Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment : -32%
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi ...
Voir le deal
169.99 €

Partagez
 

 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.

Aller en bas 
AuteurMessage
Damien
Bookworm
Damien


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeMer 27 Oct - 13:03

Bienvenue au 44, Scotland Street !

Nous sommes dans un bel immeuble d'Édimbourg, dans le quartier bohème. Venez découvrir ses habitants et leurs savoureuses petites aventures. Pat, une jeune lycéenne, commence une deuxième année sabbatique (la première ayant été une catastrophe), et emménage avec Bruce, un jeune homme séduisant mais plutôt égocentrique. Les autres colocataires, Ian et Sheila, sont absent, au début du roman. A côté vit Domenica, une vieille dame excentrique et avide de ragots. Au dessus, c'est l'appartement de Bertie, un petit prodige de 5 ans qui joue déjà parfaitement bien du saxophone, et maitrise l'italien. Sa mère, Irène, et son père, Stuart, ne sont d'ailleurs pas toujours d'accord sur l'éducation qu'il faut lui inculquer. Tim et Jamie partagent un autre appartement, mais Jamie pense le quitter pour rejoindre sa petite amie, et Tim sent qu'il va perdre son meilleur ami. Au coin de la rue, Pat travaille pour Matthew dans une galerie d'art. Ce dernier semble d'ailleurs incapable de gérer quoique ce soit. Et un peu plus loin se trouve le café de Big Lou, une femme mystérieuse, qui aime philosopher. Voici le petit monde que vous allez rencontrer dans les pages de ce roman.

44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  N1632910

44, Scotland Street est né d'un pari. Alexander McCall Smith, lors d'une rencontre avec Armistead Maupin, l'auteur des Chroniques de San Francisco, remarque qu'il est regrettable que les journaux ne publient plus de romans-feuilletons. Ceci ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. Les rédacteurs de The Scotsman, demande à McCall Smith de raconter les aventures de gens vivant à Edimbourg. C'est donc le début de 44, Scotland Street.

Le roman raconte donc plusieurs histoires, et met en scènes de nombreux personnages. Les épisodes sont très courts, et se finissent toujours par une petite pointe de suspens. Ce qui intéresse surtout l'auteur, c'est de raconter avec humour le quotidien des gens.

44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  97822610

La saga compte aujourd'hui 6 tomes (quatre ont été traduits en français).

Citation :
* 2005 44 Scotland Street
* 2005 Espresso Tales (Edimbourg Express).
* 2006 Love over Scotland (L'Amour en kilt).
* 2007 The World According to Bertie (Le Monde selon Bertie).
* 2008 The Unbearable Lightness of Scones
* 2010 The Importance of Being Seven

Pour le moment je n'ai commencé que le premier tome, mais j'accroche plutôt bien. Pat espère que sa vie va changer. Son colocataire, Bruce, l'horripile, mais la voisine, Domenica est plutôt sympathique. Son nouveau travail dans une galerie d'art peut sans doute lui permettre de faire de nouvelles rencontres. La jeune femme a sans doute découvert que l'un des tableaux serait l'oeuvre de Peploe (un grand peintre écossais). Bertie, l'enfant surdoué, se révolte et écrit des insultes sur les murs des toilettes. Quant à Bruce, il est invité à un bal politique regroupant six personnes !

Avez-vous envie de partir à Édimbourg pour des aventures drôles et savoureuses ?
Revenir en haut Aller en bas
Lady Clare
Swoon addict
Lady Clare


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeMer 27 Oct - 22:17

J'ai lu 3 tomes sur 4 et j'ai beaucoup aimé! j'attends que le dernier Le Monde selon Bertie sorte en format poche... Merci d'avoir ouvert ce topic Damien!


En ce qui me concerne c'est le titre de ce livre qui m'a interpellée en premier car il évoquait indubitablement pour moi le fameux "84 Charing Cross Road"... Ici pourtant il ne s'agit pas d'un roman épistolaire, mais pas non plus d'un roman de facture classique puisqu'il s'agit de chroniques. L'auteur reconnait lui même volontiers l'influence de Amistad Maupin avec lequel il s'est lié d'amitié lors d'un voyage en Californie. un concours de circonstances et d'autres rencontres déterminantes et divers encouragements ont rendu ce livre possible. Ces chroniques ont d'abord été publiées dans "The Scotsman", l'enthousiasme des lecteurs et leurs fréquents et stimulants échanges avec l'auteur l'ont aidé à la publication de cet ouvrage. Comme le précise l'auteur, la difficulté d'une telle écriture est que
Citation :
"l'auteur doit retenir l'attention du lecteur"
au quotidien et ne peut jamais

Citation :
"revenir en arrière pour opérer des modifications"
...Et, à mon humble avis, il y réussit très bien.

L'histoire, qui se passe à Edinburgh, met en scène toute une galerie de personnages qui vit au 44 Scotland street ou qui sont liées d'une façon ou d'une autre avec quelqu'un qui y vit. Le lecteur suit surtout le parcours de Pat, jeune femme de 20 ans, qui se présente elle-même comme étant "en deuxième année sabbatique", mais elle est bien sûr bien loin d'être inactive et oisive. Le lecteur pénètre pour la première fois au 44 Scotland Street en même temps qu'elle lorsqu'elle y loue une chambre en colocation. Elle rencontre Bruce, le beau gosse insupportable qui ne la laisse pas indifférente et à son grand désespoir, Domenica, femme d'expérience et pleine de joie de vivre, le petit Bertie, enfant trop doué et incompris...et aussi Matthew, patron de la galerie d'art "Something special" où Pat travaille et qui va se révéler beaucoup plus passionnante qu'il n'y parait... On se balade avec ravissement dans cet Edinburgh idéalisé et visiblement adoré de son auteur, un livre rafraichissant...

Pour L'Amour en kilt & Edinburgh express, je n'avais pas vraiment pris de notes, mais j'avais beacoup apprécié le fait de retrouver les mêmes personnages...
C'est ce que je préfère chez cet auteur, c'est qu'il rentre dans la tête de tous ses personnages, même le chien Cyril et c'est très drôle...
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeJeu 28 Oct - 10:17

Je ne suis pas tout seul à Édimbourg ! J'ai eu peur. Tu es plus avancée que moi Lady Clare. Je suis en plein milieu du premier tome pour le moment. J'aime énormément. C'est effectivement très léger, très drôle, et très humain.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeJeu 28 Oct - 10:21

J'ai lu ce premier tome, et j'ai adoré aussi ! D'ailleurs, j'ai le second dans ma PAL Smile.
J'ai particulièrement aimé le format "chronique" : ça rend l'écriture très vivante, très dynamique, et est hyper plaisant à lire dans les transports (plus facile que Daniel Deronda que j'avance à vitesse de tortue Sad ).
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeJeu 28 Oct - 10:32

Akina, c'est vrai que le format se prête bien à une lecture dans les transports, mais paradoxalement je le lis pendant mes vacances Razz ! J'aime les contradictions ! Est-ce que tu as lu Les Chroniques de San Francisco ? C'est surtout la référence à Maupin qui m'a poussé à lire ces livres. Je ne suis pas du tout déçu. Il n'y a pas exactement les mêmes ingrédients, mais j'aime le format "chroniques", et une lecture légère de temps en temps ça fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeJeu 28 Oct - 11:44

Pas du tout ! Mais j'ai maintenant très envie de les lire. (Comme beaucoup, voire trop, d'autres choses, malheureusement...)
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeJeu 28 Oct - 13:05

@ Akina. C'est l'une de mes séries préférées. Je vais de ce pas ouvrir un topic pour te convaincre ! Je crois que d'autres personnes sur le forum aime beaucoup cet auteur.

Edit : C'est chose faite. Je viens d'ouvrir un topic. En le préparant j'ai appris qu'un 8e tome allait sortir ! Donc voilà, Akina, tu m'as rendu heureux aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Emy
Elizabethan actor
Emy


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeVen 29 Oct - 19:59

J'ai découvert récemment cet auteur et je suis totalement sous le charme. Il me reste justement cette série à tester (et les autres à poursuivre, il est tellement prolifique!) et j'ai bien l'impression que ça va me plaire tout autant que les autres. J'ai lu avec beaucoup de plaisir le premier de la série qui se passe au Botswana "Mma Ramotswe Détective" ainsi que les deux premiers Isabel Dalhousie (Le club des philosophes...) et j'ai récemment découvert "Corduroy mansions" qui est aussi un recueil de chroniques sur la vie de londoniens du quartier de Pimlico vivant dans un immeuble baptisé Corduroy mansions. J'ai adoré... 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  557349
Revenir en haut Aller en bas
Xel0u_le_l0up
Star-crossed lover
Xel0u_le_l0up


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeMer 3 Nov - 17:50

Je l'ai lu pour un travail en cours.

Malheureusement, j'ai eu un mal fou à le terminer et à faire une critique positive sur ce livre... Pas du tout accroché à l'univers et à l'humour de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Frankwel
Ecrivain en herbe
Frankwel


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeMer 3 Nov - 20:32

C'est en discutant avec une lectrice que j'ai découvert ces chroniques.
Cependant, même si j'ai trouvé la lecture agréable, je n'ai pas retrouvé la verve des Chroniques de San Francisco. Je ne me suis pas du tout attaché aux personnages à part peut-être celui de Bertie. Je ne sais pas, il y a un petit quelque chose qui manque.
Cela reste quand même un bon moment de lecture et cela m'a presque réconcilié avec l'auteur dont je n'avais pas accroché à sa série policière.
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeDim 14 Nov - 17:34

@ Frankwel. Je te rejoins tout à fait. Je viens de finir le second tome, et je trouve qu'il manque quelque chose. Je n'arrive pas à me sentir proche des personnages, et surtout les histoires ne sont pas toujours intéressantes. Dans Les Chroniques de San Francisco on retrouve dans chaque tome une intrigue menée jusqu'à la fin, des personnages haut en couleurs et attachants, des scènes drôles, d'autres tristes, certaines sexy.

Si je résume les deux premiers tomes, il se passe très peu de chose, et pourtant j'ai lu 800 pages ! Aucune histoire d'amour, aucune histoire de franche amitié, des intrigues loufoques qui tombent à l'eau ou qui s'arrêtent brutalement.

Je pense que c'est surtout le tome 2 qui m'a déçu. Le premier était plutôt sympa, avec un humour très british, des situations pleines d'humour. Je me suis dit que le premier tome lançait les personnages, et les bases d'une saga intéressante, et attachante. Mais le tome 2...

J'aime énormément Bertie, et c'est son histoire qui m'intéresse le plus. Elle me fait beaucoup rire. En revanche les histoires des autres... Les histoires de Pat sont plutôt plates, en particulier dans le tome 2. Il ne lui arrive pour ainsi dire rien, et au moment où elle se trouve enfin au milieu d'un pique nique nudiste sous la pluie (!), elle décide tout à coup de partir. Elle ne revoit pas Peter, et les interrogations sur la sexualité de ce dernier ne trouve pas de réponse (le suspens monte, l'humour est au rendez-vous, puis finalement il n'y a aucune fin !). Bruce n'a aucune histoire (ou une dont le scénario tient sur un ticket de métro). Domenica est presque inexistante. Et on a le droit à de longs chapitres sur les mémoires de Ramsey (que j'ai sautés parce que je le trouve tout simplement insupportable).

En fait j'aime bien le côté chronique, l'humour pince-sans-rire (j'ai énormément ri), les discutions sur la littérature, l'art ou la philo. Mais les histoires ne tiennent pas la route. On a l'impression que l'auteur ne sait pas vraiment où il va. On sent aucune cohérence. Très souvent les histoires n'ont pas de fin, ou elle est brutale. Maupin dans ses chroniques a le talent de tisser des rebondissements, des rencontres inattendues, des surprises. McCall n'a pas ce talent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Alexander MacCall Smith: Mma Ramotswe détective   44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeDim 20 Fév - 18:36

Mma Ramotswe détective ( The 1° Ladies' Detective Agency ) date de 1998 et a été publié en France en 2003 aux éditions 10/18, collection Grands détectives.
C'est le premier volume d'une série qui compte aujourd'hui une dizaine de titres, le dernier en date étant, il me semble, Vérité et feuilles de thé.

Depuis quelques temps, le bandeau de ces ouvrages indique: Drôles d'enquêtes au Botswana.
Mais ces enquêtes sont routinières ( pas de crime...).
Ce qui est mis au premier plan, c'est la vie quotidienne à Gaborone et dans la brousse, ainsi que des personnages singuliers, tels Mr J.L.B. Matekoni,le garagiste; Mma Makutsi, la sectrétaire et la détective, Mma Ramotswe,,,toujours perdue dans ses pensées.
Et le tour de force de l'écrivain, qui a vécu au Botswana, est de se mettre à la place de cette femme africaine à la forte corpulence...
Revenir en haut Aller en bas
Agathe
Indian Shawl
Agathe


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeMer 21 Mar - 10:57

Je viens de terminer 44, Scotland Street et ce livre ne fait que confirmer le fait que j'adore Alexander McCall Smith. J'ai lu un Mma Ramotswe, un Isabel Delahousie et enfin celui là.
Même s' il faut reconnaitre que McCall Smith c'est pas violent comme histoire je m'y sens bien, pas de suspens insoutenable, pas de tragédie mais toujours un bon moment !
J'ai, pour ma part, bien aimé le personnage de Pat, Bertie m'a bien plu aussi et j'ai détesté sa mère bien sur ! Je serai heureuse de les retrouver très vite ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Zahlya
Hogwarts marauder
Zahlya


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeMer 21 Mar - 18:06

J'ai lu 44 Scotland Street, et j'avoue m'y être un peu ennuyée, et je n'ai pas trouvé l'humour que j'y attendais... en tous cas je ne lirai pas la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeMer 22 Aoû - 7:13

Même si ce n'est pas tout à fait le topic, je ne me vois pas ouvrir un topic pour Dream Angus, qui est un roman assez mineur dans la carrière de l'auteur...

Déjà, quelques mots sur l'éditeur. The Myths publie des relectures de mythes par des auteurs modernes. Ils ont ainsi The Penelopiad, de Margaret Atwood, Ragnarok de AS Byatt, The good man Jesus and the Scoundrel Christ, de Philip Pullman... C'est à Alexander McCall Smith qu'est revenu l'honneur de présenter la mythologie irlandaise, avec la légende du dieu Angus. Je pense que ce roman est une commande...
Angus est le fils du Dagda, le dieu-roi de la mythologie irlandaise, et d'une rivière, la Boann (The Boyne, en anglais). Angus est le dieu des rêves et de l'amour, mais il sait tromper son monde quand il le faut. En fait, il me fait penser au dieu grec Hermès.
Le roman intercale des passages du mythe d'Angus, avec des nouvelles qui ressemblent à ce qui arrive à Angus, et qui sont résolues par les rêves qu'envoie le dieu.

C'est assez plaisant à lire. Les nouvelles sont bien construites, les passages dans le mythe sont assez justes, écrits avec une plume simple. C'est peut-être ce qui fait que je ne suis pas complètement emballée. J'adore le style ampoulé poétique des légendes irlandaises et ça m'a un peu manqué ici.
Au final, c'est un roman agréable, mais que je vais très vite oublier.
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeSam 14 Oct - 6:41

J'ai lu ce roman qui traînait sur mes étagères depuis plusieurs années et j'ai bien aimé mais sans avoir envie de lire la suite...
Le format chroniques est sympa, cela fait des petits chapitres très courts qu'on lit rapidement et on peut poser et reprendre le livre à tout moment. Les différentes intrigues sont assez plaisantes à suivre, notamment pour les notes british qu'elles contiennent et surtout l'humour. J'ajoute enfin que cela donne envie d'aller à Édimbourg ou tout simplement en Ecosse Razz
Par contre, et c'est je pense un inconvénient du format chroniques, l'histoire traîne beaucoup en longueur et se disperse trop à mon avis : on sent que ce roman était publié à la base en roman-feuilleton dans un journal car je n'ai pas vu d'autre intérêt à certains passages que celui de remplir des lignes...
Je regrette aussi que plusieurs intrigues (notamment celle de Bertie, mon préféré) n'aient pas de conclusion une fois arrivé à la dernière page : je suppose que c'est dû au fait que le roman ait une suite et qu'il s'agit probablement d'intrigues au long cours, mais comme je n'ai pas forcément envie de lire la suite, je vais rester sur ma faim.

_________________
44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeVen 17 Jan - 17:58

Je viens de terminer la lecture de 44, Scotland street et je l'ai bien aimé.
C'est dans la préface que j'ai que l'auteur s'était inspiré d'une conversation avec Armistead Maupin pour écrire sous forme de chronique son livre.
J'aime bien ce style d'écriture, avec des articles courts qui alterne les personnages et laisse toujours un peu de suspens (mais il s'est passé quoi lors de la première année de gap year de Pat ? Wink )

Comme beaucoup, j'ai une prédilection pour le petit Bertie qui n'en peu vraiment plus des ambitions de sa mère (le saxophone et l'italien, c'est bien, mais pas forcément à 5 ans alors qu'on veut jouer au rugby et qu'on adore jouer avec les trains) et qui se révolte de manière très drôles.

Cela n'a pas l'impact des chroniques de San Francisco de Maupin puisqu'on ne s'intéresse pas forcément à tous les personnages au début , mais je vais continuer ma lecture, j'ai déjà les deux prochains livres.

_________________
44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  1561137711-little-2
Revenir en haut Aller en bas
MissJulitte
Indian Shawl
MissJulitte


44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitimeSam 18 Jan - 12:21

J'ai commencé à le lire il y a bien (bien) longtemps,mais je n'en ai aucun souvenirs. Je vais essayer de le recommencer un de ses jours...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Empty
MessageSujet: Re: 44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.    44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
44, Scotland Street : Alexander McCall Smith.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1970 à nos jours-
Sauter vers: