Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Les Profanateurs de Martial Caroff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perséphone
Bookworm



MessageSujet: Les Profanateurs de Martial Caroff   Ven 20 Jan - 16:26

Je souhaiterais vous présenter ce livre qui est le deuxième roman jeunesse de l'auteur, un polar sur la Grèce antique.


Citation :
Présentation de l'éditeur: Athènes, 415 avant J.-C. L'auteur de comédies Eupolis a disparu ! Cet événement passe presque inaperçu en cette fin de printemps, dans une cité bouleversée par deux scandales religieux : la mutilation des statues d'Hermès et la parodie de la cérémonie sacrée des Mystères. Ces incidents ont lieu au moment où Athènes s'apprête à lancer toutes ses forces navales dans la bataille de Sicile, laquelle devrait décider de l'issue de l'interminable guerre du Péloponnèse. Eupolis étant l'ami d'Antisthène le cynique, celui-ci se met à sa recherche, secondé par le jeune Aristoclès. Leurs pas croisent ceux des personnages les plus illustres de la cité, dont le sage Socrate et le vieil auteur de tragédie Sophocle. Ils devinent bientôt que la disparition du comédien est liée aux profanations et voient se profiler à l'arrière)plan l'inquiétante silhouette d'Alicibiade, responsable d'un effroyable carnage dans l'île de Mélos...

Les Profanateurs est un roman policier historique extrêmement riche. Dès les premières pages il apparaît évident que Martial Caroff est un passionné de l'histoire grecque et qu'il la connait sur le bout des doigts. J'ai vraiment beaucoup apprécié le décor mis en place qui rend l'histoire extrêmement crédible et réelle.

Les modes de vie des athéniens sont très bien représentés tout comme la société et ses habitudes. Ainsi, le vêtement, la place de la femme, l'organisation de la cité en dème, tribus, citoyens et non citoyens sont très bien expliqués au lecteur et celui-ci ne se sent pas floué comme cela peut-être le cas parfois en lisant un roman historique.

De même, j'ai trouvé passionnant le fait de tirer un roman policier de faits réels qu'il a lu dans Thucydide ou les récits d'autres chroniqueurs grecs de l'époque. J'apprécie cette précision dans les détails de l'histoire, du décor. Il faut souligner l'importance des notes de bas de page et des annexes, utiles et même nécessaire pour comprendre l'ambiance dans laquelle évolue nos héros, Antisthène et Aristoclès.

Ce soin du détail m'a envoûtée car il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un roman jeunesse et j'apprécie lorsqu'un auteur jeunesse ne prend pas ce prétexte pour simplifier un récit. C'est sincèrement la force de ce roman que d'apporter au jeune public un vrai récit historique ! Le seul bémol que je mettrais à cette qualité de retranscription c'est que cette qualité est aussi la faiblesse de l'ouvrage. Le roman est dense en information et je pense que pour quelqu'un qui ne connaîtrait pas un peu le monde grec antique avant d'ouvrir Les Profanateurs, risquerait de se sentir submergé. Il est vrai aussi, que puisque Martial Caroff a choisi de réécrire une histoire vraie, il n'est pas le garant du rythme ni de la solution et on pourrait croire – à tord je pense – à un manque de souffle et de suspense.
Etant donné que Martial Caroff fonde son second roman jeunesse sur une histoire vraie de l'époque classique athénienne, nous rencontrons avec énormément de plaisir des personnages historiques illustres. J'ai eu – comme en cours de grec – un faible pour Socrate, personnage particulièrement intéressant. La douceur et la perspicacité du philosophe ont été très bien rendues par Martial Caroff. Le vieux Sophocle est aussi intéressant car bien que différent de Socrate, je trouve que les deux personnages ont un petit quelque chose en commun.

Aristoclès est un enfant assez exceptionnel – et pour cause! - et je trouve qu'il mériterait un roman pour lui. Finalement j'ai moins aimé le personnage d'Antisthène. Il est peut-être un peu trop sec et cynique pour moi. Cependant nous suivons cette galerie de personnage avec plaisir et intérêt et j'avoue qu'à partir du chapitre 4 je me suis prise au jeu de l'intrigue et j'ai fini le roman d'une traite.

Pour finir, je souhaite saluer la mise en page du roman, les annexes finales et le choix de la couverture que je trouve superbe.
Malgré sa complexité, ce roman est un vrai polar historique, documenté et fascinant qui me donne envie de lire le premier tome Sanglante Comédie.

Connaissez-vous cet auteur? Avez-vous envie de lire ce roman?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Profanateurs de Martial Caroff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Profanateurs de Martial Caroff
» Rko vs Martial arts +comment faire les gif
» [Debriffe, Martial] Les Peyrie
» Systema, et non Art Martial II.
» LA SAGA DE MME ATAMOS (Tome 1) André Caroff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française jeunesse-
Sauter vers: