Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Dim 17 Jan - 10:23

Voici un livre très intéressant à lire si on s'intéresse aux adaptations des romans de Jane Austen Arrow, en voici une présentation.

Tout d'abord, il faut savoir que dans cet ouvrage, il est question de toutes les adaptations, classiques ou dérivées, depuis l'adaptation cinématographique d'Orgueil et Préjugés datant de 1940 jusqu'à celle, plus récente, de 2005.

En réalité, il est assez peu question de cette dernière adaptation, car Lydia Martin a également écrit un autre ouvrage, Pride and Prejudice - Joe Wright (Liège : Editions du CEFAL, 2006), auquel, le plus souvent, elle se contente de renvoyer lorsqu'elle doit faire une analyse détaillée de ce film, et comme je ne l'ai pas lu, je ne peux pas vous en dire grand chose.

Par ailleurs, étant donné la date de publication de l'ouvrage, il n'est question ni des adaptations plus récentes de Northanger Abbey, Sense and Sensibility, Mansfield Park et Persuasion, ni de Becoming Jane.

L'ouvrage de Lydia Martin comprend trois grandes parties :

Arrow La Première Partie analyse les romans de Jane Austen proprement dits, la représentation du monde qu'ils offrent, et les questions soulevées par l'auteur. (Cette première partie n'est rien d'autre qu'une synthèse des principaux thèmes abordés par l'oeuvre de Jane Austen ; en gros, les thèmes analysés par Lydia Martin sont : la société, les différentes classes sociales, l'argent, les divertissements, repas et nourriture, les femmes, la famille, l'univers masculin, et le mariage.

Arrow La Deuxième Partie montre que le passage d'un média à un autre implique des modifications. En effet, le film propose des images visuelles, contrairement au roman qui laisse davantage au lecteur la possibilité de créer son propre monde fictionnel. Sont abordées, entre autres questions, celle de la fidélité des adaptations à l'oeuvre originale, présentée comme un faux problème, la peinture de la vie quotidienne, et les différents lieux montrés à l'écran : intérieurs élégants et Angleterre bucolique.

Arrow La Troisième Partie, enfin, étudie la réception critique de Jane Austen à différentes époques. C'est, outre la fin de la IIème p., la partie que j'ai trouvée la plus intéressante, car Lydia Martin indique ce que d'autres critiques ont dégagé avant elle, à savoir que les romans de Jane Austen s'inscrivent dans une période charnière de la littérature. Elle insiste également sur le fait que son ironie est difficile à transposer sur l'écran. Elle fait longuement état de la lecture féministe qu'on a pu faire de Jane Austen, et Lydia Martin se lance même dans une lecture psychanalytique de certaines adaptations, Northanger Abbey 1986, Persuasion 1995, et Emma 1996 (l'adaptation télévisée). Elle évoque enfin l'esthétique classique, gothique et/ou romantique, au choix, des romans et de leurs adaptations.

Le style de l'ouvrage de Lydia Martin se veut clair et accessible au plus grand nombre. Certaines analyses m'ont paru parfois trop succinctes, voire trop descriptives, et l'absence de toute iconographie est un peu dommage dans ce type d'ouvrage. Cependant, il y a quantité de points que j'ai trouvés intéressants, par exemple :

Question l'étude diachronique des quatre versions de Pride & Prejudice (1940, 1979, 1995, 2005) surtout intéressante par rapport à P&P 1940, puisqu'il est question du contexte "artistique" dans lequel ce film a vu le jour. Lydia Martin s'attache à montrer que ces quatre adaptations sont largement tributaires de l'époque au cours de laquelle elles ont vu le jour.

Question Les catégories d'heritage films, costumes dramas, et la notion d'Englishness, qu'on pourrait traduire, je pense, par "Anglicité" : ces deux types de production, en nous montrant les décors luxueux de grandes demeures provinciales, les paysages verdoyants de la campagne du sud de l'Angleterre et les costumes élégants de l'époque, recréent visuellement l'image d'une "Old England" considérablement idéalisée.

Question L'étude des paysages dans S&S 1995 : Lydia Martin propose quelques éléments de réponse à une question que je me posais depuis longtemps, à savoir : est ce que le film d'Ang Lee relève d'une esthétique britannique ou asiatique (ou les deux) ?

Question Jane Austen et la critique : saviez-vous que D. H. Lawrence, R. W. Emerson et Mark Twain, surtout Mark Twain en fait, exécraient l'oeuvre de Jane Austen? Je n'ose même pas citer ici ce qu'ils ont osé écrire sur elle ! Razz Lydia Martin évoque également : le New Criticism, qui s'intéresse aux non-dits chez JA, le New Historicism, qui cherche à resituer l'oeuvre dans son époque (il y a ainsi une critique marxiste de l'oeuvre de Jane Austen, et Mansfield Park est, paraît-il, l'oeuvre qui de prête le mieux à ce type de démarche, notamment par le recours à une lecture post-coloniale), et enfin une critique féministe.

Question Une étude de Mansfield Park 1999 vu sous l'angle du Girl Power, revendiqué à l'époque de la sortie du film par les Spice Girls...

Question Une étude de Northanger Abbey 1986, que je n'ai pas vu, mais l'étude qui en est faite me donne à penser qu'il s'agit d'une très mauvaise adaptation !

Question Un parallèle entre le film de Joe Wright et l'oeuvre des soeurs Brontë.

Question A propos du personnage de Marianne, il y a des passages très intéressants : selon Lydia Martin, les silences de Marianne au début du roman indiquent sa rébellion : elle refuse de parler à des gens qui ne l'intéressent pas, bravant ainsi les conventions sociales : "Marianne choisit de se taire, car elle méprise le décorum : elle refuse de se plier aux exigences de l'époque et de compromettre la vérité au nom de la politesse, mais aussi, parfois, parce que ses émotions ne peuvent être exprimées à haute voix. Dans le roman, son mariage avec un homme âgé constitue son châtiment". Son silence final signifie, toujours selon Lydia Martin, sa soumission.

Question A propos du personnage de Lizzy, il y a également une longue analyse sur la question de savoir si Lizzy épouse Darcy par amour ou pour son beau domaine de Pemberley, question qui avait été abordée dans le topic "JA, une romancière romantique?" Selon Lydia Martin, Lizzy n'est pas attirée par la fortune de Darcy, la preuve, elle rejette sa première demande en mariage, alors qu'elle sait qu'il est très riche. En fait, le domaine de Pemberley est le reflet de son propriétaire. Comme Pemberley, qui est caché aux regard indiscrets, la personnalité de Darcy est difficile à cerner.

Bref, vous le voyez, cet ouvrage propose beaucoup de pistes très intéressantes. sunny

Voilà, en espérant ne pas vous avoir trop ennuyés... je suis épouvantée par la longueur de mon post !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Dim 17 Jan - 18:18

Merci pour cette présentation très complète, Popila !

Je compte cet ouvrage dans ma "collection Jane Austen" et je le conseille à tous ceux qui s'intéressent à son oeuvre et au travail d'adaptation, de manière générale. Je l'ai trouvé tout à fait passionnant. L'auteur soulève des points fort intéressants. Je retiendrais surtout son étude de P&P 95 qui tend à prouver qu'il y bien eu un travail de mise en scène dans cette adaptation ( ) et bien entendu son analyse du personnage de Darcy et de l'évolution des sentiments d'Elizabeth à son égard.
J'ai aussi beaucoup apprécié la partie sur Mansfield Park 99 et Raison et Sentiments 95.
Cette collection d'essais brille vraiment par sa finesse d'analyse et sa pertinence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Lun 26 Avr - 17:18

Je viens de terminer la première partie et je m'interroge sur l'analyse du personnage d'Elinor.
A la page 54, on peut lire qu'elle éprouve un certain plaisir à être l'objet de l'attention des prétendants de sa soeur. L'auteur évoque aussi une relation ambigue entre Willoughby et Elinor.
Ca me laisse perplexe. Il y a peut-être trop longtemps que j'ai lu le roman.
Et vous, qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Musketeer
Elizabethan actor
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Lun 26 Avr - 18:14

Zut je n'ai pas ce livre sous la main Sad

Cette analyse du personnage d'Elinor est assez étrange (c'est le moins qu'on puisse dire) ... Elinor est pleine d'humilité et le plaisir qu'elle aurait à être si appréciée des prétendants de sa sœur adorée serait contradictoire avec le reste du personnage Rolling Eyes bref, il me semble qu'elle est trop en retenue pour apprécier d'être au centre des attentions, non ?

Quant à une soi disant relation ambiguë avec Willoughby... quels sont les arguments de l'auteur ?

Bon voilà autre chose, Elinor aurait fait des infidélités à Edward Shocked Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Lun 26 Avr - 19:01

Tiens, tiens, je ne me souviens pas de ça. C'est étrange, surtout que c'est plutôt le genre de trucs qui retient l'attention
J'essaierai de le relire à l'occasion...

Désolée, je fais vraiment dans le très très constructif ce soir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Lun 26 Avr - 19:45

Pour ma part, j'avais vraiment survolé cette première partie, parce que j'ai lu ce livre à une période où je passais des concours, donc je n'avais pas trop le temps. Wink

Pour Elinor, ma lecture de Raison et Sentimentsremonte à assez loin, mais j'aurais bien vu un "truc" entre elle et Brandon, à moins que je ne sois influencée par le film. scratch

Quant à Willougby, je trouve qu'elle est aux antipodes de lui, mais finalement, elle écoute sa confession à la fin du roman, et en arrive à éprouver de la compassion pour lui, alors qu'il a causé le malheur d'Elisa et de sa soeur Marianne. De là à les voir vivre ensemble...

Mais j'ai toujours trouvé qu'Elinor et Brandon avaient beaucoup de points commun ; simplement, si le colonel respecte Elinor et l'estime, il ne me semble pas attiré par elle.

Il faudrait que je relise ce bouquin d'analyse critique. sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Mar 27 Avr - 16:39

Merci pour cette présentation très intéressante Popila!! Cela fait longtemps que j'ai envie de lire ce livre, il faut vraiment que je le fasse!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Mar 27 Avr - 16:56

@ Josephine. J'ai lu le passage que tu mentionnes. J'avoue qu'il me laisse perplexe aussi scratch. L'interprétation n'est pas totalement tirée par les cheveux, mais elle n'est pas vraiment convaincante.

Je pense que ce qui est intéressant dans la relation Elinor/Willoughby, c'est la scène de confession. Finalement la jeune fille qui incarne la raison, et la maitrise de soi, écoute et se laisse émouvoir par le jeune homme qui représente la passion (et pourquoi pas l'appétit sexuel). Cette scène est très complexe, et ambiguë finalement.

Par contre je n'irais pas jusqu'à affirmer que Willoughby exerce un pouvoir sexuel sur Elinor. J'ai un peu de mal à le percevoir. Je ne vois pas trop non plus en quoi elle se sentirait heureuse d'être l'objet de l'attention des prétendants de sa soeur.

L'interprétation met le doigt sur des éléments complexes. Les prétendants de Marianne se confient souvent à Elinor. Cette dernière n'est pas froide, et sans coeur. Elle est sensible aux souffrances de Brandon ou de Willoughby.

De manière générale, j'ai toujours un peu de mal à percevoir les tensions sexuelles dans les romans de Jane Austen Razz.

@ Miss Virginia. C'est un excellent livre. Je te le conseille vivement. Il est un peu cher, mais je trouve qu'il donne de nombreuses pistes d'interprétations sur les adaptations austéniennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Mar 27 Avr - 17:06

Oui, c'est un livre vraiment très agréable à lire. sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Mer 28 Avr - 8:25

@ Damien : Ca me rassure alors parce que j'ai trouvé ça assez tordu également. Et comme toi, j'ai un peu de mal à percevoir les tensions sexuelles dans les romans de Jane Austen.

@ Miss Virginia : Je te le conseille également. Tu peux te le procurer les yeux fermés!
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Lun 14 Fév - 14:23

je l'ai enfin lu!! J'ai trouvé cet ouvrage extrêmement intéressant!! Les passages où est développé le rôle de la musique est passionnant, de même que celui où elle analyse les costumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Lun 14 Fév - 15:29

Contente qu'il t'ait plu! Je n'ai pas tout retenu (il est dense quand même!) mais j'aime m'y plonger de temps en temps car en plus d'être intéressant, il est très agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   Lun 14 Fév - 15:50

Oui j'ai trouvé aussi que l'écriture était agréable, c'est vrai que ce n'est pas toujours le cas des études universitaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.
» Mélecture dans les romans de Jane Austen.
» Les couvertures des romans de Jane Austen
» Les adaptations à l'écran des romans d'Anthony Trollope
» Relooking chez 10/18 : de nouvelles couvertures pour les romans de Jane !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Jane Austen :: Documentation-
Sauter vers: