Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Nina Berberova

Aller en bas 
AuteurMessage
Summerday
Bookworm
Summerday


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeDim 7 Nov - 20:21


Nina Berberova 4588110

Certains connaissent-ils l'écrivaine Nina Berberova? Je viens de découvrir son œuvre et je suis tombée sous le charme de son écriture. J'ai lu Le roseau révolté, qui est très court, et j'ai été très étonnée de tout ce qu'elle arrive à dire d'intense et essentiel en à peine soixante et onze pages. C'est une histoire simple de deux amants séparés par la guerre et cela s'achève par une magnifique ode à la liberté. L'écriture de cette romancière est belle et en même temps férocement efficace.
J'ai maintenant envie de lire ses autres écrits, notamment L'accompagnatrice qui semble être le plus connu.

Nina Berberova Roseau10
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeDim 7 Nov - 20:41

Non, je ne connais pas du tout cet auteur, mais ce que tu en dis et les images que tu as postées sont très tentantes ! Wink

_________________
Nina Berberova Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Summerday
Bookworm
Summerday


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeDim 9 Jan - 11:56

J'ai lu un autre roman de cette auteur : La souveraine. Il m'a aussi plu bien que sa conclusion soit très pessimiste. Dans le Paris de l'entre-deux guerres, nous suivons la découverte de la passion par le jeune Sacha. Doctorant et un parcours tout tracé, il vit pauvrement avec son frère avec qui il partage une chambre minuscule, et dont le quotidien n'est bercé que par ses études, ses promenades avec son amie Katia et les visites à quelques amis et collègues. Puis un jour il rencontre Léna, une jeune femme de bonne famille.
Le roman, cruel et mélancolique, s'intéresse aux répercussions de l'amour sur les êtres. Poussant au mépris des valeurs et des familles, comment vraiment définir un tel sentiment? Notre héros qui pourtant a connu l'exemple d'une mère emportée par l'ascension sociale, semble entraîné sur les mêmes chemins...
Nina Berberova La-sou10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeLun 10 Jan - 14:07

Je ne connaissais pas mes ta présentation me donne très envie de la découvrir!
J'essaierai de m'en procurer à l'occasion.
Merci pour la découverte!
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeLun 10 Jan - 14:30

Une de mes collègues (avec qui je m'entends très bien) aime beaucoup cet auteur. Je me laisserai moi aussi tenter un de ces jours ...

_________________
Nina Berberova Edu10
Revenir en haut Aller en bas
Summerday
Bookworm
Summerday


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeLun 10 Jan - 15:51

On m'a aussi dit que l'histoire de la romancière est très intéressante, et je crois qu'elle a écrit une autobiographie justement. Je crois me souvenir aussi que l'histoire de sa fortune critique est particulière. Je ne voudrais pas dire de bêtise mais je crois que la plupart de ses romans sont posthumes (ou tous?) et qu'en France par exemple, ses textes n'ont été traduits que dans les années 80 alors qu'ils ont été rédigés dans les années 20 et 30. Mais je ne suis pas certaine de mes sources, il faudrait vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeMer 13 Nov - 16:58

Ce qui est formidable sur Whoopsy, c'est que quand on ne connaît pas une auteure, en général quelqu'un a fait un post pour nous la faire découvrir Very Happy 

Je viens de tomber sur ses 2 livres dans les sorties du mois chez J'ai Lu et les couvertures comme les résumés m'ont attirée. Le nom ne me disait rien, à part pour L'accompagnatrice que je n'ai pas lu.

Je vais peut-être tenter l'une de ses deux sorties (l'autre sortie est La souveraine dont Summerday parle au-dessus).

Nina Berberova Laquai10

Citation :
Née à Saint-Pétersbourg, l’ambitieuse et sensuelle Tania fuit au Japon la révolution d’Octobre. Alors que son monde s’écroule, elle décide de séduire et d’épouser le fiancé de sa sœur. Ensemble, ils s’installent à Paris ou la jeune femme s’imagine enfin accéder au bonheur. Mais, très vite veuve, elle passe de protecteurs en protecteurs et sombre peu à peu dans la misère et la folie.

_________________
Nina Berberova Master11
Revenir en haut Aller en bas
Summerday
Bookworm
Summerday


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeJeu 14 Nov - 14:17

C'est une bonne chose que les romans soient réédités. Certains se trouvent assez facilement mais pas tous. On croise Nina Berberova chez de nombreux bouquinistes et dans toutes les bonnes bibliothèques. J'espère que tu te laisseras tenter Shelbylee. C'est une plume belle et sensible. Tout ce que j'ai lu d'elle m'a plu. Lorsque j'ai découvert cette auteur j'ai acquis beaucoup de ses titres pour ma pàl mais je n'ai pas voulu les lire trop vite car sa biblio est relativement courte et les romans le sont aussi, donc je les économise. Il me reste Le mal noir, L'accompagnatrice, C'est moi qui souligne, Astachev à Paris et La résurrection de Mozart à lire, et d'autres que je n'ai pas encore acquis Very Happy Son roman Le livre du bonheur m'attire beaucoup mais je ne l'ai pas encore. Je me laisserai sans douter tenter par Le laquais et la putain.

Il y a un titre que j'avais lu mais que je n'avais pas évoqué ici c'est De capes et de larmes. Il était profondément triste comme tous les "récits de l'exil" que la romancière rédige sur les immigrés russes. Chaque histoire est empreinte d'une grande mélancolie. De Capes et de larmes raconte l'histoire de Sacha, une jeune fille qui grandit dans la misère en Russie. Sa soeur Ariane est son rayon de soleil mais elle les quitte pour épouser un homme. Sacha et son père immigrent à Paris. Dans son esprit la capitale française était synonyme de bonheur et de prospérité mais sa vie parisienne sera aussi médiocre. C'est celui des romans que j'ai lu d'elle que j'ai trouvé le plus triste pour l'instant, car malgré tout Sacha attend toujours une étincelle qui fera vibrer son destin malgré la fatalité de sa condition sociale. C'est d'autant plus poignant que le lecteur est lui assez vite sans espoir.

J'ai aussi lu un ouvrage différent intitulé À la mémoire de Schliemann qui raconte trois journées de la vie d'un héros incongru qui travaille comme aide-comptable dans une entreprise dirigée par un ordinateur géant. Pour la première fois la machine lui a accordé trois jours continus de congés et il décide de se rendre à la campagne pour se baigner dans un lac. Espiègle hommage à Orwell puisque son histoire se déroule en 1984, ce conte est une fable d'anticipation où ce travailleur anonyme va se balader d'une ville à une autre, à la façon dont l'archéologue Heinrich Schliemman dut découvrir huit cités avant de trouver Troie! Pour notre modeste héros qui a des idées bien arrêtées, les villes devraient se dédoubler en une vision souterraine et les êtres seraient dotés d'une annotation + ou - accolée à leur nom en fonction de leur vit sur terre ou sous terre. Il envisage aussi les journées de travail d'une façon peu conventionnelle mais très rentable... Il y a un peu d'Orwell, un peu de Kafka aussi dans cet imaginaire qui mêle cités tentaculaires à quelques jours de repos qui sentent bon les congés payés!
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeJeu 14 Nov - 15:39

Tous les résumés de ses ouvrages m'interpellent. Je verrai bien lequel tombera entre mes mains en premier.
A la mémoire de Schliemann me tente beaucoup aussi.

_________________
Nina Berberova Master11
Revenir en haut Aller en bas
kary
Locataire de Netherfield
kary


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeMar 1 Avr - 9:11

J'ai fini de lire la biographie qu'elle a écrite sur Tchaïkowski (c'était une autre orthographe du nom du compositeur au XXe siècle). C'est un petit livre très agréable à lire même s'il y a beaucoup de noms avec lesquels on peut s'emmêler les pinceaux. Nina Berberova n'a pas hésité à aller interviewer les derniers amis vivants du compositeur.

Concernant le contenu même, je crois que l'auteur est une des premières à avoir évoqué clairement le "problème" de Tchaïkowski (à savoir, son homosexualité refoulée). Il est aussi intéressant de noter le parallèle de la vie du compositeur avec la destinée tragique de Eugène Onéguine, héros de Pouchkine, dont Tchaïkowksi a tiré un de ses opéras les plus célèbres. Je regrette que l'auteur ne parle pas plus des compositions pour ballet de Tchaïkowski mais l'analyse musicale est un autre travail, comme le dit Nina Berberova dans son avant-propos.

En tout cas j'ai découvert beaucoup de choses sur le compositeur qui ne sont pas forcément bien connues du grand public (c'était un angoissé de la foule, un éternel insatisfait de son travail...). Bref, le côté humain est vraiment bien décrit et on voyage entre Pétersbourg et Moscou, puis entre la France et l'Italie avec lui. Enfin on en apprend un peu plus sur son malheureux mariage qui ne dura que quelques mois...

La BBC a tourné en 2007 une sorte de fiction documentaire sur la vie du compositeur avec Ed Stoppard ("Upstairs Downstairs", "Belle du Seigneur") dans le rôle titre. Je serai vraiment très curieuse de voir ce que cela donne.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitimeVen 4 Juil - 22:04

Je viens de lire La souveraine et ce roman m'a un peu surprise par son pessimisme. Nina Berberova évoque la condition des immigrés russes à Paris qui vivent dans une extrême pauvreté.
Sacha tombe amoureux d'une jeune fille riche, et va abandonner toutes ses valeurs, tous les grands sentiments qui font l'homme. Et chez Berberova, on a vraiment l'impression que c'est la pauvreté qui le mène à renier sa famille, ses amis, ses valeurs.
L'amour de Sacha pour Lena l'a rendu égoïste, et renforce son sentiment de solitude, car il se sent éloigné des personnes qu'il connaissait avant.

D'ailleurs, l'auteur décrit très bien l'avant et l'après, dans un style concis, elliptique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nina Berberova Empty
MessageSujet: Re: Nina Berberova   Nina Berberova Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Nina Berberova
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and travel on :: Auteurs d'autres nationalités :: Culture russe-
Sauter vers: