Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.

Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 14:38


Qui est William Makepeace Thackeray ?

Thackeray est l'un des grands auteurs de la littérature anglaise du XIXème siècle, le rival de Dickens. Il est principalement connu pour les Mémoires de Barry Lindon, qui inspira le film que l'on sait, et pour La Foire aux vanités, qui parut d'abord en feuilleton dans le magazine Punch. On a vu en lui l'un des meilleurs représentants le l'esprit victorien.

Pourquoi ce livre ?

Tout simplement parce que Charlotte Brontë avait beaucoup d'admiration pour cet auteur, à qui, si mes souvenirs sont bons, elle dédia Jane Eyre, ce qui embarrassa considérablement Thackeray, car son épouse était démente. La Foire aux vanités s'inspire également d'un passage d'un autre livre très connu de l'époque, The Pilgrim's Progress, de Bunyan. Enfin, on a vu dans le livre de Thackeray, au moment de sa parution, un roman à clef, et dans son héroïne, Becky Sharp, un double de Charlotte Brontë elle-même (ce qui, quand on connaît un peu la personnalité de cet auteur, est ridicule, mais amusant). Wink

Mais au fait, de quoi ça cause ?

La Foire aux vanités (en anglais, Vanity Fair : A Novel Without a Hero) est un roman qui fait siennes les paroles de l'Ecclesiaste : "vanité, tout est vanité", et qui prétend décrire la société anglaise et ses ridicules de manière extrêmement drôle et satirique. Les premières et dernières lignes du texte assimilent ainsi le romancier à un montreur de marionnettes, et la société à un théâtre dont les pantins seraient les personnages du livre.


Dès les premières pages, ça commence fort, puisqu'on assiste à la sortie de deux jeunes pensionnaires de l’Institut de jeunes filles de Chiswick Mall.

La première, Amelia Sedley, dite Emmy, possède tout ce qu’il faut avoir pour réussir dans la vie : des parents à l’aise et aimants, un frère à la situation solidement établie aux Indes, un amoureux tout trouvé, George Osborne et les rêveries propres à son âge. C'est un ange de vertu.

La seconde, Rebecca Sharp (qui signifie en anglais pointu, piquant), dite Becky, est la fille d'un peintre devenu alcoolique, et d'une actrice. Elle est pauvre et orpheline. Elle n'a rien, sauf l'assurance d'un poste de gouvernante dans une famille de nobliaux à la campagne, les Crawley. Elle est jolie, intelligente, son don pour la musique est exceptionnel, et sa maîtrise du français, parfaite ; c'est d'ailleurs ce qui lui a permis d'entrer dans cet Institut : elle ne paye rien, mais en contrepartie, donne quelque cours aux jeunes filles de bonne famille qui se trouvent là.

Soyons clair : Becky est sympathique, mais c'est une garce. Comme elle déteste la directrice, elle ne se gênera pas pour jeter par la fenêtre de la voiture qui l'emmène, elle et son amie Amélia, dans la famille de celle-ci, le dictionnaire grâcieusement offert par les dames de la pension aux deux jeunes filles. Shocked Razz


La première édition de Vanity Fair fut illustrée par Thackeray lui-même ; ici, sir Pitt demande Miss Sharp en mariage.

Autant Amelia est douce, résignée, généreuse, paisible et sans grande imagination, et même ennuyeuse, passive et sans grande personnalité, autant Becky pour sa part en déborde : jolie, vive, rusée, intelligente, pleine d’humour, sans beaucoup de scrupules, c’est une "battante" qui utilise tous les moyens pour aboutir à ses fins, à savoir une situation respectable.

Elle n'aura aucun scrupule pour tenter de séduire le gros et fat Joe Sedley, le frère d'Amélia, mais le fiancé de cette dernière, un personnage vain et égoïste, George Osborne, fera échouer ses plans. Elle sera alors obligée de se rabattre sur la famille Crawley pour assouvir sa soif de revanche sociale.

Ces personnalités si dissemblables connaîtront les guerres napoléoniennes, les conséquences de Waterloo où George Osborne trouvera la mort et mille et une autres aventures toutes plus drôles et dramatiques les unes que les autres.

C'est écrit dans une langue simple, avec un humour qui fait mouche ; ce livre contient l'une des demandes en mariages les plus drôles que j'ai jamais lues. C'est très austenien, en plus satirique ; la société ainsi dépeinte est bien égratignée ; et les sentiments ne sont pas absents, puisque Amélia est aimée en secret par le major Dobbin, et que Becky Sharp est courtisée par tous les hommes qui se trouvent dans son sillage.

Un roman drôle, instructif et émouvant. I love you I love you I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 15:23

Je ne savais pas pour la dédicace !
C'est très très drôle Very Happy

Thackeray est un de mes auteurs préférés. Il est drôle, cynique, plein d'esprit et de mauvais esprit. C'est un véritable délice que de le lire...
Conséquence : j'ai adoré La foire aux Vanités. C'est du Jane Austen, mais en pavé; ou du du Dickens, la légèreté en plus. La galerie de personnage est extraordinaire. Et Becky est un monstre qu'on ne peut pas s'empêcher d'aimer.
Ma lecture remonte à quelques années, je ne me rappelle pas de tous les détails, à part du séjour à Bruxelles, juste avant la bataille de Waterloo qui m'avait enchantée.
Lisez le !!

Et puis après, lisez Barry Lindon et Pendennis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séverine
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 17:45

Voilà un de ces livres (La foire aux vanités) qui pourrait tout à fait entrer dans le topic créé hier par Emjy sur les livres qu'on a toujours eu envie de lire mais on sait pas pourquoi on attend...
Bref, en plus, j'ai appris ce soir que c'est lui qui avait écrit Barry Lindon. Bêtement, je pensais que ce n'était QUE le film de Kubrik. Merci infiniment Popila de m'instruire comme ça... Je me sens vraiment nulle !!! J'aime bien ce film (pour du Kubrik) alors je me lancerais sûrement en ce qui concerne le roman. Mais je ne l'ai, de sur, jamais vu en librairie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 17:51

Séverine a écrit:
Voilà un de ces livres (La foire aux vanités) qui pourrait tout à fait entrer dans le topic créé hier par Emjy sur les livres qu'on a toujours eu envie de lire mais on sait pas pourquoi on attend...
A cause du nombre de pages (et de la couverture, pas franchement des plus attractives Embarassed ) : ce livre attendait sagement mon bon vouloir depuis Noël 2009. Wink

Citation :
Bref, en plus, j'ai appris ce soir que c'est lui qui avait écrit Barry Lindon. Bêtement, je pensais que ce n'était QUE le film de Kubrik. Merci infiniment Popila de m'instruire comme ça... Je me sens vraiment nulle !!! J'aime bien ce film (pour du Kubrik) alors je me lancerais sûrement en ce qui concerne le roman. Mais je ne l'ai, de sur, jamais vu en librairie...
Ben en fait, merci Wikipédia, donc ne te sens pas nulle... surtout que le film de Kubrick, je ne l'ai jamais vu, tout comme Meurtre dans un jardin anglais (aucun rapport entre les deux films, si ce n'est que je me suis juré de les voir un jour). Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 18:06

Mmmmm, le film de Kubrick est génial !!!

Moi, c'est celui Vanity Fair que je n'ai pas vu et que j'aimerais bien voir. D'ailleurs, c'est son affiche qui m'a poussée à ouvrir ce "classique intouchable". Sinon, je ne sais pas quand j'aurais sauté le pas.
Mais je me demande si c'est possible d'adapter une histoire aussi longue et complexe en à peine 2h... Il faudrait au moins une minisérie BBC !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 18:13

Akina a écrit:
Il faudrait au moins une minisérie BBC !

Je crois qu'elle existe. Je suis sûr d'avoir lu quelque chose là dessus dans un article sur les Drama de la BBC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 18:15

Pour la série BBC, je ne sais pas, mais voici un lien vers le topic créé par Emjy sur le film de Mira Nair : Arrow Wink.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 18:16

Damien a écrit:
Akina a écrit:
Il faudrait au moins une minisérie BBC !

Je crois qu'elle existe. Je suis sûr d'avoir lu quelque chose là dessus dans un article sur les Drama de la BBC.

*Ronronne* ... Faut que je la trouve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 18:22

Ma mémoire ne m'a pas trompé ! Il s'agit bien d'une série BBC sortie en 1998.



Elle est constituée de 6 épisodes de 50 min, et on doit le scénario à Andrew Davies (encore lui !).

Je n'ai trouvé qu'une vidéo de fan sur youtube, mais c'est toujours un moyen de voir les acteurs, les costumes et les décors.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 18:31

J'avais commencé Vanity Fair il y a quelques années. Je crois que j'étais arrivée aux environs de la page 200, mais j'ai abandonné en cours de route. Je crois qu'à l'époque c'était un peu trop "lourd" pour moi comme lecture (j'étais très fatiguée). Il faudrait que je le reprenne car vos avis ont l'air excellents...
Et puis je ne vais pas me laisser décourager par un pavé tout de même ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 20:22

Very Happy
Et en plus, ils l'ont sur mamazone ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mer 8 Sep - 20:28

Elle m'a l'air pas mal du tout, cette adaptation BBC ! Very Happy

L'actrice principale a des faux airs de Jennifer Ehle dans le rôle d'Elizabeth Bennet ; elle correspond assez bien à l'idée que je me fais du personnage. Les costumes sont très beaux ! sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Jeu 9 Sep - 15:50

Double post pour la bonne cause : j'ai trouvé les Mémoires de Barry Lindon dans la bibliothèque de mon lieu de travail ; je vous tiens au courant. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Jeu 9 Sep - 15:58

J'ai le coffret BBC dont vous parlez. J'ai vu cette adaptation et elle m'a bien plu. J'ai honte mais à part savoir que c'était bien, je n'en ai plus beaucoup de souvenirs. Suspect Il faudrait que je revois ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Delicious silence
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Ven 28 Oct - 16:15

Foire aux vanités



J'aimerais partager votre enthousiasme mais j'ai beaucoup de mal à poursuivre.

Pour moi, le style est trop narratif.

L'auteur n'a pas la finesse psychologique d'une George Eliot ou d'un Trollope et je souffre, je souffre...

On reste en surface des personnages, qui sonnent creux pour la plupart.

C'est de la transcription de faits, de situations, à un rythme plutôt lent.

J'avoue que je me force à poursuivre. Parler des questions de mésalliance, c'est bien, mais il faut savoir aller au-delà (soit en apportant une fantaisie façon Dickens, soit une réflexion sociétale, historique...).

Je trouve les personnages vides. Sauf peut-être l'arriviste Rebecca, qui a du tempérament.

Par exemple, George Osborne était relativement indifférent à Amélia pendant 200/250 pages et d'un coup, il en est fou amoureux.
Crédibilité ?

J'apprécie les clins d'oeil que l'auteur lance aux lecteurs, d'ordre moral en général, mais très honnêtement je ne décolle pas. (Il ne nous assène que des truismes)

Je me sens engluée.

J'ai lu 350 pages, et j'en peux plus !

Help !



---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirên
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Lun 22 Avr - 13:41

Ce livre faisait partie de ma PAL virtuelle depuis des années et je n'osais me lancer dans ce pavé...j'ai franchi le pas et j'ai osé participer à cette foire aux vanités et je ne le regrette pas: je me suis littéralement régalée et même si ce fut une lecture de longue haleine, j'ai sacrifié quelques heures de sommeil car j'étais tellement prise dans ma lecture que je n'arrivais pas à me résoudre à abandonner Becky et Emmy en chemin!

Je me faisais une fausse idée de ce roman et m'attendais à un roman très sec, sans humour et aride et c'est tout le contraire! J'aime la complicité qui se noue entre le lecteur et le narrateur qui n'épargne en rien ces personnages! Je comprends pourquoi ce roman est sous-titré: A Novel Without a Hero car aucun personnage ne peut prétendre à ce titre! Becky est un personnage éclatant car c'est un petit bout de femme rusée et intelligent (elle aide son époux à écrire des lettres car l'esprit et l'orthographe de ce pauvre Rawdon laissent à désirer...) mais en même temps, elle n'est guère sympathique car elle manipule (de façon très sournoise) son entourage.

C'est un personnage féminin qui a dû choquer le lecteur de l'époque car elle ne fait pas preuve des qualités "féminines" attendues chez une femme: elle n'aime pas les enfants, ruse, est indépendante...Amelia est tout le contraire de Rebecca mais on ne peut la considérer comme une héroïne malgré ses qualités: aveuglée par son amour pour son mari et son fils, elle en oublie sa lucidité et devient une victime de leur égoïsme, ce qui l'empêche d'être heureuse. Les hommes quant à eux, sont loin d'être des "héros": Joe, le frère d'Amelia n'a rien d'un vaillant soldat, préférant la nourriture aux champs de bataille, George est un séducteur inconstant, Rawdon un benêt et Dobbin, le trop dévoué Dobbin, va finalement perdre ses illusions sur Amelia...

Au final, personne ne sort gagnant de cette foire aux vanités: ni les "roués", ni les "vertueux" car tous pèchent par excès d'orgueil et/ou d'amour-propre.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Lun 22 Avr - 14:42

Je suis vraiment contente que tu aies apprécié La foire aux vanités, Seirên, car c'est un gros pavé, mais qui vaut la peine d'être lu ! Very Happy

Je ne peux que plussoyer à tout ce que tu viens de dire : le fait qu'on a du mal à lâcher ce bouquin, et puis le personnage de Becky Sharp est tellement atypique ! sunny

Est-ce que tu as l'intention de voir l'une ou l'autre des deux adaptations existantes ? Question


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Woodhouse
Helstone rose
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Lun 22 Avr - 14:42

il est dans ma PAL.... :face: à lire avant la fin de l'année !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Lun 22 Avr - 16:39

J'ai aussi beaucoup aimé ce roman, et je suis ravie que tu l'aies aimé.
Je trouve que Becky Sharp est une image de la femme très XVIIIème siècle, et beaucoup plus libre que la femme victorienne. Elle me fait un peu penser à Moll Flanders, de Defoe Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirên
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Lun 22 Avr - 16:50

Popila L'adaptation de Vanity Fair de 2004 me tente bien: j'aime beaucoup Romola Garai et puis bon, Julian Fellowes au scénario, ça ne peut qu'attiser ma curiosité! Wink

Akina En découvrant Becky, j'ai de suite songé à elle comme une "descendante" de Moll Flanders. Il y a beaucoup de similitudes entre ces deux personnages féminins: la débrouille, le charme, les origines modestes. Becky, de part son caractère rusé et son intelligence se rapproche davantage (en effet!) d'une femme du XVIIIème siècle (une Merteuil du ruisseau) plutôt qu'à une femme victorienne, à l'image d'Amelia dévouée à son mari puis à son fils.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Lun 22 Avr - 17:05

Je suis parfaitement d'accord avec toi : les deux sont des métaphores très réussies du statut de la femme (au moins dans le roman) au XVIII et au XIXème. Amélia est totalement victorienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Mar 12 Déc - 11:19

Ce blog propose un petit guide, avec plein de photos, de toutes les adaptations du roman disponibles jusqu'ici : Arrow  Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavinia
Ecrivain en herbe
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Jeu 13 Sep - 22:30

Pour celles qui n’avaient pas le courage de se lancer c’est le moment où jamais puisqu’une nouvelle adaptation en série vient de sortir! Ca me donne envie en tout cas :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Woodhouse
Helstone rose
avatar


MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    Ven 14 Sep - 13:52

ça sent la lecture commune lol! moi je l'ai dans ma liste des 5 prochains livres à abattre dans ma PAL !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Foire aux vanités, de William Makepeace Thackeray.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exposition Japon à la foire de Lyon du 19 au 29 mars 2010
» Foire médiévale de souvigny
» [Dietrich, William] Les pyramides de Napoléon
» [Boyd, William] Un Anglais sous les tropiques
» Sortie Foire de Liège 17/10/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique (XIXème siècle et antérieure) :: Thackeray-
Sauter vers: