Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Dim 12 Juin - 12:23

Cet unique roman de Harper Lee fait parti pour moi des plus beaux de la littérature américaine. Je lui ouvre donc un topic en espérant que ceux qui ne l'ont pas encore lu s'y intéresseront (pour le challenge "Southern literature" par exemple ? Wink )

Citation :
Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au cœur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès. Il ne suffit pas en revanche à comprendre comment ce roman est devenu un livre culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays. C'est que, tout en situant son sujet en Alabama à une époque bien précise - les années 1930 -, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.

C'est un des livres les plus admirables qu'il m'ait été donnée de lire. Je crois que ce que je retiendrais le plus, c'est le ton de l'ensemble. Une sorte d'innocence liée à l'enfance se dégage du récit mais est liée à une formidable lucidité, celle d'une enfant intelligente mais aussi celle d'une personne qui a grandi et qui est maintenant donc en mesure de porter un jugement adulte sur les évènements qui ont marqué les premières années de sa vie. J'ai trouvé ce paradoxe extraordinairement bien mise en scène. Et le Sud profond y est remarquablement bien décrit. Sous la plume de Harper Lee, le récit est à la fois un roman universel dénoncant les méfaits des préjugés, de l'intolérance, de la bigoterie et du mensonge et un conte initiatique touchant qui donne une part merveilleuse à l'enfance.

Ce roman a remporté le prix Pulitzer en 1961. Il a été adapté l'année suivante au cinéma par Robert Mulligan avec Gregory Peck dans le rôle d'Atticus Finch. Le film a remporté beaucoup de succès à sa sortie.
Pour info, le cinéma Grand Action à Paris a fait une retrospective sur la thématique "le regard des enfants". Ce film, ainsi que le formidable La Nuit du chasseur y étaient présentés.

Et vous, avez-vous lu ce livre ou vu son adaptation (intitulée Du Silence et des ombres) ?

_________________


Dernière édition par Emjy le Dim 12 Juin - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Dim 12 Juin - 12:38

Merci Emjy pour cette superbe présentation. Une de mes meilleures amies me l'a offert pour un anniversaire parce que c'est son livre préféré.

J'ai adoré ce roman d'Harper Lee, l'ambiance du Sud des états-unis et surtout le personnage censé représenter Truman Capote avec leur enfance. C'est très bien écrit et ça entraîne le lecteur dans l'histoire.
Je ne connais pas beaucoup l'histoire du sud des Etats unis mais je trouve que ce roman montre bien l'ambiance qui y régnait.
Si vous ne l'avez jamais lu, le Challenge "Southern Literature" est le moment parfait! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Dim 12 Juin - 12:43

Je suis moi aussi une fan inconditionnelle de ce livre Smile
J'ai d'abord lu le livres (plusieurs fois) avant de voir l'adaptation avec Gregory Peck (j'ai néanmoins toujours une petite pensée négative car il a gagné l'Oscar cette année là, et a battu notamment Peter O'Toole qui venait d'interpreter Lawrence d'Arabie alors que je pense que ce n'était pas mérité, mais bon...fin de l'aparté)
Ce qui me plait beaucoup dans ce livre, c'est le mélange entre l'insousciance de Scout et de son frère, car après tout, ils sont enfants, et même s'ils ne plus de mère, ils ont quand même une enfance joyeuse, et la vie des adultes, le sud profond, le racisme, le procès dont le père de Scout est l'avocat.
Et puis il y a des moments très effrayants
Spoiler:
 
Je crois d'ailleurs que ce que j'aime le plus dans ce livre, c'est ce qui concerne le mystérieux Boo Radley.
Pour ceux qui ont vu le film, un jeune Robert Duvall l'interpretait pendant à peine 10 minutes, et cela a lancé sa carrière.
D'après ce que j'ai lu, le personnage de Dill, amie de Scout et de son frère Jem, a eu comme modèle l'écrivain Truman Capote, ami d'enfance de Harper Lee

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Jeu 16 Juin - 18:16

Je l'ai emprunté l'année dernière à mon frère et j'ai beaucoup aimé. Je suis assez "fan" des romans qui se déroulent en Amérique avec pour thème central la ségrégation. Ce livre est très bien écrit et ne devient jamais démoralisant. A découvrir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Jeu 16 Juin - 20:32

J'ai terminé Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur pour le challenge Southern Literature, et j'ai beaucoup aimé ce livre. Traiter un sujet assez grave (le racisme, et surtout la ségrégation) d'un point de vue assez "frais" et enfantin (toute l'histoire est racontée par une fille de 9 ans) était très intéressant : on comprend la gravité et les enjeux qui sont esquissés, mais on n'est pas trop déprimé comme cela peut être le cas dans les livres qui traitent de sujets sérieux.
L'histoire était très belle, et doit beaucoup au différents personnages : Scout la narratrice bien entendu, mais aussi son frère Jem et son ami Dill, son père Atticus (un homme formidable et d'une très grande intégrité, qui parvient à élever ses enfants de manière assez "cool" mais en leur inculquant des valeurs fondamentales) et le fameux Boo Radley.
J'ai aussi beaucoup aimé le style de l'auteur, sa façon de raconter l'histoire : tout le passage au tribunal était passionant et comprenait un suspense assez prenant (j'ai eu du mal à lâcher le livre à ce moment-là).

Maintenant, je suis assez curieuse de voir le film.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Ven 17 Juin - 15:29

Citation :
Maintenant, je suis assez curieuse de voir le film.
Le film est très bien, et très fidèle au livre.
Gregory Peck a remporté l'oscar du meilleur acteur pour ce rôle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SuperIdole
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Ven 17 Juin - 19:46

A l'occasion du challenge Southern Literature de Whoopsy, j'ai lu ce livre cet après-midi.
Je dois dire que j'ai été agréablement surprise. Non pas que je m'attendais à quelque chose de mauvais, loin de là, mais j'ai toujours une petite appréhension avant de lire des "classiques", peur de ne pas les aimer.
Je n'aurai finalement pas du car j'ai passé un très bon moment. Autant j'aime beaucoup cette ambiance sudiste, je dois avouer que je n'y connais pas grand chose et ce livre est très agréable pour une petite expédition là-bas. L'intérêt principal est bien sûr la jeune narratrice et ses "aventures". Je l'ai trouvé très sympathique et "vrai" dans le sens qu'elle n'est pas parfaite. Et puis, sa tendance à vouloir tabasser tout ceux qui l'embête est très attachant.
Je pense aussi que le roman aborde des sujets important et sérieux, mais avec Scout en personnage principal, il est accessible également au plus jeune et ne tombe pas dans le drame absolu. C'est un livre que j'ai donc conseillé à ma sœur de 14 ans, bon maintenant, à savoir si elle va le lire, c'est une autre histoire xD
En tout cas, ça m'a bien donné envie de poursuivre la découverte des USA et je pense que je me laisserai tenter par le film si j'en ai l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlatiine
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Lun 27 Juin - 19:00

Lu dans le cadre du challenge Southern Literature, que dire sinon que j'ai vraiment aimé beaucoup aimé ce livre ?
Déjà, j'ai adoré le ton du livre, frais, spontané, plein d'humour. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m'a rappelé La Gloire de mon Père et autres souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol Laughing Forcément, au début, je me suis demandée quand on allait en venir au fait, mais au fur et à mesure, je me suis attachée à Scout, à sa façon de voir le monde bien à elle. Et quand est venue la deuxième partie du roman, j'ai presque été déçue qu'on ne continue pas à nous raconter son enfance avant "l'affaire". Mais la déception a été de courte durée car la deuxième partie est tout aussi formidable que la première. On voit bien que malgré l'abolition de l’esclavage, la population a du mal à tirer un trait sur son passé ségrégationniste. Il y a certaines scènes qui sont très justes malgré le fait qu'elles soient montrées par les yeux d'une enfant. Car Scout et Jem ont beau être très jeunes, ils sont aussi très clairvoyants vis-à-vis de la société qui les entoure. J'ai particulièrement aimé la scène

Spoiler:
 

Un bien beau livre, riche, drôle et nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agathe
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mar 27 Sep - 14:35

J'ai terminé ce livre hier et je l'ai trouvé GENIAL ! Il fera incontestablement parti de mes coups de coeur 2011.
J'ai beaucoup aimé cette vision du monde des adultes à travers le regard des enfants, l'Amérique ségrégationniste est bien représentée, et le personnage d'Atticus est merveilleux dans cette ambiance souvent difficile.
J'ai été plusieurs fois émue presque jusqu'aux larmes et j'ai souvent souri bref je recommanderai ce roman à tous le monde il faut l'avoir lu au moins une fois dans sa vie ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zahlya
Jurisfiction agent
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mar 27 Sep - 17:29

Vous me donnez envie de le relire Very Happy J'avais beaucoup aimé quand je l'ai lu il y a quelques années, mais j'avoue que je ne m'en souviens pas trop Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Jeu 22 Déc - 13:24

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge Southern literature et j'ai aussi adoré. Je ne vais pas répéter ce que vous avez dit, mais montrer la violence, la lâcheté, la bêtise humaine a travers le regard lumineux et frais de Scout est un tour de maître !
J'ai tout aimé : le début, les histoires de gamine de Scout, son premier jour d'école, ses peurs injustifiés de Boo Radley, etc. Mais je trouve que le roman acquiert une force complémentaire dans la seconde partie. L'innocence de Scout la rend tellement forte ! La scène devant la prison est un chef d'oeuvre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adtraviata
gothic novel reader
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Ven 20 Juil - 17:32

Que dire de ce classique américain, roman culte aux Etats-Unis, souvent proposé en lectures scolaires ados ? Il me faut avouer que je l'ai découvert grâce aux blogs... je ne connaissais pas ce titre "avant" !
Je retiendrai d'abord le climat du livre : la voix de Scout n'est pas le moindre de ses charmes, qui nous raconte trois années de sa vie d'enfant, avec son père, Atticus Finch, son frère Jem et son ami Dill, qui vient passer les vacances à Maycomb, petite ville du Sud de l'Alabama. Comme dans Seul le silence, on retrouve une petite ville où tout le monde se connaît, où les différences sociales sont bien établies, et où évidemment la ségrégation raciale sévit : les Noirs et les Blancs ne sont pas censés se mélanger, même si les femmes noires travaillent dans nombre de maisons blanches comme cuisinières ou gouvernantes. Une ville et des habitants dont les traditions et les préjugés ne demandent qu'à sortir sur la place publique. Certes, le propos est ici plus "léger" que dans le roman d'Ellory à cause de l'âge de la narratrice, de sa naïveté, de sa fraîcheur, de l'humour involontaire avec lequel elle raconte la vie de son quartier et de sa famille.
Dans la première partie, le décor se plante petit à petit et on peut ressentir aisément la chaleur du Sud, respirer l'odeur de la poussière qui colle aux pieds nus des enfants, on peut s'imaginer se balançant dans un fauteuil à bascule sur une véranda équipée d'une moustiquaire, comme il se doit quand on en a les moyens. Mais ce n'est pas que l'ambiance qui compte, même si le décor est important : dans les jeux des trois enfants, qui sont à la fois attirés et effrayés par leur voisin le plus proche, Boo Radley, qu'ils n'ont jamais vu mais dont ils ont entendu parler en termes de "légende", on peut lire la genèse, la métaphore de l'événement qui va secouer Maycomb l'année suivante et va bouleverser la famille Finch. Dans leurs peurs, les on-dit autour d'Arthur Radley (un Blanc !), on peut deviner les préjugés, les violences, le racisme qui s'exercent et s'exerceront contre la communauté noire en général et contre Tom Robinson en particulier.
Mais attention, le message du livre n'est pas de stigmatiser la ségrégation, mais plutôt de promouvoir un vivre ensemble harmonieux entre tous, de laisser sa chance à chacun, de garder sa capacité de réflexion même quand l'opinion générale est à l'opposé de la vôtre. A l'image d'Atticus, qui élève ses enfants de façon peu conventionnelle mais tellement ouverte et respectueuse des autres.
Ambiance, thématique, tout cela me plaisait déjà, sans compter la narration qui a tout pour me séduire aussi : non seulement le point de vue choisi par Harper Lee est intéressant, , celui d'une enfant de six ans au départ, qui sait lire avant d'aller à l'école et est intéressée par tout écrit qui traîne à sa portée, mais en plus la romancière sait mener son histoire : à peine la dernière ligne lue, je relisais le début, puisque les deux se répondent, et j'aime ça dans la construction d'un récit !
Je retiens aussi la fraîcheur, l'intégrité des personnages, l'apprentissage de la vie qu'ils seront forcés d faire à travers le procès de Tom Robinson, mais aussi grâce à leurs propres transgressions, la tendresse vécue entre le frère et la soeur, entre les enfants et le père : je retiendrai longtemps l'image de Scout glissant sa tête sous le menton d'Atticus, et comment elle construit petit à petit l'image de ce père un peu déconcertant pour elle, mais si grand et si attentif en fin de compte !
Dans mon édition de poche, il faut lire la postface d'Isabelle Hausser, qui a revu la traduction originale en français et qui apporte un éclairage intéressant sur l'auteur et sur le contexte dans lequel le livre a été publié aux Etats-Unis, en 1960, en pleine conquête des Droits civiques par les Noirs.

Cette petite ville de Maycomb est le symbole de l'Amérique tout entière. Ce roman correspond à toutes les images que j'ai reçues des Etats-Unis dans ma jeunesse, un pays à la fois monstrueux et grandiose depuis que Rosa Parks a un jour osé refuser de céder sa place à un Blanc dans un bus. Il n'est pas démodé du tout, à l'heure où "les gens de couleur" sont encore stigmatisés par certains, n'ont pas tout à fait - dans certains cas - les mêmes droits en matière de justice, par exemple... et sontmême encore aujourd'hui victimes de crimes racistes.
Un roman qui fait du bien, tout simplement, et sans être gnangnan !
Je remercie donc tout particulièrement Argali de m'avoir offert ce roman, car je ne savais pas à quoi m'attendre et ce fut une bien belle lecture, de celles que l'on n'oublie pas.
Et j'ai très envie maintenant de voir le film adapté de ce roman (avec Gregory Peck dans le rôle d'Atticus, de lire La couleur des sentiments et ... De sang froid aussi finalement !!



"Dill était reparti. Tant de jolies choses flottaient dans son esprit rêveur. Il était capable de lire deux livres entiers le temps que j'en lise un, mais il préférait la magie de sa propre imagination. Il savait calculer à la vitesse de l'éclair mais il préférait son propre monde crépusculaire, un monde où les bébés dormaient en attendant d'être cueillis comme les lis du matin. Il se parlait lentement pour s'endormir et m'emportait avec lui mais, dans la quiétude de son île de brume s'éleva l'image fanée d'une maison grise aux tristes portes marron.
- Dill ?
- Hein ?
- D'après toi, pourquoi Boo Radley ne s'est jamais enfui ?
Il poussa un long soupir et me tourna le dos.
- Peut-être parce qu'il n'a nulle part où aller...
" (p. 225)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Ven 20 Juil - 18:52

Adtraviata, ton message met parfaitement en lumière les qualités de ce merveilleux roman ! Si les journées avaient plus de 24 heures et si je n'avais pas une pile de livres aussi haute au pied de mon lit, je le relirai de suite ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adtraviata
gothic novel reader
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Ven 20 Juil - 19:04

Seulement une pile, Emjy ?? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Ven 20 Juil - 20:20

Ah ah, je te parle de ce qui est à côté de mon lit. Razz Les innombrables autres livres qui m'attendent sont soit sur les étagères de ma bibli, soit au bureau lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caelan
Helstone rose
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mar 22 Jan - 19:36

J'ai dévoré ce roman. J'ai beaucoup aimé découvrir l'ambiance du sud de l'Alabama à travers les yeux de cette jeune narratrice, Scout. Je me suis tout de suite attachée à elle et à son frère. D'ailleurs les liens qui nouent la famille Finch sont émouvants. J'ai eu un peu de mal à les quitter.
Je trouve que le thème du racisme est très bien traité, certes c'est à travers les yeux d'une enfant mais ça a quand même le mérite d'être assez clair en ce qui concerne l'horreur de la chose.
Je suis vraiment contente d'avoir enfin lu cette perle de la littérature américaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mar 22 Jan - 19:50

Je suis contente que tu aies aimé ce roman, Caelan cheers Je le considère moi aussi comme une perle de la littérature américaine. C'est aussi un des plus beaux livres écrits sur l'enfance. Je te conseille vraiment le film avec Gregory Peck. En plus d'être une très bonne adaptation, c'est une très belle oeuvre de cinéma. En plus, les acteurs enfants sont géniaux Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mar 22 Jan - 21:04

Vous me rappelez qu'il faut absolument que je le lise!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mar 22 Jan - 21:33

Miss Virginia a écrit:
Vous me rappelez qu'il faut absolument que je le lise!!
Oui !! Ma mère le lit en ce moment et je peux te dire qu'elle a du mal à le lâcher !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Dim 31 Mar - 14:37

Ça y est, je l'ai enfin lu et, sans surprise, je l'ai beaucoup aimé!! La narration du point de vue de la petite fille m'a semblé très intéressant, car on assiste à tout un procédé de questionnement sur la signification des mots, des faits..., qui souligne l'invraisemblance du racisme et de la ségrégation.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance du Sud des États-unis, les personnages d'Atticus et de la voisine qui ont une vision de l'enfance différente des autres, ils essaient de les faire entrer dans le monde des adultes de façon franche mais non de façon trop abrupte.

Mes passages préférés sont ceux qui ont trait à Boo Radley et l'énigme qu'il représente à leurs yeux, et la scène du procès qui est magnifiquement mise en scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Dim 31 Mar - 21:06

Je savais que tu aimerais ce livre cheers Razz

Citation :
La narration du point de vue de la petite fille m'a semblé très intéressant, car on assiste à tout un procédé de questionnement sur la signification des mots, des faits..., qui souligne l'invraisemblance du racisme et de la ségrégation.
Tout à fait ! Ce qui rend ce roman aussi formidable c'est le regard que porte Scout sur les évènements. C'est un peu grâce à ses mots et à sa sensibilité que cette oeuvre est aussi touchante.
Le film a d'ailleurs selon moi parfaitement réussi à retranscrire cet aspect. J'espère que tu pourras bientôt le découvrir ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Lun 1 Avr - 8:14

J'espère aussi!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mar 18 Fév - 15:09

Livre fini ce midi... j'ai failli pleurer au-dessus de mon bol de soupe miso quand

Spoiler:
 

C'est un très beau livre, il m'a beaucoup touchée, Atticus Finch est un homme bon (c'est moi ou la description de Scout le rend séduisant???), j'adore Calpurnia, la tante Alexandra m'a fait grincer des dents, j'ai trouvé Maudie si gentille et amusante pour les enfants... Dill est un garçon surprenant, quant à Scout et Jem... ces gamins font preuve de beaucoup d'intelligence et bien que malicieux et curieux (comme la plupart des enfants!), je les ai trouvés pleins de gentillesse, et l'éducation voire l'instruction donnée par leur père est certainement surprenante, mais elle en fait des gens biens

Spoiler:
 

Ce livre tient dorénavant une place très importante dans ma bibliothèque.

Je précise que j'ai lu la version Pocket de 2009, qui a été retraduite car apparemment les précédentes étaient moins fidèles au texte (c'est du moins ce que dit la postface. Oui, j'ai lu la postface. Pour vous dire à quel point je ne voulais pas fermer ce livre!!!)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mar 18 Fév - 22:13

@Laly
Pour ton premier spoiler, c'est l'un des passages les plus émouvants.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   Mer 19 Fév - 11:15

oui et il est décrit avec beaucoup de tendresse et de pudeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Décembre 2009: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper LEE
» Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee
» NE TIREZ PAS SUR L'OISEAU MOQUEUR d'Harper Lee
» [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
» Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper lee (1960)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: