Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quelle note donneriez vous pour toute la série?
1 étoile
0%
 0% [ 0 ]
2 étoiles
0%
 0% [ 0 ]
3 étoiles
13%
 13% [ 1 ]
4 étoiles
38%
 38% [ 3 ]
5 étoiles
49%
 49% [ 4 ]
Total des votes : 8
 

AuteurMessage
SuperIdole
Bookworm
avatar


MessageSujet: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mar 9 Aoû - 23:40

Voilà une série de science-fiction qui vaut vraiment le coup. Je parlerai ici du reboot de la série, composé de 4 saisons, diffusés de 2004 à 2009 sur Sky One puis sur Sci Fi. Je dois dire que cette série a été une de mes séries coup de cœur de l'été 2009, j'ai avalé les saisons comme des petits pains et j'en conserve un souvenir plus que positif et enthousiaste!


Voilà le synopsis proposé sur wikipédia:

Citation :
Les cylons, robots humanoïdes créés par les humains et dont ils sont devenus les ennemis jurés, ont complètement disparu de l'univers connu depuis la signature d'une trêve une quarantaine d'années plus tôt. Durant ce répit, les humains ont reconstruit leurs mondes (les Douze Colonies), créant de nouveaux vaisseaux et vivant désormais dans une certaine insouciance du passé. Le vieux battlestar Galactica, qui a rendu de fiers services lors de la première guerre contre les cylons, est sur le point d'être démilitarisé et transformé en musée.
C'est le moment que choisissent les cylons pour réapparaître, dotés de nouvelles technologies qui leur permettent de ravager à nouveau les douze colonies humaines. Protégé des virus informatiques ennemis par son obsolescence, seul l'antique Galactica parvient à résister à l'attaque et devient ainsi l'unique escorte militaire d'une flotte spatiale hétéroclite regroupant les derniers survivants de l'humanité. Afin de se donner un nouvel espoir, la flotte de réfugiés part alors en quête d'une mythique treizième colonie qui porterait le nom de « Terre » tandis que les cylons se lancent à leur poursuite, déterminés à les exterminer.

Ce qu'il faut savoir que cette série est brillante!! Que ce soit au niveau des scenarii, qui évoquent les grands problèmes de l'humanité, ou encore des relations entre les personnages, qui ont tous des personnalités très développées et indépendantes. Chacun peut y trouver son compte: mystère, space-opera, thriller psychologique, débat religieux, politique...La série se base sur une mythologie bien définie, et ici, pas d'aliens, si ça peut en rassurer certains: seulement les conséquences des actions de l'homme.
Voici une petite présentation des personnages principaux, qui sont interprétés par des acteurs de talents.

William Adama (Edward James Olmos)

Le commandant du Galactica et le militaire le plus gradé de la flotte des survivants. Il est souvent en conflit avec la présidente Laura Roslin, que l'on peut voir si dessous.
Laura Roslin (Mary McDonnell)

Ministre de l'éducation avant l'attaque des cylons, elle devient malgré elle Présidente des colonies et donc responsables des survivants. Elle devra affronter de nombreuses épreuves pour se faire entendre, mais saura se faire respecter.

Gaïus Baltar (James Callis)
Le Docteur Baltar est l'un des scientifique les plus renommé des 12 colonies. C'est un homme légèrement (ou pas) obsédé que ce soit par les femmes autant que par sa petite personne et il fera tout pour survivre. Il est égoïste mais je le trouve quand même très attachant. Au vue de ses actions, je n'aurai jamais cru, mais il est le personnage qui apporte une petite touche d'humour.

Lee Adama, alias Apollo (Jamie Bamber)

Il est le fils du commandant, avec lequel il a des problèmes relationnels même s'ils s'aiment beaucoup, et un pilote de Viper très doué. Il a également une relation particulière avec Starbuck, qui évolue tout au long de la série, même si je me dois de vous prévenir: cette relation est très frustrante! AarrGhhHH!! Mais également très belle et très forte. Et puis il faut dire que Jamie Bamber est carrément hot preuve à l'appui:
Spoiler:
 

Kara Thrace, alias Strabuck (Katee Sackhoff)

Elle est la rebelle de la flotte, mais surtout leur meilleur pilote. Starbuck a beaucoup de mal avec l'autorité et son personnage en verra de toutes les couleurs, car rien ne lui sera épargné. Je trouve que c'est le personnage le plus intéressant (non non, je ne dis pas ça parce qu'elle est ma préférée^^) et a convaincu les fans de la première série alors qu'ils étaient presque révolté qu'ils aient choisi une femme pour incarner un personnage à l'origine masculin, mais moi qui ne connait pas la première saison, je ne peux qu'en être heureuse.

Numéro Six (Tricia Helfer)

Elle est un des 12 modèle de Cylon humanoïdes et le premier modèle que le spectateur aperçois. Elle semble en effet être leur face officielle et nous voyons beaucoup l'une d'elle en compagnie de Gaïus Baltar. C'est également un des modèles qui se pose le plus de questions et parle beaucoup de Dieu, foi qui surprends face aux croyances polythéistes des habitants des colonies. La Numéro Six lié au docteur Baltar sera par la suite connu sous le nom de Caprica.
On peut également rencontrer le lieutenant Sharon Valerii, alias Boomer, Karl Agathon, surnommé Helo ou encore Galen Tyrol, alias le Chef qui est chargé de l'entretien des vaisseaux. Ainsi que Gaeta, Cally, Dualla (alias Dee), Billy, Leoben ou le colonel Saul Tigh...
Ce ne sont pas les personnages qui manque mais ils apportent tous quelque chose à la série.

Attention, dans le coffret français de la saison 1, le pilote (de deux heures) n'est pas inclus alors qu'il est indispensable à la compréhension de la suite, mais il est disponible en dvd séparé. Ou alors, vous pouvez acheter l'intégrale qui comprends l'intégrale de la série, le pilot ainsi que les téléfilms Razor et The Plan. Il y a même une version avec une figurine de Cylon! Bon ok, la figurine n'excite peut-être que moi xD

La série a également donné le jour à un Spin-Off, Caprica, qui a eu un succès mitigé et qui a donc été supprimé au bout d'une saison. Cette série parle de la création des Cylons, donc pas vaisseaux spatiaux, tout ce passe sur « terre ».
Malgré cet échec, une autre série dérivée va voir le jour, intitulée Battlestar Galactica: Blood & Chrome, qui sera une série s'inscrivant entre Caprica et Battlestar Galactica, pendant la première guerre contre les cylons, dont le personnage principal sera William Adama (incarné par Luke Pasqualino). La production a commencé en février 2011 et j'ai hâte de voir le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 10 Aoû - 9:41

Merci d'avoir crée ce topic
Cela fait pas mal de temps que je pensais faire le topic moi même et je suis admirative de ta présentation
Moi même, je ne suis pas une fan absolue des séries de science fiction, mais je rejoins les critiques qui ont qualifiés Battlestar Galactica (BSG pour les intimes) de "West Wing de l'espace"
Selon moi, il s'agit principalement d'une série politique, et la seule particularité, c'est que cela se passe à bord d'un vaisseau spatial.
Avant tout, c'est l'histoire de la survie d'un groupe de personnages, car il n'y a pas plus de 60 000 survivants du cataclysme provoqué par les Cylons
Et non seulement ils cherchent un lieu mythique où il pourront s'installer (la Terre), mais ils sont poursuivis par les Cylons et sont eux même infiltré par des Cylons à apparence humaine.
J'aime absolument tout dans la série, que ce soit le fond politique qui est assez dur, car on ne peut pas dire que la présidente Roslin soit une grande démocrate dans l'âme (elle est plutôt pour une tyrannie éclairé, et fait parfois des choix très douteux
Spoiler:
 
Et puis il y a tout ce qui concerne les pilotes, soit surtout Kara (starbuck) et Lee Adama, dont la relation est captivante.
Et c'est sans oublié Gaius Baltar, mon personnage préféré je pense, car il est à l'origine de la destruction de son monde (ce n'est pas vraiment un spoiler, on le sait dès le pilote), il est toujours ambigu, ne pense qu'à lui, et il est fascinant du début à la toute fin de la série.
De même, j'aime beaucoup Helo, alors qu'au début de la série, je ne m'attachais pas vraiment à lui.

Le grand intérêt de la série je pense, c'est qu'elle nous fait aimer aussi les ennemis, les Cylons
Que ceux (et surtout celles Wink ) qui n'aiment pas Leoben osent lever la main Razz
Sa relation avec Kara est l'une des plus intéressantes de la série, car elle n'est pas entierement claire depuis le début (pourquoi est-il si attiré vers elle? Comment se fait il qu'il sache tant de chose sur elle?)

Et puis il ne faut pas oublier qu'au début de la série, on sait le nombre de Cylon existant, mais on ne sait pas qui c'est.. et on ne connaitra l'identité du dernier que à la fin de la série ou presque.
Et là, il faut faire attention, pour les nouveaux spectateurs, d'eviter les spoilers car cela gacherait tout de tout savoir.
Pour finir ce commentaire super long, je mets bien sur 5 étoiles pour cette série, même si je trouve qu'une partie de la saison 3 était vraiment faible.
Et je suis moi aussi tombée dans le panneau, j'ai acheté la saison 1 en DVD, et en regardant le début du premier épisode, j'ai vite compris qu'il y avait un problème, et j'ai du acheter le pilote qui se trouve sur un dvd séparé Rolling Eyes
Petite photo de Leoben et Kara


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SuperIdole
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 10 Aoû - 12:45

Merci merci, ton post aussi à quoi de faire rougir!
Un petit cadeau pour toi
Spoiler:
 

Maintenant, je n'ai pas grand chose à rajouter sur ce que tu as dit, je suis entièrement d'accord. Baltar n'est peut-être pas mon personnage préféré mais il est certainement un des plus intéressants et compliqués et j'adore le voir en train d'arnaquer tout le monde.
Mon personnage préféré est sans aucun doute Starbuck. J'aime toutes ses storyline et c'est hallucinant de voir que ses relations avec les autres personnages sont toutes très intéressante! Ok, je préfère sans aucun doute Kara/Lee et Kara/Leoben, qui ont une grande alchimie, mais les autres ne m'ont pas déçue non plus. Notamment celle très conflictuelle avec le Colonel Tigh.
L'histoire des cylons est le fil conducteur de la série, avec la recherche d'une terre habitable, et je trouve qu'elle est auréolé de mystère sans en faire trop. On ne peut s'empêcher de chercher à les comprendre, et de voir une part d'humanité dans les modèles qui nous sont les plus familiers. (Dur dur de parler sans spoiler^^)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 10 Aoû - 13:11

C'est malin j'ai envie de regarder maintenant! (on n'a pas idée) lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SuperIdole
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 10 Aoû - 13:17

Je n'ai qu'une chose à dire: FONCE!! Moi?! Faire du lobbying?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 10 Aoû - 17:38

C'est une série qui était prévue dans mes projets de visionnage mais j'attends d'en éliminer quelques unes avant de me lancer! Je sens que ca va me plaire et je sais pas pourquoi j'ai l'impression que c'est un mix entre Stargate et V (c'est surement juste une impression lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 10 Aoû - 22:26

@SuperIdole
C'est cette photo que j'ai failli mettre dans mon précédent commentaire Razz
Je ne peux que recommander cette série à tout le monde, en sachant que pour les allergiques de la science fiction, même ceux qui deteste ça, vont aimer BSG.
C'est avant tout une série politique, sur une longue exode semée d'embuche , ou tout le monde ne survivra pas.
L'énorme intérêt de la série, c'est que même si les Cylons sont les méchants de la série (ils ont détruits 12 planêtes et des milliards d'habitants), on s'attache à certains car ils ont des sentiments.
Là, je pense notamment à numero 6
Spoiler:
 
Elle est véritablement amoureuse de Gaius (les scènes où elle est jalouse sont très droles), et la scène à la fin de la saison 2/ début de la saison 3 quand Gaius la retrouve "en vrai" est emouvante.
Gaius est l'un de mes personnages préférés parce qu'il retombe toujours sur ses pattes, il est à l'origine du génocide des humains sans l'avoir voulu, et il ne pense qu'à lui.
Ses conversations avec numero 6 sont les plus drôles.
Kara est aussi mon personnage préféré feminin, notamment pour ses relations avec le père de Lee, avec Lee lui même, et Sam et Leoben
Par contre, petite question, est ce que tu avais deviné qui était les 5 derniers cylons? Moi pas du tout Shocked

PS: La série n'est pas forcément la plus joyeuse du monde, mais est ce que je suis la seule à trouver hilarant l'épisode où Helen Tigh revient dans la saison 1, et que complétement bourrée, elle fait du pied à Lee? Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zahlya
Jurisfiction agent
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Ven 16 Sep - 20:14

J'ai adoré cette série! Elle est de loin ma préférée (faut dire que j'en ai pas vu beaucoup non plus^^)

Et s'il faut avouer un faible pour les personnages, pour moi ce sera Lee Adama et Helo Embarassed Et j'ai adoré détester Gaius (qu'est-ce qu'il peut être énervant!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Ven 16 Sep - 21:07

Moi aussi j'aime beaucoup Helo, ce qui me surprend car au début de la série, je trouvais le personnage peu intéressant (quand il est tout seul sur Caprica) et je trouvais que son fil narratif s'éloignait de l'histoire principale, et puis il est devenu un personnage majeur.
C'est d'ailleurs l'un des rares personnages qui est véritablement heureux en couple, et c'était pas gagné au début! (pas de spoiler...)
Gaius Baltar est un de mes personnages préférés. Il est interprété par un très bon acteur et il est impayable, car quoiqu'il arrive, il arrive toujours à se sortir des pires situations.
L'une des scènes les plus émouvantes avec lui elle celle à la toute fin de la saison 2 et qu'il revoit numero 6
Spoiler:
 

Est ce que tu avais deviné qui était les 5 derniers cylons?
Tu as un épisode/une saison préférée?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SuperIdole
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Ven 16 Sep - 21:48

@Diana: je viens de remarquer que je n'avais pas répondu à la question plus haut Embarassed Et la réponse est non, je n'avais pas du tout deviné. Mais je dois aussi avouer que je ne suis pas très douée pour ce genre de trucs. Quand je regarde une série, un film etc, je me laisse emporter sans vraiment réfléchir. Surtout quand "j'avale" le tout en quelques jours comme avec BSG.
Mais pour en revenir au cylons plus orécisément, je crois que j'étais un peu comme tout le monde à bord. Avec cette suspicion qui pèse sur tout le monde, c'est dur deviner.
Et vous? Il y avaient peut-être des indices que je n'ai pas vu. A part peut-être pour
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Ven 16 Sep - 22:23

5 étoiles sans hésiter !

Je connais bien la SF en général (littérature, films, etc...) et Battlestar compte parmi ce que j'ai connu de mieux dans le genre, surtout dans le domaine des films et séries TV où la SF (contrairement aux romans) est toujours si simpliste et assez puérile.

Générique, scénarios, personnages et acteurs, effets spéciaux, sont excellents. Le fond socio-politique est d'une belle richesse.

J'ai surtout beaucoup apprécié l'idée des cylons d'apparence humaine dont certains, comme "mis en veille", ignorent leur nature exacte et peuvent se "réveiller" à n'importe quel moment et être obligé d'agir à l'opposé de leurs convictions . Cela donne lieu à des développements scénaristiques, dramatiques, philosophiques, souvent passionnants, voir vertigineux.

En fait, cette série est pour moi très proche de l'oeuvre de Philip K. Dick, peut-être ce que j'ai vu de plus proche (contrairement à la plupart des adaptations tirés de ses romans...).
On y retrouve la plupart de ses thèmes de prédilection : simulacres, problématique concernant ce qui définit véritablement un être humain, préoccupations métaphysiques et religieuses, mensonges et dissimulations, contexte politique en crise, etc...

J'avoue quand même avoir moins apprécié les premiers épisodes de la saison 4, trop engluée pour moi dans une religiosité/ un mysticisme pesant. Heureusement, les six derniers épisodes redressent la barre et de belle manière.

Quand à la fin (non, je ne spoilerai pas), elle est superbe et, une fois n'est pas coutume, très satisfaisante.
Une des plus belles conclusions que j'ai pu voir dans une série télé, avec celle de Six feet under.
Revenir en haut Aller en bas
Zahlya
Jurisfiction agent
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Sam 17 Sep - 11:23

Non je n'avais pas du tout deviné pour les derniers Cylons, me suis fait avoir comme une bleue! Je n'ai pas de saison préférée, tout simplement parce que j'ai tout regardé d'un coup, donc je ne me rappelle plus où finit une saison et où commence une autre^^

Sinon pour la fin,
Spoiler:
 
j'y avais pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Sam 17 Sep - 13:21

je suis d'accord avec Phileas pour la fin, que j'ai trouvé parfaite et émouvante.
comme la saison 4 a été tournée en deux fois à cause de la grêve des scénaristes, pendant longtemps j'ai eu comme dernière image
Spoiler:
 
Donc j'ai beaucoup aimé la véritable fin de cette série
Pour les saisons, c'est surtout la saison 3 et son parti pris de faire des épisodes "loners" (donc sans continuité) qui m'a un peu déçu, mais ils ont réussi à reprendre le cap après.

@SuperIdole et Zahlya
Je n'avais pas deviné du tout qui était les 5 derniers cylons, et puis c'est aussi bien un choc pour nous que pour eux
Spoiler:
 

Parmi les cylons, mes préférés sont Leoben et Sharon, et vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Sam 17 Sep - 22:08

Diana Villiers a écrit:
comme la saison 4 a été tournée en deux fois à cause de la grêve des scénaristes, pendant longtemps j'ai eu comme dernière image
Spoiler:
 

Idem pour moi. Et
Spoiler:
 


Citation :
Parmi les cylons, mes préférés sont Leoben et Sharon, et vous?

Pareil, je pense mais comme je suis un mec, les coeurs iront plutôt à Sharon. Wink
D'autant que j'ai ressenti pas mal d'empathie pour elle car

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Dim 18 Sep - 13:32

@Phileas
Je ne pensais même plus à ce fameux épisode à la moitié de la saison 4, qui est vraiment triste et deprimant, et suprenant
Spoiler:
 
Pour les cylons, même réponse, mais à l'envers, je suis une fille donc mes pensées vont plutôt pour Leoben Razz qui est un personnage troublant et mysterieux dès le début.
Tout le début de la saison 3 où il est avec Kara sont les meilleurs épisodes de la saison, et pas loin d'être les meilleurs tout court.
Sharon a vraiment une vie interesantes, et je devrais dire les Sharon, car il y a Boomer, il y a Athena, et à la toute fin de la série, on revoit même Boomer
Sa relation avec Helo est l'une des plus heureuses de la série, et j'ai parfois eu envie de frapper ceux qui se mettait sur leur chemin
Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Lun 19 Sep - 8:43

Je suis en train de finir la saison 4 (il doit me rester 3 ou 4 épisodes).

J'aime bien (sinon je ne serai pas aussi loin), mais je trouve tout de même que la série a de sérieux défauts. La présence un peu trop prépondérante de mystico religion m'a un peu agacé, de même que les références un peu kitsch à la mythologie.

Je trouve aussi que certaines idées sous-jacentes sentent un peu mauvais (la tyrannie éclairée de l'équipe au pouvoir qui ne brille pas par sa transparence sent bon son néo facisme. Qui plus est, le fait de systématiquement montrer l'opposition politique comme encore plus faciste que l'équipe en place ne me plait pas des masses).

Ceci dit, j'ai trouvé que la série s'était donnée les moyens de ses ambitions, notamment sur le plan visuel. Les Cylons sont vraiment crédibles et les scènes dans les vaisseaux mères assez belles. Certains acteurs sont plutôt bien, dont notamment les Adama.

Je me suis bien diverti mais je ne trouve pas que cette série soit au niveau de Game of Thrones ou Rome par exemple. Il y a aussi un peu trop d'épisodes stand alone qui donnent un peu l'impression de remplissage.

Bon abordons maintenant le plus sérieux atout de Battlestar Galactica : Caprica 6 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Lun 19 Sep - 21:41

Citation :
Je me suis bien diverti mais je ne trouve pas que cette série soit au niveau de Game of Thrones ou Rome par exemple. Il y a aussi un peu trop d'épisodes stand alone qui donnent un peu l'impression de remplissage.
@Pickwick
Bon si tu aimes Rome (best serie ever! ) et Game of thrones (pas loin derrière dans ma liste des meilleures séries du monde), je te pardonne ta petite critique sur BSG Razz
Par contre, je suis d'accord pour les Stand alone, il y en a plein dans la saison 3 et cela m'a exasperée.
La tyrannie éclairée de la présidente Roslin est glaçante (comme elle d'ailleurs) et j'aime bien le fait que ce ne soit pas une démocratie parfaite comme on aurait pu l'imaginer vu qu'ils ne sont pas très nombreux.
Le personnage de la présidente est un personnage que j'ai vraiment beaucoup de mal à aimé, elle m'a franchement révoltée
Spoiler:
 

J'ai hâte que tu puisses discuter de la fin sur ce topic.
A part le Adama et Numero 6, tu as d'autres personnages préférés? des épisodes préférés?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mar 20 Sep - 8:10

J'aime beaucoup le personnage de Lee et je suis assez intéressé par celui de Zarek. J'avoue aussi que j'aime assez Cavil Smile

En revanche, Baltar et la présidente me tappent vraiment sur le système...

Pour revenir à ma critique, j'ai vraiment du mal avec l'aspect pregnant de la religion/mystique dans cette série. Je passe un bon moment à la regarder mais j'ai un arrière goût amère dans la bouche ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mar 20 Sep - 21:55

@Pickwick
L'élement religieux mystique ne m'a pas gêné dans la série, car je pense que pour les humains, c'est la seule chose qui les retient de se tirer une balle dans la tête (enfin cela les arrête pas tous Wink )
J'aime bien la différence de croyance entre les cylons et les humains .

J'aime beaucoup Baltar et sa seule préoccupation: lui même, il arrive toujours à s'en sortir
Il a une scène magnifique à la fin de la saison 2 qui m'a beaucoup émue
Spoiler:
 
Pour les cylons, j'aime bien Cavill aussi (et surtout Dean Stockwell) et Lee Adama est un personnage intéressant car il à l'air lisse et gentil, et il a de la profondeur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mar 20 Sep - 22:42

Pickwick a écrit:
Pour revenir à ma critique, j'ai vraiment du mal avec l'aspect pregnant de la religion/mystique dans cette série. Je passe un bon moment à la regarder mais j'ai un arrière goût amère dans la bouche ...
Pareil pour moi. J'en avais déjà parlé dans mon avis.
Mais bon... c'est une série américaine et les américains ont toujours tendance à croire que la religion est le dernier refuge quand tout va mal...
C'est très présent dans leurs films et leurs séries tv.


@Diana : Pour réagir à ton spoiler (en évitant de spoiler moi-même Wink ), je ne pense pas que "dignité" soit un mot qui convienne bien à Baltar, même si, dans la situation que tu décris, son attitude n'est pas indigne non plus.

Comme tu le dis justement plus haut, Baltar est un type qui ne se préoccupe que de lui et arrive toujours à s'en sortir grâce à son opportunisme.
Mais il faut aussi dire que ce qui fait, pour moi, tout l'intérêt de ce personnage, ce sont justement ses faiblesses.
Car Batlar est un homme faible (et assez paumé et influençable), même s'il est intellectuellement brillant.
Donc très vulnérable. Et probablement aussi miné par un sentiment de culpabilité (ceux qui ont vu la série en connaissent la raison...) qu'il tente souvent d'amoindrir par de "petits arrangements" avec sa conscience.
Ce qui explique que, malgré son comportement souvent discutable (et c'est un euphémisme !) et ses nombreuses erreurs, on ne peut le trouver antipathique pour autant.
Il est très "humain", avec tout ce que cela implique...
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 21 Sep - 21:21

@Phileas
Je trouve moi aussi Gaius Baltar très humain, car même si c'est un opportuniste et qu'il ne pense qu'à sa petite personne (et à numéro 6 accessoirement), il n'est jamais détestable ou méprisable (enfin pour moi)
Il s'arrange toujours pour s'en sortir, n'hésite pas à se montrer comme la victime d'un complot (quand il a été accusé pour la première fois d'être allié aux Cylons dans la saison 1), mais il est effectivement fragile, rongé de culpabilité, et puis c'est aussi un homme amoureux, car même s'il a l'oeil baladeur, il pense toujours à numéro 6.
C'est un personnage fascinant, un peu à l'écart car il n'est pas pilote etc... mais passionnant.
il est un peu moins "carré" que Lee qui n'est pourtant pas un personnage lisse
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheldie
Elizabethan actor
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 25 Jan - 9:22

Ayé, j'ai fini Battlestar Galactica ! Smile

Dès le départ, avec les 2 épisodes pilotes, j'ai de suite été emballée tellement l'histoire, les personnages, le fond politique sont extrêmement bien écrits et bien tournés et c'est sans compter sur les effets spéciaux qui sont vraiment parfaits.
J'ai regardé les 4 saisons en un peu plus de 2 semaines, et je dois dire que j'ai pas vu le temps passé.
Les personnages sont tous fascinants (et y'en a un sacré paquet), leur choix à l'encontre de la raison, ou de leurs propres convictions, amènent de vraies problématiques, et on est toujours en train de penser : qu'est-ce que j'aurai fait à leur place ?
La série évolue toujours, il y en a qui meurt, d'autres qui ressuscitent, d'autres qui passent du côté obscur, d'autres qui au contraire deviennent raisonnables....
Par contre, contrairement à certains, je n'ai pas contre absolument pas aimé le personnage de Gaïus Baltar, non pas parce qu'il est méprisable ou profondément humain dans ces choix qui font de lui un lâche, seulement parce que les 3/4 de ses passages étaient lents et terriblement... chiants. Beaucoup de ses passages avec numéro 6 étaient pas franchement indispensables, ça ne faisait que rajouter des longueurs... C'est vraiment l'impression qu'il m'a laissé... (surtout dans les premières saisons, par contre j'ai bien aimé le fait qu'il se change par la suite en gourou - et puis y'a moins d'interaction avec numéro 6).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 25 Jan - 9:28

Sheldie a écrit:
et puis y'a moins d'interaction avec numéro 6).


C'est bien dommage d'ailleurs ... numéro 6 est bien le seul intérêt que présente Baltar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheldie
Elizabethan actor
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 25 Jan - 10:04

Pickwick a écrit:
Sheldie a écrit:
et puis y'a moins d'interaction avec numéro 6).


C'est bien dommage d'ailleurs ... numéro 6 est bien le seul intérêt que présente Baltar

J'aime bien 6 mais pas la 6 de l'imaginaire de Gaïus, c'est leurs interactions que j'ai pas du tout aimé, c'est vraiment trop lent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   Mer 25 Jan - 10:29

Je suis d'accord, les scènes n'ont aucun intérêt, sont répétitives et un tantinet barbantes. J'ai en plus eu assez rapidement marre du côté plaintif de Baltar qui m'a vite tapé sur le système. Mais bon, numéro 6 est une telle bombe sexuelle que toutes les scènes avec elles sont forcément bien Wink (surtout celles imaginées parce que c'est là qu'elle est la plus belle Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Battlestar Galactica, un space-opera à plusieurs facettes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Caprica "spin of" de Battlestar Galactica
» Battlestar Galactica
» BATTLESTAR GALACTICA
» battlestar galactica
» Battlestar Galactica (Introduction)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Séries américaines-
Sauter vers: