Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Anne Cuneo, Station Victoria

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Anne Cuneo, Station Victoria Empty
MessageSujet: Anne Cuneo, Station Victoria   Anne Cuneo, Station Victoria Icon_minitimeMar 22 Fév - 20:41

Anne Cuneo, Station Victoria Annecuneo

Station Victoria raconte, un peu à la manière d'un journal intime, l'histoire d'Amalia, quatorze ans, qui débarque à Londres seule et sans ressources en mars 1954. Sa rencontre avec Victoria Brown, une octogénaire vive et passionnée viendra bouleverser son destin.
Si Amalia apprend tout de la vie auprès de l'étonnante Victoria, elle apporte également à son amie, un souffle nouveau.
L'essentiel du roman nous pousse à nous tourner sans cesse vers l'avenir même si le passé, celui de Victoria, nous plonge dans la société victorienne rigide et misogyne.

Amalia est un personnage attachant mais son côté "enfant prodige" devient un peu lassant et selon moi, le personnage perd parfois de sa crédibilité.
Toutefois, elle rêve de se marier avec Gene Kelly alors je ne peux que l'aimer!
Victoria est un personnage haut en couleur qui en apprend autant à sa jeune protégée qu'au lecteur. Attentive et aimante elle sait également se montrer autoritaire et brutale.
Si les personnages, dans l'ensemble, ne m'ont pas autant touché que ceux du "Château de Cassandra" ou de"Miss Charity" par exemple, j'ai surtout aimé l'atmosphère de ce roman : la fin des années 50, les prémices de la révolution sexuelle, le féminisme, la naissance du rock' n' roll, les clubs de Jazz, les chansons de Gene, les courses de chevaux et aussi l'apprentissage de l'anglais, de l'art et de la littérature.

Les références littéraires, musicales et cinématographiques sont nombreuses et font de ce roman, une mine d'informations pour qui s'intéresse à la culture de cette époque.
Suivre Amalia dans son parcours jusqu'à l'indépendance à travers des rencontres riches et variées et aussi, à travers les rues de Londres dans tout ce qu'elles ont de plus typiques, est un véritable régal même si les péripéties de notre jeune héroïne ne sont pas toujours vraisemblables.

Merci Emy pour cette découverte! Anne Cuneo, Station Victoria 452441
Revenir en haut Aller en bas
JO
Bookworm
JO


Anne Cuneo, Station Victoria Empty
MessageSujet: Re: Anne Cuneo, Station Victoria   Anne Cuneo, Station Victoria Icon_minitimeMar 22 Fév - 21:40

L'époque me fait penser à L'amour comme par hasard... je ne sais pas si tu l'as lu et si c'est effectivement le même genre d'atmosphère...

En tout cas, j'ai lu il y a de nombreuses années Le Maître de Garamond d'Anne Cunéo, et j'avais vraiment beaucoup aimé ce livre, donc je pense que je vais craquer avec vos recommandations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Anne Cuneo, Station Victoria Empty
MessageSujet: Re: Anne Cuneo, Station Victoria   Anne Cuneo, Station Victoria Icon_minitimeMar 22 Fév - 21:49

Je n'ai pas encore lu L'amour comme par hasard mais j'en ai très envie! Smile
Et de quoi parle Le Maître de Garamond?
Je me laisserais bien tentée par d'autres romans d'Anne Cuneo...
Revenir en haut Aller en bas
JO
Bookworm
JO


Anne Cuneo, Station Victoria Empty
MessageSujet: Re: Anne Cuneo, Station Victoria   Anne Cuneo, Station Victoria Icon_minitimeMar 22 Fév - 22:38

Le Maître de Garamond se déroule à l'époque de la Réforme.
On suit l'histoire d'un des premiers imprimeurs et typographes parisiens qui meurt (mais on le sait depuis le début) car il aurait imprimé des placards contre la Messe.
En fait, se mèlent dans le livre l'histoire de l'arrivée de l'imprimerie mais avec elle bien sûr aussi la diffusion d'idées nouvelles. On croise aussi tous les érudits de l'époque, humanistes et réformateurs, qui gravitent autour des imprimeurs et on sent bien le bouillonnement intelectuel qui secoue Paris à cette époque.
C'est vraiment un très beau livre, très bien écrit et très bien documenté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
Popila


Anne Cuneo, Station Victoria Empty
MessageSujet: Re: Anne Cuneo, Station Victoria   Anne Cuneo, Station Victoria Icon_minitimeJeu 24 Fév - 18:04

Sur les conseils d'Emjy, j'ai lu Station Victoria il y a plus d'un an déjà, et je me rends compte que je ne suis jamais venue poster ici mon avis sur ce livre ; il faut dire que par rapport à ce que j'en attendais, j'avais été un poil déçue ; ceci explique sans doute cela. Wink

Si vous aimez L'Elégance du hérisson de Muriel Barbery, Ensemble c'est tout d'Anne Gavalda, ou encore Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, nul doute que vous aimerez ce livre qui se situe dans la même veine.

Ces trois auteurs, que je place à peu près sur le même plan, ont en effet une plume et un style agréables ; elles font la part belle aux bons sentiments dans leurs livres, ce qui il est vrai change de la grisaille et de l'aspect glauque de bien des romans contemporains ; et en prime, elles insèrent un certain nombre de "citations culturelles" dans leur roman, ce qui donne au lecteur cultivé l'impression d'être cultivé, et au lecteur qui l'est moins l'envie de le devenir davantage.

Toutefois, cette lecture ne m'a pas enthousiasmée, et ce pour les raisons suivantes :

Arrow l'aspect mélodramatique du livre tout d'abord. En effet, les situations pathétiques s'accumulent , et l'héroïne manifeste un goût certain pour l'exagération, voire l'emphase, ce qui personnellement me déplaît.

Arrow Par ailleurs, dans ce roman, l'invraisemblance est reine : la plupart des aventures qui arrivent à l'héroïne sont à peine crédibles, et leur accumulation ne contribue pas à atténuer ce défaut. Amelia est un rien trop surdouée (et, j'ose le dire, pleurnicharde), sa mère un rien trop monstrueuse, Miss Bee un rien trop infatigable, même si c'est l'un des personnages les plus sympathiques du roman.

Arrow Enfin, Anne Cuneo est un peu trop didactique (encyclopédique ?) parfois : on a droit à tout ce qui est résolument anglais (courses, pubs...), et rien ne nous est épargné sur l'histoire de la seconde moitié du XXème siècle : honnêtement, certaines précisions n'étaient pas indispensables. A contrario, le féminisme et le marxisme, théories manifestement chères à l'auteur, sont présentées de manière bien simplifiée, et surtout, comme vérités d'évangile : or, on n'adhère pas forcément.

Malgré ces défauts, il faut reconnaître qu'une fois que l'on a ce roman entre les mains, on ne peut plus le lâcher. L'intrigue suit son cours sur un rythme vif et endiablé ; l'humour et la bonne humeur sont présents ; la réflexion sur le sens de la vie aussi. Le style se veut simple, dépouillé, quasi télégraphique, un peu comme dans un journal écrit après les événements, dans l'urgence. Ce roman regorge de bonnes idées ; elles sont un peu trop foisonnantes hélas, et auraient besoin d'être élaguées. Un type de travail que pourrait réaliser l'équipe d'une adaptation télévisée...

_________________
Anne Cuneo, Station Victoria Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Anne Cuneo, Station Victoria Empty
MessageSujet: Re: Anne Cuneo, Station Victoria   Anne Cuneo, Station Victoria Icon_minitimeJeu 24 Fév - 18:21

Je partage ton avis sur de nombreux points :
- je trouve aussi que de nombreuses situations ne sont pas très crédibles mais bizarrement, ça ne m'a pas gêné plus que ça. C'est une jolie histoire et je crois que je n'en attendais rien d'autre.
- L'héroïne est trop surdouée et moi aussi, parfois, ça m'agaçait. Je pense qu'en lui donnant quelques années de plus, ca aurait été moins flagrant. 17 ans peut-être...
- Miss Bee a une force et une énergie assez étonnante Laughing et je dois dire que le moment où elle explique la sexualité à Amalia m'a totalement choquée. On m'aurait fait ça, j'aurais été traumatisée à vie. Je trouve ce personnage assez dur par moment.
Par contre, l'aspect didactique du roman m'a beaucoup emballée même si ce n'était pas indispensable en effet...

@ Jo : merci pour ton avis sur Le Maître de Garamond, je me laisserais bien tentée. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Anne Cuneo, Station Victoria Empty
MessageSujet: Re: Anne Cuneo, Station Victoria   Anne Cuneo, Station Victoria Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Cuneo, Station Victoria
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anne Cuneo, Station Victoria
» [Petit, Christian ] Bombay Victoria
» [Rice, Anne] Entretien avec un vampire
» Les Jumeaux de Conoco Station de Duchazeau
» Mon cousin Luc, Anne Pierjean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1900-1970 :: Littérature "vintage"-
Sauter vers: