Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-17%
Le deal à ne pas rater :
– 50€ sur DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN Aspirateur balai sans fil
249.99 € 299.99 €
Voir le deal

 

 Le Temps de l'innocence

Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila


Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeDim 17 Jan - 16:57

Je n'ai lu qu'un seul roman d'Edith Wharton à ce jour : il s'agit du Temps de l'innocence. study

Le Temps de l'innocence, c'est d'abord pour moi un film de Martin Scorsese, avec Daniel Day Lewis, Michelle Pfeiffer et Winona Ryder, que j'ai vu vers l'âge de... huit ans ! Shocked

Ce film m'avait beaucoup marquée ; depuis, je ne l'ai pas revu ; je me demande ce que j'en penserais aujourd'hui.
Les acteurs m'avaient paru remarquablement bons, mais à vrai dire, je me souviens surtout des scènes d'intérieur qui opposent Newland Archer et la comtesse Olenska, et des deux scènes finales, que j'avais trouvées terriblement émouvantes :
Spoiler:
 

Depuis, sur ce film, généralement considéré comme un OVNI au sein de la production scorsesienne, j'ai lu ce commentaire surprenant :
Citation :
Le Temps de l'Innocence dessine une dialectique de l'aristocratie : comment faire voir sans montrer, comment dire les choses sans les nommer... La Mafia et l'aristocratie, c'est finalement le même univers clos, régi par des règles, des codes.
Je n'avais jamais compris ce que cela voulait dire, jusqu'à ce que je me décide à lire le livre qui a inspiré ce film, et que j'y découvre, vers la fin, lors du dîner offert par les Archer à la bonne société new-yorkaise
Spoiler:
 

ce commentaire assassin :
Citation :
C'était ainsi dans ce vieux New-York, où l'on donnait la mort sans effusion de sang ; le scandale y était plus à craindre que la maladie, la décence était la forme suprême du courage, tout éclat dénotait un manque d'éducation.

Sur ce très beau livre d'Edith Wharton, Diane de Margerie a rédigé dans l'édition GF une Préface extrêmement fine et intelligente, dont je recommande la lecture à tous ceux qui voudraient approfondir leur lecture de ce livre. Voici ce qu'elle écrit sur le dénouement :
Spoiler:
 

On peut reprocher un certain nombre de choses à ce livre (je ne ferai certainement pas d'Edith Wharton mon auteur de chevet!) : une surabondance de personnages, une analyse sociale qui prend peut-être un peu trop de place - au détriment de l'émotion (l'histoire de Newland et de la comtesse ne m'émeut pas plus que ça), mais incontestablement, c'est de grande littérature qu'il s'agit. Very Happy

_________________
Le Temps de l'innocence Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeDim 17 Jan - 18:15

J'ai lu le Temps de l'innocence et vu l'adaptation, j'ai beaucoup aimé ce roman, la peinture des moeurs de la société new-yorkaise, l'analyse des réactions de Newland qui manque peut-être d'un peu de profondeur.
j'ai lu aussi Eté que j'ai aimé également, un très joli roman qui parle d'une jeune fille qui souhaite se libérer du carcan de l;a société dans laquelle elle vit en revendiquant ses origines.
J'ai vu l'adaptation de The house of mirth, je ne m'en souviens pas très bien, mais j'avais apprécié ce film et le jeu de Gillian Anderson.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeDim 24 Jan - 15:59

J'ai vu l'adaptation de The Age of Innocence sur les conseils de ma mère (btw, pour ceux qui sont curieux ou qui n'ont rien à faire Razz, Gossip Girl offre une variante sympathique dans l'épisode The Age of Dissonance, un épisode qui porte bien son nom finalement ^^). J'avais bien aimé mais j'attends un peu avant de me lancer dans la lecture, de ce roman ou d'un autre de Wharton, parce que son souci du détail légendaire me fait un peu peur sur la longueur =S.

Popila, je trouve ton commentaire sur la mafia intéressant, je crois que je vais revoir le film et y réfléchir ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeDim 24 Jan - 21:02

Lise Bennet a écrit:
J'attends un peu avant de me lancer dans la lecture, de ce roman ou d'un autre de Wharton, parce que son souci du détail légendaire me fait un peu peur sur la longueur.
Le roman n'est pas très long, en fait, et se lit plutôt facilement : je pense que le fait d'avoir vu le film avant aide à ne pas se perdre au milieu des personnages secondaires, qui sont souvent mentionnés, mais ne semblent pas jouer un grand rôle, du moins en apparence. En fait, il exercent quand même une pression collective sur Newland Archer, mais il ne s'en rend pas tout de suite compte.

Lise Bennet a écrit:
Popila, je trouve ton commentaire sur la mafia intéressant, je crois que je vais revoir le film et y réfléchir.
Merci ! Razz En fait, je n'ai jamais vu les films de Scorcese sur la mafia, mais lire ce commentaire sur le film m'a donné envie d'y jeter un coup d'oeil, parce qu'a priori, on ne penserait pas forcément à associer la bonne société new yorkaise du XIXème siècle à cet univers là. ^^

_________________
Le Temps de l'innocence Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Overbearing Master
Séverine


Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeSam 19 Mar - 13:10

Je poste mon avis à chaud puisque je viens juste de refermer le livre (d'ailleurs peut-être que je devrais faire ça à chaque fois, ça m'éviterait d'avoir des tonnes d'avis en retard à poster)... Et une fois de plus, Edith a su me séduire. Pourtant, dans le contexte où j'ai commencé ce livre (immédiatement après un coup de cœur formidable pour Belle du Seigneur), ça n'était pas évident mais c'était sans compter sur le talent (enfin à mes yeux Edith est un auteur de grand talent, car jusqu'à présent, tout ce que j'ai lu d'elle m'a profondément séduite et remuer) de cet écrivain.
Le temps de l'innocence ne déroge pas à cette règle. Bon, les débuts ont été assez durs parce qu'il est carrément difficile de se retrouver dans ce microcosme new-yorkais où Edith nous entraîne, tout le monde semble apparenté sans que l'on sache réellement quels sont exactement ces liens de parenté...
Passé cette petite difficulté (somme toute un peu indigeste), j'ai plongé dans l'histoire avec délice...
J'ai beaucoup, beaucoup aimé cette histoire, j'ai beaucoup aimé le personnage de la comtesse, beaucoup aimé le triangle amoureux, le dénouement, l'ironie mordante et rafraichissante d'Edith (il faudra que je revienne vous poster certains passages qui m'ont marqué, je ne sais pas remettre la main sur la feuille où j'ai noté les pages Rolling Eyes), j'ai aimé la description de ce vieux New-York régi par un carcan rigide et étouffant (je n'ai pas trouvé que l'étude des caractères prenait trop de place).
L'histoire manque peut-être un peu de fantaisie (quoiqu'avec la comtesse Olenska et aussi les Beaufort, on a un peu de fantaisie) mais c'est un peu le propre de Wharton, je dirais, ce n'est pas ça qui fascine ici (enfin à mes yeux)...
Newland est un personnage assez intéressant que j'ai adoré détester et qui m'a finalement touché (certaines de ces prises de positions, de ces décisions, de ces propos m'ont un peu laissé comme ça Shocked, je dois dire).
La préface a aussi quelque peu modifié (je l'ai lu à la fin) ma vision de May Welland, qu'au final, on aurait pu trouver assez insipide et incolore mais qui semble bien plus fine qu'il n'y parait sauf qu'elle est le pur produit de son milieu et qu'il lui est inconcevable de s'en éloigner, ne serait-ce que de quelques millimètres (en plus, comme on ne possède QUE la vision de Newland, le portrait qu'il en brosse est assez peu flatteur).
J'ai bien plus aimé le personnage de la comtesse bien que ces apparitions soient assez brèves même si elle est le cœur de l'histoire. J'aurais aussi aimé connaître un peu plus son point de vue, connaître ses sentiments réels pour Archer. Je me demande finalement si elle l'a vraiment aimé, si elle avait vraiment envie de faire un bout de sa vie avec lui, on ne sait juste encore une fois que ce qu'Archer nous rapporte et c'est forcément biaisé.
Bref, j'ai encore une fois apprécié ce livre Le Temps de l'innocence 94134. Et, pour moi, elle est un peu la Jane Austen américaine (parce qu'elle est drôle, elle a le sens des phrases qui font mouche, elle est aussi ironique que notre bonne vieille Jane, elle sait décrire avec précision et justesse un milieu qu'elle connait bien...) mais je ne crois pas être la seule qui pense ça... La seule différence majeure à mes yeux, c'est que les romans de Jane se finissent tous en happy-ending alors que chez Edith, pas du tout (du moins, pour les trois que j'ai pu lire).
Je pense voir le film aujourd'hui ou demain. Je n'aime pas trop Michèle Pfeiffer mais bon... J'ai vu qu'il y avait Daniel Day Lewis et Winoma Ryder et j'aime assez le cinéma de Scorcese, au final.

Popila, j'aime bien la comparaison établie entre le milieu disséqué par Wharton avec la mafia. J'avais, moi aussi, relevé la phrase que tu cites mais sans la comprendre, cela apporte un petit éclairage.
Revenir en haut Aller en bas
Haydée
Star-crossed lover
Haydée


Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeVen 9 Sep - 14:16

Je profite de ma lecture encore tout fraiche du roman Le temps de l'innocence pour donner mon avis.
J'ai beaucoup aimé (pas autant que Chez les heureux du monde ou Eté). Ma lecture a été plus distante, moins boulversée. J'ai adoré connaître cette vie new-yorkaise, ces liens très serrés entre les personnages et les manières dont ils se viennent en aide ou pas, et pourquoi.
J'ai connu pendant ma lecture une parfaite symétrie de sentiments entre les deux livres qui composent le roman. Dans le livre I j'ai eu de la peine pour May, qui parait victime de son monde, et j'ai eu pitié de Newland, confronté à ses certitudes qui s'effondrent. Dans le livre II, j'ai eu de la peine pour Newland, qui ne sait plus du tout où il en est, et pitié de May, qui gère remarquablement la situation. Finalement, May n'est pas une victime. Quant à la comtesse, elle, échappe à tout sentiment de ma part. Non pas que je n'apprécie pas son personnage, c'est plutôt qu'elle est pour le lecteur (moi en l'occurence) ce qu'elle est pour Newland : inaccessible.
J'ai été très étonnée à la fin
Spoiler:
 
A en parler je me sens très émue, plus que je ne le sentais en refermant le livre.
Edith Wharton est un auteur dont je ne saurais plus me passer. Elle me devient encore plus indispensable à chaque nouvelle lecture.
Revenir en haut Aller en bas
MissFairlie
Vicar's daughter
MissFairlie


Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeVen 5 Oct - 15:40

j'ai lu ce roman cet été, et j'ai eu l'impression de relire une version tres courte et bien sûr assez différente, d'anna karenina, je ne sais pas pourquoi...

il ne m'a pas marqué, mais je dois dire que sa lecture est plaisante^^
En VO, c'est toujours mieux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Miss Woodhouse
Bookworm
Miss Woodhouse


Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeLun 16 Sep - 11:14

Je viens de terminer le roman de Edith et je suivrai l'avis de Séverine !
Je n'ai pas grand chose à ajouter à son avis, c'est un roman que je recommande, je l'ai mieux apprécié que les Boucanières seul roman de Wharton que j'avais lu jusqu'à présent.

Il me reste à voir le film mais je ne suis pas du tout Fan de Pfeiffer et en plus La Comtesse est brune et pas blonde ! rien que ça ça me gonfle car Archer bloque pas mal sur sa chevelure qui le fascine. lol! 

Je recommande donc la lecture de ce roman qui se lit sans difficulté, les nombreux personnages sont en effet surtout là pour mettre en avant les principes & convenances de la bonne société new yorkaise...
Revenir en haut Aller en bas
Satine
Locataire de Netherfield
Satine


Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitimeSam 31 Jan - 1:06

ATTENTION SPOILERS !


Hier, j'ai terminé mon premier Edith Wharton - "Le Temps de L'Innoncence". Une romancière Américaine qui est très peu connue No Alors que Francis Scott Fitzgerald, un romancier, lui aussi Americain et de la même époque (du XXème siècle) est un auteur bien connu surtout pour son oeuvre majeure "The Great Gatsby" ... Je me demande bien pourquoi scratch Pourquoi Edith Wharton est si peu connue  Suspect J'aimerais bien une explication ...   Rolling Eyes  
J'avais essayé de lire "The Great Gatsby" en 2012, mais en vain No Je l'ai abandonné au bout de 100 pages (sur 211) (Un roman plus court que "The Age of Innocence" qui fait environ 285 pages). Le début est long long, trèèèèès long et lent, rien de vraiment intéressant, on n'accroche pas du tout Evil or Very Mad (alors que l'histoire en elle même est magnifique, j'ai adoré l'adaptatation de Baz Luhrmann  Le Temps de l'innocence 95692  ) mais je ne peux pas en dire autant du roman Rolling Eyes. Cette lecture, m'avait refroidi des auteurs Américains ... oui je sais c'est débile mais ça a été le cas  Le Temps de l'innocence 516814  Jusqu'à ce que je découvre Edith Wharton avec "The Age of Innocence"  Le Temps de l'innocence 41657 Vu comme ça, ça parait surement bête que je compare ces 2 auteurs alors que je n'ai lu qu'un roman de chacun ... MAIS, je compare l'oeuvre majeure de Fitzgerald avec l'oeuvre majeure de Wharton, je pense ne pas être trop injuste en faisant cela ...

  J'ai trouvé cette lecture délicieuse  Le Temps de l'innocence 557349  Au contraire de ce cher monsieur Fitzgerald, Edith Wharton nous pose l'intrigue dès le début. J'ai été séduite dès les premières pages. On entre tout de suite dans le vif du sujet. Elle nous présente d'une façon  remarquable, la situation, le personnage principal Newland Archer et ses relations. Elle nous décrit le QUAND, OÙ, QUI, QUOI, COMMENT, POURQUOI ? dès les premières pages et nous "balance" l'élément perturbateur, Mme Olenska au bout de 5 pages ... Comment ne pas être intrigué par l'histoire après cela lol! Le personnage de Mme Olenska est tellement intéressante et intriguante que je voulais en savoir plus, encore plus au fur et à mesure de ma lecture  Le Temps de l'innocence 312935  
De plus, j'ai trouvé totalement fascinante cette société New-Yorkaise du XIXème siècle, représentée dans un "décor" théatral. Une société où domine l'hypocrisie, la manipulation, le commérage, l'illusion, et les règles de bienséance ... Edith Wharton nous propose une mise en scène très théatrale [définition pour qu'on se comprenne: la mise en scène est l’orchestration de tous les éléments d’une production théâtrale (jeu, costumes, décor, éclairage, son]. Justement, je pense que la société (tous les membres) est le "metteur en scène", et que le personnage principal, personnage qui ignore tout, celui qui est innocent est Newland Archer. Archer ne vit pas les évenements mais les subit ... J'irais jusqu'à dire que Archer est un personnage tragique ... Edith Wharton nous dépeint de façon très subtil un personnage tragique. [voici en gros ce qui caractérise un personnage tragique et qui correspond en tout point au personnage de Archer: [un personnage tragique est souvent de "sang noble" c'est à dire qu'il s'agit d'un prince, d'un roi, d'un personnage qui a de l'importance sociale. Il est souvent ni bon, ni mauvais et c'est ce qui fait que le lecteur peut s'identifier a lui (il est touché par sa détresse). Et surtout il est confronté à un destin inéluctable (=auquel il ne peut échapper): par exemple, colere/vengeance des dieux, dilemne etc.. Les problèmes qui sont posés au héros sont d'ordre politique, amoureux et engage sérieusement l'avenir du personnage et même de la nation.A la lecture de l'oeuvre, le lecteur doit ressentir de l'admiration et de la pitié envers ce héros.La fin de l'oeuvre se conclut soit par la mort ou le renoncement du personnage.] Donc moi je vois les choses ainsi: Archer est le "jouet", "l'acteur", la "marionette" donc l'innocent en question manipulé par la société entière (le metteur en scène). Et Mme Olenska, est cet élément étranger, cet élément perturbateur, innatendu, qui change le cours des événements. élément qui "ouvre" les yeux Archer. En fait Wharton, nous dépeint un amour qui "ouvre" les yeux et non ici, l'amour ne rend pas aveugle ... Archer comprend petit à petit qu'il est un élément sans pouvoir, pris au piège de la société, alors finalement accepte son destin et le subit. Il comprend qu'il n'est qu'un prisonnier, écrasé et manipulé par la société, un oiseau dans un cage ... Mme Olenska, élément extérieur, qui finalement reste extérieur à tout ça jusqu'à la fin, puisqu'on ne l'accepte finalement jamais. Elle, qui est tout le contraire de ces personnages, franche, sincère, qui ignore les règles de bienséance, n'a absolument rien à faire dans cette société, pourquoi l'accepter ... Justement c'est ce qui séduit Archer, Ellen est tout ce qui est VRAI, tout l'opposé de la société qui l'entoure et l'étouffe. C'est une bouffée d'air frais, du sang neuf. Et c'est pareil pour Ellen, elle aime Archer pour ces même raisons ... Il est attentioné, il l'écoute et la comprend. Ellen peut s'ouvrir à lui ... Donc oui elle aussi, c'est l'élément innocent. Il y a certains qui disent qu'il n'y a aucun retournement de situation à la fin ... Mais justement il y en a un GROS. Au début, on perçoit May toute innocente, et on se dit bon voilà c'est l'élément innocent, celui qui subit tout, la pauvre victime, et que Ellen, un personnage loin d'être parfaite, vient tout gâcher, séduit Archer etc alors que finalement c'est tout le contraire, Ellen et Archer subissent, ils n'ont aucun pouvoir, ne peuvent RIEN changer, c'est May et tout son clan (vers la fin Archer utilise le mot "clan" justement) qui décident de leur destin ... D'ailleurs on peut comparer ce roman à l'excellent film de Lars Von Trier "Dogville", en comparant le personnage d'Ellen, avec le personnage de Grace joué par Nicole Kidman
Spoiler:
 
(Je sens qu'on va me lancer des tomates là  lol! ) En fait, la vie, le destin de Ellen et de Archer pourrait être représenté par les Opéras qu'ils aiment tant regarder ... (L'ouverture du roman est justement un Opéra, je pense que ce n'est pas pour rien. L'ouverture est aussi le dénouement. C'est le résumé de l'histoire tout est là devant nous dès la première page. Ellen et Archer sont les deux personnages principaux de cet Opéra. Au début Archer ignorant tout, prend plaisir à ce spectacle, mais plus tard il ne peut pas, des scènes de l'Opéra lui rappelle trop sa propre vie (c'est ainsi dans le roman même). L'Opéra n'est plus une "escapade", un divertissement pour lui à présent mais c'est la triste vérité, la realité de la vie  ... Edith Wharton est vraiment un génie pour avoir fait ça. On est dupé dès la première page. C'est une excellente production théatrale bravo  Le Temps de l'innocence 94134  Le Temps de l'innocence 94134  Le Temps de l'innocence 94134  Maintenant je comprends mieux pourquoi tout au long de ma lecture j'ai eu l'impression de lire une pièce de théâtre, est j'ai surtout eu en quelque sorte le sentiment de lire une pièce de théâtre de Oscar Wilde  Shocked
   
Cette histoire d'amour entre Archer et Ellen m'a complètement passionnée. Ca m'a tenue en haleine du début à la fin  Le Temps de l'innocence 346347  Et j'ai vraiment adoré le personnage de Mme Olenska  cheers  J'ai aussi beaucoup aimé que les chapitres soient aussi courts, ça donne l'impression d'avancer plus vite dans l'histoire bravo Ce roman, rien que pour l'analyse que j'ai fait est un pur bijou  Le Temps de l'innocence 312935  Après ce n'est que ma vision des choses, j'espère ne pas avoir trop divagué lol!

J'ai aussi regardé le film de Scorsese. Un film très fidèle et réussi que j'ai aimé. Michelle Pfeiffer est juste sublime en Mme Olenska bravo bravo  Le cast est très bien sauf Daniel Day Lewis qui m'a un peu "gêné". J'aurais plus vu un acteur tel que Jeremy Irons  drunken  Le Temps de l'innocence 346347  J'ai trouvé qu'il y avait trop de voix-off qui m'a aussi par moment gêné. Sinon la musique et les costumes sont sublimes  Le Temps de l'innocence 557349  Mais je n'ai pas ressenti cette passion, la passion qui m'a tenu en haleine jusqu'à la fin dans le roman. Il manquait ce petit quelque chose, peut être que c'est aussi dû à Daniel Day Lewis je ne sais pas ... En fait j'aurais voulu une adaptation quelque peu différente, plus innovatrice, mais j'ai quand même aimé ... D'ailleurs, qu'est ce que j'aimerais qu'il y ait une nouvelle adaptation, et dirigée par Joe Wright Razz

Vraiment, quand je pense que Edith Wharton n'est pas plus connue, ça me révolte  affraid  Le Temps de l'innocence 3899853445  Le Temps de l'innocence 503147
Elle a été une sacré découverte Le Temps de l'innocence 95692 Si seulement j'avais ses autres romans, j'aurais continué à découvrir cette auteure bravo mais je vais attendre patiemment mon anniversaire pour ça  Le Temps de l'innocence 146446  J'espère que ses autres romans sont également de cette qualité. Je n'entends que du bien sur "Chez les heureux du monde" et "Les Boucanières" et aussi sur "Ethan Frome". Hâte Hâte Hâte de découvrir plus cette romancière  Le Temps de l'innocence 466465

Ca c'est une dissertation ! On dirait que ce roman m'inspire  Razz  En tout cas ça m'a permis d'encore plus aimer cette oeuvre  Le Temps de l'innocence 312935 J'avoue m'être un peu trop emportée, désolé pour ce long post  Razz


PS: Concernant F.Scott Fitzgerald, je sais que j'ai été un peu sévère mais je suis loin de le rayer de ma liste, je pense lui redonner une deuxième chance  Le Temps de l'innocence 744240  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Temps de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Le Temps de l'innocence   Le Temps de l'innocence Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Temps de l'innocence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine (XIXème et antérieure) :: Edith Wharton-
Sauter vers: