Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Colette et Stephen Frears.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Colette et Stephen Frears.   Mer 27 Oct - 12:08

Comme je viens de finir la lecture de Chéri de Colette, je me suis mise en quête d'un sujet qui lui soit consacré, et je me suis rendu compte que ce topic était inexistant sur le forum : horreur, horreur, horreur ! affraid

Je répare donc cette grave lacune, en ouvrant un sujet sur cette femme de lettres du XXème siècle. Wink

Alors, pour autant que je sache, Colette est un auteur bourguignon qui mena d'abord une carrière de music-hall dans sa jeunesse, au grand scandale de ses contemporains ; elle était la maîtresse de Willy, ainsi que son nègre littéraire, avant d'écrire sous son propre nom un certain nombre d'oeuvres légères, et d'autres, plus profondes, où il est question de sa mère, de l'amour, de la nature, et des chats.

C'est une présentation un peu lapidaire, et pas forcément des plus exactes, mais voilà en gros l'idée que je m'en fais ; si vraiment ça vous semble trop approximatif, n'hésitez pas à rectifier le tir. Razz

Dernièrement, donc, j'ai lu Chéri dans le cadre de deux challenges (admirez l'astuce qui consiste à faire figurer ce livre chez les "Dames de Lettres" et dans les romans "Vintage") : cela faisait longtemps que j'en entendais parler, par Emjy en particulier, et l'adaptation de Stephen Frears avec Michelle Pfeiffer et Rupert Friends, n'a fait qu'attiser ma curiosité.

Citation :
Léa de Lonval, une courtisane de près de cinquante ans, est la maîtresse de Fred Peloux, appelé Chéri. À mesure qu'elle éprouve le manque de conviction croissant de son jeune amant, Léa ressent, avec un émerveillement désenchanté et la lucidité de l'amertume, les moindres effets d'une passion qui sera la dernière. Pourtant il suffira à Chéri d'épouser la jeune et tendre Edmée pour comprendre que la rupture avec Léa ne va pas sans regrets.

La peinture narquoise d'un certain milieu mondain, l'analyse subtile de l'âme féminine, les charmes cruels de la séduction, l'humour un peu triste de la romancière font de Chéri une des œuvres les plus attachantes et les plus célèbres de Colette.
Ce que j'en ai pensé ? Au premier abord, je me suis dit que ce texte évoquait des sujets bien superficiels, et que cela n'avait finalement rien d'étonnant que Colette soit considérée comme un auteur mineur. En plus, la relation entre une courtisane âgée et une espèce de gigolo n'avait rien au départ pour vraiment me passionner. Mais en réalité, le sujet de ce livre, même s'il peut paraître assez mince de prime abord, recèle beaucoup plus de profondeur que ce que l'on pourrait imaginer, puisque c'est à une réflexion douce-amère sur la vieillesse que nous sommes invités à lire. Beaucoup de finesse dans l'écriture et la psychologie des personnages. Fred est agaçant ; on se demande souvent pourquoi Léa s'est entichée de lui si ce n'est pour satisfaire un caprice déviant, mais au final, on se rend compte que Chéri incarne la jeunesse, et que cette relation a quelque chose de fatal, dans la mesure où le temps qui passe condamne forcément les amants à une séparation douloureuse. Un beau texte sur une époque révolue et sur ce que signifie le vieillissement pour une femme.

Pas encore vu le film, mais Michelle Pfeiffer a l'air tellement sublime dedans...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Jeu 28 Oct - 12:20

J'avais déjà très envie de voir le film, mais tu me donnes encore plus envie de lire ce livre. Ils sont rares, les bouquins qui parlent avec finesse du vieillissement chez une femme... Je vais essayer de me le procurer au plus vite !
(Et bravo pour le deux en un !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Jeu 28 Oct - 12:21

C'est un de mes préférés de Colette. Et sa suite, La fin de Chéri m'a aussi plu. Elle présente à peu près les mêmes défauts et les mêmes qualités. Sauf que cette fois c'est aussi Chéri qui a vieilli Wink Penses-tu le lire à la suite?

Après avoir vu le film en début d'année j'avais dévalisé mon bouquiniste préféré pour relire certains textes de Colette car je me suis rendue compte que ces textes que j'avais lu à l'adolescence pouvaient peut-être receler une dimension plus profonde que je n'avais alors pas détecté. Et c'est le cas, comme tu l'expliques. Tout semble léger mais il y a une grande mélancolie et beaucoup de cynisme qui dissimule des choses plus graves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Jeu 28 Oct - 12:30

Ah, un topic sur Colette ! cheers C'est vrai qu'il nous en fallait absolument un ! Merci Popila Wink

J'ai lu la série des Claudine (dont je garde un souvenir positif quoique très flou) quand j'étais petite/pré-ado. J'ai découvert Le Blé en Herbe et Chéri un peu plus tard. Le premier m'avait plû mais sans plus et j'avais vraiment beaucoup, beaucoup aimé le second.
On m'a offert l'intégrale de ses oeuvres chez Le Livre de Poche (enfin, une intégrale parce qu'elle ne regroupe pas la totalité de ses écrits), il faudrait vraiment que je prenne le temps de lire autre chose d'elle. Je prévois de le faire pour le challenge Dame de lettres.

Sinon, j'ai pu voir le film de Stephen Frears et j'ai été plutôt conquise. Il me semble que les avis étaient mitigés mais moi, j'ai retrouvé l'ambiance et l'esprit du roman. Je n'ai eu qu'un seul regret : celui de ne pas voir adapté Chéri par une équipe française. Mais je n'ai pas boudé mon plaisir : j'ai été séduite par la mise en scène de Frears (oh, mon Dieu, ces décors ) et la prestation de Michelle Pfeiffer et Rupert Friend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Jeu 28 Oct - 14:31

@ Akina : laisse-toi tenter, je pense que tu ne le regretteras pas ; c'est vrai qu'il n'existe pas des légions de livres sur ce sujet d'ailleurs difficile, à part Mrs Palfrey, hôtel Claremont d'Elizabeth Taylor, dont Emjy a beaucoup parlé ici, et à juste titre car c'est un petit chef d'oeuvre de sensibilité.

Détail amusant, Rupert Friend joue aussi dans l'adaptation cinématographique. Wink

Sinon, il y a La femme de trente ans de Balzac, mais c'est assez particulier, je l'ai lu récemment et j'aurai l'occasion d'en reparler... Very Happy

@ Summerday :

Summerday a écrit:
Sauf que cette fois c'est aussi Chéri qui a vieilli Wink Penses-tu le lire à la suite ?
Je me demandais comment il pouvait vieillir, justement : tu piques drôlement ma curiosité. Wink

@ Emjy : La série des Claudine m'évoque quelque chose, j'ai dû aussi avoir des extraits en dictée...

Et sinon, Rupert Friend est-il moins fade dans ce film que dans Orgueil et Préjugés ? Question


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Jeu 28 Oct - 15:07

Citation :
Et sinon, Rupert Friend est-il moins fade dans ce film que dans Orgueil et Préjugés ? Question
Beaucoup moins ! D'ailleurs, dans Chéri, il a un petit côté dandy qui m'a bien plû. Very Happy Et il est aussi très bien dans Mrs Palfrey, Hôtel Claremont et The Young Victoria.

Citation :
c'est vrai qu'il n'existe pas des légions de livres sur ce sujet d'ailleurs difficile, à part Mrs Palfrey, hôtel Claremont d'Elizabeth Taylor
je le conseille trèèèèès fortement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Ven 29 Oct - 6:43

Je ne sais pas trop où le poster, alors je le poste ici. J'ai reçu hier un mail du Théâtre du Châtelet qui pourrait intéresser les fans de Colette :
COLETTE EN SCENE - LE 9 NOVEMBRE A 20H30
Grande soirée spectacle autour de Colette, l’écrivain qui a si bien dépeint "l'envers du music hall".
Un hommage rendu par une troupe d'acteurs, de musiciens et de chanteurs qui se réunissent pour la première fois sur la scène du Châtelet afin de prêter leur voix à Colette et participer à un moment créé spécialement à l’image de celle qui voulait “faire ce qu’elle veut“.
Ce spectacle original, évocation en textes, en images et en musique, est tenu en faveur du rachat de la maison natale de Colette, la célèbre « Maison de Claudine ».

Avec Mathieu Amalric, Carole Bouquet, Leslie Caron, Danièle Delorme, Arielle Dombasle, Andréa Ferréol, Guillaume Gallienne, Andy Gillet, Sabine Haudepin, Juliette, Doris Lamprecht, François Le Roux, François Marthouret, Clémence Massart, Micheline Presle, Stanislas Roquette, Didier Sandre, Sabine Vatin, Karen Vourc’h, …
et avec l’amicale collaboration de Robert Carsen.

Prix des places : 15 €, 40 €, 60 €
Informations et réservations : 01 40 28 28 40
www.chatelet-theatre.com
Vous pouvez aussi réserver vos places sous forme de don auprès de
« La Maison de Colette » : maison-de-colette@orange.fr
01 47 00 79 76

Si vous voulez en savoir plus, c'est ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Dim 16 Jan - 20:14

Je viens de terminer ma lecture de Chéri dans le cadre du challenge Vintage. J'ai bien aimé ce court roman, je trouve la réflexion sur la vieillesse bien amenée. Il n'y a jamais de pathos, c'est évoqué de façon un peu nostalgique. Colette montre bien que la relation dans l'avenir est impossible entre les deux amants. D'autre part, elle décrit bien l'existence oisive que mènent ses personnages. Ceci dit, je ne trouve pas les personnages particulièrement sympathiques, ils sont assez superficiels.
Il me semble que le film de Frears retranscrivait bien l'ambiance du roman (même les toilettes de Léa décrites dans le roman sont fidèles dans le film)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patacaisse
Locataire de Netherfield
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Mar 15 Fév - 20:21

Lu aujourd'hui et j'ai beaucoup aimé. J'ai aimé l'écriture très dynamique, l'ironie toujours plus ou moins latente et j'ai trouvé que c'était un beau portrait de femme. Je l'ai plaint car être condamnée à ne plus "exister" parce que sa vie a été basée sur le physique et la séduction m'a paru bien triste pour une femme aussi intelligente.
J'ai eu du mal avec Chéri qui me paraissait un gosse capricieux mais à voir ça, c'était leur milieu qui était comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IrishCannelle
heroine in training
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Mar 29 Mai - 13:18

Je n'avais pas encore posté sur ce sujet, alors que Colette est sûrement mon auteure préférée. Jeune, j'ai tout simplement adoré la série des Claudine (même si La maison de Claudine m'ait moins plu que les autres tomes), ainsi que Chéri (je n'ai d'ailleurs pas vu le film, il faut que j'y remédie), La fin de Chéri, et le Blé en herbe ou encore Gigi.
Il me reste nombre de ses oeuvres à découvrir, ce qui me ravit !
J'admire son style et la façon dont elle manie la langue française, c'est pourquoi je la considère comme un des meilleurs auteurs du 20ème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Jeu 17 Jan - 15:23

Je viens de lire L'envers du Music Hall, qui est court (environ 140 pages), de plus ce sont des successions de nouvelles(?) puisque chaque histoire dresse le portrait, en 1 à 3 pages d'un des membres de la troupe de music Hall. Moi qui avais de grosses appréhension sur les textes de Colette, que je n'avais jamais lue, j'ai été agréablement surprise Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Ven 17 Avr - 20:49

Bon, il nous faudrait un autre topic sur Colette voire même un sous-forum mais je vais me contenter de ce sujet pour l'instant Wink

Le Blé en Herbe est ressorti il y a quelques temps chez J'ai lu avec une couverture que je trouve délicieusement rétro. J'en ai profité pour remplacer mon exemplaire défraîchi par celui-ci ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   Ven 17 Mar - 12:52

Cette bande dessinée qui a reçu pas mal d'éloges de la critique est sortie aujourd'hui chez Dargaud :



Citation :
Plusieurs biographies racontent cette femme et auteure hors norme qu'est Colette (1893-1954). Ce sont ses années d'apprentissage qui sont relatées ici, de son mariage, à l'âge de 20 ans, jusqu'à son divorce. « On ne meurt que du premier homme », écrira-t-elle en 1909. Mais cette mort peut être un nouveau commencement, et celle qui signera « Colette » à partir de 1910 est bien cette femme qui ouvre progressivement les yeux sur sa condition de femme écrivain exploitée et d'épouse bafouée, et qui va s'émanciper, avec quel talent !, par l'écriture. Incroyablement complexe, puissamment déterminée, véritablement douée, Colette interpelle par sa capacité à réinventer sa vie et à s'affirmer comme un être libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colette et Stephen Frears.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colette et Stephen Frears.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colette et Stephen Frears.
» The Queen - Stephen Frears
» The Program (Stephen Frears) - 2015
» Chéri, Colette & Stephen Frears
» Roddy DOYLE : La trilogie de Barrytown et autres romans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française contemporaine-
Sauter vers: