Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy
Cet été, vous êtes invités à découvrir la littérature des autres pays avec l'animation "Autour du monde"... Arrow
... mais aussi les journaux intimes et correspondances : Arrow
Pendant ce temps, les autres animations continuent ; vous pouvez vous référer au calendrier : Arrow
Partagez | 
 

 Villette, de Charlotte Brontë.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Bookworm



MessageSujet: Villette, de Charlotte Brontë.   Mer 20 Juil - 22:31

Comme Summerday vient d'ouvrir un topic sur Le Professeur et que les thèmes de ce roman de Charlotte Brontë sont assez proches Villette, je me suis décidée à ouvrir un topic sur ce roman lu il y a quelques années. study

Citation :
L'héroïne de Villette, Lucy Snowe, est amenée, à se rendre en Belgique. Elle échoue dans une école tenue par Mrs Beck. L'acclimatation est difficile, mais l'héroïne finit par se lier avec une jeune fille très différente d'elle, Ginevra. D'abord fascinée par le Dr Bretton et par Paulina, elle finira par découvrir les qualités du professeur Paul Emmanuel. Mais sa relation avec lui a-t-elle de véritables chances d'aboutir ?


En lisant Villette, j'ai eu l'impression que Charlotte Brontë prenait un plaisir presque masochiste à revenir sur les souvenirs douloureux laissés par son expérience bruxelloise, dont Le Professeur porte déjà la marque, mais sur un mode optimiste. La biographie d'Elizabeth Gaskell nous éclaire sur les conditions d'écriture de ce roman, qui furent loin d'être optimales. Depuis la mort de Branwell, Emily et Anne, Charlotte éprouvait des difficultés à écrire et était souvent dans un état dépressif. C'est avec bien des difficultés qu'elle vint à bout de ce roman, qui conserve les traces de l'état d'esprit morose de son auteur. Charlotte jugeait d'ailleurs ce roman inférieur aux précédents.

Le roman souffre, effectivement, de l'absence de colonne vertébrale. Trop souvent, l'auteur donne l'impression de ne pas savoir où il va. L'ouvrage aurait d'ailleurs gagné en interêt si les transitions avaient été mieux soignées : en particulier, l'attention que l'héroïne accorde soudain à M. Paul intervient de manière beaucoup trop abrupte. Mais c'est peut-être là un des charmes du roman : son côté un peu brouillon, inachevé, brut, qui permet de rendre de manière sensible les revirements de la conscience de l'héroïne. Les nombreuses lacunes concernant le passé de cette dernière ont quelque chose d'assez moderne : le récit acquiert, à cause d'elles, un aspect fragmentaire et tourmenté.

Certains personnages sont bien brossés et valent le détour, en particulier, au début, l'hypocrite Mme Beck, inspirée par la très réelle Mme Heger : à la haine que Charlotte lui portait s'ajoute un portrait d'une rare acuité psychologique. Le personnage de Lucy Snowe est très complexe ; elle ressemble beaucoup à Jane Eyre, mais se trouve être nerveusement plus fragile. Le personnage de M.Paul est pour le moins bizarre : d'abord professeur, on apprend ensuite qu'il est gentleman. Comme M. Rochester, il a eu une première femme, qui est morte. Il a effectivement des aspects assez ridicules, en particulier lorsqu'il pique des colères. Mais c'est un personnage qui vit véritablement, même s'il est souvent proche de la caricature. Bien que moins romanesque que Mr Rochester, il donne lieu à des scènes et des dialogues globalement assez réjouissants. Ginevra, la jeune fille superficielle, est quant à elle un personnage plutôt réussi. Quant aux autres personnages, ils sont riches, beaux... et inexistants. Paulina est au départ une étrange petite poupée, mais finalement, on se désinteresse assez vite d'elle. Quant au Dr Bretton, il n' a rien qui mérite d'attirer l'attention de l'héroïne.

La Belgique et le catholicisme, cependant, sont évoqués... disons d'un point de vue bien anglo-saxon. Rolling Eyes

Le surnaturel est constamment présent dans le livre, avec des ruptures de ton
Spoiler:
 


L'élément qui m'a le plus frappée, c'est la très forte prégnance de l'élément maritime à certains endroits du récit. Un autre élément m'a particulièrement frappée, c'est celui de la confession, provoquée par la dépression liée à l'angoisse de la solitude, et ce qui s'ensuit, l'errance dans la ville. La scène vaut surtout pour son caractère hallucinatoire.

Le livre est plus une curiosité qu'un chef d'oeuvre : pas indigne, mais pas excellentissime non plus.

_________________


Dernière édition par Popila le Jeu 21 Juil - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm



MessageSujet: Re: Villette, de Charlotte Brontë.   Jeu 21 Juil - 7:09

Merci d'avoir ouvert un topic à Villette Popila! Je compte lire aussi ce roman de Charlotte Brontë et ton avis est riche et donne envie de s'y plonger. Je vais cependant attendre d'avoir terminé un roman de sa soeur Anne que j'ai commencé il y a quelques jours. Very Happy

_________________
Mon Goodreads
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satine
Reindeer Jumper



MessageSujet: Re: Villette, de Charlotte Brontë.   Ven 16 Sep - 2:18

J'ai pu enfin me procurer tous les bouquins des soeurs Brontë et j'ai continué ma lecture (après Jane Eyre et WH) avec Villette.
Je veux d'abord commencer par dire que j'ai aimé, j'ai pris plaisir à le lire mais ce n'est pas un coup de coeur ou un chef d'oeuvre comme Jane Eyre ... C'est un livre que j'ai lu en 4 jours sans le dévorer spécialement mais sans m'ennuyer non plus Razz

Je suis d'accord sur le fait que Charlotte avait l'air de ne pas savoir où aller, comment continuer l'histoire ... et c'était un peu perturbant et déstabilisant ...
J'ai beaucoup beaucoup aimé Dr Graham (je suis tombée sous son charme Razz ) et j'ai beaucoup aimé la relation Dr Graham - Paulina. Puis la relation Paulina - son père.
Le personnage de Madame Beck est très intriguant et intéressant, pareil pour Ginevra (très marrante aussi ^^).

Dans les personnages principaux, j'ai beaucoup appréciée Lucy également (contraire de moi) mais attachante ^^. Concernant Mr Paul, au début il me rébutait, mais petit à petit (bien avant la fin quand même) j'ai commencé à l'apprécier et il me faisait bien marrer ^^. Je ne sais pas si je suis la seule, mais moi je pense sincèrement que Mr Paul est tombé sous le charme de Lucy bien bien avant. Je pense que Mr Paul a aimé Lucy depuis "presque le début" et c'est pour ça qu'il était aussi "grincheux", aussi désagréable avec elle car Lucy ne montrait aucune "affection" particulière enver lui et il la voyait très souvent en présence de Dr Graham ... et ce côté de Mr Paul m'a beaucoup beaucoup plu,à mes yeux, c'est le côté le plus réaliste de ce personnage. A mon avis, il n'a certes pas le "charme", la passion, l'attrait de Mr Rochester MAIS j'ai réussit à m'attacher à ce personnage arrogant, marrant, et réaliste ! Et j'étais là, à m'impatienter de découvrir la fin, le résultat de leur relation ...
Sinon j'ai beaucoup aimé la relation entre Dr Graham et sa mère LOL

Pour la fin:
Spoiler:
 

C'est une lecture que j'ai beaucoup appréciée, j'ai pris du plaisir c'est certain mais ce n'est pas une lecture qui m'a spécialement marquée et que je relirai ... (Pas comme le chef d'oeuvre Jane Eyre lol! )

Pour une adaptation, je verrais bien:

Lucy: Ruth Wilson
Mr Paul: Ben Whishaw (il est jeune c'est vrai mais physiquement il correspond beaucoup je trouve ^^. Sinon j'aime aussi beaucoup le choix déjà proposé Eccleston.
Dr Graham: Joseph Morgan (en roux biensure ^^) OU Rupert Evens
Paulina: Carey Mulligan (ahlalala elle sera PARFAITE je trouve =) )
Le père de Paulina: Gabriel Byrne
Ginevra: Imogen Poots (elle sera excellente aussi je trouve ^^)
Mme Beck: Sally Hawkins (un peu jeune aussi peut être, mais je pense qu'elle collerait beaucoup à ce personnage =) )
Mme Breton: Lesley Manville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Villette, de Charlotte Brontë.   Dim 18 Sep - 0:19

Je l'ai lu aussi il y a peut etre 2 ou 3 ans mais j'en garde un bon souvenir; j'avais beaucoup aimé l'héroine et son indépendance pour l'époque (partir toute seule comme ça, à l'étranger, dans un pays où elle ne connait personne, sans perspective de situation, bref, presque à l'aventure en somme), l'auteur nous montre très bien son angoisse à son arrivée dans ce pays étranger; j'ai beaucoup aimé la suivre dans son nouveau role de prof dans ce pensionnat pour jeunes filles, sa relation avec la jeune Paulina et la galerie de personnages de la directrice de l'école, au caractère très particulier à Mr Graham tellement gentil, sa mère encore plus gentille, ou encore le fameux M Paul, personnage tellement différent de ce qu'on peut lire dans les romans des soeurs Bronté, on a du mal à s'attacher à ce personnage bougon au début, mais je rejoint l'avis de Satine, on finit par beaucoup s'attacher à lui et à sa relation avec Lucy;

Pour la fin,
Spoiler:
 

Je l'ai lu dans une vieille collection, un gros pavé , mais j'ai pris plaisir à le lire, la lecture est vraiment très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Satine
Reindeer Jumper



MessageSujet: Re: Villette, de Charlotte Brontë.   Dim 18 Sep - 1:58

Comme toi Trillian, malgré que le livre soit un pavé, la lecture est vraiment très agréable, on ne s'ennuit pas du tout lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover



MessageSujet: Re: Villette, de Charlotte Brontë.   Ven 17 Mai - 7:08

Nouvelle parution française chez Archipoche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Woodhouse
Hogwarts marauder



MessageSujet: Re: Villette, de Charlotte Brontë.   Ven 17 Mai - 7:39

sur ma liste de livres à acheter ! Une nouvelle édition plutôt jolie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm



MessageSujet: Re: Villette, de Charlotte Brontë.   Ven 17 Mai - 8:10

Quelle excellente nouvelle!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
misscharlie
Indian Shawl



MessageSujet: Re: Villette, de Charlotte Brontë.   Ven 10 Jan - 8:59

Je viens de terminer Villette et ce petit pavé m’a beaucoup plu   .

L’écriture de Charlotte Bronte est toujours aussi plaisante et agréable à lire. Il y a quelques longueurs de temps en temps, mais c’est bien compensé par l’évolution de l’histoire, de plus en plus passionnante (surtout la deuxième moitié).

La narratrice, Lucy Snowe, ne m’a pas beaucoup intéressée au début du roman, contrairement aux personnages secondaires qu’elle décrit. Puis au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture, elle s’est révélée de plus en plus déterminée, indépendante, sensible, si solitaire... C’est ce qui me la rendue si attachante.

Elle ne se trouve pas belle et j’ai l’impression qu’elle essayait de ne pas être trop sentimentale à cause de ça. Pourtant elle avait tellement besoin d’affection !
Spoiler:
 

Et j’ai vraiment adoré le caractériel et généreux Mr Paul    : sa forte personnalité, sa grande sensibilité, sa gentillesse. Il l’a voit comme une vraie femme, féminine et pleine de contradictions, quand le docteur John la voit seulement comme une force tranquille, dénuée de passion.

Un bémol à cette merveilleuse lecture : la fin (et ça m’a gaché le plaisir de refermer ce livre).
Spoiler:
 

En conclusion ça a été une merveilleuse lecture, que je recommande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Villette, de Charlotte Brontë.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum ::  ::  ::  :: -