Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marquise de Pembroke
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Dim 5 Juin - 16:08


    Un nouveau film, mettant en vedette Diane Kruger en Marie-Antoinette, est en préparation...
    L'histoire raconte l'effondrement de l'Ancien Régime les 14, 15 et 16 juillet 1789 raconté du point de vue d'une lectrice de la reine de France Marie-Antoinette...

    Le film reprend le livre du même nom, écrit par Chantal Thomas dont voici le résumé :
    Un silence consterné, quelques apartés, des ordres donnés, des seigneurs qui se déguisent en domestiques, et ces voitures au galop sur les chemins. Il n'y avait pas de lune en cette nuit du 16 juillet 1789, et lorsque je me suis retournée sur Versailles, le château, caché par la forêt encore plus sombre que le ciel, avait disparu… Je voudrais raconter cette désertion.
    […] J'accueillerai tout ce qui me reviendra à la mémoire, ces fragments d'un monde naufragé que je n'aurai pas le cœur de tuer, d'une rature, une seconde fois. Je ne cesse de prendre et reprendre en esprit les mêmes faits, de les métamorphoser au gré de mes songeries, tandis que d'autres, peut-être plus essentiels, se sont effacés.

    J'ai cette excuse : je parle d'il y a longtemps - d'un temps qui ne conduisait à rien et surtout pas à ce sinistre XIX e siècle, dont, par simplisme numérique et leurre rétrospectif, on le réduit à n'être que l'antichambre.


    Les acteurs de ce nouveau film sont : Diane Kruger, Léa Seydoux, Gérard Depardieu (on chuchotte que ce serait lui Louis XVI Shocked Shocked ), Virginie Ledoyen... Malheuresement, les rôles n'ont pas été défini mis a part pour Diane Kruger. Cependant, je pense que Léa Seydoux sera la lectrice Smile

    Il me tarde de voir ce que cela va donner Smile Quand pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selenh
gothic novel reader



MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Dim 5 Juin - 18:38

J'ai beaucoup aimé le livre. Mais lui s'intitule: Les adieux à la reine. Quelques propos intéressants de son auteur sur cette page: Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Dim 5 Juin - 19:48

Eh bien, j'ai hâte de voir ça ! Very Happy

Le sujet, pour souvent traité qu'il soit, est passionnant, et puis le Marie-Antoinette de Sofia Coppola m'avait plutôt laissé sur ma faim.

Marquise de Pembroke a écrit:
Les acteurs de ce nouveau film sont : Diane Kruger, Léa Seydoux, Gérard Depardieu (on chuchotte que ce serait lui Louis XVI Shocked Shocked ), Virginie Ledoyen... Malheuresement, les rôles n'ont pas été défini mis a part pour Diane Kruger. Cependant, je pense que Léa Seydoux sera la lectrice Smile
Le choix de Depardieu peut paraître surprenant, mais c'est un très bon acteur, qui à mon avis peut se révéler excellent dans ce rôle. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JenniferEhle
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Dim 5 Juin - 20:18

Moi, c'est le choix de Diane Kruger qui me rebute alors que le destin Marie-Antoinette est fascinant. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 6 Juin - 5:40

Je rejoins l'avis de Popila : Marie-Antoinette de Sofia Coppola m'avait un peu déçue, donc j'espère que celui-là sera plus à la hauteur. Concernant le casting, Diane Kruger ne me dérange pas : c'est une très bonne actrice, et comme elle est d'origine allemande elle colle un peu plus à la vraie Marie-Antoinette que Kirsten Dunst. Pour Gérard Depardieu, à voir : il peut être très bon comme très mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JO
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 6 Juin - 8:03

Comma Sandie, je pense que c'est une bonne idée d'avoir choisi Diana Krüger... Moi aussi je l'aime bien, et elle parviendra certainement à faire ressortir le côté germanique de Marie-Antoinette...

Je ne connais pas le livre mais c'est un projet intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 6 Juin - 12:20

C'est Eva Green qui devait incarner Marie-Antoinette normalement mais comme elle avait un autre projet cinématographique en même temps, elle a dû refuser ...

Par contre, j'ai bien aimé le Marie-Antoinette de Sofia Coppola. Bon, c'est un "biopic" irrévérencieux mais j'avais trouvé la démarche de la réalisatrice plutôt intéressante...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 6 Juin - 16:24

Emjy a écrit:
Par contre, j'ai bien aimé le Marie-Antoinette de Sofia Coppola. Bon, c'est un "biopic" irrévérencieux mais j'avais trouvé la démarche de la réalisatrice plutôt intéressante...
La démarche de la réalisatrice est intéressante, en effet ; ce n'est pas du tout un film en costume traditionnel. Wink

Du coup, je trouve ça bien qu'un projet différent soit proposé, pour compléter celui de Sofia Coppola (surtout que le film s'arrête là où selon moi ça comence à devenir intéressant historiquement parlant, mais ce n'est pas ça qui intéressait la réalisatrice).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marquise de Pembroke
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Mar 28 Juin - 17:53

    Voici les deux premières images de Diane Kruger en Marie-Antoinette Smile
    http://fascination-kruger.com/pictures/thumbnails.php?album=917

    Le tournage à débuter au moins de mai et devrait se terminer courant juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Dim 22 Jan - 18:20

Quelques petites nouvelles de ce film en costume qui sortira sur nos écrans le 21 mars prochain (et oui, le temps passe vite ...) :

le synopsis "officiel" :

Citation :
En 1789, à l’aube de la Révolution, Versailles continue de vivre dans l’insouciance et la désinvolture, loin du tumulte qui gronde à Paris. Quand la nouvelle de la prise de la Bastille arrive à la Cour, le château se vide, nobles et serviteurs s’enfuient… Mais Sidonie Laborde, jeune lectrice entièrement dévouée à la Reine, ne veut pas croire les bruits qu’elle entend. Protégée par Marie-Antoinette, rien ne peut lui arriver. Elle ignore que ce sont les trois derniers jours qu’elle vit à ses côtés.

Le casting :

Diane Kruger - Marie-Antoinette (ça on le savait déjà Wink )
Lea Seydoux - Sidonie Laborde
Virginie Ledoyen - Gabrielle de Polignac
Noémie Lvovsky (une actrice géniale, vue notamment dans L'Apollonide) - Mme Canpam
Gregory Gadebois - Le Conte de Provence
Xavier Beauvois - Louis XVI (je n'y aurais pas pensé mais finalement je trouve que c'est un excellent casting !)



Et enfin, quelques photos en exclu Razz













Qu'en pensez-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Liddell
gothic novel reader
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Dim 22 Jan - 19:41

Personnellement ça me donne envie de voir le film, mais j'avoue que le choix de Diane Kruger me laisse assez sceptique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marquise de Pembroke
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 23 Jan - 10:27

    21 mars ? Déjà ?!!!
    Je suis séduite ! Forcemment : Versailles, costumes d'époque... et Marie-Antoinette !! tout ce que j'aime ! J'espère que Diane Kruger fera une bonne Marie-Antoinette Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 23 Jan - 11:00

Pour mémoire, voici la vraie Marie Antoinette, laquelle peut difficilement renier ses origines Habsbourg (je pousserai la plaisanterie jusqu'à dire qu'elles se voient comme le nez au milieu de la figure ... C'est pas vraiment Diane Kruger ....


Ceci dit, pourquoi pas, mais j'ai hyper peur de la vision de la révolution française que Hollywood va nous présenter (pauvre petite princesse mal aimée et assassinée par la vilaine plèbe pleine de gueux pas milliardaires ?). Il y a un moment où il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un personnage historique qui n'a rien de très héroïque dans mon esprit (dire à propos de gens qui demandent du pain parce qu'ils crèvent la dalle "qu'ils mangent de la brioche" c'est aux antipodes de l'héroïsme).

J'avais justement aimé le film de Sophia Coppola parce qu'il nous montrait réellement la vanité et l'ennui de cette vie de petite princesse. Il évitait l'écueil de la révolution parce que ce n'était pas son propos et donc pouvait se permettre de prendre Marie-Antoinette comme héroïne.

Tout cela pour dire que j'appréhende énormément du fait du sujet et du choix même du personnage de l'héroïne (et puis pendant qu'on y est, ils sont où les films avec les révolutionnaires comme héros ? Parce que ces mecs ont quand même changé le monde et qu'entre les froufrous de Marie-Antoinette et la sueur de la convention j'ai ma préférence).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marquise de Pembroke
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 23 Jan - 11:14

Pickwick a écrit:
Il y a un moment où il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un personnage historique qui n'a rien de très héroïque dans mon esprit (dire à propos de gens qui demandent du pain parce qu'ils crèvent la dalle "qu'ils mangent de la brioche" c'est aux antipodes de l'héroïsme).
    Rolling Eyes Sauf que Marie-Antoinette n'a jamais prononcé ses mots. C'est comme Louis XIV avec "L'état, c'est moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 23 Jan - 11:33

Disons qu'il y a en effet débat. Ce qui m'intéresse toutefois c'est que cette phrase lui ait été attribuée et qu'elle soit devenu un symbole (probablement sur le fondement du mépris que Versailles opposait aux récriminations du peuple qui crevait la faim à l'époque). En revanche, c'est bien elle qui a largement oeuvré pour empêcher toute concession vers une monarchie constitutionnelle, notamment en appelant ses petits cousins à la rescousse afin d'envahir le pays dont elle était censé être la souveraine. Je laisse Akina développer plus que moi si l'envie lui en prend parce que c'est elle la vraie pro de la révolution Very Happy .

Mon point est tout de même que le personnage n'est pas héroïque, ce dont je pense personne ne peut décemment douter. Comment donc sera présenté cette période de l'histoire ? J'ai bien peur que ce ne soit à total rebours de la réalité historique (bien poussé en cela par le choix de Diane Kruger qui ne me parait pas une grande tragédienne), ce qui me dérangerait tout de même. J'avais justement trouvé le film de Coppola très fin sur ce sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marquise de Pembroke
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 23 Jan - 12:26

    Je ne pense pas que Marie-Antoinette était une héroïne en effet. Après tout, la qualité de roi est confortable et ne pourquoi donc se montrer héroïque lorsque l’on est né souverain ?

    Marie-Antoinette est coupable tout en étant victime. Elle a 15 ans lorsqu’elle quitte sa patrie pour arrivée dans une cour de France, qui est totalement différente de la sienne. Elle jeune, insouciante, mal préparée à son rôle d’épouse et encore moins à son rôle de Reine. La révolution était déjà en marche sous Louis XV, et elle en fut l’une des nombreuses victimes. Qui plus est, elle était Autrichienne (les relations franco-autrichienne n’était pas au beau fixe malgré ce mariage de réconciliation) et sur ce simple fait, elle était déjà coupable.
    Qui plus est, sa frivolité, ses dépenses excessives pour des atours ou coiffes extravagantes furent sévèrement réprimée. A sa place, vivant dans le magnifique Château de Versailles, n’auriez-vous pas eu vos extravagances aussi ? Certes, je ne la défends pas, on sait tous que vu la situation économique du pays, elle aurait du s’abstenir.
    Pendant ce temps là, le peuple subissait encore la famine, les impôts, la misère… Cela faisait des années que c’était ainsi donc il fallait bien une révolte un jour ou l’autre.
    Victime donc, du pouvoir, de la monarchie elle-même, d’un rôle qu’elle essaye de tenir tant bien que mal, d’un peuple qui l’adula pour mieux la détester (le changement tant espéré n’était pas arrivé).
    De plus, la dignité et crédibilité de la Reine furent sévèrement compromises par des affaires qu’ont lui attribua et par la célèbre affaire du collier, affaire dont elle était innocente.
    On peut tout autant blâmer Louis XVI par ses actes : c’était l’homme qui ne devait pas régner et qui régnait contre son gré. Roi irresponsable, Marie-Antoinette elle-même essaya de garder à flot le bateau (malgré son ignorance politique aussi) mais là encore, ses choix n’étaient pas les meilleurs. La révolution n’entrait pas dans la norme, encore moins dans les normes d’une monarchie. Qui plus est, elle qui a vu sa mère régnée, elle ne comprenait encore moins ce qui ce passait. L’heure du changement avait sonné.
    Coupable oui, parce qu’elle est Autrichienne, pour ses frivolités, pour ses actes, incluant tout les mauvais conseils qu’elle reçu. Je ne pense pas qu'il faille juger aussi sévrement Marie-Antoinette car elle ne fut que l'un des nombreux points de la Révolution. Ce n'est pas elle seule qui a créé cette révolte même si on en a fait un emblême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 23 Jan - 14:25

Je ne voulais pas rentrer dans ce débat - et je m'y retrouve presque malgré moi !
Marie-Antoinette est un personnage historique que je n'aime vraiment pas et je n'irais pas voir ce film la concernant pour cette raison. Je suis globalement d'accord avec ce que tu dis sur Marie-Antoinette : la Révolution était en marche depuis avant la naissance de la Reine, et on peut chercher ses causes sous le règne de Louis XV - voire même avant. Il y a également des causes naturelles - et en particulier les famines de la fin des années 1780. Disons que dans ces circonstances, les dépenses fastueuses de la Cour, et en particulier de la Reine, n'ont pas été très bien appréciées - et cela est de sa responsabilité.

Marie-Antoinette était peut-être très novice en politique (quoique j'en doute, l'éducation d'une future Reine ne devant pas négliger cet aspect du protocole), mais si c'était le cas, elle ne devait pas en faire. Ses erreurs à répétition sont sans doute la raison principale pour laquelle nous vivons aujourd'hui sous un régime républicain, et non sous une monarchie constitutionnelle.
Elle a fait bourde sur bourde, invitant des troupes étrangères à résider à Paris juste après le 14 Juillet, manigançant pour l'invasion de la France, ne prenant aucune mesure pour se rendre compte de l'importance de ce qui se passait, imaginant que tout pouvait se mater dans le sang. Qu'elle ne soit bonne qu'à des futilités est possible, mais il ne fallait pas se mêler de tout cela. Louis XVI a été beaucoup plus responsable en ne faisant pas grand chose et en se laissant guider par ses ministres.
Et enfin, je ne peux pas pardonner le Manifeste de Brunswick, écrit sous la dictée d'un proche de Marie-Antoinette, Alex de Fersen, et promettant que "s'il est fait [le moindre outrage] à leurs Majestés, le roi, la reine et la famille royale [leurs majestés impériales et royales] en tireront une vengeance exemplaire et à jamais mémorable en livrant la ville de Paris à une exécution militaire et à une subversion totale, et les révoltés coupables d'attentats aux supplices qu'ils auront mérité.". Ce n'était pas le genre de texte à faire publier quand on est soit-même pas dans une position de force...
Si les intrigues de Marie-Antoinette avaient réussies, elle serait actuellement considérée comme une des plus grandes coupables de l'Histoire.

Alors, oui, la Révolution n'a pas été tendre avec elle (mais on voit que ce n'était pas une femme tendre non plus), certaines des accusations ont été odieuses (je pense en particulier à Hébert et son accusation d'inceste), mais elle aurait du faire attention au jeu qu'elle menait.
Et étant en 1789 une femme de 34 ans, elle n'a pas l'excuse de la jeunesse et de l'inexpérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marquise de Pembroke
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 23 Jan - 14:49

    Je suis quasi-entièrement d'accord avec tes propos Akina Wink Après, aimer ou ne pas aimer Marie-Antoinette est un autre sujet, elle appréciable comme elle peut être détestable.
    Je ne voulais pas me lancer dans un débat non plus mais, d'un avis totalement personnel, j'en fus contrainte... Laughing
    Merci pour ses précisions enrichissantes en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 23 Jan - 14:58

Merci à toi pour ce débat !
Comme quoi, une personnalité qui arrive à faire débattre de cette façon plus de 200 ans après sa mort ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyja
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 5 Mar - 21:18

Je ne vais pas entrer dans le débat, mais j'aimerai beaucoup voir ce film. La période du règne de Louis XVI, suivie par la Révolution m'intéresse beaucoup et les figures qui le parcourent également. Marie-Antoinette étant l'une de ces figures, et que je trouve vraiment intéressante. Malheureusement, j'ai peur que ce film ne passe inaperçu et ne soit diffusé que dans peu de cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Lun 5 Mar - 21:55

Je mets juste mon grain de sel 5 minutes dans le débat. Même si Marie-Antoinette n'est pas du tout une de mes reines préférées j'aimerai rajouter deux ou trois choses à son sujet.

@Akina: Marie-Antoinette n'a pas du tout été élevée pour faire de la politique. Au contraire de sa mère, elle n'est pas Reine, elle est "reine consort" ce qui est tout à fait différent. Elle a la même éducation que Marie Leczinska ou Marie-Thérèse d'Espagne c'est à dire: chant, danse, musique un peu de lettres et le protocole de la cour (à qui parler, comment, quoi porter à quelle occasion etc). Cela semblerait assez incongru d'attendre de Marie Leczinska ou de Marie-Thérèse un quelconque comportement politique. De la part de Marie-Antoinette aussi. A l'époque moderne (1550-1800 en gros) l'éducation politique n'est pas pensable pour une reine, ça ne la concerne même pas ces choses là. Contrairement au moyen-âge et à la Renaissance car à cette époque les femmes qu'elles soient Reines ou duchesses, comtesses etc doivent savoir gérer leur domaine, leurs vassaux, leurs gens car les hommes partent à la guerre ou en croisade pour de longs mois. Elles ont donc a assumer une sorte de régence (matérielle et politique), ce qui ne se fait plus du tout après la Renaissance.
Du coup si MA fait bourdes sur bourdes c'est parce qu'elle n'a aucune culture et sûrement aucun sens politique en plus de ça.

Quant à Louis XVI il n'était pas du tout irresponsable!!! Bien au contraire, Louis XVI a été un meilleur roi qu'Henry IV, Louis XIV ou Louis XV. Quand on parle de famines en France, elles ne datent pas du règne de Louis XVI elles remontent à Louis XIV. Il a littéralement ruiné le pays avec Versailles et il le sait et il le dit. Il construit Versailles pour la grandeur future de la France. Louis XV est un petit peu plus responsable parce qu'il a eu un magnifique modèle (le régent, qui niveau politique savait où se placer) mais il se laisse complètement influencer par ses maîtresses, exemple la petite phrase qui circulait à la cour: La châtillon se dévêt, le roi signe un brevet (je ne sais plus si c'est la châtillon mais c'est une des soeurs Nesle en tout cas). Il était aussi mené par la Marquise de Pompadour qui si elle a eu une éducation politique était très mauvaise politicienne.

Les germes de la Révolution étaient déjà là et je crois que c'est moins la personnalité et la faute de Louis XVI et MA (le côté autrichien a quand même dû jouer c'est sûr) qui a entraîné la Révolution que l'accumulation des deux siècles d'affaiblissement de la population. Je ne dis pas que MA est exempte de fautes mais beaucoup de l'image qui lui colle à la peau est fausse (la brioche, le collier de la reine) ce qui montre aussi la construction du personnage comme pour Catherine de Médicis d'ailleurs.

@Akina: pour le Manifeste de Brunswick c'est sûrement une erreur parce que ça envenime la situation mais dans le contexte c'est tout à fait logique. Le Pouvoir royal se défend et se place dans la lignée monarchique qui veut que l'atteinte au roi à sa famille ou à ses représentants est le crime le plus grave qui soit et ça depuis le moyen-âge. C'est peut-être odieux comme acte mais pour l'époque c'est logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marquise de Pembroke
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Mar 6 Mar - 13:53

    La bande annonce :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Mar 6 Mar - 13:57

Merci Marquise. Ca a l'air bizarre comme traitement de l'Histoire...je ne crois aps que j'irais le voir. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marquise de Pembroke
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Mar 6 Mar - 16:15

Perséphone a écrit:
Merci Marquise. Ca a l'air bizarre comme traitement de l'Histoire...je ne crois aps que j'irais le voir. scratch
    Ce n'est pas moi qui te diras le contraire. Je suis incrédule scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   Mar 6 Mar - 20:26

Cette bande-annonce me laisse sceptique moi aussi, surtout en ce qui concerne cette romance entre la reine et une de ses amies : cela me semble un peu abusé et inutile. En plus je n'en avais jamais entendu parler : il y a un fond de vérité ou c'est une invention totale du scénariste ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film
» LES ADIEUX A LA REINE de Chantal Thomas
» Les adieux à la Reine
» Les Adieux à la reine
» [Thomas, Chantal] La reine scélérate, Marie-Antoinette dans les pamphlets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française contemporaine-
Sauter vers: