Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

 

 Robert Musil

Aller en bas 
AuteurMessage
tina
Delicious silence
tina


Robert Musil Empty
MessageSujet: Robert Musil   Robert Musil Icon_minitimeMar 15 Mar - 16:50

Les désarrois de l'élève Törless


Il y a longtemps que je voulais lire ce grand nom de la littérature Autrichienne. J'ai commencé par ce roman, écrit à 25/26 ans et j'en suis restée comme muette !

Ce livre est à la fois d'une violence psychologique inouïe et d'une finesse incroyable, celle de l'adolescence, l'âge où il faut bien découvrir la réalité...et ses coulisses (plus sombres encore...).

Törless, donc, est un jeune homme de bonne famille, ambitieux, entrant dans un internat sélect pour réussir.

Il est mal dans sa peau, en proie à des questionnements infinis, des sentiments en demi-teinte. Une interrogation lancinante : que cache la réalité ? Il pressent le mensonge, les illusions, la fureur des sens aussi, mais il est frustré par cette sensation particulière : il y a un secret derrière tout. Quel est-il ? Introspection intellectuelle et émotionnelle à la fois.


La description de cette âme en quête de réponses se double d'une intrigue abjecte. Tellement abjecte qu'on a évoqué le spectre du nazisme dans ce livre écrit en 1906. Comme une prescience littéraire...

L'élève BASINI.

Un faible. Un lâche.

L'indispensable chaînon du binôme victime/bourreau.

Il sera violé, supplicié, battu, humilié par ses camarades, sous les yeux tantôt excités, tantôt impassibles du héros. Qui succombera aussi au plaisir de la chair avec cet être malléable. Dégoulinant de soumission.

La violence est un électrochoc. Celle qu'on inflige, celle que les autres subissent.

A la fin du livre, Törless a compris. Compris que ce qu'il prenait pour un double sens des apparences n'est qu'un piège.

Un leurre de plus.

Contrôlant sa subjectivité, il vient d'apprendre la vie.

Les choses sont ce qu'elles sont, rien d'autre.





SENSIBLE ET PUISSANT.



Robert Musil 557349
Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Musil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and travel on :: Auteurs d'autres nationalités :: Cultures allemande et d'Europe centrale-
Sauter vers: