Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Jeu 28 Oct - 11:54

Je ne suis pas absolument persuadée d'avoir choisi le meilleur endroit pour placer ce topic, étant donné qu'il aurait pu tout aussi bien figurer dans la rubrique "Lecture de groupe - Jane Eyre dans tous ses états", ou dans le sous-forum consacré à Daphné du Maurier : n'hésitez pas à me dire si je dois changer ce sujet de place ou pas - et j'aviserai. Wink

Quand on découvre l'oeuvre d'une des soeurs Brontë, on a forcément envie de découvrir les autres oeuvres de cette fratrie, et voilà que sans y prendre garde, nous nous retrouvons happés par le destin de cette famille tout entière, avec l'irrésistible besoin d'en savoir plus sur chacun des membres qui la composent, l'irrépréssible envie de comprendre, surtout, quels mécanismes de création ont été mis en oeuvre pour aboutir à une oeuvre aussi forte, singulière et originale.

Après ma découverte de Jane Eyre de Charlotte Brontë il y a fort longtemps, j'ai enchaîné avec la lecture des Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë, avant de m'initier aux oeuvres mineures des trois soeurs, puis de lire leurs écrits de jeunesse publiés par les éditions Bouquin.

Il y a quelques années, j'ai même poussé le vice jusqu'à lire la biographie qui fait référence, celle rédigée par Elizabeth Gaskell, un auteur ayant vécu à la même époque que Charlotte Brontë et ayant eu la chance de la côtoyer. Si mon avis - plutôt mitigé, je dois dire - sur cette biographie vous intéresse, vous pouvez le lire ici : Arrow

Voilà où j'en étais, jusqu'à ce que la semaine dernière, je me décide à lire Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier :

Citation :
« Il mourut un dimanche matin, le 24 septembre 1848. Il avait trente et un ans. Il s’éteignit dans la chambre qu’il avait si longtemps partagée avec son père et où, enfant, s’éveillant dans la nuit, il voyait briller la lune à travers les fenêtres dépourvues de rideaux tandis que son père, à genoux, priait. Cette chambre, depuis de trop nombreux mois, était à la fois pour lui un refuge et une prison. »

Si la littérature consacrée à Charlotte, Emily et Anne Brontë abonde, si les romans de ces dernières, Jane Eyre, Les Hauts de Hurlevent et La Dame du château de Wildfell sont à juste titre considérés comme des œuvres majeures de la littérature mondiale, l’histoire a négligé l’importance de leur frère Patrick Branwell Brontë (1817-1848) dans leur processus de création.

Romancière anglaise universellement célébrée pour les chefs-d’œuvre de littérature romanesque que sont Rebecca et L’Auberge de la Jamaïque, Daphné Du Maurier (1907-1989) a voulu rendre hommage à ce frère tout aussi génial que maudit et à l’importance de son étroite collaboration avec les trois intéressées.

Écrit en 1960, Le Monde infernal de Branwell Brontë évoque ainsi « l’enfer intérieur » que vécut le grand oublié de cette famille illustre. Tandis que Charlotte, Emily et Anne, portées par leur extraordinaire talent, se sont progressivement engagées sur la voie de la création, Branwell a cessé de cultiver sa fantastique fécondité littéraire et a sombré dans une inexorable autodestruction.

« S’il apporte un nouvel éclairage sur un être si longtemps diffamé, négligé, méprisé même, et lui redonne la place qu’il mérite dans cette famille Brontë dont il fut, jusqu’aux années de complète déchéance, un membre tant aimé, ce livre n’aura pas été écrit en vain. »
Si vous avez eu le courage de lire tout le blabla qui précède, accrochez-vous, car j'ai encore beaucoup de choses à y ajouter. Razz

Cela va m'être un peu difficile de parler de ce livre, étant donné que je ne l'ai pas sous la main (une valise a une contenance limitée, et je privilégie les livres que je n'ai pas lus lorsque je dois choisir ceux que je mets dedans), mais voilà : moi qui ai horreur des biographies d'écrivain, j'ai tout bonnement été enchantée par celle-ci.

Pourquoi ? Parce que l'auteur est manifestement passionné par son sujet, et que cela se manifeste dans son écriture ; pour s'en convaincre, il suffit de lire le premier chapitre, où l'on trouve une description saisissante de ce que Branwell dut vivre et ressentir sur son lit de mort. Shocked

Branwell était le seul garçon de la famille ; orphelin de mère, ayant perdu ses deux soeurs aînées, sa famille attendait beaucoup de lui et il fut sans doute trop gâté. C'est ce qui explique en partie que ses talents, bien réels - il est sans doute celui qui poussa ses soeurs à l'écriture en inventant avec elles un monde irréel, d'où le titre du livre - furent gâchés, le conduisant à la déchéance (dépression, consommation d'alcool, d'opium et de laudanum) et à la mort. A cela s'ajoute d'autres circonstances et facteurs - une épilepsie probable, une absence de sociabilisation par l'école, une absence de rigueur, une difficulté à s'insérer socialement, et son aventure (supposée, ou réelle) avec la mère - mariée - des élèves dont il fut le précepteur. Sad


Un portrait des trois soeurs Brontë par Branwell... qui s’est ensuite effacé volontairement de la toile.

Daphné du Maurier procède par reconstitution - et par imagination. Elle avance des hypothèses quand certaines données sont manquantes - et tranche, de manière souvent très subjective, faisant de Branwell Brontë un être qui ne réussit jamais vraiment à sortir de son monde imaginaire, malheureux de n'avoir pas réussi à devenir quelqu'un, jaloux de ses soeurs, qui lui cachèrent, pour le ménager, le fait qu'elles avaient réussi à publier leurs romans, le jeune homme finissant par s'enfermer dans le mensonge - avec beaucoup d'audace, Daphné du Maurier remet en question la version forgée par Branwell lui-même, selon laquelle il aurait eu une aventure avec Madame Robinson, la mère de ses élèves, pour expliquer son renvoi. Elle critique aussi son oeuvre, jugeant certains de ses poèmes brillants, d'autres absolument mauvais ; admire sa grandeur, stigmatise ses faiblesses. A la fois analyse critique et roman d'imagination, ce livre nous plonge en effet au plus près de l'univers de la famille Brontë en citant de nombreux extraits de la correspondance de chaque membre de la famille, ainsi que leurs poèmes et leurs écrits de jeunesse. study

On peut ne pas être d'accord avec les conclusions qu'elle tire des faits et des écrits qu'elle rapporte - et ce fut souvent mon cas au cours de cette lecture, mais incontestablement, Daphné du Maurier a rédigé là un essai personnel, original et brillant, qui saura séduire tous les inconditionnels de cet écrivain et du sujet qu'elle traite. Quant à savoir si Branwell fut à l'origine des personnages de Rochester et de Heathcliff, je ne serais pas aussi catégorique que certains commentateurs sur la question, même s'il est probable que les trois soeurs se sont inspirées des figures masculines qu'elles côtoyaient - leur père, Branwell, et, dans le cas de Charlotte, Constantin Heger, en faisant fonctionner leur imagination, à la manière de la nacre que secrète l'huître autour de la poussière qui se trouve à l'intérieur de sa coquille. sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Jeu 28 Oct - 12:09

cheers Waouw Popila! Quelle présentation géniale! Je n'avais aucune idée que Daphné du Maurier avait écrit une telle biographie... En même temps, je ne connais pas si bien que cela la vie des Soeurs Bontë, mais c'est vrai que Branwell m'a toujours semblé être un personnage extrêmement mystérieux et pratiquement toujours présenté comme antipathique.
En tout cas, bravo pour cette présentation qui fait très envie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ianesthan
Delicious silence
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Jeu 28 Oct - 12:09

Agréable présentation, elle me donne vraiment envie d'en savoir plus.
Moi qui ignorait que les trois soeurs avait un frère ( mais il faut dire que je ne connais pas (encore) grand chose à propos des Brontee ).
J'ajoute ce livre à ma PAL et j'ai hate d'en venir à lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
resmiranda
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Jeu 28 Oct - 12:13

Cette biographie est également dans ma PàL (j'ai l'impression que je n'arrête pas de dire ça lol! ). Avec ta présentation, je crois que je vais la remonter de quelques places Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Jeu 28 Oct - 12:16

Ton post me donne très envie de mettre ce livre de Daphné Du Maurier tout en haut de ma PAL, Popila ! cheers Je prévoyais déjà de le lire après avoir découvert la fabuleuse biographie romancée des soeurs Brontë, The Taste of Sorrow de Jude MorganArrow
Branwell est vraiment un personnage fascinant, qui a sans doute beaucoup inspiré ses soeurs ...
Ca me fait penser que je dois ouvrir un topic sur Daphné de Justine Picardie, un livre qui raconte (d'une façon romancée, cela va sans dire Wink ) l'écriture de cet ouvrage et les recherches que Du Maurier a dû entreprendre sur la famille Brontë ... Je ne l'ai pas encore lu mais je suis tombée sur plusieurs articles élogieux à son sujet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaë
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Jeu 28 Oct - 18:53

J'ai lu ce livre il y a un bout de temps et je me souviens l'avoir dévoré! C'est vraiment une très bonne lecture pour ceux qui s'intéressent aux Brontë.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Jeu 28 Oct - 21:44

Contente d'avoir donné envie à certain(e)s de lire ce livre, qui en vaut vraiment la peine. Very Happy

Si vous voulez en savoir plus sur le livre dont Emjy parle un peu plus haut, c'est par là : Arrow Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Dim 4 Déc - 11:51

Je viens de le terminer et je l'ai trouvé brillant! J'ai vraiment eu le sentiment de faire partie de cette famille et de percer quelques-uns de leurs mystères.
Je reviendrai avec un avis plus détaillé! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Dim 4 Déc - 12:21

Merci Joséphine encore une fois pour avoir remonté ce sujet, je crois bien que je suis totalement passé à côté de la si parfaite présentation de Popila. Il faut vraiment que je me procure cette bio. Vraiment, absolument...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Dim 4 Déc - 15:32

Séverine a écrit:
Merci Joséphine encore une fois pour avoir remonté ce sujet, je crois bien que je suis totalement passé à côté de la si parfaite présentation de Popila. Il faut vraiment que je me procure cette bio. Vraiment, absolument...
Oh, un compliment... ça fait du bien, par cette morne et studieuse journée ! Razz

@ josephinemarch : je suis contente que tu aies aimé ; j'ai hâte de lire ton avis détaillé. Wink

@ Séverine : je suis sûre que ce livre te plairait énorméent. sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Jeu 5 Jan - 19:43

Je viens de voir que je n'ai pas posté mon avis alors le voici : (je reprends celui de mon blog Wink)

Citation :
Qui aime les Brontë se doit de lire cette poignante biographie de Branwell, le frère maudit. Enrichissante et très documentée, cette biographie nous ouvre les portes du presbytère d'Haworth et nous fait découvrir l'intimité de la famille, déchirante et mystérieuse.

Quand les trois sœurs empruntent le chemin de la création et du succès, Branwell vagabonde et se perd dans ce qu'il maîtrise le mieux : l'autodestruction. Des échecs qui n'en sont pas vraiment, un amour impossible, et Branwell se détruit, s'abandonne à une déchéance foudroyante.
Pourtant, enfant, Branwell était un créateur et tout portait à croire qu'il deviendrait un artiste talentueux.
Il invente un monde imaginaire avec ses sœurs, un monde passionné et effroyable. Aimé et admiré de sa famille, il évolue au sein du presbytère comme un petit prince. A quoi le prépare son éducation? Enfermé au presbytère, Branwell ne se confronte pas au monde et le mur de la réalité s'écroulera violemment sur lui dès qu'il franchira le seuil de sa demeure.
A vingt ans, il garde l'innocence d'un enfant et croit fermement en son talent. Pourtant, aucun de ses projets n'aboutit et il ne parvient pas à garder un emploi stable. Il perd confiance et, à vingt deux ans, commence à prendre du laudanum et à chercher refuge dans l'alcool. Probablement épileptique, schizophrène peut-être, Branwell s'enfonce dans les méandres de son imagination infernale et fait subir aux siens des crises de délire de plus en plus nombreuses.
Humilié, honteux de sa situation, jaloux de ses sœurs, Branwell mentira aux siens, voudra se faire haïr d'eux, dans l'espoir sans doute, de rester au centre de leur attention et de demeurer à jamais, le petit prince du presbytère d'Haworth.

Mes réflexions m'amènent à cette conclusion que rien ne viendra récompenser mon effort. Alors pourquoi travailler? La vie offre de nombreuses voies. Dans laquelle vais-je m'engager? Que de pas pour y parvenir! Mais j'ai compris maintenant. La vie est une pente abrupte et tout vous entraîne vers le bas de cette pente.
Par conséquent, tout homme qui s'engage sur le chemin de la vie ne peut que descendre. Je ne puis m'attarder sur les sommets de l'enfance, car déjà le temps, qui toujours s'écoule, me prend par la main et m'entraîne, que je le veuille ou non. Mais moi, je resterai sur les bords de la vie, refusant de me laisser entraîner plus bas.


Même si les avis parfois tranchés de Daphné Du Maurier peuvent déranger, il est indéniable que la grande réussite de l'auteur est d'avoir rendu ses lettres de noblesse à Branwell si souvent bafoué.

Cette lecture m'a beaucoup touché et du coup, j'ai très envie de me replonger dans l'œuvre de Daphné Du Maurier. Je pense lire "Les oiseaux" prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Sam 7 Jan - 17:49

Merci pour ton avis, josephinemarch. Ce livre m'a laissé une impression durable ; je l'avais vraiment trouvé remarquable à la lecture. J'ai hâte de connaître ton avis sur Les Oiseaux. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séverine
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Lun 16 Jan - 19:35

C'est un des livres que j'ai reçu lors de mon swap et ton avis joséphine me donne encore plus envie de l'ouvrir.

Les oiseaux, je ne sais si je pourrais le lire vu comme le film m'avait fait un effet pas possible. Brrr. Rien que d'y penser, j'en ai des frissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Mar 17 Jan - 8:32

Séverine a écrit:

Les oiseaux, je ne sais si je pourrais le lire vu comme le film m'avait fait un effet pas possible. Brrr. Rien que d'y penser, j'en ai des frissons.

Le livre est bien meilleur que le film. J'ai été très déçue en voyant le film d'Hitchcock...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Mar 17 Jan - 8:35

J'ai beaucoup aimé le film! Certaines scènes sont fascinantes mais ce n'est pas la première fois que j'entends que la nouvelle est bien meilleure que le film. J'ai hâte! On en reparle bientôt Akina! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Lun 22 Oct - 13:26

J'ai dévoré cette biographie et j'en suis encore toute retournée. L'ayant lu juste après The taste of sorrow, de Jude Morgan, je n'ai pas pu m'empêcher de les comparer. Celle de Daphnée du Maurier est beaucoup moins romancées et fondée sur une masse impressionnante de documents. D'ailleurs, quand elle fait appel à son imagination (et qui d'autre qu'une auteur pour se mettre dans la tête d'un auteur ?), elle le signale clairement.
Je trouve qu'elle a eu un trait de génie en choisissant Branwell plutôt que ses soeurs. Déjà parce qu'il est très difficile de faire une biographie des trois soeurs en même temps (Celle de Jude Morgan est fortement tournée vers la vie de Charlotte). Choisir Branwell permet de ne pas choisir une des soeurs en particulier.
Ensuite parce que Branwell a une position très intéressante. C'est un écrivain raté, un peintre raté, un employé de chemin de fer raté. Généralement, une biographie raconte l'histoire de quelqu'un qui fait quelque chose. Celle là décrit quelqu'un qui aurait pu, dont tout le monde s'attendait à ce qu'il fasse, et qui n'a pas fait. De manière très intéressante, Du Maurier pose la question de ce pourquoi : était-ce sa maladie (l'épilepsie ?) ? Sa paresse ? Ou le regard admiratif de son père, sa tante et ses trois soeurs qui l'a complètement bloqué, lui laissant croire qu'il était plus brillant qu'il n'était et ne le préparant pas à la désillusion de la vie adulte.
Et enfin, parce que du Maurier laisse planer : Branwell n'a peut-être rien écrit de potable, mais les personnages qui nous marquent tant dans Jane Eyre, dans Hurlevent, étaient nés de leur imagination à tous, et en particulier à Branwell. Et elle laisse sous-entendre qu'une version antérieure des Hauts de Hurlevent aurait été écrite à quatre mains par Emily et Branwell.

Branwell le raté, mais Branwell sans lequel les soeurs Brontë seraient restées d'aimables gouvernantes et n'auraient jamais écrit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Lun 22 Oct - 13:54

Ton avis me donne envie de découvrir ce livre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Lun 22 Oct - 19:04

Branwell est un "personnage" qui m'intrigue depuis longtemps, il serait temps que je lise ce livre ! Ton avis enthousiaste me donne envie de le faire grimper tout en haut de ma PAL, Akina Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Lun 29 Oct - 13:15

@ Akina : je découvre ton avis après plusieurs jours d'absence, et je suis ravie que tu aies apprécié le livre de Daphné du Maurier; j'avais un peu peur qu'il ne souffre de la comparaison avec le roman de Jude Morgan, amsi apparemment, d'après ce que tu dis, ces deux lectures s'équilibrent très bien.

Akina a écrit:
Je trouve qu'elle a eu un trait de génie en choisissant Branwell plutôt que ses soeurs. Déjà parce qu'il est très difficile de faire une biographie des trois soeurs en même temps (Celle de Jude Morgan est fortement tournée vers la vie de Charlotte). Choisir Branwell permet de ne pas choisir une des soeurs en particulier.
Je n'avais pas forcément vu les choses sous cet angle, et je trouve ton angle d'attaque très intéressant.


Citation :
Ensuite parce que Branwell a une position très intéressante. C'est un écrivain raté, un peintre raté, un employé de chemin de fer raté. Généralement, une biographie raconte l'histoire de quelqu'un qui fait quelque chose. Celle là décrit quelqu'un qui aurait pu, dont tout le monde s'attendait à ce qu'il fasse, et qui n'a pas fait. De manière très intéressante, Du Maurier pose la question de ce pourquoi : était-ce sa maladie (l'épilepsie ?) ? Sa paresse ? Ou le regard admiratif de son père, sa tante et ses trois soeurs qui l'a complètement bloqué, lui laissant croire qu'il était plus brillant qu'il n'était et ne le préparant pas à la désillusion de la vie adulte.
Branwell était semble-t-il le plus choyé des quatre enfants, mais il semble que cela se soit finalement retourné contre lui, quand il s'est révélé incapable de faire quoi que ce soit de ses talents. Il a cruellement déçu sa famille - ses soeurs l'aimaient, mais en sont venues à le mépriser. Ce qui m'a frappé, à la lecture de ce livre ainsi que de la biographie d'Elizabeth Gaskell, c'est à quel point ces enfants vivaient de manière isolée, ce qui du coup rendait difficile leur adaptation à la société ensuite.

Citation :
Et enfin, parce que du Maurier laisse planer : Branwell n'a peut-être rien écrit de potable, mais les personnages qui nous marquent tant dans Jane Eyre, dans Hurlevent, étaient nés de leur imagination à tous, et en particulier à Branwell. Et elle laisse sous-entendre qu'une version antérieure des Hauts de Hurlevent aurait été écrite à quatre mains par Emily et Branwell.
Branwell a laissé un roman inachevé assez prometteur ; je crois qu'on peut le découvrir dans l'édition des écrits de jeunesse de la famille Brontë par les éditions Bouquins.

Citation :
Branwell le raté, mais Branwell sans lequel les soeurs Brontë seraient restées d'aimables gouvernantes et n'auraient jamais écrit...
Aimables, je ne sais pas ; je crois qu'elles n'aimaient guère ce métier. Mais les frères et soeurs s'influençaient et se stimulaient les uns les autres lorsqu'ils s'inventaient un monde imaginaire lorsqu'ils étaient enfants. Cette émulation mutuelle a dû beaucoup manquer à charlotte lorsqu'elle a dû enterrer son frère et ses soeurs, les uns après les autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebus
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Dim 23 Aoû - 17:16

J'ai terminé ce livre il y 2/3 semaines, et j'ai beaucoup aimé cet éclairage de la vie des Brontë à travers Branwell.

Pendant ma lecture, je suis tombée par hasard sur une représentation du fils prodigue : son départ douloureux loin de sa famille, et son retour, riche et important. Je n'ai pu m'empêcher de penser à Branwell : chaque retour au presbytère après ses essais infructueux de carrière est pour lui synonyme d'échec et de déception pour son père.
Et pourtant, enfant, c'est bien lui, le pygmalion, le dieu vivant qui insuffla ce vent de la création littéraire, dans la petite salle d'étude. Avec ses soeurs, ils créent ce monde infernal, peuplé de personnages flamboyants et passionnés.

Daphne du Maurier a accompli un travail titanesque : l'ouvrage est très documenté, on sent à chaque page l'amour et l'intérêt qu'elle porte à cette famille.
Une biographie très intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Dim 23 Aoû - 18:33

Merci pour cet avis très enthouasiaste. Tu me donnes très envie de me plonger dans cette biographie. Branwell est un personnage fascinant, qui a sans doute beaucoup nourri l'imaginaire de ses sœurs.
Je pense que je la lirai à la fin de l'année, juste avant de découvrir la série BBC sur les sœurs Brontë et Branwell Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Lun 24 Aoû - 12:04

Je suis ravie que tu aies aimé. J'avais énormément apprécié cette biographie et le personnage de Branwell qui en ressort. Ce petit monde infernal me "hante" encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebus
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Lun 24 Aoû - 16:00

C'est tout à fait ça Akina, c'est un livre qui laisse une forte impression.

Je n'avais pas vu l'info sur la future série BBC, excellente nouvelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Mar 25 Aoû - 20:32

Akina a écrit:
Je suis ravie que tu aies aimé. J'avais énormément apprécié cette biographie et le personnage de Branwell qui en ressort.

Akina m'a ôté les mots de la bouche ! Wink

Pour moi, Daphné du Maurier était la personne idéale pour écrire cette biographie ; l'univers des Brontë a fortement marqué sa sensibilité et influencé son univers...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanny
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    Dim 12 Juin - 16:48

A mon tour, j'ai lu cette biographie-essai.

J'ai déjà lu quelques uns des romans et une autobiographie de Daphné du Maurier. Maintenant, je découvre sa plume dans un nouveau genre : l'essai. En effet, ce livre n'est pas seulement une biographie. L'auteur va beaucoup plus loin. Il faut savoir que Patrick Branwell Brontë, frère des trois sœurs Brontë, est un personnage méconnu et parfois raillé. Il a finalement laissé peu de traces derrière lui ou alors très incomplètes et difficilement interprétables. Daphné du Maurier donne donc sa version toute personnelle et assez subjective de ce qu'a été sa vie. Elle s’appuie sur les écrits du jeune homme, des témoignages, de multiples correspondances et des études déjà réalisées. C'est un véritable travail de fourmi qui a été réalisé.

Très vite, j'ai compris pourquoi Branwell Brontë a pu fasciner Daphné du Maurier. C'est une figure incomprise, sombre, tourmentée dont la vie n'est qu'une succession de déception. Nous suivons sa chute dans des abimes d'alcool et de laudanum. C'est le destin terrible d'un homme tout de même attachant par sa  nature profonde. Les passages concernant le monde d'Angria, récit rédigé toute sa vie durant, sont ceux qui m'ont le moins plu. C'est assez difficile à appréhender même si cela reste intéressant à découvrir car Branwell a mis beaucoup de sa personne et de ses expériences dans ces textes. Bien sûr, on découvre la vie difficile à Haworth. Charlotte, Emily et Anne sont très présentes comme le reste de la famille et de leur entourage.

C'est donc un ouvrage très intéressant sur Branwell Brontë mais aussi sur toute sa famille et toute une époque. Daphné du Maurier a réalisé un travail énorme pour écrire ce livre et cela transparait nettement dans ces pages. J'ai découvert un personnage torturé, méconnu et éclipsé par ses célèbres sœurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné du Maurier.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Le monde infernal de Branwell Brontë "
» [Du Maurier, Daphné] Le monde infernal de Branwell
» Daphné du Maurier.
» Les Oiseaux & Autres Nouvelles - Daphné du Maurier.
» Daphné du MAURIER (Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Charlotte, Emily et Anne Brontë :: La famille Brontë-
Sauter vers: