Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment :
-50% sur plusieurs chaussures de la gamme Nike Air Max
Voir le deal

 

 Amelia B. Edwards

Aller en bas 
AuteurMessage
tina
Delicious silence
tina


Amelia B. Edwards  Empty
MessageSujet: Amelia B. Edwards    Amelia B. Edwards  Icon_minitimeVen 14 Oct - 12:19

Dans le confessionnal et autres nouvelles


Deux mots sur l’auteur : Amelia B. Edwards - 1831-1892.

C’est une femme égyptologue, voyageuse et aventurière. Qui ne se maria jamais mais passa sa vie à défendre les antiquités Egyptiennes. A vouloir interdire les pillages. Ses écrits sur le thème restèrent une référence jusqu’à la seconde guerre mondiale.
Elle fut aussi journaliste et conférencière. Inutile de dire qu’un tel tempérament, dans l’Angleterre victorienne, détonnait complètement.
Elle a eu un beau succès d'écrivain pourtant, avec des romans. Elle publiait également dans la revue de Charles Dickens.

On ne peut pas parler d’elle sans faire un parallèle avec Mrs Riddell, figure littéraire prolixe contemporaine et s’adonnant également au genre fantastique.

Ici, il s’agit d’un recueil de nouvelles. Les récits restent classiques dans leur forme de ghost stories mais revêtent le charme d’une réflexion de femme libre.

Car enfin, les fantômes en soi, ne sont pas les vrais héros des intrigues. Mais plutôt la nature humaine, toujours cupide, menteuse, dévoyée, etc…

Ainsi, cette nouvelle intitulée « Les îles aux trésors ». Ou l’aventure d’un jeune commandant de bateau partant en mission pour la première fois et rencontrant, en pleine mer brumeuse, un étrange navire rempli d’or, qui reviendrait selon son propriétaire, des « îles aux trésors » de cette zone.

Et voilà notre héros saisi d’une fièvre vénale. Il ordonne le changement de cap et court derrière son utopique île magique. Il la trouve. Couverte de vestiges de temples, de sanctuaires et de pierreries (ce passage m’a carrément évoqué Lovecraft !).

Mais il reste seul et perd son équipage qui fait naufrage. Ainsi, sa rapacité cause la mort de tous.

Il y a une dimension morale bien plus importante que le sentiment d’étrangeté qu’éprouve le lecteur, au-delà des poncifs du genre : navires fantômes, abolition du temps, états de conscience modifiés, etc…

Les autres nouvelles présentent aussi les mœurs du temps : le monde des affaires, de la petite aristocratie, les croyances (métempsychose, décorporation…)…

De nombreuses références littéraires enrichissent les histoires, ce qui est bien typique de la littérature victorienne, toujours prompte à s’autocélébrer (avec raison !).

Les revenants vont et viennent, délivrent leur message outre-tombal et font réparer leurs torts par les vivants.

Chez A. B. Edwards, la mort enseigne la sagesse.

C’est ce qui fait l’originalité de ses écrits où parapsychologie et philosophie semblent s’enlacer par la grâce d'une écriture fluide, accessible et concise.


http://www.amazon.fr/confessionnal-autres-nouvelles-Amelia-Edwards/dp/2714307736/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1318503981&sr=1-1



A lire aussi :

Monsieur Maurice / Actes Sud
Une dame dans les Dolomites / 10/18
Revenir en haut Aller en bas
 
Amelia B. Edwards
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique (XIXème siècle et antérieure)-
Sauter vers: