Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Anne Wiazemsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Anne Wiazemsky   Jeu 28 Oct - 13:23

Anne Wiazemsky est un auteur français contemporain. Petite-fille de François Mauriac, elle a su très vite voler de ses propres ailes. Elle tourne très jeune sous la direction de Bresson puis de Téchiné. C'est ensuite vers sa véritable passion, l'écriture, qu'elle se tourne et c'est un véritable succès. Elle remporte le Goncourt des Lycéens avec Canines en 1993 puis le Grand prix du roman de l'Académie française en 1998 avec Une Poignée de Gens. Elle est l'auteur de nombreux autres romans et nouvelles.

Pour l'instant, je n'ai lu que Jeune Fille d'elle. Et ça a été un véritable coup de .


Citation :
Printemps 1965. Anne, la narratrice, a dix-huit ans quand elle rencontre le cinéaste Robert Bresson. Cette entrevue a été organisée par son amie Florence, laquelle tenait le premier rôle dans Le procès de Jeanne d’Arc. Persuadée que Anne est l’actrice idéale pour interpréter Marie dans Au hasard Balthazar, le prochain film du maître, Florence la pousse à auditionner malgré sa complète inexpérience. Au fil des séances d’essai, la présence d’Anne, son attitude, sa voix convainquent Robert Bresson de la nécessité de ce choix. Mais Anne est encore mineure, et il s’agit de faire accepter le projet à son grand-père, François Mauriac. Heureusement pour elle, ce dernier mesure toute l’importance de cette opportunité.
Pendant plus d’un mois, Anne va faire l’expérience d’un plateau de cinéma. Robert Bresson, lui, instaure un jeu ambigu, entre séduction et domination. Bien que repoussant ses avances, Anne subit son emprise psychologique et le magnétisme de son génie artistique. L’actrice sent qu’une métamorphose s’opère en elle, suscitée par des désirs puissants mais confus, qui exacerbent sa sensibilité.
Anne Wiazemsky a un style léger, caressant, jamais emprunté. On lit son histoire sans peine, on la dévore même.
Ce livre est appelé "roman" mais il n'a rien de fictif, il raconte des évènements passés, qui ont marqué l'existence de l'auteur. Elle nous convie à un passionnant retour en arrière, sur les traces de sa jeunesse, des débuts de sa carrière d'actrice. Tout au long de ce roman, on est avec elle, en toute intimité, avec une impression de proximité assez exceptionnelle. On entre dans cet univers cinématographique fascinant, on assiste, à ses côtés, au tournage du film Au Hasard Balthazar. On fait la connaissance de cet étonnant homme du cinéma qu'est Robert Bresson, un personnage pour le moins déroutant, au génie parfois inquiétant mais toujours émouvant.
Anne est une jeune fille maladroite, qui manque de confiance en elle et qui cherche un sens à son existence. Elle trouvera une forme de renouveau existentiel dans le cadre de cette expérience incroyable. Dans ce livre, on est plongé dans toute une atmosphère, on assiste à l'éveil, dans tous les sens du terme, de cette jeune fille qui nous convie à des instants d'apesanteur absolument réjouissants, où la sensibilité et la douceur sont de mise.
On rencontre des grandes figures telles que Bresson bien sûr, mais aussi François Mauriac, son affectueux grand-père qui apparaît plusieurs fois dans le récit. Anne est pleine de dévotion à l'égard de Bresson, réputé - à juste titre - tyrannique. Elle parvient à nous rendre toute sa dimension et son épaisseur, elle parle de sa séduction, de son attitude enjôleuse, de la maîtrise quasi parfaite de son art, de ses parts d'ombre. L'écriture de l'auteur est telle qu'elle parvient toujours à garder le lecteur à bonne distance, tout ce qui est décrit prend de l'éclat. Jeune Fille est aussi et peut-être avant tout un formidable roman d'apprentissage.


Pour le challenge Dame de Lettres, je compte lire un autre de ses romans, intitulé Sept Garçons :


J'ai aussi très envie de lire son dernier roman en date, Mon Enfant de Berlin, qui raconte une période importante de la vie de sa mère.

Pour infos, les romans d'Anne Wiazemsky sont disponibles en poche chez Folio Wink

Et vous, avez-vous eu l'occasion de lire cet auteur ? Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Anne Wiazemsky   Jeu 28 Oct - 13:38

Jamais ! J'avais lu des critiques réservées sur Mon enfant de Berlin, qui m'avaient un peu découragée de continuer (la vie est courte mais la PAL est longue ...).
Mais ce que tu dis sur cet opus me tente beaucoup. Emjy, tu es une terrible séductrice Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Anne Wiazemsky   Jeu 28 Oct - 21:19

Akina a écrit:
(la vie est courte mais la PAL est longue ...).
Bel aphorisme. lol!

Je crois que j'ai entendu une interview de cet auteur au moment de la sortie de Jeune fille, et que je l'avais trouvée sympathique (suffisamment rare pour être noté ; en général, dans ce type d'émission, je trouve les écrivains antipathiques et odieux).

Beau billet, en tout cas. Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Anne Wiazemsky   Dim 8 Jan - 19:13

J'ignorais qu'un nouveau roman de cet auteur était sorti le 2 janvier ! J'ai très envie de le lire, surtout qu'on peut le considérer comme une suite de Jeune fille, sa première autobiographique, que j'avais adoré


Citation :

Cinq ans après Jeune Fille, où elle nous racontait ses débuts dans le cinéma d'auteur dont elle deviendra l'icône, Anne Wiazemsky revient comme pour nous révéler la suite ... Nous sommes en juin 1966 et le rattrapage du bac se profile pour la jeune Anne. Entre révisions de philo et d'histoire-géo se greffe une "épreuve" plus personnelle : sa rencontre avec le déjà reconnu Jean-Luc Godard, de dix-sept ans son aîné. Fou amoureux, le cinéaste s'impose dans la vie de la petite-fille de François Mauriac. Si celle-ci n'est pas la jeune fille rangée que l'on imagine, elle reste bousculée par cette liaison possessive et hors du commun à laquelle s'oppose sa famille. On ne plaisante pas chez les Mauriac ! Anne, elle, connaît comme n'importe quelle étudiante, sa première fois, la contraception, le désir d'émancipation, mais aussi les doutes. Les "Passe ton bac d'abord" ne l'empêcheront pas d'épouser Godard ni de fréquenter tous les acteurs de la nouvelle vague que l'on retrouve ici avec plaisir. L'auteure se souvient comme si c'était hier de cette année plus vibrante que studieuse. Son style sobre et son émotion retenue laissent la part belle au récit de sa vie qui se lit comme un formidable roman.
Source : Version Femina.
Je trouve que ça donne très envie, pas vous ? Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Anne Wiazemsky   Dim 8 Jan - 20:03

Ca a l'air fantastique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Anne Wiazemsky   Dim 8 Jan - 20:05

C'est exactement ce que je me suis dit Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zadig
Ecrivain en herbe
avatar


MessageSujet: Sept Garçons   Mer 25 Sep - 11:00

Il y a longtemps, un jour de début d'été, je venais de passer mon épreuve de français au bac (j'étais donc en première, c'était il y a dix ans!). Ce vendredi là débutait l'été du livre à Metz. J'y allais religieusement chaque année en famille, et cette année là était particulière car mon auteure jeunesse préférée devait être présente (je vouais un culte à Shaïne Cassim à l'époque). J'étais impatiente de la rencontrer. Malheureusement, nous sommes arrivés à l'heure du déjeuner et elle venait de quitter le salon pour aller manger. Je n'allais donc pas la voir!!
Mes parents, pour me réconforter, me proposèrent de faire le tour des stands et des auteurs et de choisir un livre, qu'ils m'offriraient.
Et c'est la couverture de 7 garçons qui m'a attirée. J'ai raconté à Anne Wiasemsky ma déception de ne pas rencontrer Shaïne Cassim, et je lui ai avoué que je ne la connaissais pas, elle, mais que la couverture de son livre me plaisait et que j'allais me laisser tenter. Elle m'a écrit une dédicace dans le bouquin, où elle me remercie de lui faire confiance et espère que je ne serai pas déçue!
J'ai dévoré 7 Garçons, qui reste l'un des plus beaux romans que j'ai lu jusqu'à présent. Je l'ai beaucoup relu depuis.

Plus tard, confiante dans mon affection pour l'auteur, j'ai cherché à lire d'autres romans d'Anne Wiasemsky, mais j'ai été très déçue. Je me souviens de Je m'appelle Elisabeth, auquel je n'ai trouvé aucun intérêt!

Alors, en lisant vos messages concernant Une année studieuse et Jeune fille, quelle ne fut pas ma joie, je reprends espoir (^^)! J'ai hâte de me plonger dans ces deux romans du coup, pour retrouver le plaisir de ma première lecture d'A. Wiasemsky. Et en attendant, je vous encourage vivement à découvrir 7 garçons, même si je le conseillerai plutôt pour une lecture au soleil, car l'action se déroule en été...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anne Wiazemsky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Wiazemsky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anne Wiazemsky
» Décembre 2004: Sept garçons d'Anne Wiazemsky
» Anne Wiazemsky
» Anne Wiazemsky
» Anne Wiazemsky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française contemporaine-
Sauter vers: