresser et se divertir ! Ai-je dis qu’un des perso. s’appelle Mortensen ? (pardon je dévie)

Donc ayant aimé le tome 1, je suis passée au 2 mais en laissant un peu de temps s'écouler pour ne pas me lasser

Succubus Nights

L'amour, ça fait mal. Et nul ne le sait mieux que Georgina Kincaid, à qui il suffirait d'embrasser son petit ami pour le vider de sa force vitale. Car Georgina est un succube, un démon qui tire son pouvoir du plaisir des hommes. C'est vrai qu'il y a des compensations plutôt sympas : elle peut changer de corps à volonté et elle est immortelle. Mais ne pas pouvoir roucouler avec le seul homme qui l'accepte comme elle est, c'est trop injuste ! Dans la librairie où elle travaille, c'est aussi un peu chaotique. Son collègue Doug a un comportement pour le moins étrange et Georgina soupçonne quelque chose de bien plus démoniaque qu'une overdose d'expressos. Et voilà que son meilleur ami immortel, un incube irrésistible, l'appelle sur une mission de séduction plus que délicate. Une fois encore, Georgina va devoir remuer le ciel et l'enfer - et vite !

Donc nous retrouvons ici Georgina quelques temps après les évènements du précédent livre. Fidèle à sa promesse, elle a repris activement ses activités de succube et parallèlement entretient une relation amoureuse avec Seth Mortensen. C’est cette partie qui est, pour moi, la plus intéressante. Il n’est déjà pas aisé de réussir sa vie de couple, alors imaginez, ne pas pouvoir toucher l’homme que vous aimez et pire qu’il sache que votre « métier » est d’avoir des relations sexuelles avec d’autres hommes. Georgina doute, se trompe et montre un côté terriblement humain.

Mais elle ne doit pas seulement faire face à ses états d’âmes mais aussi ceux de ses amis dont Bastien, un incube dont elle est très proche et qui doit mener à bien une mission importante. La présence de Bastien aura des conséquences sur elle et grâce à lui nous apprenons plus de choses sur le passé de la jeune « femme ». Enfin vient la 3éme intrigue, celle concernant la librairie et plus particulièrement Doug … Une fois de plus Georgina vient en aide à ses amis mais sans se mettre Jerôme et Carter à dos …

Malheureusement, ces intrigues, pourtant intéressantes, alourdissent parfois le récit. Je pense surtout à celle concernant Bastien, qui, même si le personnage est primordial dans la compréhension de Georgina, est somme toute banale, prévisible et pesante, alors que celle concernant Doug aurait mérité qu'on s'y attarde plus.

En conclusion, si l’intérêt de la découverte n’est plus, on prend plaisir à apprendre à connaître plus amplement notre succube. La lecture est sympathique, distrayante mais âmes pures et chastes s’abstenir, certains passages m’ont mis le rouge aux joues.

Le 3éme tome Succubus dreams est sorti mais je ne l'ai pas encore lu mais les ouies-dire glânaient un peu partout annoncent une "révolution" ce qui ne sera pas plus mal ...
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus   Mer 20 Jan - 13:16

Alors que toute la littérature de bit lit a tendance à me laisser très très froide, tu me tentes bien avec cette trilogie !
Ca a l'air d'être un peu plus original, un plus intéressant, plus adulte que le reste...
Je note, je te dirais ce que j'en pense !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fearless
Delicious silence
avatar


MessageSujet: Re: Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus   Mer 20 Jan - 13:30

Merci pour l'ouverture du topic Sweetheart cheers

Akina a écrit:
Ca a l'air d'être un peu plus original, un plus intéressant, plus adulte que le reste...

Je confirme ça l'est ^^

D'ailleurs c'est pour ça qu'au départ j'étais quelque peu sceptique lorsque je suis tombée sur "Succubus Blues" au Salon du Livre. Entre les autres livres du stand et le fait que le personnage principal soit un succube tout laissait penser que j'allais tomber sur un roman érotico-fantastique avec scènes de sexe et tout le toutim à la suite. Alors oui il y en a certes, mais pas plus qu'ailleurs en fait.... Enfin voila, tout ça pour dire que j'ai été soulagée et très très agréablement surprise quand dès la première page on apprend que Georgina n'aime pas ce qu'elle fait.

Concernant l'histoire en elle-même, je l'ai trouvé des plus originales ! En ce moment, la tendance étant aux vampires, prendre un succube comme héroine, c'est plutôt bien joué ! Et même si j'ai su dès le départ qui étaient les vilains méchants, j'ai été vraiment surprise par toute l'histoire autour d'eux ! Mais chuuuut, je n'en dis pas plus, vous le découvrirez vous-même ^^

Aucun des personnages n'est parfait, et on s'attache rapidement à eux... Même aux plus agaçants ! D'ailleurs, moi mon préféré c'est Carter ^^ Il me fait penser aux personnages de TW, Owen Harper pour le côté sarcastique et Ianto Jones pour les remarques dites aux moments innoportuns.

Succubus Blues fait partie de ces romans qui se lisent vite et bien, sur lequels il n'y a pas à réfléchir, juste à lire et apprécier l'histoire, l'humour, les personnages, et le style frais et léger de l'auteur Very Happy

Concernant Succubus Nights, mon avis est plus mitigé par contre - je l'ai bien aimé mais sans plus...

Comme tu as dit, trois intrigues différentes se mélangent dans ce tome. Elles sont intéressantes, mais le soucis c'est qu'au final certaines sont sous-exploitées, l'histoire avec Doug par exemple. C'était d'ailleurs celle dont j'aurais aimé que la résolution soit plus approfondie - ne serait-ce que parce que c'est la seule intrigue dans laquelle Carter entre en jeu ^^

Mais bon, au final ce n'est pas si gênant que ça car on se rend vite compte que le plus important dans ce tome c'est la relation Georgina/Seth, et plus précisement les sentiments de Georgina - sentiments qui ne font la rendre qu'encore plus humaine. Car oui, bien qu'étant une succube immortelle, au fond Georgina est surtout humaine ! Comme nous elle a ses moments de joies, de peines, et surtout de doutes et d'interrogations. Et comme nous, elle fait des erreurs en voulant bien faire. La différence c'est qu'avec elle, tout se finit toujours bien xD

De son côté, l'intrigue mettant en scène Bastien sert essentiellement à nous en apprendre un peu plus sur le passé de la belle. C'est d'ailleurs le seul élément intéressant dans l'affaire car là aussi, l'issue de cette "mission de séduction" est facilement prévisible...

J'ai autant apprécié la lecture de ce tome que celle de Succubus Blues, mais j'avoue que ma préférence va tout de même au premier. C'est sans doute dû au fait que ce tome se concentre essentiellement sur les états d'âmes de Georgina, mais je n'y ai pas retrouvé l'humour et les répliques cinglantes qui m'avaient tant séduite dans Succubus Blues (bon faut dire aussi que Carter n'apparait quasiment pas) et puis concernant les passages sexuels, autant dans le premier ça passe, autant là il n'y avait pas forcément besoin d'aller aussi loin xD

Bien que dans un style très différent du premier, Succubus Nights reste une lecture bien divertissante, et même si je l'ai trouvé moins bon que Succubus Blues, il y a une chose qui ne change pas après ma lecture : j'ai toujours autant envie de travailler dans une librairie, et encore plus envie de boire des mokas blanc xD (et là, je vénère le Starbucks Coffee drunken )


Si vous aimez les romans de "fantasy urbaine" ou que vous en avez marre de tous ces suceurs de sang, la série des "Succubus" est pour vous cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus   Mer 20 Jan - 13:49

Fearless a écrit:
Merci pour l'ouverture du topic Sweetheart cheers ...

De rien

Citation :
j'ai toujours autant envie de travailler dans une librairie, et encore plus envie de boire des mokas blanc xD

C'est vrai qu'elle a un métier de rêve! Oh et j'ai trouvé un café qui vent des mokas blancs à Rouen cheers mais j'ai pas goûté


Fearless a écrit:
Akina a écrit:
Ca a l'air d'être un peu plus original, un plus intéressant, plus adulte que le reste...

Je confirme ça l'est ^^ ...

Fearless a écrit:
Si vous aimez les romans de "fantasy urbaine" ou que vous en avez marre de tous ces suceurs de sang, la série des "Succubus" est pour vous cheers

Oui c'est clairement pour les adultes que pour les ados. Dans le genre fantasy urbaine aussi et adulte, il y a la série des Fever de Karen Marie Moning ( Fièvre noire en vf)
Revenir en haut Aller en bas
JO
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus   Mer 20 Jan - 14:41

S'Sweetheart a écrit:
Je ne suis pas une fan de la Bit lit mais cette série qui met en avant un Succube m'a fait de l'oeil.

Je ne suis toujours pas vraiment tentée, en revanche je viens d'apprendre l'existence de la "Bit Lit" lol! donc ce topic aura quand même servi à quelque chose pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus   Mer 20 Jan - 14:46

La Bit lit est un terme inventé par les français (j'ai appris ça y'a pas longtemps) qui regroupe tous les romans dont le sujet est le vampire!
Revenir en haut Aller en bas
Fearless
Delicious silence
avatar


MessageSujet: Re: Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus   Dim 3 Oct - 14:00

Le post de Pénélope dans un autre topic m'a rappelé l'existence de celui-ci, et le fait que je n'avais pas posté mon avis sur les tomes 3 et 4... réparons donc cette oubli ^^

Succubus Dreams
Tome 3
:


Citation :
Résumé : Rien ne va plus pour Georgina, même sa liaison avec le célèbre Seth Mortensen ! Déjà, pas de sexe entre eux: Georgina étant un succube, elle pourrait tuer son amant par mégarde. Ça calme les ardeurs les plus motivées ! En plus, même se voir devient difficile: Seth est obsédé par son dernier roman, et Georgina doit jouer les mentors pour une nouvelle recrue vraiment pas douée. Et enfin, il y a Dante, cet interprète de rêves bien enjôleur que Georgina est obligée de consulter, car une entité malveillante s'en prend à elle durant son sommeil. Du coup notre succube fait face à un double défi : reprendre le contrôle de sa vie amoureuse, et lutter contre un terrible ennemi. Si elle venait à échouer, le monde des mortels pourrait bien ne plus jamais connaître le sommeil !

On m'a dit que ce tome révolutionnerait la série, et d'un certain côté, c'est un peu le cas. Comme dans le second tome, trois histoires se mêlent : la relation de Georgina et Seth, l'arrivée en ville d'un nouveau succube, et d'un très vieil "ami" de Georgina, et surtout le fait que quelqu'un s'immisce dans ses rêves, et lui vole toute sa force vitale. La différence étant que cette fois, chacune des histoires est mieux introduite et aucune n'est sous développée.

Par contre, là où dans le précédent on aurait pu dire "tout est bien qui finit bien" ici, ce serait plutôt "tout est bien qui finit mal" (aussi bien pour Georgina, que pour deux autres personnes d'ailleurs) L'histoire de passe à la période de Noël, une période de joie et de fêtes... sauf pour notre succube préféré. Les choses ne vont pas en s'arrangeant pour Georgina, aussi bien professionnellement que personnellement. D'ailleurs, on le sent bien dans le style : la première partie est plutôt légère, avec un enchainement de répliques cinglantes et de situations comiques, mais qui par la suite devient beaucoup plus sérieux.

Tout s'écroule autour de Georgina, mais heureusement que ses amis sont là - aussi bien les anciens que les nouveaux. Car voila l'un des points forts de ce tome : l'introduction de nouveaux personnages (dont un Nephilim)(j'aime les Nephilim ^^) qui s'avèrent importants dans ce tome, et qui je pense (et j'espère) seront encore présents dans le prochain. Ses amis apportent un peu de légèreté, et de joie dans le quotidien plutôt sombre de Georgina - que ce soit Peter et son obsession pour les sapins de Noël, Hugh avec ses bonnes paroles et ses mauvaises idées, Dante et ses désirs inassouvis (les passages avec ce dernier sont d'ailleurs bien fun) ou bien encore Carter, l'ange blond qui est chaque fois plus énigmatique au fil des intrigues (et moi aussi je veux qu'il me téléporte sur le toit...)

Dans ce tome, nous découvrons une Georgina encore plus "humaine" que dans Succubus Nights (et oui, c'est possible!). Une Georgina qui regrette toujours autant ce moment de faiblesse au Vème siècle, qui n'aspire qu'à vivre une vie la plus normale possible, et qui rêve d'être libre de se marier et d'avoir des enfants. Une Georgina pour qui l'éternité ne sera jamais assez pour se repentir de ses erreurs. Je pense que c'est ce côté si humain qui rend Georgina aussi attachante et intéressante comme héroine. Là ou d'autres ne sont que force et violence, Georgina elle n'est qu'amour et regrets - et les flashbacks ne font que le confirmer.

Avec Succubus Dreams, Richelle Mead nous entraine encore plus dans "l'intimité" de Georgina, dans ses rêves et espoirs d'avenir. Les évènements se produisant dans ce tome sont bien annonciateurs des épreuves et choix que Georgina aura à subir dans le tome suivant...


Succubus Heat
Tome 4


Citation :
Résumé : Georgina Kincaid a été un vilain,vilain succube... ce qui devrait être une bonne chose. Mais depuis sa rupture avec l'auteur de best-sellers Seth Mortensen, son caractère est devenu si insupportable que son patron Jérôme, l'archidémon de Seattle, décide de la « prêter » à l'un de ses rivaux... et de lui faire jouer les Mata Hari par la même occasion.
Mais Jérôme est enlevé et Georgina perd ses pouvoirs ! Point positif : rien ne l'empêche plus de coucher avec Seth sans l'estourbir sauf un détail : sa nouvelle petite amie. Alors que les rivalités éclatent au grand jour, Georgina semble être la seule à vouloir retrouver Jérôme, et elle n'a que peu de temps avant que l enfer se déchaîne...


J'avais dit dans ma review de Succubus Dreams que ce tome révolutionnait la série, mais en fait, je me suis trompée, car le tome qui révolutionne un peu tout, c'est bien Succubus Heat - qui devient maintenant mon préféré, ex-aequo avec Succubus Blues ^^ (et non, ce n'est pas que à cause de la quasi-omniprésence de Carter !)(même si ça aide bien ^^)

Dans mon précédent billet, je disais de Georgina que sa principale qualité était qu'elle avait gardé toute son humanité même si elle avait vendu son âme, et je disais aussi que son plus grand souhait été de vivre le plus possible comme une humaine. Et bien, comme le laisse présager la quatrième de couverture, son souhait se réalise dans Succubus Heat. Georgina voit son rêve le plus irréalisable se réaliser justement, et bien que ce soit au détriment de quelqu'un d'autre, elle compte en profiter au maximum....

Une fois encore, trois histoires se mêlent : la disparition de Jérome, le "prêt" que ce dernier a fait à un autre démon, et la disparition des "pouvoirs" de Georgina. Ce qui m'a le plus touchée dans ce tome c'est justement cette Georgina redevenue humaine. Elle qui vit depuis des millénaires en tant que succube, redevient tout d'un coup (presque)humaine. Georgina découvre alors de nombreuses et nouvelles choses sur elle, et s'aperçoit que même après des millénaires en tant que succube, elle a des faiblesses et des limites. Et franchement, c'est beau.

L'autre chose que j'ai tout particulièrement aimé dans ce tome est le fait qu'il n'y ait pas de flashback. Georgina ne ressasse pas le passé, seul le présent lui importe. Elle sait que son soudain retour à une "vie" humaine est provisoire, et comme je disais, elle compte profiter de sa nouvelle "condition" au maximum - mais elle n'en oublie pas pour autant ses amis, et encore moins son patron, John Cusak Jerome. Humaine comme elle ne l'a jamais été depuis des millénaires, elle va tout mettre en oeuvre pour retrouver son patron et ami - et elle se rend alors compte que, les pouvoirs aident c'est sur, mais que même sans eux, elle sait parvenir à ses fins, et qu'elle n'a pas besoin de ça pour être efficace et géniale.

Succubus Heat est donc le tome des découvertes sur soi, mais aussi des retrouvailles. En effet, un personnage de l'un des tomes précédents fait son grand retour, et je peux vous dire que ça surprend. Autant le méchant de l'histoire je m'en doutais, autant le retour de ce personnage je ne m'y attendais pas le moins du monde ! Mais je ne vous en dis pas plus, pour ne pas vous gâcher la surprise ^^ Par contre, un petit conseil : n'allez pas lire le résumé du tome suivant, où vous saurez tout de suite qui est ce personnage !

On pourrait croire qu'au bout de 4 tomes on se lasserait des aventures de Georgina, mais en fait non. Chaque tome est bien différent du précédent, et les intrigues vont en s'améliorant, se concentrant plus sur l'action, évitant ainsi les longues scènes de sexe et les sous-intrigues non-trépidantes. J'ai trouvé ce tome mieux "construit" que les deux précédents, dosant mieux l'action, le sexe, l'humour, l'émotion.

J'ai l'impression que Richelle Mead prend une sorte de nouveau départ avec Succubus Heat. Georgina a comme qui dirait réglé ses comptes avec tout le monde, et surtout avec elle, et a obtenu la réponse à ses questions. Ce "règlement" de compte et le retour d'un ancien personnage sont un peu le tournant de la série, et laissent présager un tome 5 (et suivants) des plus intéressants !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Richelle Mead : La vie pas calme du tout d'un succube de Seattle : la série Succubus
» SUCCUBUS (Tome 5) SUCCUBUS SHADOWS de Richelle Mead
» Richelle Mead - Succubes, Vampires & Cie
» SUCCUBUS (Tome 1) SUCCUBUS BLUES de Richelle Mead
» SUCCUBUS (Tome 4) SUCCUBUS HEAT de Richelle Mead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: