Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Les New-Yorkaises

Aller en bas 
AuteurMessage
Laly
Mad Hatter
Laly


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeVen 22 Jan - 19:54

j'ai emprunté "les New Yorkaises" (sur les conseils de Emjy!) et au bout d'une centaine de pages, j'ai laissé tomber : je m'ennuyais... j'en ai discuté avec la bibliothécaire, qui m'avait dit que ce n'était pas l'un de ses meilleurs romans, donc je ferai un nouvel essai... peut-être avec le temps de l'innocence?
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeVen 22 Jan - 20:16

Laly a écrit:
j'ai emprunté "les New Yorkaises" (sur les conseils de Emjy!)
Ah, ben je ne le conseillais pas vraiment. Les New-Yorkaises Icon_razz Je ne l'ai aimé que moyennement Les New-Yorkaises Icon_wink
Mon préféré d'elle reste à ce jour Les Boucanières Les New-Yorkaises 312935

_________________
Les New-Yorkaises Edu10
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeVen 22 Jan - 20:33

ah flûte je devais avoir mal lu, alors... bon ce n'est pas si grave, puisque ça m'a permis de découvrir cette auteur lol!
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeMar 15 Jan - 17:46

J'ai lu ce roman il y a une dizaine de jours, et contrairement à Emjy, je l'ai beaucoup apprécié, même si le dénouement du livre est un peu décevant au regard de ce que le lecteur était en droit d'attendre.

Les New-Yorkaises Les-ne10
Première surprise, l'intrigue se situe dans le New-York des années 1930. Pauline Manford est une femme extrêmement fortunée, qui a divorcé il y a vingt ans de de son premier mari, un aristocrate décadent, pour en épouser un autre, avocat opportuniste.

En apparence, Pauline a tout pour être heureuse : épouse, mère de famille et maîtresse de maison exemplaire, elle s'investit dans toutes les causes qui méritent à ses yeux d'être défendues.

En réalité, cette suractivité frénétique et incohérente lui sert à ne pas regarder les choses telles qu'elles sont en face. Pauline se sert de son argent et des plaisirs proposés par New-York pour s'étourdir.

Sa fille Nona est elle beaucoup plus lucide ; elle semble partagée entre admiration et incompréhension pour sa mère. Elle vit une situation amoureuse compliquée, puisqu'elle est attirée par un homme marié, à qui son épouse refuse le divorcé.

Enfin, Lita, sa belle-fille, qui a épousé le fils que Pauline a eu de son premier mariage, apparaît comme une créature splendide, mais sans beaucoup de moralité et de cervelle.

Ses difficultés conjugales vont "forcer" les Manford à quitter New-York et à se mettre au vert pendant quelques semaines. Rapidement, la situation se tend, d'autant plus que le mari de Pauline est attiré par Lita...

Ce qui m'a agréablement surprise dans ce roman, c'est sa modernité et l'ironie de son auteur. Le portrait qui est fait de Pauline Manford me paraît très actuel ; la finesse psychologique d'Edith Wharton troublante.

Ce qui m'a un peu déçue cependant:

Spoiler:
 

Néanmoins, cette peinture de la haute société new-yorkaise des années 1930, déchirée entre puritanisme et cynisme, vaut assurément le détour, pour sa modernité et pour l'acuité du regard d'Edith Wharton, qui sait saisir la vérité des êtres derrière le masque. L'évocation des différents gourous auprès desquels se rend Pauline, et du cinéma hollywoodien alors en plaine ascension, est savoureuse. Les New-Yorkaises 312935

_________________
Les New-Yorkaises Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeJeu 7 Fév - 18:58

Merci pour ton avis Popila! Je pense que je lirai ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeLun 11 Fév - 18:21

Je suis ravie que tu aies aimé ce roman. Même si il ne fait pas partie de mon top 5 whartonien, je l'ai aussi beaucoup apprécié.
J'ai été particulièrement touchée par la relation entre Nona et sa mère : comme tu le dis, Nona a un regard lucide sur sa mère, mais cela n'empêche pas qu'il y ait beaucoup d'amour et de tendresse entre les deux femmes.
C'est un roman qui présente des êtres imparfaits (à part peut-être Nona), mais qui ne les juge pas.

PS : j'aime beaucoup la couverture de ton édition !
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeJeu 14 Fév - 16:20

Akina a écrit:
J'ai été particulièrement touchée par la relation entre Nona et sa mère : comme tu le dis, Nona a un regard lucide sur sa mère, mais cela n'empêche pas qu'il y ait beaucoup d'amour et de tendresse entre les deux femmes.
C'est vrai. Wink

J'ai vraiment regretté
Spoiler:
 

Citation :
PS : j'aime beaucoup la couverture de ton édition !
... qui n'a pas peu joué dans mon choix d'acheter ce livre ; je dois bien l'avouer. Very Happy

_________________
Les New-Yorkaises Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeMar 19 Mar - 17:47

Je viens de le terminer et j'ai moyennement aimé. Il ne fait pas partie des meilleurs romans de Wharton, en tout cas, de ceux que j'ai lus, ce n'est pas mon préféré.

Je trouve que c'est un roman empreint de modernité : évocation du divorce, attrait d'Hollywood, préoccupation pour les soins et méthodes pour rajeunir, se sentir mieux dans sa vie (c'est terriblement actuel...).

La relation mère-fille est intéressante également.

En revanche, j'ai trouvé la fin un peu bâclée...
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeMer 20 Mar - 12:56

Miss Virginia a écrit:
En revanche, j'ai trouvé la fin un peu bâclée...
La fin est ratée ; là-dessus, je te rejoins complètement.

Miss Virginia a écrit:
Je trouve que c'est un roman empreint de modernité : évocation du divorce, attrait d'Hollywood, préoccupation pour les soins et méthodes pour rajeunir, se sentir mieux dans sa vie (c'est terriblement actuel...).
Je crois que c'est un aspect qui m'a séduit, la grande modernité du livre - je ne m'attendais pas à ça du tout de la part d'Edith Wharton ; les autres livres que j'ai lus d'elle sont beaucoup moins "actuels".

Miss Virginia a écrit:
La relation mère-fille est intéressante également.
Elles sont très différentes ; j'aurais aimé que les personnages féminins secondaires soient davantage approfondis et puissent prendre leur envol à la fin du roman.

_________________
Les New-Yorkaises Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeMer 20 Mar - 13:22

Je suis d'accord avec toi Popila.

En ce qui concerne la modernité, certains passages m'ont beaucoup fait penser à la série des Lucia de Benson.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitimeMer 20 Mar - 13:32

Miss Virginia a écrit:
En ce qui concerne la modernité, certains passages m'ont beaucoup fait penser à la série des Lucia de Benson.
Je n'ai pas réussi à finir le 1er tome de la série, mais c'est vrai que les deux personnages principaux - Lucia et Pauline - partagent bien des points communs ; elles ont un côté snob, un peu comme Madame Verdurin. Pauline Marchmont me fait penser à une personne bien réelle que j'ai été amenée à côtoyer.

_________________
Les New-Yorkaises Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les New-Yorkaises Empty
MessageSujet: Re: Les New-Yorkaises   Les New-Yorkaises Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les New-Yorkaises
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine (XIXème et antérieure) :: Edith Wharton-
Sauter vers: